Comment s’extirper du MOULE de son pays pour être un MEILLEUR entrepreneur

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=sextirpermoulepays

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=sextirpermoulepays

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉 https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=sextirpermoulepays

– La vidéo “💰 L’erreur à 100 MILLIONS de dollars qu’ont fait les Sharks Tank (56/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=E6EMpB6oCbI&list=PLlNaq4hbeacS07PeMWQJLiCEcWpNqX_IH&t=0s&index=154

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=fMD88wossTU

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment s’extirper du MOULE de son pays pour être un MEILLEUR entrepreneur” :

Je réponds à une question que Jonathan Rigottier m’a posée quand j’étais à Tallinn en Estonie : comment tu fais pour t’extirper du moule de la culture de ton pays ?

J’ai trouvé la question très intéressante parce que déjà, c’est intéressant le simple fait de se poser cette question comme ça, de voir la culture comme une sorte de moule dont il faudrait s’extirper.

Il y a des gens qui ne seraient pas d’accord avec cela en disant : mais pourquoi ? Une culture, c’est aussi intéressant, ça s’explore, pourquoi ne pas rester dedans ? Mais je trouve intéressant que Jonathan l’a formulé comme ça, parce qu’à mon avis, cela dénote quand même une certaine ouverture d’esprit et aussi une démarche d’entrepreneur intelligent.

On ne peut pas connaitre vraiment une culture et à quel point elle nous façonne tant qu’on n’en est pas sorti pour voir justement, pour découvrir par contraste ce qui nous influence en elle.

On n’est pas vraiment conscient de l’influence qu’une culture a sur nous tant qu’on n’en a pas exploré d’autres. C’est le paradoxe.

Et ce qui est intéressant, c’est qu’à partir du moment où on explore d’autres cultures et on se rend compte à quel point on est en grande partie façonné par la culture dans laquelle nous sommes nés, on se rend compte qu’il y a des choses dans notre culture qui sont géniales et d’autres qui sont beaucoup moins.

Cela n’empêche pas, on peut être né dans une culture et déjà trouver qu’il y a des trucs qui ne sont pas énormes.

Mais c’est ce que je trouve de plus intéressant quand on se met à voyager et découvrir d’autres cultures, de prendre le temps de rester dans le pays, de parler aux locaux, de rencontrer des gens, de vivre des expériences sur place et vraiment d’essayer de voir comment les gens s’interfacent avec la réalité différemment parce qu’une culture, fondamentalement, c’est ça. C’est juste une interface avec la réalité, c’est une manière d’interagir avec elle, une manière de la voir, une manière de la comprendre et elle change pas mal en fonction des endroits dans lesquels vous êtes dans le monde. Et même au sein d’un pays, il peut y avoir pas mal de différences.

Mais le plus intéressant, c’est quand vous découvrez des choses sur lesquelles tout le monde est persuadé que c’est absolument génial dans votre pays et dès que vous vous mettez à voyager et à découvrir d’autres cultures, ce n’est pas si extraordinaire que cela.

Soit il y a une propagande dans mon pays par rapport à cela, soit les gens se font tout un cinéma alors que finalement, il n y a pas vraiment eu lieu. Pour les gens, c’est important. Mais pour moi, ça l’est beaucoup moins…

Donc si je devais répondre à la question de Jonathan telle qu’elle a été formulée, c’est évident : pour sortir du moule de sa culture, il faut aller découvrir d’autres cultures.

Je trouve cela intéressant.

Il y a une volonté forcément de sortir du moule, mais pas forcément en rejetant automatiquement sa culture. C’est simplement en faisant un choix davantage conscient de sa culture.

On nous dit : quand on est citoyen dans certains pays, on a un contrat social, c’est-à-dire qu’on a des droits et aussi des obligations.

Mais quand on y pense, on parle de contrat social. Mais dans le contrat, à la base, il y a l’idée qu’on fait le choix de le signer.

Or en naissant quelque part, on ne fait aucun choix. C’est juste tombé sur nous comme ça. Vous êtes né à tel endroit, quelqu’un d’autre est né à tel endroit. Ce n’est pas vous qui aviez la décision consciente.

C’est un peu une friction juridique cette idée de contrat sociale même s’il y a un fond de vérité, bien sûr. Mais je trouve que pour être un citoyen éclairé et informé et qui prend vraiment part au monde d’aujourd’hui, c’est important de signer son propre contrat social, et pour cela, de déterminer soi-même les clauses et de choisir par soi-même les cultures et les pays avec lesquels on veut être en interaction, avec lesquels on veut signer des contrats sociaux.

Et au final, quand vous êtes né dans une seule culture, que vous avez vécu toute votre vie dans une seule culture, que vous avez été influencé par une seule culture, vous avez un contrat social avec des clauses que vous ne comprenez pas vraiment qui vous influencent tous les jours, qui vous donnent des droits mais aussi beaucoup d’obligations et peut-être ne vous conviennent pas forcément.

Peut-être que la version la plus heureuse de vous-même, c’est dans un monastère au Tibet ou dans une des tours de Manhattan ou en train de donner des cours de surf au Brésil.

Vous ne pouvez pas vous rapprocher de cet idéal tant que vous n’avez pas expérimenté d’autres choses.

C’est comme toutes ces personnes qui sont peut-être les plus grands passionnés du monde de tango, de planche à voile ou de cerf-volant, mais qui n’ont jamais fait de tango, jamais fait de planche à voile, jamais fait de cerf-volant dans leur vie.

C’est cela qui est intéressant. C’est un peu le paradoxe de la démocratie. Elle se base sur cette idée de contrat social et sur le fait que les citoyens acceptent des obligations en contrepartie de certains droits. Mais au final, la plupart d’entre eux n’ont pas eu.

C’était aussi difficile jusqu’à présent, jusqu’à récemment dans l’histoire de l’humanité, de sortir de sa culture. Il y a beaucoup de ces citoyens qui n’ont pas une conscience très éclairée de ces clauses dans ce contrat-là.

C’est tellement intéressant pour un entrepreneur de s’extirper du moule pour faire ses propres choix.

Et dans ce contrat que vous allez signer entre vous et l’univers, il va y avoir des choses qui viennent de votre culture parce que dans votre culture, il y a des choses intéressantes.

Vous allez pouvoir choisir ces éléments de votre culture de la manière la plus intelligente possible en faisant un choix beaucoup plus éclairé que ce que font 99% des gens.

Et au-delà du fait de voyager, vous pouvez tout à fait vous plonger dans une autre culture sans bouger de chez vous.

J’ai commencé à sortir de l’Europe seulement à partir de fin 2010. Entre temps, j’avais juste fait quelques voyages en Finlande et en Suède et c’était tout. C’était le truc le plus dépaysant que j’avais fait.

Pourtant, une des choses qui m’a le plus aidé à démarrer mon business sur le web et à le développer, c’est que je me suis connecté à la culture américaine.

La culture américaine a beaucoup de défauts, elle a aussi beaucoup de qualités. En tout cas, le fait de pouvoir me connecter à elle, d’apprendre parce qu’il y a des choses vraiment excellentes à apprendre de la culture américaine, ça m’a énormément aidé à relativiser certaines choses de la culture française dont je suis issu et à me dire : oui, sur ce truc, la culture française, je pense qu’elle a davantage raison que la culture américaine. Par contre là, les américains ont vraiment plus raison.

On sait bien qu’en francophonie et en France, de manière générale, il y a un manque de cultures entrepreneuriales. Ça se voit à plein d’indices.

Le fait de me plonger dans une culture américaine qui est beaucoup plus portée sur les entrepreneurs, qui les valorise largement plus, qui leur donne aussi accès à beaucoup plus de ressources, d’outils… cela m’a donné un tremplin que la France n’aurait jamais pu me donner en tant que tel.

Et si j’étais resté bloqué dans ma culture d’origine, j’aurais été limité dans les actions que j’aurais pu faire, dans mon horizon intellectuel et ce genre de chose.

Le message que j’ai envie de vous partager parce que vous n’êtes pas forcément dans une situation où vous pouvez voyager facilement, c’est qu’avec le web, vous n’allez plus besoin.

Je ne dis pas que cela va remplacer complètement les voyages, ça ne les remplace pas complètement. Mais vous pouvez déjà aujourd’hui choisir de vous plonger dans une culture différente et de voir un peu les différences et comment ça va vous enrichir énormément.

L’idéal pour cela, c’est de parler une autre langue.

Mais même si vous ne parlez que le français, il y a déjà de quoi faire. Je vous invite si vous ne parlez que le français à explorer le monde québécois.

Vous avez sur YouTube des chaînes et des vidéos qui sont faites par des québécois. Déjà, ça, c’est intéressant.

Ne faites pas que des divertissements parce qu’au bout d’un moment, c’est quand même limité dans ce que vous allez apprendre. Mais ce que vous pouvez faire par exemple si vous êtes intéressé par l’entreprenariat, c’est de regarder s’il y a des émissions d’entreprenariat au Québec.

Et la réponse est Oui. Il y a des émissions d’entreprenariat qui existent et qui sont largement plus intéressantes que celles qui existent en France.

Il y a l’équivalent de Shark Tank. Au Québec, je ne me rappelle plus du nom. Vous pouvez explorer cela par exemple.

Vous pouvez explorer les chaînes des entrepreneurs québécois qui partagent leurs savoirs, comme Martin Latulippe que je vous recommande ou Stéphanie Milot qui sont des bons amis à moi et qui sont excellents.

Vous pouvez aussi voir ce qui se passe en Afrique.

C’est toujours intéressant et passionnant de regarder ce qui se passe en Afrique, de regarder un peu les chaînes YouTube des gens qui publient du contenu en français africains.

C’est intéressant. Mais après, c’est évident qu’apprendre une nouvelle langue, c’est une telle manière de se plonger dans une autre culture. Les gens qui se contentent d’une seule langue, c’est comme s’ils se contentaient d’un seul œil quelque part.

J’aime bien dire qu’apprendre une nouvelle langue, c’est avoir un nouvel œil qui pousse sur votre front, mais aussi une autre manière de penser, donc une autre manière de s’interfacer avec la réalité. Cela vous donne davantage de créativité dans le possible, d’interaction et de potentiel.

Au-delà de ça, vous ne pouvez pas savoir tout le contenu qui est publié tous les jours et qui ne sera jamais dans toute la vie de l’univers traduit en français, non seulement en anglais mais en espagnol, en portugais et bien d’autres langues.

Donc si vous êtes monolingue, arrêtez le plus vite possible, il est vraiment temps de vous y mettre.

Si vous êtes monolingue aujourd’hui, vous êtes l’équivalent des analphabètes de la fin du XIXe siècle, une espèce en voie de disparition qui va être dépendant de plus en plus des autres qui savent lire et écrire et au final qui va être extrêmement handicapé dans la vie de tous les jours.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂