Que faire quand vous avez un AMI qui vous TIRE vers le BAS ? Faut-il le laisser tomber ? (66/365)

Je réponds aux questions que vous me posez sur Instagram. Question de Rosa : “Comment faire quand on a un ami qu’on apprécie mais qui nous tire vers le bas, et qui ne comprend pas que l’on peut réussir sans avoir reçu un héritage ? Faut-il s’en éloigner ou toujours rester en contact avec ?”
➽ Vous aussi, passez me faire un coucou sur Instagram et posez moi vos questions !

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=amitireverslebas

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=amitireverslebas

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=amitireverslebas

– La vidéo “Le REGARD des AUTRES : comment y devenir moins sensible pour vous DÉPASSER” : https://www.youtube.com/watch?v=xM0A_7FSuvw&t=0s&index=52&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=3I_lFS3Oxt0

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Que faire quand vous avez un AMI qui vous TIRE vers le BAS ? Faut-il le laisser tomber ? (66/365)” :

Je suis toujours à Kuala Lumpur et je réponds à une question de Donatelli Rosa sur Instagram qui dit : « Comment faire quand on a un ami qu’on apprécie mais qui nous tire vers le bas et qui ne croit pas que l’on peut réussir hormis le fait d’avoir un héritage ? Est-ce qu’il vaut mieux s’éloigner et l’abandonner ou toujours rester en contact avec ? »

C’est un problème qui se pose à, à peu près, tous les gens qui essaient d’entreprendre quelque chose qui détonne un peu, qui sort un peu des normes du milieu.

Elle n’est pas la seule dans ce cas-là, il y en a bien d’autres comme elle et il y en aura bien d’autres après elle.

Il faut se rendre compte qu’avoir une démarche d’entrepreneur, ce n’est pas la norme.

L’essentiel des gens dans n’importe quelle société du monde dans n’importe quel pays sont des employés ou des fonctionnaires. Ce sont des statistiques.

Cela veut dire que de manière générale, la très grande majorité des entrepreneurs sont assez isolées. Il n’y a personne dans leur famille, dans leur proche, dans les gens avec qui ils ont fait leurs études qui sont entrepreneurs.

Ce n’est pas le cas de tout le monde, mais c’est le cas de beaucoup de personnes.

Ils sont victimes ou, en tout cas, ils subissent quelque part une sorte d’influence négative parce qu’il y a beaucoup de mythes et de clichés, de fausses croyances par rapport aux métiers d’entrepreneurs comme par rapport à beaucoup de métiers qui sont finalement assez méconnus.

Pour lutter contre cela, c’est important de commencer à aller se connecter avec des gens qui pratiquent le métier qu’on veut pratiquer, que ce soit entrepreneur ou éleveur de moutons dans le Larzac ou agriculteur.

Je vous parlais récemment de l’exemple de Thierry Baillet qui a créé sa chaîne « Agriculture d’aujourd’hui » à la base parce que son fils était traité de fils d’agriculteur à l’école et qu’il voulait essayer de montrer ce que c’est que le métier d’agriculteur d’aujourd’hui, que ce n’est pas un truc avec des paysans illettrés qui vont prendre leurs fourches s’ils voient une montgolfière qui se posent dans leur terrain en pensant que c’est un truc du diable.

Cette époque est finie depuis très longtemps.

Il y a des clichés dans tous les métiers qui ne sont pas connus.

Les gens autour de nous, les amis, la famille, les proches, en général, ils ne nous veulent pas de mal. Ils veulent notre bien. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils vont nous donner des conseils qui sont éclairés par rapport à des connaissances réelles tirées du terrain.

Au bout d’un moment, il faut se rendre compte qu’il y a des proches qu’on aime, mais ce n’est pas pour autant que cela en fait des bons conseillers par rapport à notre carrière, à nos ambitions…

C’est comme quand vous êtes ado ou même après, vous avez des amis que votre mère apprécie et des amis que votre mère n’apprécie pas. Ce n’est pas parce que votre mère ne les apprécie pas qu’ils vont arrêter d’être vos amis. Au contraire, des fois, ça leur donne même un attrait supplémentaire.

C’est la même chose ici. Il y a des choses que vous allez faire dans votre vie qui vont être appréciées par vos proches et d’autres qui ne vont pas l’être. Et il faut parfois savoir aller à l’encontre de la sagesse commune de votre famille et des autres.

J’ai arrêté l’école à 18 ans. J’ai créé ma première boîte à 19 ans. Si j’avais fait un sondage à l’époque à mes proches pour demander : « D’après vous, est-ce que je devrais faire cela ou je vais continuer mes études ? »

Concrètement, ils n’auraient pas pu répondre autre chose que : « Oui, d’abord, passe ton Bac et on verra. »

Il n’y a rien de mal dans leurs réponses quelque part. C’est normal pour eux de répondre cela, et on ne s’attend pas à ce qu’ils répondent autre chose. Mais ce n’est pas pour autant que c’était la réponse la plus pertinente par rapport à votre situation. Ça ne l’était pas pour moi, ça ne l’était pas par rapport à mes ambitions.

Ce que je recommande, c’est d’aller à la rencontre de gens qui ont déjà accompli ce que vous allez accomplir et des gens qui sont dans le processus d’accomplir ce que vous allez accomplir.

Et pour cela, il faut que vous alliez dans des évènements faits par les entrepreneurs pour les entrepreneurs, que vous alliez à la chambre des métiers, de commerce de votre ville, s’il y en a dans le lieu où vous vivez.

Il faut que vous alliez à un maximum d’évènement et de lieu où vous savez que les entrepreneurs ont des chances de venir et qu’ils ont des chances de discuter avec vous, de donner leurs points de vue, leurs idées…

Si vous voulez devenir champion de karaté, vous aimez votre famille, votre maman, votre papa, mais ce n’est pas pour autant que vous allez leur demander des conseils sur comment le devenir, à moins qu’eux-mêmes l’aient déjà fait.

Vous allez plutôt aller voir des gens qui sont devenus champions et leur demander des conseils, leur poser des questions. Ce n’est pas pour autant que vous aimeriez moins votre famille.

Il faut juste savoir faire la séparation entre « il y a mes proches, mes amis, ma famille que j’aime » et « il y a les gens qui ont des conseils pertinents à donner dans ma situation ».

Les deux n’ont absolument rien à voir.

Au-delà de ça, naturellement, quand vous vous investissez dans un domaine, vous allez commencer à fréquenter davantage des gens qui sont dans ce domaine-là, qui comprennent votre passion, qui comprennent votre mission, qui comprennent ce qui vous drive plutôt que des gens qui vous critiquent parce qu’ils ne comprennent pas.

C’est un processus naturel qui va se faire tranquillement sans que vous ayez besoin de forcer.

J’espère que ça va vous aider à vous connecter davantage avec ce que vous ressentez au fond du cœur.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂