Comment s’expatrier légalement à Londres ou en Grande Bretagne ? | Je réponds à vos questions [Q&A]

Je réponds à une question d’Alex : “Comment s’expatrier légalement à Londres ou en Grande Bretagne ?”
➽ Vous aussi, posez-moi vos questions dans les commentaires ou sur Instagram.
➽ Ceci est la vidéo 179 sur mon défi 365 jours par an

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=expatrierlondres

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=expatrierlondres

– La vidéo “7 choses que J’ADORE à Londres et 4 choses que je DÉTESTE (141/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=vWPlUP-WJac&t=0s&index=444&list=PLlNaq4hbeacS07PeMWQJLiCEcWpNqX_IH

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=Ewnpal2SWBI

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment s’expatrier légalement à Londres ou en Grande Bretagne ? | Je réponds à vos questions [Q&A]” :

Je réponds à une question de Alex : « Bonjour Olivier, comment tu t’étais pris pour t’expatrier légalement à Londres ? Doit-on d’abord s’enregistrer en France, puis l’annuler aussitôt pour enfin s’enregistrer dans notre nouvelle résidence fiscale ? J’ai la terrible impression d’être coincé, car en suivant tes conseils, je dois d’abord lancer mon business en ligne avant d’entreprendre les démarches de création d’entreprise. »

Je ne suis pas juriste, je ne suis pas avocat. Ce que je donne, c’est mon expérience vécue que je partage. Si vous voulez être sûr à 200 %, il faudrait voir avec un juriste ou un avocat.

Déjà attention, ce n’est pas parce que je dis de démarrer en mode lean startup qu’il faut être dans l’illégalité au niveau fiscal.

Quand vous démarrez votre présence sur le web, vous n’avez pas besoin de créer de structure. Mais dès que vous gagnez vos premiers euros, il faut créer une entreprise ou en tout cas déclarer cet argent.

La structure la plus simple possible dans le pays où vous vivez et fonctionne en France, c’est la micro entreprise, ex auto entreprise. Ça se crée facilement en ligne et ça suffit à vos besoins quand vous démarrez.

Il n’y a pas besoin de faire grand-chose pour émigrer en Grande-Bretagne de manière légale à partir du moment où vous êtes Français.

Après, si vous êtes résident en France et que vous n’avez pas de nationalité européenne, c’est plus compliqué. Mais si vous êtes européen, sachez que tant que le brexit n’a pas eu lieu, tous les européens conservent les mêmes droits. Et donc, vous pouvez aller demain vivre à Londres sans aucune paperasse.

Dans l’UE, il y a une vraie liberté de circulation des personnes. Mais ça ne veut pas pour autant dire que si vous êtes SDF et que vraiment vous n’avez aucun moyen de subsister, vous pouvez aller dans n’importe quels pays, qu’ils sont obligés de vous accepter.

Si vous n’avez pas de quoi subvenir à vos besoins, le pays où vous allez aller en Union Européenne peut vous renvoyer dans votre pays de nationalité.

Mais ça n’arrive pas souvent et il ne faut pas non plus être milliardaire pour pouvoir vivre en Angleterre.

Londres, c’est une ville extrêmement chère. Mais le reste de l’Angleterre, ça va.

Pour émigrer légalement, pour être résident fiscal, il faut juste que vous décidez d’aller en Grande-Bretagne et que vous vous trouvez un appart sur place, que vous coupez le plus de ponts possible avec la France.

Donc, arrêtez d’avoir un abonnement téléphonique, d’avoir un appartement, d’avoir un abonnement internet, d’avoir une voiture en France.

Plus vous avez de lien avec l’Angleterre et moins avec la France, plus vous savez que vous allez être tranquille. En cas de contrôle fiscal, vous pourrez bien prouver que vous êtes résident fiscal anglais, que vous ne faites pas juste semblant et que vous ne faites pas partie de faux résidents dans d’autres pays qui essaient de frauder le fisc.

A la base, bien sûr, vous devez y aller et vraiment faire en sorte que ce soit votre base. En gros, vous devez passer plus de temps en Grande-Bretagne qu’en France ou dans d’autres pays.

Ensuite, tant que le Brexit n’a pas lieu, là a priori elle aura lieu. D’après ce que j’ai vu, ça a été déjà négocié le fait que tous les Européens qui arrivent avant le Brexit vont garder les mêmes droits.

En même temps, ça se comprend parce qu’il y a quelque chose comme 3 millions d’européens qui vivent en Grande-Bretagne. Ils ne vont pas les virer du jour au lendemain. Ce serait un bordel, que ça mettrait non seulement à couler l’économie, mais que ça envahirait complètement le système judiciaire. On ne peut pas se permettre simplement.

Sans compter que d’un point de vue juridique, ça se discute et qu’il y aura sans doute beaucoup de recours parce qu’à partir du moment où vous avez autorisé quelqu’un à venir dans votre pays à s’établir en permanence, sur quoi vous vous appuyez pour dire « maintenant, vous devez partir » alors qu’il y en a qui y vivent depuis 10, 15, 20 ans dans ce pays-là, qu’ils ont tout construit là-bas.

Apparemment, il y aura une période de transition qui fait que dans la période de transition, les européens vont garder les mêmes droits et que probablement même après que la période de transition soit terminée, tous les gens qui sont arrivés avant la fin de la transition vont garder les mêmes droits.

La Grande-Bretagne, c’est un pays où c’est très facile d’émigrer. Londres, c’est une ville extrêmement chère, je vous invite quand même à vous renseigner sur le coût de la vie.

Le mieux, c’est d’y passer quelques semaines ou peut-être même un mois ou plus pour voir si vous aimez bien là-bas, si vous pouvez supporter les coûts et tout ça.

Sinon, vous créez tout simplement votre entreprise en Grande-Bretagne.

Sachez d’ailleurs qu’il est tout à fait possible de transférer un siège social d’un pays de l’Union européenne à un autre, c’est ce que j’avais fait avec ma boîte qui a été créé en France. C’est une démarche très simple.

Cela revient au même que d’arrêter la boîte en France et d’en créer une autre en Grande-Bretagne, sauf que sur l’acte de greffe du tribunal de commerce français, c’est bien marqué que la boîte est arrêtée parce que transfert de siège social dans x pays.

C’est un petit truc à faire, ça m’avait couté 2 000 euros.

Mais si vous n’avez pas créé votre boîte, vous pouvez très bien aller vivre 2 semaines en Grande-Bretagne, et puis créer votre boîte là-bas. Ce n’est pas un souci.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

COMMent emigrer à londres