Comment Olivier Clémence a arrêté d’échanger son temps contre de l’argent grâce son blog

Accédez à 15 études de cas supplémentaires et les 3 vidéos qui suivent en vous inscrivant gratuitement à l’atelier Blogueur Pro 2017 sur https://blogueur-entrepreneur.net !

Car les prochaines vidéos de l’atelier ne seront *pas* publiées sur cette chaîne 😉

– Le blog d’Olivier Clémence :
https://www.reussir-mon-ecommerce.fr/

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=OTpHDAYDd_Q

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment Olivier Clémence a arrêté d’échanger son temps contre de l’argent grâce son blog” :

A la base, je suis développeur et je me suis spécialisé dans le e-commerce. Après, je me suis spécialisé dans les prestations.

Mon agenda était rempli. Il n’y a pas de soucis. J’avais des clients très régulièrement. Il n’y a aucun problème là-dessus. Mais à part augmenter mon taux horaire, je n’avais pas de solution pour gagner plus d’argent. Et le fait que je commençais aussi à avoir des problèmes de dos m’obligeait à travailler moins.

Dans l’état actuel, je ne sais pas si je pourrais continuer la prestation de service dans la mesure où faire 10 ou 12 heures de travail, parce que j’ai une grosse prestation à faire avec un délai assez court, serait compliqué parce que je sais que les dernières heures de travail seraient vraiment dures.

C’est pour cela que passer à vendre de modules en 42 produits était vraiment plus de liberté pour moi au niveau de la gestion du temps. Je pouvais travailler quand je veux le faire et lever le pied quand j’avais besoin de lever le pied.

Je vends des modules Presta Shop. C’est un système qui permettrait des boutiques en ligne, et les modules, ça permet de rajouter des fonctionnalités sur les boutiques.

Je suis un peu dépendant de Presta Shop dans la mesure où un jour, s’il décide qu’on ne peut plus créer des modules pour leur système, je suis coincé. Je n’ai plus rien.

Je voulais sécuriser mon entreprise avec un autre produit qui allait être beaucoup moins dépendant de Presta Shop et une formation comme celle que j’ai faite. Ça me permet de sortir de ça.

Pourquoi Olivier Roland ?

C’est assez amusant parce que je suivais déjà Olivier depuis un certain temps, et je suis quelqu’un d’assez sceptique.

J’ai une famille de fonctionnaire. Je suis à peu près le seul qui a créé son entreprise dans la famille. Donc, il y a des barrières un peu psychologiques qui font qu’on n’est pas persuadé que quelqu’un qui gagne sa vie et qui voyage tout le temps ou des choses comme cela puisse exister.

Je suis très sceptique sur ce que faisait Olivier Roland, mais ça fait quand même rêver. On le suit d’un œil en se disant tous les jours. : « C’est bien. Mais à mon avis, ça ne marche pas comme ça » ou « Lui, il a de la chance ».

J’ai aussi lu le livre de Tim Ferriss « La semaine de 4 heures » et je suis arrivé au stade où ça commençait à devenir compliqué avec mon dos et à la prestation du service.

Je me suis remis en cause. J’ai relu le livre de Tim Ferriss. J’ai regardé les vidéos d’Olivier Roland.

J’ai appliqué quelques conseils du livre de Tim Ferris pour voir ce que ça a donné et j’ai eu des résultats assez intéressants, assez impressionnant même.

Je me suis dit qu’a priori, ça peut fonctionner.

Et là, ça tombait assez bien. Olivier Roland lançait sa formation et je me suis dit que c’était l’occasion. Olivier était quand même, pour moi, le haut représentant de Tim Ferriss en France. Je me suis dit que si les conseils de Tim Ferris fonctionnent, la formation d’Olivier va me donner pas mal d’atout pour faire ce que je veux.

Après, j’ai des ventes régulières. Et à partir de ce blog de vente régulière, j’ai pu développer ma formation et faire des ventes ponctuelles mais ça développe bien mon chiffre d’affaires.

Du coup, je peux me reposer tranquillement sur mes ventes régulières et faire un bonus derrière avec la formation. Donc, c’est plus à l’aise.

Un gros avantage que j’ai maintenant par rapport à la prestation de service, c’est que je n’ai pas de délai particulier à respecter même si je m’en impose.

Si je n’arrive pas à terminer quelque chose dans les temps, je n’ai pas de compte à rendre à un client. C’est à moi que je dois rendre des comptes. Il faut savoir être un peu sévère avec soi-même, mais on a la liberté de lever le pied quand on veut lever le pied.

Le mercredi, je m’autorise une journée relâche parce que je fais des choses pas compliquées qui ne me prennent pas trop de temps. Je peux couper vraiment quand je veux et il n’y a pas besoin de concentration extrême parce que je peux aller couper le travail et aller jouer avec mes enfants.

Ça m’arrive des fois où mon fils est en train de jouer un truc, je l’entends jouer dans sa chambre et je me dis que ce serait cool que j’aille jouer avec lui. J’arrête et je vais jouer avec lui.

J’ai eu des résultats assez vite parce que comme j’avais déjà des modules qui étaient existants et j’avais déjà mis en place les modules en ventes, le travail sur le blog m’a rapidement rapporté des visites que j’ai redirigées vers ma boutique.

J’ai rapidement pu vendre mes modules grâce au blog.

J’ai suivi les étapes qu’Olivier détaillait dans sa formation et j’ai essayé de rajouter 2 ou 3 choses à ma sauce dont certaines sont des erreurs.

Après, il y a la partie où j’étais le moins à l’aise parce que c’est toute la partie que je découvre un peu, tout ce qui est marketing, etc.

Je me suis vraiment bien formé à force avec mon blog parce que je parle aussi maintenant de marketing sur moi blog, j’ai appris pas mal de choses. Mais le lancement orchestré, je n’avais jamais fait. C’était vraiment le premier lancement.

Je l’ai fait un peu en mode test. Je me suis dit que je ne vais pas faire un lancement en vidéo parce que je ne voulais pas y passer non plus des jours et des jours parce que la vidéo, ce n’est pas encore quelque chose que je maitrise bien. Je ne vais pas faire des bonnes vidéos.

Je voulais faire un lancement relativement simple par email pour voir ce que ça allait donner en termes de résultat.

C’est la politique que j’ai eue : j’ai ça avec ce genre de lancement. S’il fait mieux, je pourrais certainement faire mieux.

C’est pour ça que je suis assez satisfait du lancement dans la mesure où c’est un lancement basique. On peut faire beaucoup sophistiqué.

Dans la formation d’Olivier, on peut poser ses questions et Olivier y répond. C’est assez intéressant.

On peut aussi utiliser les commentaires et discuter entre nous, même éventuellement monter des partenariats entre nous.

La formation d’Olivier m’a vraiment montré pas mal de choses. Et après, comme je le suis toujours sur youtube, ça me donne des idées et ça me fait avancer sur pas mal des choses.

Ça me met aussi en contact avec d’autres personnes qui ont de très bonnes idées. Du coup, on peut développer des nouvelles choses avec tout ça.

J’ai réussi à vendre ma formation, à faire un peu plus 22 000 euros dans la vente sur une liste de 7000 abonnées à peu près.

C’est un résultat qui est correct par rapport à un lancement juste par email.

Ce qui est intéressant dans tout ça, c’est que je sais que j’ai fait des erreurs dans le lancement de ma formation. Il y a 2 ou 3 petites choses que je sais que j’ai fait qui sont des erreurs que je peux corriger.

Je sais que je peux faire un lancement en vidéo la prochaine fois par exemple ou utiliser d’autres techniques.

Pour moi, ce lancement-là est le début, et le prochain peut être plus gros.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂