Westworld 1973 – L’erreur INCROYABLE et ce que cela apprend au Rebelle Intelligent (165/365)

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=westworld

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=westworld

– La vidéo “Comment arrêter de se sentir inadéquat pour réussir (270/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=5kNZ5m5VpeA&t=0s&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph&index=340

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=H8HhoxActfc

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Westworld 1973 – L’erreur INCROYABLE et ce que cela apprend au Rebelle Intelligent (165/365)” :

Je ne regarde pas la télé, mais par contre, j’adore regarder des bonnes séries. Notamment une de mes catégories préférées, ce sont les séries de science-fiction en particulier sur Netflix, parce que je trouve que sur Netflix, il y a une proportion vraiment bonne, d’excellentes séries qui ne sont pas juste des pioupious où il y a des extraterrestres qui essaient de détruire les humains et les humains se défendent comme dans « Independance Day », mais une science-fiction qui fait vraiment réfléchir, qui donne des nouvelles perspectives sur les choses, qui nous triturent les méninges un peu à la black mirror.

Une des séries les plus intrigantes que j’ai découvert ces derniers mois, c’est « Westworld ».

C’est une série qui se passe dans un futur a priori au XXIème siècle, dans quelques décennies, où il y a un parc un peu à la Disneyland qui reconstitue complètement tout un univers de western avec des robots qui sont quasiment indistinguables des êtres humains.

A la base, cette série est inspirée d’un film de Michael Crichton l’auteur de Jurassic Park. C’est un film de 1973 qui a exactement la même histoire de base, à savoir, ce sont des gens qui vont aller s’amuser dans une reconstitution de western peuplée par des robots.

D’ailleurs, ce film a été une révolution à sa sortie parce que c’était le tout premier de l’histoire du cinéma à utiliser les effets numériques en 1973 pour simuler une vision de robot.

Comme j’ai beaucoup aimé la série Westworld, j’ai été curieux et je me suis dit : « allons voir ce fameux film de 1973 qui a démarré tout cet univers ».

J’ai trouvé le film très intéressant, très bien fait pour l’époque même si le contraste est vraiment frappant. Il manque beaucoup d’ambitions par rapport à la série qui, elle, fait franchir un bon cantique à tout cet univers puisque le film de 73, c’est plutôt un film d’action. Il y a juste un but de divertissement, il n’y a pas un but de réflexion et de suspens comme peut l’avoir la série.

Il y a un passage dans Westworld de 73 qui m’a fait vraiment rire. Il y a des énormes fautes d’orthographe sur la version française du texte dans le panneau. Deux grosses fautes sur 11 mots, ce n’est pas mal comme score.

Il y a aussi les versions russes, allemandes et je pense chinois de ce texte, je ne sais pas si elles ont aussi des grosses fautes comme ça.

Je vous parle de cela pour vous montrer que même dans une œuvre qui a eu un succès critique énorme, qui a été révolutionnaire pour l’industrie du cinéma, qui a lancé toute une industrie et celles des effets spéciaux numériques, qui a inspiré aussi des scénaristes au point d’inspirer la nouvelle série Westworld, il y a eu aussi des suites à ce film dans les années 80, il peut y avoir des erreurs absolument hallucinantes que n’importe quel francophone qui a fait quelques années aurait vu immédiatement.

Parfois même quand vous êtes en train de créer votre chef d’œuvre ou au moins en train d’accomplir un projet qui vous tient à cœur, vous ne pouvez pas tout faire, vous ne pouvez pas porter attention à tous les détails. Il faut accepter parfois d’être faible dans un domaine qui ne sert à rien ou qui est peu important pour ce que vous êtes en train de faire, et même de risquer de faire des grosses erreurs parce que vous ne maîtrisez pas cela.

C’était facile d’éviter cette erreur en prenant un traducteur francophone ou même juste un francophone native. Cela ne devait pas manquer même autour de la ville où ils ont tourné, mais ils avaient autre chose à faire que ça. Il n’y avait pas Google translate à l’époque, donc ils se sont focalisés sur ce qui était le plus important, à savoir faire un bon film.

C’est vrai que quand on est francophone et qu’on voit cela dans le film, cela pique un peu les yeux mais ce n’est pas quelque chose qui nuit fondamentalement au film et je préfère qu’ils aient négligé ça pour pouvoir se concentrer sur ce qui en fait l’intérêt.

On peut devenir extrêmement bon à quelque chose qui est extrêmement inutile.

Quand on fait cela, c’est une forme de procrastination intelligente parce qu’on se focalise sur des détails secondaires justement pour avoir à éviter de se focaliser sur ce qui est le plus important tout en se donnant bonne conscience.

Cela nous permet de moins nous engager et peut-être sans doute moins être déçu si on échoue, tout simplement parce qu’on aura une bonne excuse : « j’ai passé 3 jours à trouver un gars qui parlait français pour être sûr que le texte sur le panneau était bien, tu comprends. Je n’ai pas pu travailler sur les lumières, du coup, c’est un peu pourri ».

Encore une fois, retenez ça les rebelles intelligents « fait est mieux que parfait » et « fait est encore mieux que pas fait ».

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂