Réforme des retraites : pourquoi le Rebelle Intelligent ne s’en soucie PAS

Une fois n’est pas coutume, je commente l’actualité aujourd’hui, en vous partageant mon avis sur la réforme des retraites, les grèves qui l’accompagnent… et pourquoi le Rebelle Intelligent ne devrait PAS s’en soucier du tout, et focaliser son énergie sur bien d’autres choses.

– L’article “Débrouillez-vous! Par Jacques Attali” : http://www.slate.fr/story/85455/debrouillez-vous-attali

â–º En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=reformedesretraites

â–º Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–º Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ Рune s̩lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ РLe d̩veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

â–º Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DéveloppementPersonnel

https://www.youtube.com/watch?v=1WQracH6jdI

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Réforme des retraites : pourquoi le Rebelle Intelligent ne s’en soucie PAS” :

Malgré ma diète médiatique, je n’ai pas pu échapper à ce qui se passe en ce moment : les grèves. Je parle bien sûr des grèves pour lutter contre la réforme des retraites.

Ça m’a rappelé que dans la première édition de « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études », j’ai fait une petite note de bas de page sur les retraites.

Et donc, dans cette note qui est à propos de français qui sont partis aux Philippines et dont les amis se demandent comment ils vont faire pour payer leurs retraites, je dis : un, les amis de ces français ne comprennent pas qu’ils sont déjà à la retraite alors qu’ils ont 35 ans et que, deux, de toute façon le système, comment il va être financé parce que le système de retraite principale qui jusqu’à présent était à l’équilibre, donc jusqu’à présent c’est 2016, aura besoin d’un apport externe représentant 0,7% du PIB annuel en 2020 et 1,7% en 2050, c’est-à-dire vraiment qu’il ne va pas être autofinancé, on va devoir prendre de l’argent ailleurs (source : Observatoire des retraites – Le financement de la retraite).

En se basant sur le PIB de 2013, cela représente respectivement entre 15 et 36 milliards d’euros par an, qui va les payer ?

Aussi les réserves des caisses de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO risquent d’être épuisées dès 2018 et 2025 respectivement (source : Le monde – Article : Retraite complémentaire, un système à bout de souffle).

Et donc, 3 ans plus tard est sortie la nouvelle édition de « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études », ce qui m’a permis notamment de mettre à jour certaines références scientifiques et pas mal de notes de bas de page. Là, depuis, il y a eu des nouvelles.

Alors, les deux caisses de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO ont été fusionnées en 2019 pour sauver l’une de la faillite et le nouvel organisme a réalisé 1,9 milliard d’euros de perte dès la première année.

Pourquoi je vous parle de ça les rebelles intelligents ?

Ce qu’on est en train de vivre là en ce moment, ça illustre bien une manière de voir les choses, une philosophie qui est extrêmement importante pour les rebelles intelligents, les entrepreneurs malins.

Il y a plein de facteurs qui vont faire qu’un entrepreneur va être un entrepreneur à succès, mais un facteur important, c’est d’être davantage proactif que réactif.

Réactif, ça veut dire réagir aux événements et proactif, ça veut dire changer son environnement, agir dans sa vie pour mettre en place ce qu’on veut, les résultats qu’on veut obtenir plutôt que d’attendre que ça nous tombe tout cuit dans le bec.

Bien sûr, il n’y a personne qui est complètement réactif ou complètement proactif, on a tous un curseur, mais clairement les entrepreneurs ont davantage le curseur proactif, c’est-à-dire typiquement un entrepreneur, il va créer une entreprise pour résoudre ou aider à résoudre une frustration liée à un problème. Donc, il va avoir un problème, il va comprendre la frustration et il va lui-même apporter la solution à ça.

Là, on a un exemple. On va dire que c’est dans l’ADN de l’entrepreneur que d’être proactif.

Ça fait des années, des décennies qu’on voit bien que le système de retraite en France et c’est aussi le cas dans pas mal d’autres pays va droit dans le mur. Et d’ailleurs, à ce que j’ai vu dans les sondages parce que j’ai quand même été regardé quelques articles, on voit bien que la plupart des français sont d’accord sur le fait qu’il faut réformer les retraites.

Mais on le voit aussi que malheureusement, ce système, c’est tellement une usine à gaz, il y a tellement de gens qui ont des intérêts personnels à ce qu’il reste comme ça qu’en fait ce système a une inertie énorme, et que ce n’est pas qu’il est irréformable mais que chaque réforme met des années, des décennies à venir et doit rencontrer des résistances farouches à une friction absolument énorme.

C’est comme si vous essayez de faire jouer des engrenages alors qu’au lieu de l’huile, vous mettez du sable. Donc, ça ne marche pas, ça grippe. Vous pouvez forcer, pousser, mais ce n’est vraiment pas facile.

Et c’est rigolo parce qu’il y a beaucoup d’analogies avec le système des retraites et avec le système éducatif. Je fais aussi la critique dans « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » sur le fait que le système éducatif, ce n’est pas qu’il ne se réforme pas, c’est qu’il met tellement longtemps à se réformer alors que pendant ce temps-là, le monde avance de plus en plus vite, qu’en fait il a toujours un train de retard par rapport à la société et à ses besoins et qu’en plus ce retard s’accentue de plus en plus.

Ce que j’ai dit dans le livre, c’est que cela ne sert à rien d’attendre que le système éducatif se réforme, vous en serez sorti si vous êtes encore étudiant le temps que ça soit fait, et si c’est pour vos enfants, c’est la même chose, ils seront probablement à la retraite quand la réforme que vous voulez sera arrivée.

Donc, c’est quoi la solution ?

De comprendre par soi-même les limites de ce système et d’apprendre à les contourner par nous-mêmes. Ça, c’est le message qui est au cÅ“ur de la première partie de mon livre pour le système éducatif, mais ça s’applique aussi aux retraites.

Ça fait partie de toute une philosophie, une manière de voir les choses, la vie, le monde. L’univers va prendre une responsabilité pour amener les résultats qu’on veut voir dans notre vie.

C’est quelque chose finalement d’assez frappant. Dès que vous vous mettez à voyager, vous vous rendez compte qu’il y a une particularité culturelle en France, alors dans d’autres pays aussi, que je peux résumer simplement en vous faisant un contraste entre les pays anglo-saxons et la France.

En France, bien sûr il y a des exceptions dans les deux cas, mais grosso modo quand les gens défilent dans la rue, c’est pour dire au gouvernement « résolvez le problème pour nous, aidez-nous ». Dans le monde anglo-saxon, les gens vont davantage défiler pour dire au gouvernement « arrêtez de nous embêter, laissez-nous tranquilles, laissez-nous faire notre truc ».

Avec beaucoup de contre-exemples dans les deux sens mais il y a cette idée-là.

Les anglo-saxons ont quand même une culture un peu plus pragmatique, un peu plus tournée justement vers l’action individuelle. Et je pense que c’est une des forces de leur culture qui a fait probablement que c’est aujourd’hui la culture occidentale dominante.

Quand vous êtes rebelle intelligent, vous devez être autonome et vous devez surtout rien attendre du gouvernement.

Et j’ai un article très intéressant à partager avec vous qui a été publié il y a déjà quelques années par Jacques Attali, vous le connaissez sans doute, il a été notamment conseiller de trois présidents français. Justement ça rend son article d’autant plus savoureux parce que son article s’intitule « Débrouillez-vous ! » et le premier paragraphe, c’est « Ma recommandation est claire: agissez comme si vous n’attendiez plus rien du politique. Et, en particulier, comme si vous n’attendiez que le pire du nouveau gouvernement. Et pire encore des suivants, quelle qu’en soit la couleur politique. »

C’est un article qui a été écrit en 2014.

C’est très intéressant d’avoir quelqu’un qui est aussi proche du pouvoir et de la vie politique française de dire ça. Et au final, ce qu’il raconte dans l’article que je cite d’ailleurs dans mon livre, c’est que dans tous les cas, vous êtes gagnant quand vous avez cette attitude parce que de deux choses l’une, quand vous décidez de vous débrouiller par vous-même, d’être autonome, de prendre la responsabilité de votre vie et d’amener les résultats que vous voulez voir, vous avez deux possibilités par rapport à ce que le gouvernement va faire par rapport à ça.

Première possibilité : le gouvernement ne fait rien ou va dans le sens contraire de ce que vous voulez et vous vous êtes bougé pour obtenir les résultats que vous voulez, ou vous êtes gagnant parce que vous vous êtes bougé pour avoir les résultats et, du coup, vous avez davantage de chances d’obtenir les résultats que vous voulez.

Deuxième possibilité : le gouvernement a fait quelque chose de positif pour que vous atteigniez ce résultat et, du coup, ça aide vos efforts.

Dans tous les cas, vous ne pouvez être que gagnant en fait. Et là, je dois dire, je ne peux qu’être d’accord à deux milliards de pourcent avec Jacques Attali, il a bien sûr entièrement raison.

Aussi loin que je m’en souvienne quand j’ai commencé à m’intéresser à ça, je me disais déjà : mais ce n’est pas possible, je ne veux pas faire confiance au gouvernement pour la retraite, c’est sûr que je vais devoir me la constituer par moi-même.

De plus, j’ai quitté la France pour Londres en 2015. Aujourd’hui, je suis un nomade, je me balade partout. En fait, je ne compte sur aucun gouvernement pour me constituer ma retraite. Je n’en aurai pas ou très peu, ça va être des clopinettes, c’est une responsabilité pour moi de le faire. C’est une des raisons qui fait que je développe mon entreprise et que j’investis dans des secteurs qui n’ont rien à voir avec mon entreprise, notamment l’immobilier même si l’immobilier, je déteste, j’avais déjà fait une vidéo sur le sujet, et la bourse.

J’ai déjà mon plan d’investissement et de développement de mon patrimoine qui fait que je vais être complètement indépendant lorsque je serai à la retraite.

Après entre nous, j’adore tellement ce que je fais, je ne me vois pas trop prendre ma retraite.

Peut-être qu’à un moment, je serais trop faible physiquement et il y aura mes capacités intellectuelles qui auront diminué et que je devrais arrêter, mais quand je vois la vie de beaucoup d’entrepreneurs, de beaucoup d’auteurs, d’intellectuels… je vois que la plupart continuent très longtemps jusqu’à 70-80 ans ou plus et j’espère bien faire comme ça.

Un de mes modèles par exemple sur le sujet, c’est Warren Buffett qui a plus de 80 ans et toujours extrêmement frais et son associé Charlie Munger qui lui est un peu moins frais, il a plus de 90 ans, mais qui est encore toujours là, qui donne des interviews, qui travaille dans l’entreprise. Et ça, je trouve ça admirable et c’est mon objectif.

Mais bien sûr, on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, donc j’ai un plan B, j’ai un plan C, j’ai un plan D.

Alors bien sûr, il peut arriver des milliards de choses. J’ai aussi des assurances pour me prémunir contre des sinistres ou des gros accidents de la vie, mais j’ai beaucoup plus confiance dans mes capacités à m’assurer ma propre retraite que dans la capacité de ce gouvernement et des gouvernements futurs français pour mettre en place les réformes nécessaires.

Malheureusement, ça aussi, on se rend compte dès qu’on se met à voyager. En France, la moindre petite réforme, il y a quand même pas mal de gens qui sont dans la rue et souvent avec un manque de pragmatisme qui fait peine à voir honnêtement.

J’espère qu’un jour, le peuple français aura le même pragmatisme que les suisses par exemple ou que d’autres pays, mais pour l’instant, ce n’est pas le cas, il y a souvent des demandes irréalistes qui sont faites parce que clairement le système des retraites, il faut le réformer sinon je ne sais pas comment ça va être financé. Mais c’est clair.

En tout cas, c’est sûr et certain. Si aujourd’hui, vous êtes jeune, c’est absolument sûr que vous allez partir à la retraite beaucoup plus tard que ce qui est prévu aujourd’hui, que vous allez avoir une retraite qui va être moins importante. Il suffit de regarder les chiffres de la démographie. Et encore, en France, ça va. Le renouvellement des générations est assuré, juste on a 2,1 d’enfants par couple, ce qui est tout juste ce qu’il faut pour que la population ne chute pas si ça continue comme ça, ce n’est même pas sûr, c’est probable que ça va chuter, on va droit dans le mur, c’est sûr.

Le fait que le peuple dans son ensemble ou que la nation ou que la société dans laquelle vous vivez ne fait pas preuve de réalisme, de pragmatisme, d’actions efficaces et est peut-être bloquée par une certaine idéologie ou par la défense d’intérêts acquis de manière égoïste, ne doit pas affecter votre capacité à vous débrouiller par vous-même, au contraire.

Et rien ne vous empêche si vous avez l’impression que vous êtes prisonnier d’un système qui demande trop de vous de partir. Alors, je sais que ce n’est pas facile forcément avec les attaches émotionnelles…

Le message que je veux vous faire passer rebelles intelligents : vous êtes des individus libres et la liberté implique la responsabilité.

Vous ne pouvez pas être libre sans prendre les problèmes par vous-même, essayer de les résoudre par vous-même et accepter les bonnes comme les mauvaises choses qui découlent de cette liberté.

A partir du moment où vous demandez à quelqu’un de résoudre des problèmes pour vous, vous donnez une partie de votre liberté, vous donnez une partie de votre capacité d’actions et vous êtes dans la réaction, le passif par rapport à ce que vous pourriez faire.

Est-ce que tout le monde peut faire ça ?

Je pense que déjà, tout le monde peut se bouger oui pour essayer d’avoir au moins un complément de revenu pour sa retraite quel que soit son âge. Tout le monde peut essayer de lancer un petit business ou de faire quelque chose qui lui plaît pour gagner un peu d’argent, ça c’est clair.

Après, est-ce que tout le monde va y arriver ?

Probablement pas.

Et surtout est-ce que la plupart des gens vont essayer ?

Non.

Mais voilà, je ne m’adresse pas à tout le monde sur cette chaîne, je m’adresse aux rebelles intelligents, aux gens qui se bougent, aux entrepreneurs malins, à la petite minorité qui agit.

Si vous avez été pris dans le tourbillon médiatique au sujet des retraites, honnêtement, je pense que vous avez mieux à faire. C’est une excellente occasion pour vous de tester cette diète médiatique, donc essayez pendant 7 jours, puis 30 jours de ne consulter aucune source d’informations, de news, pas de télé, pas de radio, pas d’Internet, pas de news sur Internet : Facebook et tout ce que vous voulez.

Essayez vraiment de rester concentré parce que tout ce temps de cerveau que vous allez gagner, toute cette énergie qui ne va pas être dilapidée à réfléchir à des problèmes sur lequel vous n’avez aucun impact, vous allez pouvoir l’investir en vous-même, l’investir dans votre projet d’entreprise, votre projet artistique, votre projet de ce que vous voulez pour non seulement mettre en place un projet qui a de la gueule, qui vous plaît, qui vous parle, qui vous remplit, trouver votre raison d’être, mais en plus aussi vous constituez votre retraite par vous-même.

Est-ce que c’est forcément facile de faire ça ?

Non.

Est-ce que c’est possible ?

Oui.

Est-ce que ça vaut la peine ?

Oui.

Est-ce qu’il vaut mieux de toute façon, comme je vous l’ai dit, vous bouger parce que dans tous les cas vous êtes gagnant ?

Absolument.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂