Une clé SIMPLE pour améliorer tout de suite votre compréhension de l’anglais (303/365)

Vous avez du mal à comprendre certains ACCENTS, que ce soit dans une langue étrangère ou dans votre langue native ? Découvrez ici mes remèdes à travers un livre enrichissant, quelques anecdotes, et des astuces simples et utiles !

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos

– Le livre “Et si on apprenait l’anglais pour le parler ? Le miracle de l’anglais inversé” sur Amazon : https://olivier-roland.tv/apprenait-anglais-parler

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

NOTE : Pour les liens affiliés de cette vidéo, voir le paragraphe «
Affiliation » de : http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/mentions-legales/

https://www.youtube.com/watch?v=KlsL2St_JZQ

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Une clé SIMPLE pour améliorer tout de suite votre compréhension de l’anglais (303/365)” :

Si ça vous est déjà arrivé de tomber sur quelqu’un qui parle une langue que vous parlez, mais avec un accent tellement différent de ce que vous avez l’habitude d’entendre que vous ne comprenez absolument rien, vous n’êtes pas le seul.

Étant donné que je suis allé 22 fois aux Etats-Unis, que j’ai appris l’essentiel de mon anglais oral en regardant les films et séries américaines, en écoutant des podcasts américains, puis en discutant avec des entrepreneurs américains, il est plus facile pour moi de comprendre l’anglais américain que l’anglais britannique.

Depuis que je suis arrivé à Londres, je tombe parfois sur des britanniques qui parlent avec leur accent britannique et j’ai beaucoup de mal à comprendre par rapport à l’américain.

C’est ce que je pensais jusqu’à ce que je tombe sur Guillaume Devred-Smith qui est l’auteur du livre « Et si on apprenait l’anglais pour le parler ? » et qui est un pur bilingue.

Il a la nationalité française et britannique. Son père était britannique et sa mère Française. Il parle parfaitement les deux langues.

Il a beaucoup vécu à Lille et, aujourd’hui, il vit à Londres.

Il a créé un réseau de centres de formation pour l’anglais en France. Et il se trouve que par hasard, son livre a été édité par le même éditeur que le mien, et que comme on est voisin à Londres, forcément ça rapproche.

En discutant avec Guillaume, je lui disais ma difficulté avec l’accent purement britannique, qu’il faut que je me concentre plus et qu’il y a plus des mots qui m’échappent alors que tout se passe bien avec l’américain.

Il m’a regardé et m’a dit que je me fais une montagne pour un tout petit truc, que je suis en train de me créer une pression et c’est ce qui fait que j’ai un peu plus de mal à comprendre l’accent britannique, que je suis bilingue et que j’ai tout à fait le niveau pour comprendre à peu près tous les accents.

Quand il m’a dit cela, je me suis dit qu’il exagère un peu. Il y a quand même des accents différents et des accents qui sont compliqués.

Il m’a dit : « Tu verras, tu as un niveau pour comprendre les différents accents. Si tu vas dans le sud de la France, ils ont un accent différent que dans le nord. Est-ce que tu le comprends ? »

Je dis : « oui ».

« Et si tu vas en Afrique, il peut y avoir des gros accents. Est-ce que tu les comprends ? »

Je dis : « oui ».

« Tu comprends l’accent québécois ? »

Je dis : « oui ».

Il me dit : « pourtant, c’est un accent très différent et tu n’as aucun problème pour le comprendre.

C’est pareil. L’accent britannique, ce n’est pas une autre manière de parler, c’est la même langue avec un peu de sonorité différente. Tu n’as pas de problème particulier à comprendre ça. »

Souvent dans ce genre de conversation à un instant T, on se dit que ça a l’air génial sur le papier, mais ce n’est pas super pratique. Et au bout d’un moment, ça infuse après dans notre esprit. Quelqu’un nous a planté une petite graine qui se met à pousser toute seule.

Après, je me suis mis à parler à des britanniques et je réalise que je me mets beaucoup de pression et un gros stress alors que quand je discute avec des Américains, je suis au contraire très relax.

Je me suis dit que peut-être que Guillaume a raison. Peut-être que je me mets trop de pression, que je suis trop stressé et que je me focalise trop sur ces sensations-là plutôt que sur ce que la personne me dit.

Donc, je me suis fait un jeu quand je parle à un britannique de me relaxer et de discuter normalement avec lui sans me mettre la pression outre mesure.

Et ça a marché.

Il y a beaucoup de gens qui ont le niveau technique pour comprendre la majorité de ce qu’on leur dit et avoir des bonnes conversations, mais ils se mettent une telle pression, un tel stress. Ils ont tellement envie d’être parfaits qu’ils sont paralysés et ils se focalisent tellement sur leur sensation interne et pas assez sur l’écoute des autres que ça leur crée des difficultés supplémentaires.

Au final, ce que je vais vous partager, c’est que dans votre objectif de maitrise d’une langue étrangère, le zen est important. C’est comme en quasiment tous les domaines.

Si vous prenez n’importe quelle compétence que vous maitrisez, est-ce que vous êtes meilleur dans ce domaine-là quand vous êtes ultra stressé ou quand vous êtes zen et que vous prenez ça tranquillement en sachant que vous avez les compétences de base pour maitriser cette chose ?

Après, c’est vrai qu’il y a des accents qui peuvent être problématiques, même en français.

Une fois, je me suis retrouvé dans un village du Pas-de-Calais et j’ai parlé avec quelqu’un. J’ai demandé ma route parce que j’étais perdu, c’était avant les GPS, et je n’ai littéralement pas compris ce que la personne m’a dit. Elle parlait avec un accent tellement important.

Au début, je me suis dit que je suis tombé sur un étranger. Donc, j’ai dit pardon et la personne a répété.

Et là, d’un seul coup, mon cerveau a trouvé la clé et s’est mis à décrypter en temps réel cet accent.

Je ne dis pas que dans le Pas-de-Calais, tout le monde parle comme ça. Je dis juste que dans ce village en particulier du Pas-de-Calais, je suis tombé sur quelqu’un qui avait un gros accent.

Ensuite, un ami originaire de Zaïre m’a présenté un de ses amis qui était lui-même originaire d’Afrique Centrale. Cette personne a commencé à me parler. Il voulait être compris et je n’ai absolument rien capté.

Là, c’était un peu plus sévère. J’ai demandé plusieurs fois à la personne de répéter. Je ne comprenais rien. Je me disais : mais pourquoi il me parle dans une langue étrangère ? Je ne sais pas ce qui se passe.

Puis, il y a mon ami qui a fait l’interprète.

Je lui dis : mais ton ami parle en quelle langue ? Et là, mon pote me regarde et me dit : il a un accent, mais il parle en français.

C’était un moment embarrassant.

Au final, ça a pris un peu plus de temps. Mais très vite, mon cerveau a trouvé la clé.

Et je me rappelle, c’était presque d’avoir un eurêka. J’avais l’impression qu’il y a une lumière qui est tombée du ciel d’un seul coup et je me suis mis à comprendre tout ce que cette personne racontait.

Elle venait juste d’arriver, elle parlait le français parlé là-bas, mais mon cerveau n’a pas mis autant de temps que ça à trouver la clé.

Ne vous mettez pas la pression sur l’accent. Ne vous mettez pas la pression du tout quand vous parlez. Faites-en un jeu, faites-en une pratique de tous les jours que vous faites sans y penser et vous verrez que ça ira beaucoup mieux.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂