Paris n’est PLUS la plus grande ville francophone : ce que ça veut dire pour votre business (72/365)

Paris n’est plus la grande ville francophone du monde ! Je rebondis sur cette information pour aborder ce que cette évolution de la francophonie implique au niveau du business.

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=grandevillefrancophone

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=grandevillefrancophone

► Obtenez gratuitement mon livre “Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” en cliquant ici ! 🙂
https://olivier-roland.tv/livre-offert/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=grandevillefrancophone

– La vidéo “Comment avoir plein d’idées de business en s’intéressant à l’étranger (336/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=BBxAjtgsaOQ&index=319&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph&t=0s

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=A584ywX7Fsw

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Paris n’est PLUS la plus grande ville francophone : ce que ça veut dire pour votre business (72/365)” :

Il y a un article qui expliquait qu’en 2017, la ville francophone la plus peuplée du monde n’est plus Paris, c’est Kinshasa.

Et que ce n’est pas une fausse statistique où on prendrait une ville comme ça où il y a seulement 10% des gens qui parlent Français parce que l’article disait à Kinshasa, il y a 90% des gens qui parlent le Français.

Ce n’est pas forcément leur langue maternelle, mais ils l’utilisent comme la langue lingua franca pour communiquer avec des personnes qui sont d’une autre région et qui ne parlent pas forcément la même langue.

J’ai trouvé cela absolument frappant surtout quand on regarde la liste des 10 villes francophones les plus peuplées du monde, des 20 villes, des 30 villes parce dedans, vous avez une proportion significative de villes africaines.

Paris est en deuxième position, Montréal est en quatrième. Et après, quand on regarde Bruxelles et Genève, c’est assez bas dans le classement.

Aussi, ce que disait l’article, c’est qu’étant donné la croissance démographique extrêmement forte que connaissent la plupart de ces pays francophones en Afrique, il y a des prédictions comme quoi le Français deviendrait la deuxième langue la plus parlée au monde d’ici 50 ans.

Très honnêtement, cela me paraît un petit peu optimiste. C’est un calcul un peu simpliste qui prend en compte un éventuel ralentissement de la démographie et aussi surtout un éventuel changement de focus parce que je pense qu’il y a plein de jeunes dans ces pays-là qui veulent plus apprendre l’Anglais que le Français.

En tout cas, c’est intéressant.

Aujourd’hui, quand vous êtes infopreneur et que vous avez un business sur le web en français, vous pouvez toucher toute la francophonie mondiale, c’est-à-dire, que vous n’êtes plus limité à un seul pays comme avant ou même à une seule zone géographique.

Moi-même, mon entreprise, c’est une petite multinationale, mais j’ai des clients dans des dizaines de pays.

Il faudrait que je recompte, mais j’ai au moins des clients dans une quarantaine de pays, déjà tous les pays francophones occidentaux. Après, j’ai des clients aux Etats-Unis, au Brésil, en Russie même, parce qu’il y a des francophones expatriés partout.

Et qu’il y aussi des gens qui apprennent tout simplement à parler Français dans ces pays-là.

Ce que j’ai remarqué, c’est que de plus en plus de clients qui se trouvent en Afrique.

Après, on ne va pas se mentir, ça reste encore une petite minorité parce que le problème des pays africains, c’est qu’ils sont beaucoup moins développés économiquement que les pays occidentaux. Du coup, beaucoup de gens n’ont pas le moyen de s’acheter des produits, des livres, des formations.

Même ceux qui ont les moyens n’ont pas forcément les moyens matériels parce qu’il y a beaucoup de ces pays par exemple où il n’y a pas de carte bancaire internationale, voire même où c’est interdit de faire sortir de l’argent du pays, où on ne peut pas acheter sur internet librement…

Par exemple, au Maroc, c’était interdit pendant longtemps. En 2011, cela a été autorisé mais seulement à hauteur de 10 000 dirham par an, c’est-à-dire que les marocains ont le droit d’acheter 10 000 dirham par an sur internet à l’étranger, ce qui fait à peu près 1 000 euros par an. Ce n’est pas énorme.

Il y a plein d’obstacles à ça. Mais ce qui est génial, c’est que je vois qu’il y a de plus en plus de gens qui me suivent justement de toute l’Afrique francophone.

Quand je regarde les statistiques de la chaîne YouTube, en premier pays, on a la France. Ensuite, on a la Belgique, le Canada. Et les quatrième et cinquième, c’est le Maroc et l’Algérie.

Ensuite, il y a la Suisse. Puis, la Tunisie, la Grande Bretagne… La Grande Bretagne, c’est parce qu’il y a beaucoup de francophones là-bas évidemment.

Sans même parler de client aujourd’hui, c’est extrêmement facile d’avoir une audience francophone mondiale y compris en Afrique.

A partir du moment où vous démarrez un blog, une chaîne YouTube, un compte Instagram ou tout ce que vous voulez, vous allez pouvoir aussi toucher ces gens-là.

Après, quand je compare l’audience que je touche avec mon contenu gratuit en Afrique et mes clients, il y a une grosse disparité à cause des problèmes que j’ai mentionnés juste avant. Mais, je vois de plus en plus de clients qui s’inscrivent à mes formations à partir de l’Afrique.

Il faut savoir que même dans les pays les plus pauvres de la planète, il y a toujours des gens qui gagnent bien leur vie et donc qui peuvent potentiellement être intéressés par ça, et aussi parce qu’il y a aussi dans les pays africains des gens qui ont de la famille qui se trouvent en Europe par exemple et qui peuvent passer par eux pour acheter une formation.

J’ai par exemple pas mal de clients au Maroc, en Algérie, en Tunisie, qui passent par de la famille qu’ils ont en France, en Belgique, en Suisse pour pouvoir acheter les formations parce que c’est plus facile comme ça.

A la rencontre de Blogueur Pro de 2016 à Paris, j’étais très content d’avoir un membre qui était venue exprès de Côte d’Ivoire pour participer à la rencontre. Ça m’a fait très plaisir.

Ce que je veux en venir avec tout ça, c’est simplement pour vous ouvrir un peu vos chakras parce que ce n’est pas ça qui va vous faire manger maintenant, mais c’est quelque chose à considérer.

Aujourd’hui, on vit dans un monde qui est de plus en plus sans frontière. Et avec la même quantité d’effort qu’il fallait il y a 20 ans pour bâtir un business local, vous pouvez bâtir une véritable multinationale.

Quand on regarde les perspectives d’évolution du marché francophone, on voit que c’est un marché qui a énormément de potentiel. La plupart des francophones du monde vivent en Afrique.

Au-delà des barrières matérielles dont j’ai parlé qui vont évidemment se résorber au fur et à mesure, puis, c’est peut-être aussi à nous de nous adapter parce que par exemple, en Afrique, les gens ont beaucoup plus l’habitude de payer par virement ou par mandat cash, par western union… Mais il y aura aussi sans doute des obstacles culturels à franchir parce que très honnêtement, je ne connais vraiment pas beaucoup l’Afrique francophones. Le seul pays que j’ai fait d’Afrique, c’est le Maroc. C’est sans doute le pays le « plus fascinant » à faire.

Bien sûr, qu’il y a un décalage culturel, mais il y a quand même une proximité qui est plus importante sans doute qu’avec des pays d’Afrique centrale.

C’est juste une hypothèse, je verrai bien quand j’irai me balader là-bas.

C’est juste pour ouvrir un peu vos chakras, pour vous montrer qu’il y a des tas de perspectives d’évolution que le marché francophone.

Ce n’est pas le plus grand marché du monde, mais il a le grand avantage d’être en pleine croissance et d’être beaucoup moins concurrentiel que le marché anglophone.

Et ça, les amis rebelles intelligents, c’est excitant de voir justement toutes ces perspectives.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂