Peut-on réussir dans un marché saturé ou très compétitif ? (193/365)

Vous me demandez si il est risqué de se lancer dans un milieu trop compétitif ou saturé. C’est risqué oui, mais c’est aussi une opportunité pour se distinguer et faire des partenariats.

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes/

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos

– La vidéo “Pose-moi tes questions en vidéo ! 🙂 (71/365) ” : https://www.youtube.com/watch?v=0_NVMwXEY_s&list=PLlNaq4hbeacS07PeMWQJLiCEcWpNqX_IH
– La vidéo “Pourquoi mon 1er blog s’est VAUTRÉ et les autres CARTONNENT ? (3/365) ” : https://www.youtube.com/watch?v=JvIj849ZX8A&list=PLlNaq4hbeacRjWfmS4YP89UeXatvmgkxy

► Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=W2-HTV1fErg

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Peut-on réussir dans un marché saturé ou très compétitif ? (193/365)” :

Suzielle a demandé : « Est-il risqué de se lancer dans une niche de blog déjà saturé comme le développement personnel ? »

C’est une excellente question. En gros, est-ce que c’est intéressant encore aujourd’hui de se lancer dans un secteur qui est compétitif ?

J’imagine qu’elle parle de blogging ou de chaîne Youtube.

Ma recommandation, c’est de d’abord chercher des niches et des domaines dans lesquelles il n’y a pas beaucoup de compétitions parce que je pense qu’il y a encore suffisamment de domaines en francophonie qui ne sont pas suffisamment exploités et qu’il y a encore beaucoup de choses à faire.

Pendant des années, j’ai donné l’exemple du vin où je pense qu’il y a vraiment un business à faire avec un blog et une chaîne Youtube sur le vin, comme Gary Vaynerchuk l’a fait aux Etats-Unis. Mais ça commence à venir.

Je donne aussi l’exemple du tennis parce qu’il y a mon ami Will Hamilton que je connais bien qui cartonne aux États-Unis avec sa chaîne « Fuzzy Yellow Balls » et son blog du même nom, puis des formations qu’il fait sur le sujet.

Pareil, ça commence à venir. Il y a encore énormément de domaines.

Ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas réussir avec une chaîne Youtube ou un blog dans un secteur qui est déjà compétitif.

C’est évident que si vous voulez vous lancer dans le développement personnel ou le marketing Internet, ce n’est pas impossible de réussir. Mais ça demande quand même de faire certaines choses qui ne seront pas obligatoires quand vous démarrez dans un domaine qui n’est pas saturé.

Aujourd’hui, par exemple, si vous voulez lancer dans un blog ou dans une chaîne photo, vous ne pouvez pas ignorer le fait que Laurent Breillat du blog « Apprendre la photo » existe. Et vous ne pouvez pas ignorer le fait qu’il y a des dizaines d’autres joueurs dont les 3/4 à peu près ont fait la formation Blogueur Pro.

Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça.

Dans le domaine de la photo en francophonie, la plupart des acteurs majeurs du secteur sont passés par ma formation.

Ça ne veut pas dire que vous ne pouvez rien faire, mais vous devez tenir compte de leur présence.

Vous devez étudier ce qu’ils font et vous devez aussi essayer de vous distinguer d’eux.

Ça peut aussi être une opportunité dans le sens où vous allez pouvoir faire des partenariats avec eux.

À partir du moment où vous savez vous connecter à ces acteurs-là et leur proposer un partenariat qui les intéressent, ça va accélérer votre croissance parce que forcément si un acteur établit qu’il y a une forte présente dans le secteur et qu’il vous donne un petit coup de pouce, ça peut accélérer grandement votre démarrage.

Encore faut-il trouver le moyen de vous connecter à ces gens-là.

Après, vous pouvez aussi avoir une approche où vous n’allez pas vous connecter avec eux et essayer de proposer quelque chose de différent, quelque chose d’intéressant.

Dans le domaine du marketing Internet par exemple, il n’y a pas eu beaucoup de nouveaux acteurs depuis plusieurs années. Mais en 2011, ce secteur a commencé à se stabiliser.

Quelqu’un a débarqué de nulle part. C’était Jean Rivière qui s’est mis à écrire des articles tout seul dans son coin. Il n’a contacté personne.

Il a créé un blog qui s’appelle « WebMarketing Junkie ».

Jean Rivière a eu vraiment une démarche intéressante.

Il a écrit des articles intéressants dans son coin. A un moment, il faisait même un article par jour.

Son simple style, sa manière de faire le contenu qu’il partageait avait une saveur différente, un goût différent. Les gens ont apprécié sa personnalité et ce qu’il partageait.

C’est quelqu’un qui, en plus, n’a absolument pas peur de partager ses opinions, que ce soit en bien ou en mal pour son business. En tout cas, les gens apprécient ça.

Il a réussi à s’asseoir à sa place dans un milieu qui était déjà assez compétitif.

Donc pour répondre à la question, c’est possible, mais il faut soit trouver un angle précis.

Ça peut passer par votre personnalité, par le contenu que vous proposez, souvent un mixte des choses. Ça peut aussi être la fréquence.

Jean Rivière a fait un article par jour pendant un certain temps. Vous pouvez aussi faire ça.

Je recommande quand même aujourd’hui si possible de se lancer dans un secteur où il n’y a pas encore de compétition parce que tu as l’opportunité quand tu fais ça de te positionner comme le numéro un du secteur.

Et à partir de là, tu peux être dans une position où tous les nouveaux entrants vont devoir composer avec toi.

C’est toujours plus intéressant d’être comme ça que d’être le petit nouveau qui doit essayer de faire sa place.

Ça ne veut pas dire pour autant que quand on est le premier, notre place est assurée pour toutes les années à venir évidemment.

On a tous en tête des énormes entreprises qui étaient numéros un de leurs secteurs et qui se sont faites complètement disrupter par l’apparition des nouvelles technologies, puis des compétiteurs qu’elles n’avaient pas vu venir ou qu’elles ont sous-estimés.

On pense à Kodak par exemple qui a disparu presque du jour au lendemain quand la photo numérique est arrivée parce qu’ils ont refusé de prendre le virage à temps.

On pense à toute l’industrie musicale. On a vu ce qui s’est passé dans les années 2000. Ils essayaient comme ils pouvaient de faire du lobbying pour attraper les pirates pendant qu’Apple créait iTunes, l’iPod et tout l’écosystème qui va avec.

Il y a du plus gros avantage à se lancer dans un domaine qui est porteur et dans lequel il n’y a pas de compétiteur.

C’est possible de vous lancer dans un secteur compétitif. Mais de manière générale, le taux de succès est inférieur quand vous vous lancez dans un secteur compétitif.

Je ne peux pas compter le nombre de blogs et de chaînes que j’ai vu dans le domaine du développement personnel qui est sans doute un des plus saturés en francophonie étant donné le nombre d’acteurs qui sont intéressés par ça et qui veulent créer du contenu, et n’ont pas donné grand-chose.

Donc, pour réussir dans un secteur compétitif : originalité, fréquence, puis il faut vous accrocher, il faut vous acharner, et il faut essayer d’être un peu plus irrévérencieux que les autres acteurs établis du marché.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂