Comment ne plus être sensible aux HATERS (26/365)

HATERS, ces guerriers du clavier vous paralysent pour vous lancer sur le web ?
Je vous donne quelques conseils pour apprendre à les ignorer et ne plus être SENSIBLE à leurs critiques.

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=sensiblehaters

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=sensiblehaters

► Obtenez gratuitement mon livre “Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” en cliquant ici ! 🙂
https://olivier-roland.tv/livre-offert/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=sensiblehaters

– La vidéo “QUAND envoyer les HATERS aller se FAIRE VOIR” : https://www.youtube.com/watch?v=py7Cr7hmHEE&list=PLlNaq4hbeacS07PeMWQJLiCEcWpNqX_IH

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=QeAHzIE1rTM

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment ne plus être sensible aux HATERS (26/365)” :

Les haters, c’est à la fois un problème qui est souvent ignoré, dont les débutants ignorent les spécificités, mais qui quand même fait peur à beaucoup des gens et qui les empêche parfois même de se lancer.

Les gens ont peur de la critique.

Dès que vous allez commencer à développer votre présence en ligne, vous allez inévitablement vous heurter à l’effroyable, au redouté hater.

C’est cette personne qui va ressentir l’envie irrésistible de vous communiquer par emails, commentaires, messages tweet… à quel point vous êtes une personne horrible, que ce que vous faites est absolument indigne et qu’il n’y a rien de pire qui a été inventé depuis les guerres napoléoniennes, et qui va vous expliquer par A+B que vous êtes un enfoiré, qu’il vous maudit sur chaque génération et qu’il espère que vous n’allez plus jamais vous reproduire pour pas que votre descendance répande le mal sur la terre.

On ne va pas se mentir les rebelles intelligents, vous n’allez pas pouvoir échapper à cela.

Prenez n’importe lequel de vos artistes préférés, musiciens, acteurs. Allez voir une de leurs vidéos sur YouTube et lisez les commentaires. Voyez un peu le niveau.

On peut se dire que regarder le niveau de qualité moyen d’un commentaire YouTube, cela fait perdre la foi en l’humanité.

Il n’y a pas seulement des haters, c’est juste que les gens racontent beaucoup de conneries. Ils s’insultent entre eux et tout.

Sur ma chaîne, je suis extrêmement heureux parce que je trouve que j’ai une communauté qui est d’extraordinaire qualité. Merci à vous. C’est très rare que ça part en cacahuète dans les commentaires. Il y a vraiment des échanges souvent intéressants.

Après, moi et mon équipe, on veille au grain aussi. Dès qu’on voit qu’il y a des haters qui commencent à faire les trolls, à semer le trouble, ils sont directement exclus et on n’entend plus jamais parler.

Aujourd’hui, sur quasiment toutes les plateformes à part Twitter, si vous avez quelqu’un qui est un hater, qui vous ennuie, qui va essayer de semer le trouble dans votre communauté, de vous impacter psychologiquement la plupart du temps, vous cliquez sur son commentaire, vous cliquez sur bannir et vous n’entendez plus parler.

Après, si le mec est motivé, il va recréer un compte. Mais franchement, il faudrait vraiment qu’il n’ait rien à faire de sa vie. Cela arrive, mais c’est extrêmement rare.

On va parler de la peur que cela inspire et des dégâts psychologiques que cela peut créer.

J’ai discuté récemment au Brésil avec une femme qui a une pousada à qui on disait : tu devrais créer une chaine YouTube pour monter ta pousada, tu devrais faire-ci et faire cela, avoir un compte Instagram pour montrer à quel point c’est beau.

Elle avait peur de se prendre un bad buzz.

Je lui ai dit : mais qu’est-ce que tu veux te prendre comme bad buzz concrètement dans une pousada ?

Ça peut arriver, mais il y a trop des personnes qui se font paralyser par la peur. C’est comme si vous ne prenez jamais de voiture parce que vous avez peur d’avoir un accident, ou pareil, pour prendre l’avion.

Il y a des gens qui le font.

Il faut se rendre compte que :

  1. c’est extrêmement peu probable
  2. même si avez un gros bad buzz, vous allez pouvoir survivre
  3. vous allez quand même développer une communauté de gens qui vont soutenir.

Quand vous regardez les plus gros bad buzz de l’histoire, c’est très rare. Je ne connais pas de personne dont le business a été vraiment fortement impacté par ça.

Parfois, oui, il y a des gens qui ont été un petit peu traumatisés par leur bad buzz. Mais grosso modo, dans la très grande majorité des cas, il n’y a pas beaucoup de dégâts.

J’ai eu un bad buzz en 2011, ça a eu zéro impact sur mon business.

J’ai même à l’époque porté plainte pour diffamation. L’auteur de l’article a été condamné à effacer l’article et à me verser 7 500 euros de dommages et intérêts.

Ça a pris un peu de temps parce que la justice est un peu lente, mais j’ai obtenu justice. Ça n’a pas eu d’impact sur mon business.

Ça ne m’a pas fait plaisir non plus. Mais aujourd’hui, j’ai une communauté extraordinaire. Merci encore d’être là les rebelles intelligents. J’ai un business extraordinaire qui est aux services de ma vie. Et au final, la meilleure revanche que vous prenez sur les haters, c’est d’avoir une bonne vie.

Les haters, ils sont là, ils peuvent vous embêter. Avoir peur des haters au point de ne pas se lancer ou de vous paralyser dans vos actions, c’est vous laisser intimider par quelque chose qui a très peu de chance de se produire ou même s’il se produit ne va sans doute pas avoir un impact fort sur votre business tout en évitant tous les côtés positifs que vous pourrez retirer de ça.

Il y a un petit surnom que je donne aux haters, c’est « les guerriers du clavier » parce que dans l’écrasante majorité des cas, les haters se permettent des critiques qu’ils n’oseraient jamais dire en vrai à quelqu’un parce qu’ils se sentent bien au chaud chez eux derrière leur clavier, ils ont l’impression que ce qu’ils font n’a pas de conséquence. Ils se permettent de choses qu’ils n’ont pas le courage de faire en vrai d’où leur petit surnom de guerriers du clavier.

Ne vous laissez pas intimider par les guerriers du clavier.

Ce que je recommande toujours aux gens qui se lance sur le web, c’est de mettre une bonne bouteille de champagne au frais et de la faire péter le jour où vous avez votre premier hater parce qu’avoir vos haters, c’est une étape obligatoire dans votre succès.

Avoir votre premier hater, c’est le premier signe que vous êtes sur le bon chemin parce que vous êtes en train de déranger les gens.

Ça ne veut pas dire qu’on peut faire tout et n’importe quoi, je ne suis pas en train de dire que toutes les critiques sur les web sont comme ça. Mais il faut bien se rendre compte que peut-être dans 95% des cas, les critiques qu’on peut avoir sur le web ne sont absolument pas constructives. Elles ne sont pas faites dans le but d’aider.

La clé aussi pour ne pas se faire impacter psychologiquement par les haters tout en restant ouvert au critique constructif, c’est toujours se poser la question quand on voit une critique : quelle est l’intention derrière cette critique ? Est-ce qu’on ressent que la personne a envie d’aider ?

Si vous sentez que la personne a envie d’aider, dans ce cas, vous dites : je vais prendre cette critique de manière constructive, on va voir si je peux en faire quelque chose d’intéressant.

Si vous ne ressentez pas derrière l’envie d’aider, si voyez que la personne est là pour rabaisser, pour détruire, pour vous faire vous sentir mal, pour avoir un impact négatif dans votre communauté, vous savez à quoi vous en tenir.

Vous verrez que malheureusement la plupart des critiques ne sont pas faites avec l’objectif d’aider.

Allez voir les vidéos de vos artistes préférés, musiciens, acteurs. Allez voir sur YouTube et regardez un peu les commentaires des gens. C’est quand même assez affligeant de ce qu’on peut voir en général.

Donc, retenez ceci :

  1. Les haters sont inévitables.
  2. Ils sont un signe de votre succès. Tout le monde en a, y compris les gens qui sont extraordinaires, y compris les gens que vous admirez le plus au monde
  3. Ce sont avant tout des guerriers du clavier. Ce sont des gens qui vont se permettre des choses qu’ils ne se permettront jamais dans la vraie vie.
  4. Mettez une bouteille de champagne au frais pour faire péter ça le jour où vous avez votre premier hater.
  5. Demandez-vous : est-ce qu’il y a une intention positive derrière cette critique ? Ça vous permettra de ne pas vous fermer aux critiques constructifs que vous allez avoir sur le web.
Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

peut on ne pas avoir de haterq