La e-RĂ©sidence de l’Estonie : coup marketing ou disruption ?

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses Ă©tudes” : https://olivier-roland.com/

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos

– Leapin : https://www.leapin.eu/

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche

https://www.youtube.com/watch?v=kuozZpU86Lw

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “La e-RĂ©sidence de l’Estonie : coup marketing ou disruption ?” :

Je me trouve actuellement dans un événement de nomades digitaux à Lisbonne.

Ça me fait plaisir d’ĂȘtre dans un Ă©vĂ©nement europĂ©en parce qu’Ă  part les Ă©vĂ©nements francophones, tous les autres Ă©vĂ©nements oĂč j’étais, ce sont des Ă©vĂ©nements amĂ©ricains.

Il y a un Estonien qui nous a parlé du concept de e-résidence en Estonie.

Il a dit : « Winter is coming » : l’hiver arrive pour les pays qui ne vont pas suivre la veille et qui vont se faire disrupter par d’autres pays.

Il a mĂȘme osĂ© la comparaison en disant que les pays Old School allaient se retrouver comme l’industrie musicale avec APPLE dans les annĂ©es 2000.

Quel est le concept de cette e-résidence en Estonie ?

Vous donnez non pas un visa qui vous donne le droit de vivre quelque part physiquement, mais une sorte de e-visa, de e-rĂ©sident, donc de rĂ©sidence Ă©lectronique qui vous donne le droit d’utiliser l’infrastructure numĂ©rique de l’Estonie.

L’Estonie est un pays extrĂȘmement avancĂ© au niveau numĂ©rique. Tout se fait de maniĂšre numĂ©rique depuis longtemps.

Ça faisait 12 ans par exemple que tout le monde votait Ă©lectroniquement, que tout se paie en ligne : les taxes et tout ça.

Chaque Estonien a un fichier mĂ©dical avec une base de donnĂ©es en ligne. Et quand un mĂ©decin a besoin de vous diagnostiquer ou de vous prescrire des mĂ©dicaments ou de vous aider Ă  guĂ©rir, il peut accĂ©der Ă  l’ensemble de l’historique de vos services.

Ça pourrait paraĂźtre effrayant. Mais comme il nous l’a expliquĂ©, en mĂȘme temps, il y a un systĂšme de log qui normalement est inviolable qui fait que vous pouvez voir qui a accĂ©dĂ© Ă  vos informations.

Vous avez le droit d’utiliser l’infrastructure numĂ©rique de l’Estonie. Vous pouvez faire une application en ligne.

Si vous ĂȘtes un entrepreneur en Grande-Bretagne et que vous voulez continuer Ă  avoir accĂšs au marchĂ© commun aprĂšs le Brexit, vous pouvez crĂ©er une entreprise en Union EuropĂ©enne en utilisant ce systĂšme de e-rĂ©sidence.

Vous pouvez créer une entreprise en ligne en quelques clics en Estonie qui vous donne accÚs à la zone euro, au marché unique.

Il n’y a pas de taxes ni d’impĂŽts sur les sociĂ©tĂ©s en Estonie tant que vous laissez l’argent dans l’entreprise. Par contre si vous prenez de l’argent, si vous le sortez de votre compte en banque, c’est 20 % d’impĂŽts.

Mais il a dit : quand vous n’utilisez pas les infrastructures physiques et les aides sociales de l’Estonie, le but Ă  terme, c’est que vous ne payez pas d’impĂŽts en Estonie et que vous payez d’impĂŽts dans le pays oĂč vous rĂ©sidez.

Personnellement, j’ai commencĂ© Ă  voir les limites du systĂšme. Je ne vois pas trop l’intĂ©rĂȘt trĂšs honnĂȘtement aujourd’hui.

Malheureusement, il n’avait pas le temps de faire des sĂ©ances de questions rĂ©ponses parce que j’aurais bien aimĂ© lui poser des questions. Mais je ne vois pas trop les bĂ©nĂ©fices aujourd’hui.

C’est vrai que j’ai vu des services. Il nous a parlĂ© d’un service LeapIN.

C’est une sociĂ©tĂ© qui se propose de crĂ©er une sociĂ©tĂ© pour vous en Estonie en utilisant ce concept de l’e-rĂ©sidence, qui se charge de la comptabilitĂ©, des taxes pour tout. Ça commence Ă  partir de 49 euros par mois, ce n’est pas cher.

Il nous a dit aussi : il y a beaucoup moins d’administratifs. Il nous a donnĂ© l’exemple de l’Allemagne qui apparemment est un pays oĂč la paperasse est trĂšs lourde.

Il nous a dit : si vous créez votre boßte en Estonie via ce systÚme, vous avez beaucoup moins de paperasse.

Je ne suis pas d’accord avec le fait qu’aprĂšs le Brexit, on a besoin de crĂ©er une entreprise forcĂ©ment en Union EuropĂ©enne. Je veux dire : si demain, je pars aux États-Unis, je peux avoir mon business aux Etats-Unis, je peux quand mĂȘme vendre en Europe.

Les cartes de crĂ©dit fonctionnent partout. Ça ne pose pas de problĂšme particulier pour des produits numĂ©riques a priori mĂȘme si ça peut ĂȘtre rassurant pour des clients Ă©ventuellement d’avoir une entreprise en Europe.

Je ne comprends pas trop le concept non plus de dire : je suis un portugais qui vit au Portugal, plutÎt que de créer une boßte au Portugal, je vais créer une boßte en Estonie via ce systÚme.

Je vais quand mĂȘme payer mes taxes au Portugal parce que le but, ce n’est pas de faire de l’Ă©vasion fiscale. Les autoritĂ©s portugaises peuvent dĂ©jĂ  trouver quelque chose Ă  redire et de dire : mais pourquoi vous crĂ©ez une boĂźte en Estonie, il faut la crĂ©er chez vous. C’est bizarre.

En plus, si la boüte en Estonie se met à embaucher des Portugais, ça pose aussi des problùmes de dumping social parce qu’ils vont dire qu’il y a des lois au niveau du travail au Portugal.

En tout cas, ça m’a frappĂ©. J’ai trouvĂ© cela intĂ©ressant comme concept. Il n’y a personne qui a autant d’accĂšs Ă  un espace physique, mais Ă  un espace numĂ©rique.

Et c’est intĂ©ressant parce que c’est une notion qui va sans doute se dĂ©velopper de plus en plus.

Il y a vraiment quelque chose d’impressionnant avec Internet. C’est que les frontiĂšres ont de moins en moins d’importance.

Il y en a qui annonce que c’est le dĂ©but du commencement de la fin des Ă©tats-nations.

Que ce soit vrai ou pas, en tout le cas mĂȘme si c’est vrai, on ne verra pas leur disparition avant un bon moment. C’est sĂ»r.

Mais c’est vrai que le territoire compte de moins en moins. Et ce qui compte, c’est l’accĂšs aux services qui sont dans le cloud.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂