Les OBSTACLES à surmonter pour écrire un livre (163/365)

Ecrire un livre est une tâche longue et difficile qui comporte des obstacles inattendus pour celui ou celle qui se lance sans se renseigner. J’ai rencontré ces obstacles durant la rédaction de mon livre et je partage ça avec vous.

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos

– La vidéo “Comment INTÉRESSER une maison d’ÉDITION à votre LIVRE ? (154/365)” :
https://www.youtube.com/watch?v=VIZrqXUh-KM&list=PLlNaq4hbeacS07PeMWQJLiCEcWpNqX_IH
– Le livre “La semaine de 4 heures” sur Amazon :
https://olivier-roland.tv/la-semaine-de-4-heures
– Romain Bastide : https://fr.linkedin.com/in/romainbastide

► Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

NOTE : pour les liens affiliés de cette vidéo, voir le paragraphe « affiliation » de http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/mentions-legales/

https://www.youtube.com/watch?v=IX7nxsCIJ3U

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Les OBSTACLES à surmonter pour écrire un livre (163/365)” :

Une question a été posée par Redmitch : « Toi qui viens de sortir un nouveau livre, quelles sont les étapes difficiles à surmonter lorsqu’on écrit un livre ? »

C’est une très bonne question parce qu’effectivement, un gros bouquin comme ça ne s’est pas fait en un jour et il y avait eu des moments un peu difficiles.

Le tout premier obstacle sur lequel la plupart des gens malheureusement échouent, c’est le fait de démarrer.

Il y avait un article qui disait qu’il y a à peu près 1/3 des Français qui rêvent d’écrire un bouquin. Cela fait environ 20 millions de personnes.

Sur ces 20 millions de personnes, une infime minuscule minorité vont oser un jour se lancer dans l’aventure.

Voici les obstacles internes que vous allez rencontrer pendant la rédaction d’un bouquin.

J’ai signé le contrat avec mon éditeur en décembre 2012. Et dedans, c’était stipulé de manière très claire que je devais rendre le manuscrit en mai 2013.

J’ai rendu le manuscrit à peu près en juin 2016. Donc, j’ai eu un peu de retard.

Mon éditeur ne m’en a pas voulu parce que je lui ai envoyé régulièrement le manuscrit et qu’il a vu que ça allait être quelque chose de beaucoup plus ambitieux que prévu.

Vous allez forcément être un peu en retard, ou en tout cas il y a des chances que vous soyez en retard par rapport au planning établi avec votre éditeur, envoyez-lui des nouvelles régulièrement avec une copie du manuscrit en l’état. Ça vous fait une sauvegarde, on ne sait jamais.

Ensuite, quand j’ai démarré le livre, je m’étais promis d’écrire 1000 mots par jour.

Le bouquin est assez gros, il y a 520 pages. Il y a à peu près 220 000 mots, 1000 mots par jour. J’ai passé 3 ans et demi à l’écrire. Je n’ai pas bien respecté mon objectif.

Ça aussi, c’est un obstacle que vous allez rencontrer.

Vous allez voir que parfois, vous vous êtes promis d’atteindre un certain nombre de mots par jour et que vous n’y arrivez pas.

Au final, le plus gros obstacle que j’ai dû affronter pendant la rédaction de ce livre, c’est ma propre procrastination.

La période dans laquelle j’étais le plus productif a été la période pendant laquelle je me suis également le plus reposé. C’est ça qui est assez drôle.

Comme vous le savez peut-être si vous suivez la chaine depuis un moment, j’ai démarré mon défi d’une vidéo par jour quand j’étais 2 mois aux Philippines.

J’ai passé 2 mois aux Philippines, un mois au même endroit dans l’incroyable paradis sur terre qui est le petit village d’El Nido dans l’île de Palawan aux Philippines. Et pendant un mois, j’avais un rituel qui a fait que j’étais extrêmement productif pour mon livre.

Tous les jours, je me levais le matin sans horaire particulier. Je ne mettais pas de réveil. Parfois j’avais fait la fête la veille, donc je me réveillais tard.

Typiquement, je me réveille vers 9 heures. J’allais manger mon petit déjeuner dans le restaurant juste en face de la mer. Et juste après avoir mangé le petit déjeuner, j’ouvrais mon ordinateur et j’écrivais 1000 mots.

La règle du jeu, c’est que je n’avais pas le droit de faire autre chose tant que je n’avais pas écrit mes 1000 mots. En général, ça me prenait une heure et demie, deux heures.

Une fois que j’avais fini ça, je passais une demi-heure à traiter mes emails tous les jours. Ensuite, j’étais libre pour le reste de la journée.

En gros, je travaillais le matin à un rythme très cool avec le beau climat des Philippines. On était au mois de février, mais là-bas, c’est super bon. Puis, juste en face de la mer, c’était très agréable.

Et tout l’après-midi, je passais à faire autre chose.

Ça incluait parfois d’être à la plage et de lire des bouquins qui étaient intéressants pour moi pour mon propre livre.

C’était la période où j’étais le plus productif puisqu’en 3 jours, j’avais écrit à peu près 30 000 mots. Donc, j’ai réussi à écrire 1000 mots par jour environ. Pendant un mois, j’ai écrit 12 % du livre à peu près. Et pendant les 41 autres mois, j’ai écrit les 88 % qui restent.

C’était vraiment le moment le plus productif, et en même temps, le moment où j’étais le plus détendu.

C’est ce que dit Tim Ferriss dans « La semaine de 4 heures » : « Le meilleur moyen d’être plus productif, c’est d’avoir tellement de choses à faire en dehors du travail et qu’on n’a pas envie de travailler. Du coup, on est vraiment efficace tout simplement. »

Une chose qui m’a beaucoup aidé aussi quand je n’étais plus aux Philippines, c’est que j’ai discuté avec un startupeur, Romain Bastide, que j’avais rencontré via The Family.

On était au bar et il me demande des nouvelles du bouquin. Je lui dis : j’en suis là, mais j’avance, etc. Il me dit : J’ai l’impression que tu n’avances pas assez vite, je vais te donner un coup de main.

Il m’a proposé de faire un tableur sur Google Doc, et que tous les jours, je mets dans le tableur le nombre de mots que j’ai écrit. Et comme ça, il pourrait voir mon avancement.

On s’est donné comme objectif que j’écrive 500 mots par jour.

Je n’ai pas écrit 500 mots exactement tous les jours, mais ça m’a énormément boosté pour être plus productif sur mon livre.

Je me considère comme quelqu’un qui est assez productif, qui a déjà un bon niveau de succès. Mais quel que soit votre niveau de succès et de productivité, vous avez toujours besoin d’un moment ou un autre de quelqu’un qui vous donne un bon coup de pied aux fesses. C’est une règle éternelle de l’univers.

Tous les sportifs qui ont un succès immense ont tous des coachs qui leur bottent les fesses tous les matins ou presque pour qu’ils arrivent à ces résultats.

Donc au final, le plus dur dans un bouquin, c’est tous les jours de se mettre à écrire le plus régulièrement possible.

Stephen King qui a écrit des dizaines de méga best-sellers qui se sont vendus à des dizaines de millions d’exemplaires a écrit un bouquin super intéressant sur l’art d’écrire. Ça s’appelle « Écriture : Mémoires d’un métier ».

Il donne plein de conseils dans ce bouquin. Il dit en substance : « Au bout d’un moment, je peux vous donner tous les conseils du monde, il n’y a rien qui se substitue au fait d’écrire un mot après l’autre ».

Évidemment, il a à 2 milliards de pourcent raison. Même un voyage de 1000 km, c’est une succession de petits pas. Ça peut paraitre énorme, mais si vous commencez à marcher, à force d’aligner petits pas après petits pas, vous allez réussir à faire ces 1000 km au bout d’un moment.

Un bouquin, c’est exactement ça. Ce n’est pas un sprint, c’est un marathon.

Ça dépend de la taille de votre livre, mais ce livre a été un voyage de 1 000 km. Peut-être que si j’avais prévu dès le départ de faire un truc aussi gros, ça m’aurait découragé. Mais un voyage de 1000 km, c’est juste des petits pas.

Dans mon livre, il y a 220 000 mots. Je les ai écrits les uns après les autres.

J’ai tapé la barre d’espace sur mon clavier 220 000 fois pour faire un nouveau mot, sans doute même plus avec tout ce que j’ai écrit et ce que je n’ai pas mis dedans, tout ce que j’ai enlevé, tout ce que j’ai modifié.

Il y a beaucoup de choses à dire sur la rédaction, mais voilà en tout cas le principal obstacle que j’ai dû affronter et comment j’ai fait pour le dépasser.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂