Pourquoi suis-je parti à Londres, Angleterre ? | Je réponds à vos questions [Q&A]

Je réponds à une question de Reda : “Pourquoi as-tu choisi Londres quand la plupart des infopreneurs sont basés en Asie ou à Malte ? Quels avantages fiscaux ça représente ?”
➽ Vous aussi, posez-moi vos questions dans les commentaires ou sur Instagram.
➽ Ceci est la vidéo 188 sur mon défi 365 jours par an

Document référence de l’OECD : https://data.oecd.org/tax/tax-revenue.htm

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=pourquoipartirangleterre

► Obtenez gratuitement mon livre “Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” en cliquant ici ! 🙂 https://olivier-roland.tv/livre-offert/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=pourquoipartirangleterre

– La vidéo “7 choses que J’ADORE à Londres et 4 choses que je DÉTESTE (141/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=vWPlUP-WJac&t=0s&list=PLlNaq4hbeacS07PeMWQJLiCEcWpNqXour_IH&index=451
– Le blog “Books That Can Change Your Life” : https://books-that-can-change-your-life.net/
– Le blog “Improve Your Accent” : https://improveyouraccent.co.uk/

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=7UyQ_6kA5UQ

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Pourquoi suis-je parti à Londres, Angleterre ? | Je réponds à vos questions [Q&A]” :

Je réponds à une question de Reda : « pourquoi as-tu choisi Londres quand la plupart des infopreneurs sont basées en Asie ou à Malte. Quels avantages fiscaux cela représente ? »

Il n’est pas le seul à me poser cette question. Souvent quand les gens me rencontrent, cela fait partie des premières questions qu’ils posent : « mais pourquoi tu es parti à Londres ? ».

Le ton n’est quand même pas extraordinaire.

Beaucoup pensent qu’il doit y avoir des avantages fiscaux particuliers.

Déjà pour moi et pour beaucoup de personnes, les avantages fiscaux, ce n’est pas la première et principale raison pour lesquelles je vais choisir un pays et pour lesquelles la plupart des gens vont choisir un pays.

Si ce serait le cas, tout le monde irait en Andorre.

Aujourd’hui en Europe, l’Andorre, c’est le pays où il y a le moins d’imposition. Il y a un impôt sur la société qui va de 2 à 10%, 10% si vous vendez en Andorre, 2% si vous vendez en dehors d’Andorre.

2%, c’est rien du tout comparé par exemple à 19% en ce moment en Grange Bretagne. Il y a une TVA de 4,5% comparé à 20% en Grande Bretagne. Et puis, il y a un impôt sur les revenus dont la tranche maximale est de 10% par rapport à 45% en Angleterre.

Si on regarde juste ces avantages fiscaux, Andorre est beaucoup plus intéressant. Mais ce n’est pas le seul critère.

Déjà, c’est intéressant que Reda dit : « la plupart des infopreneurs sont à Malte ou en Asie ». Ce n’est pas tout à fait vrai.

J’ai remarqué que pour les infopreneurs francophones, comme lieu ou comme hub qui rassemble beaucoup d’infopreneurs, il y a effectivement Malte.

Il y a de plus en plus le Portugal puisqu’on a Aurélien Amacker qui est là-bas et je sais qu’il y a d’autres acteurs qui ont prévu d’y aller ou qui sont déjà en train de s’installer. C’est vrai que Lisbonne est une ville tout à fait sympathique.

Il y a de plus en plus l’Estonie. D’ailleurs, mon élève Maxence Rigottier qui, pendant longtemps, a été un peu un des porte-paroles des infopreneurs qui s’établissent à Malte est parti à l’Estonie. D’ailleurs, l’Estonie, c’est très loin d’être un paradis fiscal.

On a l’île Maurice où là, clairement, il y des avantages fiscaux très intéressants, plus l’avantage de vivre dans une île tropicale. Mais le gros inconvénient, c’est que c’est un peu loin de tout.

Et effectivement, l’Asie, notamment la Thaïlande…

Pourquoi j’ai choisi d’aller à Londres ?

J’ai voulu quitter la France pour des tas de raisons.

J’ai déjà essayé de quitter la France. Récemment, je lisais mon journal de 2014 et je voyais déjà que j’étais en train de réfléchir à cette idée de partir puisque depuis fin 2010, je voyage 6 par an.

Je me suis dit : « ce serait sympa, ce serait bien, cela ouvre vraiment le chakra de voyager 6 mois par an, ça change la mentalité. On découvre des choses qui sont normales à l’étranger alors que nous, on ne considère pas normales. Pour eux, c’est tout à fait normales. Et nous, ce que nous considérons normales, eux, ils ne trouvent pas cela normales. ».

Cela nous fait relativiser par rapport à nos propres normes, par rapport aux déterminismes qui sont créés par notre culture. Et du coup, cela nous permet d’être davantage libres pour choisir nos propres normes, nos propres déterminismes.

Je me suis dit que c’est bien que je voyage 6 mois par an. Mais finalement, ma base, ça reste Lille où j’ai vécu toute ma vie. Est-ce que je ne pourrais pas changer ma base, la mettre ailleurs ?

C’était une des raisons. Je n’étais pas d’accord avec la politique du gouvernement de l’époque, je n’étais pas d’accord avec le taux d’imposition. Il y a des classements différents sur quels sont les pays les plus imposés du monde.

En fonction des différents critères, ce n’est pas toujours les mêmes classements, mais vous pouvez être certains que dans quasiment tous les classements des pays les plus imposés du monde, la France est dans le top 5, c’est sûr.

Si on regarde la donnée la plus objective qui est le pourcentage de revenu qui vient de l’impôt par rapport au PIB, les données de l’OCDE sont très claires, la France est deuxième juste après le Danemark déjà depuis pas mal d’années. Elle a toujours été dans le top 5, mais surtout top 3.

Déjà à la base, c’est qu’à partir du moment où vous décidez de vivre à l’étranger, à moins que vous choisissez le Danemark, et ça dépend de la situation de chacun, vous avez de forte chance de vous retrouver dans un pays qui est moins imposé que la France.

Ça, c’est le gros avantage.

Cela a été un facteur pour moi.

Je me rappelle aussi, j’ai hésité encore. Je suis revenu d’un mois de voyage aux Etats-Unis et là, j’ai vu qu’il y avait une magnifique lettre du RSI qui m’attendait et qui disait : « Bonne nouvelle, on s’est rendu compte qu’en fait, vous nous devez 90 000 euros. Est-ce que vous pouvez nous régler le plus rapidement possible, sinon, on va vous envoyer les huissiers et ça va chier ».

En gros, c’est ça la lettre. J’ai vu cela en rentrant.

J’ai fait : « mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ? » 90 000 euros, cela me paraissait absolument énorme.

Mon comptable a vérifié et il m’a dit : « mais non, pas du tout. La somme que vous devez pour l’année, c’est 25 000 euros ».

Il y avait quand même une différence énorme. C’était un des nombreux bugs, il y a eu énormément d’entrepreneurs qui ont été victimes de bugs informatiques au RSI. J’ai fait partie de cela.

Après, je n’ai pas été embêté plus que cela, ils ont rectifié rapidement, il n’y a pas eu de souci particulier.

Mais quand j’ai reçu cela, je me suis dit : c’est dingue parce qu’on a un des taux d’imposition les plus élevés du monde. En plus, ils ne sont même pas capables d’avoir un service qui fasse le minimum du minimum.

Parce que le RSI, ça a été un scandale. Ça a été le summum de dysfonctionnement pendant plus d’une décennie. C’est incroyable. C’est fou. Non seulement le niveau de prélèvement était énorme, mais le service était extrêmement mauvais.

Il y a eu énormément de personnes qui, comme moi, ont reçu des appels à cotisation qui étaient complètement fantaisistes. Moi, j’ai eu de la chance. Ça s’est résolu facilement. Pour d’autres, ça a été beaucoup moins facile.

Tapez, allez faire une recherche sur Google, vous allez voir qu’il y a des histoires incroyables sur cela.

Bref, je me suis dit : c’est quand même fou qu’on ait une telle disproportion entre l’argent qu’on donne et ce service rendu qui est extrêmement mauvais.

Je me suis dit : « si tu attends un signe de l’univers, le voilà. »

Ce n’est pas cela en soi qui m’a convaincu de partir, mais ça a ajouté. Cela a été un peu la goutte d’eau qui a fait déborder la vase finalement.

Une fois que j’ai pris la décision de partir, je me suis dit : de toute façon, ça va être intéressant. Dans le pire des cas, si je n’aime pas, je reviens. Cela va être très intéressant pour moi parce que cela va compléter finalement ce fait que je voyage tout le temps. Je vais avoir ma base à l’étranger, donc, cela va ouvrir d’autres chakras, cela va me permettre de me connecter différemment et tout cela.

Cela va être juste une aventure intéressante.

Si en plus, cela peut me permettre de payer moins d’impôt, on ne va pas se plaindre, mais ce n’est pas l’objectif premier.

Du coup, je me suis dit : d’abord, je vais rester en Europe pour plusieurs raisons déjà, parce qu’on va y aller progressivement, on ne va pas trop se décaler culturellement.

Il y avait aussi mon livre qui allait sortir l’année prochaine. Donc, je voulais être proche pour pouvoir revenir éventuellement parce que je me suis dit : si des journalistes veulent me faire des interviews, ce qui s’est produit, si je dois passer à la télé, je suis passé sur BFM par exemple, il faut que je ne sois quand même pas trop loin.

J’ai hésité entre Amsterdam qui est une ville que j’adore, Barcelone qui est une ville que j’adore – à l’époque, je ne connaissais pas Lisbonne, maintenant, Lisbonne a remplacé Barcelone dans mon cœur – et Londres.

J’ai choisi Londres pour plusieurs raisons.

Ce qui m’a fait choisir Londres, c’est d’abord la langue anglaise.

Je parle anglais. Je parlais à l’époque avec un accent français encore plus fort que celui que j’ai aujourd’hui.

Je me suis dit : je parle anglais, c’est bien et cela me permet d’améliorer mon anglais.

Et j’avais déjà comme objectif. Je me suis dit : je vais à Londres et je vais prendre des cours de Accent Traduction. J’ai fait cela avec un prof qui s’appelle Luc qui a un superbe chaîne youtube qui s’appelle « Improve your accent » qui a d’ailleurs fait une très bonne vidéo, je crois qu’elle a plus d’un demi-million de vues aujourd’hui sur « qu’est-ce que c’est que l’accent français ? Pourquoi les français ont un accent français quand ils parlent anglais ? Comment le réduire ? ».

Donc, langue anglaise avec une volonté d’améliorer mon anglais.

Très proche de la France et de ma ville natale Lille.

Il y a une heure et demie de Eurostar entre Londres et Lille, 2 heures et demie entre Paris et Londres, donc extrêmement facile d’accès.

Gros hub aérien. Ça, c’est très important pour moi puisque je voyage 6 mois par an.

Par exemple, aller à Malte, ça m’embête parce que ça rajoute souvent une étape supplémentaire alors que de Londres, il y a des centaines de vols directs partout et c’est vraiment excellent.

Je connaissais déjà des gens sur place.

C’est une ville énorme, c’est un hub intellectuellement. J’ai besoin de stimulation intellectuelle.

Je ne peux pas trop m’enterrer dans un coin un peu perdu. Je suis allé à l’île Maurice récemment il y quelques mois et j’ai trouvé cela génial. J’adorerais y vivre 1 mois ou 2 mois ou 3 mois, mais je ne peux pas en faire ma base parce que j’ai besoin d’une grande ville qui me stimule.

Je suis comme ça, j’ai besoin de rencontrer les gens.

Je me suis dit : « je vais rencontrer des entrepreneurs, de startupers, de business angel, ça va être génial ».

Aussi, ville internationale. Sixième critère, ville internationale.

Londres, c’est une ville beaucoup plus internationale que Paris. A côté de Londres, Paris, ça fait village breton. Je suis sérieux.

J’ai lu un article comme quoi seulement 40% des londoniens sont des britanniques de souche, c’est-à-dire des britanniques qui sont nés en Grange Bretagne. 60% des londoniens sont des britanniques, mais 1/3 d’entre eux, donc 20% sur le total sont nés à l’extérieur de la Grande Bretagne. Et le reste, il y a 40% d’étrangers dont beaucoup d’Européens et de Français,…

Et ça, j’adore. Vraiment, j’adore le melting pot.

Moi qui voyage énormément, j’adore comme ça me confronter un peu aux autres cultures, en tout cas être avec d’autres cultures… et ça, c’est génial. C’est un critère qui est très important pour moi, j’adore ça.

Et puis, business friendly, septième critère.

C’est-à-dire que c’est un pays anglo-saxon qui est quand même plutôt tourné vers les entrepreneurs où les entrepreneurs sont respectés, où l’administration, c’est comme pour tous, c’est quand même une administration européenne. Il y des avantages et des inconvénients, mais c’est quand même mieux que la France.

Et puis bien sûr, les impôts qui sont moins importants.

Je crois que grosso modo, je paie deux fois moins d’impôts en Angleterre, même si bien sûr, c’est très loin d’être un paradis fiscal. C’est clair.

Tous ces critères-là m’ont fait choisir l’Angleterre.

Londres, c’est une des villes les plus chères du monde, les loyers sont absolument démentiels.

Si vous trouvez que les loyers à Paris sont chers, attendez d’aller à Londres.

Je ne recommande pas cela pour un entrepreneur qui démarre parce que le coût de vie à Londres est énorme.

Par contre dès que votre boite commence à bien fonctionner, et j’estime – c’est mon estimation à la louche – qu’il faut faire au moins un demi-million d’euros par an pour que ça soit intéressant, dans ce cas-là, Londres, c’est sympa.

De toute façon, simplement les économies d’impôt que vous allez faire par rapport à la France vont faire que Londres, cela va être gratuit quelque part.

Aussi un critère, c’était que j’avais envie de me lancer dans le marché anglophone, donc d’avoir une chaîne youtube en anglais, d’avoir un blog en anglais parce que j’avais déjà cette idée de me faire traduire mon livre en anglais et je me suis dit que Londres va une excellente base pour ça.

D’ailleurs, c’est exactement ce qui s’est passé parce que j’ai rencontré mon partenaire aujourd’hui qui est à la fois britannique et américain, Peter, avec qui on travaille ensemble pour me développer en anglais.

Aujourd’hui, je suis très heureux de vous dire que j’ai une chaîne youtube en anglais et mon blog « Des livres pour changer de vie » est traduit aussi en anglais sous le nom de « Books that can change your life ».

Et tout ça, c’est en préparation de mon livre qui sera donc publié l’année prochaine par une grande maison d’édition américaine qui a aussi des bureaux à Londres.

Tous s’est passé exactement comme prévu. C’est un peu la loi d’attraction là dans le sens où j’avais un objectif et je me suis dit que Londres, c’est ce qui va me rapprocher le plus de cet objectif de me lancer en langue anglaise.

En conclusion, on ne choisit pas un pays juste pour les impôts parce que la vie est courte, l’argent, c’est bien. Mais quand vous aurez 80 ans et que vous serez tout recroquevillé dans votre maison de retraite, vous n’allez pas vous rappeler de vos relevés bancaires, vous allez vous rappeler de vos lettres d’amour, des rencontres que vous avez fait, des voyages et de toutes les expériences que vous avez vécues. Et c’est ça le plus important.

Les français ont la « chance » et les belges aussi de vivre dans un des pays les plus imposés du monde. L’effet secondaire positif de ça, c’est que forcément si vous déménagez à l’étranger, il y a de forte chance que vous payez moins d’impôt. Mais attention, bien sûr, ça dépend de votre situation.

Vous pouvez très bien vous retrouver dans une situation en Angleterre où vous allez payer plus d’impôt qu’en France.

Ça dépend de chacun. Le mieux, c’est de consulter un fiscaliste qui va vous accompagner dans cette aventure.

Donc les impôts, c’est un facteur, mais c’est juste un facteur parmi tant d’autres parce qu’au final les plus important, ce n’est pas d’avoir de l’argent, c’est de vivre une vie qui vaut la peine d’être vécue. Et l’argent, c’est juste un outil pour ça.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂