Je vis dans une réalité PARALLÈLE : comment être libre et heureux (51/365)

J’ai participé à un Mastermind à Salt Lake City plutôt consacré au management en entreprise, j’ai eu l’impression de vivre dans une réalité PARALLÈLE. Je vous explique pourquoi j’ai eu cette sensation et je vous partage ma vision du travail en équipe.

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=realiteparallele

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=realiteparallele

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=realiteparallele

– La vidéo “Comment une entreprise ASYNCHRONE peut être au SERVICE de votre VIE (33/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=9EDmTquhdHc&t=0s&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=Jcm8YnWSoV8

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Je vis dans une réalité PARALLÈLE : comment être libre et heureux (51/365)” :

Je suis toujours à Macao et, récemment, je me trouvais près de Salt Lake City dans l’Utah aux États Unis pour participer à un mastermind américain dont je fais partie.

Ce qui était intéressant, c’est que les deux jours de mastermind étaient plutôt consacrés aux équipes : comment manager une équipe, comment motiver des gens dans une équipe ?

Il y a beaucoup de membres du mastermind qui ont partagé beaucoup de problèmes, qui pas forcément se plaignaient mais en tout cas disait : il y a ça comme problème et voici les solutions.

Je trouvais cela absolument fascinant au point même que quand où on a fait une conclusion, chacun faisait une conclusion du mastermind à la fin, j’ai dit que c’est vraiment fascinant parce qu’en les écoutant pendant ces deux jours, j’ai l’impression de vivre dans une réalité alternative.

C’est-à-dire que moi, par exemple, je ne fais aucune réunion avec mon équipe, ça n’existe pas.

Il n’y a pas de réunion et il n’y a pas de conversation téléphonique.

Une seule personne dans mon équipe a mon numéro de téléphone. En plus, elle ne m’appelle jamais parce qu’il n’y a pas besoin, il n’y a pas d’urgence dans mon business.

Chacun est très autonome, chacun peut fonctionner en toute indépendance.

Il n’y a pas d’horaires de bureau. Chacun travaille aux heures qu’ils veulent, chacun peut être n’importe où dans le monde. Peu importe, il n’y a pas besoin d’être sur le même fuseau horaire.

C’est marrant, j’ai vraiment l’impression de vivre dans un univers parallèle. Je pense que je ferai une présentation là-dessus lors de la prochaine réunion.

Pourquoi j’ai tous ces avantages par rapport à la grande majorité d’entrepreneurs ?

Parce que j’ai une entreprise asynchrone.

Je veux dire par là tout simplement que le modèle sur lequel est bâti l’écrasante majorité des entreprises, c’est ce que j’appelle le modèle synchrone.

Le pré-requis de ce modèle, c’est que tous les gens doivent échanger en temps réel, c’est-à-dire qu’on échange par conversation directe, dans les réunions, par téléphone, par email. Ça, c’est déjà un mode un peu plus asynchrone. Mais en général, on demande à ce que les emails soient répandus rapidement. Souvent, il y a des logiciels de tchat qui sont utilisés…

Donc, on demande à ce que les gens interagissent en temps réel. On demande à ce qu’ils soient dans le même bureau, le même emplacement physique en général. Et s’ils ne sont pas dans le même emplacement physique, il faut qu’ils puissent se connecter à tout le monde en temps réel.

C’est vrai que jusqu’à récemment, c’était le seul modèle possible. Il n’y avait pas d’autres.

Avant la nouvelle technologie, avant les emails, vous ne pouvez qu’interagir en temps réel à moins d’envoyer des courriers, mais ça prenait des plombs.

Le modèle asynchrone se base sur cette notion que les échanges en temps réel sont inutiles dans une entreprise. Ils ne sont pas indispensables.

Vous pouvez les avoir si vous le souhaitez et il n’y a pas de souci par rapport à ça à partir du moment où c’est consciemment réfléchi, mais ce n’est pas une obligation.

Quand vous enlevez cette obligation inconsciente que vous vous imposez d’avoir des échanges en temps réel, vous vous libérez d’un énorme montant de contrainte, vous allez vous libérer de tas de choses.

Pour vous donner des exemples concrets, comme dans mon entreprise, tout est en asynchrone, déjà il n’y a pas de réunion. Ça fait gagner énormément de temps parce que ça a été prouvé et re-reprouvé par la science que les réunions sont une des plus grosses pertes de temps en productivité des entreprises.

Je ne dis pas que c’est toujours inutile, ça peut être utile surtout dans des gros projets complexes, genre construire une fusée. Mais c’est là où la plupart des gens dorment, où ils sont présents physiquement mais pas spirituellement. C’est là où il y a des pertes de temps maximal.

Ensuite comme vous n’avez pas besoin que les gens échangent en temps réel, vous pouvez avoir votre équipe partout dans le monde.

Non seulement ça vous donne une zone géographique beaucoup plus large pour recruter des talents dans votre équipe, mais en plus, vous pouvez aussi offrir une flexibilité et une autonomie aux gens de votre équipe qui sont juste inexistants dans la plupart des entreprises.

Encore une fois, je me fous complètement de savoir si tel membre de mon équipe est en France, en Chine, au Brésil ou à Tahiti tant qu’il a accès à une connexion internet et qu’il fait les choses en temps et en heure. Il n’y a pas des horaires de bureau.

Ce modèle ne convient pas à tout le monde, c’est clair. Tous les gens qui ont besoin d’une structure pour les guider, qui ont tendance à être moins productif si on ne leur dit pas exactement quoi faire, et puis on leur donne les horaires. Clairement, ce n’est pas fait pour eux.

Et ce n’est pas fait non plus pour les gens qui ont besoin de l’entreprise pour leur socialisation. Il n’y a pas de mal à ça. Mais ça s’adresse à des gens qui sont autonomes, débrouillards, qui apprécient la liberté offerte à ce modèle et qui sont capables de socialiser à l’extérieur de l’entreprise et, à la limite, préfèrent ça.

Mais à partir du moment où vous faites cela, c’est vraiment une libération.

Aussi, un autre avantage énorme, c’est que vous pouvez faire en sorte de ne plus être interrompu. Et ça va vraiment se lier, ça va main dans la main.

C’est-à-dire que comme on ne demande à personne d’interagir en temps réel, personne n’a mon numéro de téléphone à part une personne au cas où, du coup, personne ne m’appelle, personne ne s’attend à ce que je réponde rapidement.

Déjà pour moi, ça crée une sérénité énorme parce que j’ai désactivé quasiment toutes les notifications de mon smartphone, je ne suis plus interrompu par des choses extérieures.

C’est moi qui choisis mes propres interruptions, c’est moi qui choisis quand je regarde mes emails, c’est moi qui choisis quand je regarde mon WhatsApp, c’est moi qui choisis quand j’appelle les gens ou pas.

Et aussi, ça encourage l’autonomie. Ça encourage le fait que vous n’êtes pas indispensable dans l’organigramme, que vous n’êtes pas indispensable dans l’entreprise parce que quand les gens de votre équipe savent que vous n’allez pas pouvoir répondre tout de suite, ils savent que quand vous allez répondre, ça sera déjà réglé, magiquement, des tas de problèmes sont réglés sans que vous ayez intervenu, sans même que vous soyez au courant.

Ça encourage énormément l’autonomie dans votre équipe.

Avant, dans ma première entreprise de prestations informatiques et de développement de logiciel, on gérait les réseaux de clients, leurs parcs informatiques, c’était typique.

A partir du moment où ils avaient essayé de travailler avec nous, qu’ils avaient pris un contrat de maintenance, ça encourageait certaines personnes dans ces entreprises à arrêter complètement de réfléchir. C’est-à-dire que s’ils avaient le moindre problème, le truc le plus bête du monde, ils nous appelaient immédiatement parce ce qu’ils se disaient : « Je n’ai plus à réfléchir, c’est à eux de réfléchir. »

Mais l’effet pervers de ça, c’est qu’ils devenaient complètement dépendants.

Ils s’empêchaient d’apprendre par eux-mêmes des trucs tout bêtes qui leur auraient fait gagner du temps parce que oui, vous appelez votre prestataire, mais déjà le temps que le gars comprenne le problème, éventuellement qu’il se connecte à la machine, qu’il résolve tout ça, vous avez perdu 15 minutes, peut-être même plus si le prestataire n’est pas immédiatement disponible.

Alors que si vous apprenez un peu, vous faites quelques recherches et vous apprenez au fur et à mesure comment régler ce genre de petits problèmes, avoir des réflexes basiques du genre : vous avez un souci, vous redémarrez votre machine, puis vous voyez ce qui se passe.

Vous ne pouvez pas savoir le nombre de fois où on avait une procédure, on disait toujours aux clients : « est-ce que vous avez à redémarrer la machine ? »

« Non ».

« Redémarrez s’il vous plaît ».

Et ça résout énormément de problèmes qui disparaissent comme par magie.

C’est la même chose dans les entreprises quand le management est trop centralisé, qu’il est trop efficace, qu’il réagit trop vite, c’est que les gens s’habituent à ça. Ils s’arrêtent de réfléchir, ils n’ont pas de motivation à être autonomes puisqu’ils ont quelqu’un qui résout les problèmes à leur place.

Quand vous obligez les gens à réfléchir par eux-mêmes, à résoudre ça par eux-mêmes, il y a des choses magiques qui se produisent.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂