Comment INTÉRESSER une maison d’ÉDITION à votre LIVRE ? (154/365)

Daniel me demande comment séduire un éditeur. Pour moi, il faut accompagner l’écriture de votre livre avec ce qui va devenir votre communauté. Partagez vos progrès, rassemblez une tribu autour de vous et donnez-vous le poids dont vous avez besoin !

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos

– La vidéo “Comment mettre votre livre Kindle dans le top des ventes plus de 140 jours (Jean-Philippe Touzeau)” :
https://www.youtube.com/watch?v=0e5FCrEItzk
– Le roman “Femme sans peur” sur Amazon :
https://olivier-roland.tv/femme-sans-peur

► Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

NOTE : pour les liens affiliés de cette vidéo, voir le paragraphe « affiliation » de http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/mentions-legales/

https://www.youtube.com/watch?v=VIZrqXUh-KM

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment INTÉRESSER une maison d’ÉDITION à votre LIVRE ? (154/365)” :

Récemment, Daniel Vidalil m’a posé une question et m’a dit : « Bonjour Olivier. J’ai envoyé mon premier roman à une quarantaine des maisons d’édition, aucun contrat signé.

J’ai fait éditer le deuxième par mon petit éditeur qui n’est pas un compte d’auteur mais qui s’en approche car l’éditeur ne m’a pas fait le travail promis, ça m’a couté pas mal d’argent. Il y a eu environ 60 ventes.

Comme tu as réussi à publier « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études », comment as-tu fais pour intéresser ton éditeur ? »

Je vais vous proposer une solution pour qu’un éditeur s’intéresse à vous qui va être très différente des conseils que vous allez entendre en général.

Je n’ai pas eu besoin de convaincre un éditeur, c’est l’éditeur qui a dû me convaincre de travailler avec eux parce que grâce à ma présence sur le web et notamment à mon blog « Des livres pour changer de vie », j’ai deux éditeurs qui m’ont approché pour me proposer d’écrire un livre. C’était déjà en 2012 ou 2011.

J’ai choisi les Editions Leduc parce que c’était une maison d’édition qui n’était ni trop grande ni trop petite.

Quand c’est trop grand, le problème, c’est que vous êtes juste un numéro et qu’ils s’en foutent un peu de votre bouquin.

Quand c’est trop petit, le problème, c’est que la maison d’édition n’a aucune force de frappe, qu’elle n’a pas un bon réseau de distribution et ça n’a pas un grand intérêt pour vous.

Donc, il faut trouver un éditeur qui est pile dans le milieu.

A partir du moment où vous commencez à écrire votre livre, et même avant si c’est possible, commencez à vous bâtir une communauté sur le web, une tribu, en partageant du contenu qui est susceptible d’intéresser vos lecteurs potentiels. Eventuellement, si vous n’avez pas d’idée, tout simplement en partageant le livre en lui-même.

Il y a plein d’effets bénéfiques à ça.

Aux Etats-Unis, aujourd’hui, un éditeur s’en fout que vous soyez déjà auteur publié ou pas. La première chose qu’il regarde et la plus importante, c’est : quelle est la taille de votre plateforme, c’est-à-dire votre présence sur le web.

Combien vous avez de fans sur Facebook ? Combien de followers sur Twitters ? Combien d’abonnés sur YouTube ? Est-ce que vous avez un ou plusieurs blogs significatifs avec beaucoup de commentaires et de trafics ?

Un éditeur sait qu’à partir du moment où quelqu’un a une plateforme importante sur le web, forcément il va réussir à vendre le livre.

Aujourd’hui – c’est un peu moins vrai en France mais ça le devient de plus en plus – ce qui compte de plus en plus pour le regard de l’éditeur et aussi pour les ventes de votre livre, c’est votre présence sur le web. C’est la taille et la passion de votre communauté : Est-ce que vous avez vraiment une véritable communauté de fans ?

C’est vraiment votre job aujourd’hui de vous bâtir cette communauté. Personne ne le fera à votre place.

Et même si par miracle, vous arrivez à écrire un livre qui est suffisamment intéressant pour que ça intéresse une maison d’édition et ensuite qui se vende extrêmement bien au niveau des grands publics, si vous n’avez pas de plateforme, c’est quelque chose qui va vous desservir grandement que ce soit en termes de vente directe de votre livre et aussi en termes d’influence et de reach, de portée par rapport au média par exemple.

Depuis la publication du « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études », j’ai eu pas mal d’articles dans la presse, je suis passé à la télé 2 fois, j’ai eu d’émission de radio, etc.

Clairement, je n’en aurais pas eu autant si je n’avais pas aussi une présence sur le web qui est tellement importante puisqu’il y a beaucoup de journalistes qui sont allés voir ma chaine YouTube.

Donc, si vous n’avez aucune idée sur le contenu que vous allez créer sur le web pour fédérer une communauté, partagez des extraits du livre.

Il y a un auteur dont je parle également dans « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » qui s’appelle Jean-Philippe Touzeau du blog Révolution Personnelle. Ce n’est même pas un auteur, c’est un blogueur.

Il a sorti plusieurs romans dont notamment « La femme sans peur » en auto-édition. Ce livre s’est maintenu dans le top 100, et même le top 10, des ventes Amazon sur le Kindle pendant des mois et des mois. C’était vraiment un très grand best-seller sur le Kindle.

Il avait déjà une communauté avec son blog, mais il a quand même réussi à fédérer une communauté autour de son roman en faisant d’une pierre deux coups.

Ça va être le deuxième bénéfice pour vous de partager le livre au fur et à mesure dans une communauté en ligne.

Il a commencé à écrire le livre par bout de chapitre sur son blog. Cela avait deux grands effets qui se coulent.

Le premier effet qui se coule, c’est que ça a informé sa communauté qu’il est en train d’écrire un livre, et ça leur donnait un échantillon gratuit qui pouvait leur donner envie d’aller acheter le livre au moment de sa sortie.

Le deuxième effet qui se coule, c’est que ça aussi bâtissé une communauté autour de ce concept parce qu’il y a des gens qui ont partagé ses bouts de roman. Ça a attiré d’autres personnes qui ont trouvé cela intéressant et ont commencé à suivre le concept.

Et le troisième grand effet qui se coule, c’est que Jean-Philippe avait une connexion sur le terrain avec les gens.

Il n’était pas en train d’écrire son bouquin dans une tour d’ivoire dans sa chambre en état persuadé que c’est le meilleur livre de sa chambre, mais il était vraiment en connexion avec son lectorat qui lui a donné des feedbacks, qui lui a posé des questions qui lui a permis d’affiner son approche, son écriture et l’histoire puisque les lecteurs du blog donnaient des conseils, posaient des questions pour que Jean-Philippe améliore l’histoire au fur et à mesure.

Il a eu l’approche Lean Startup. C’est une approche qui vient de la Silicon Valley qui consiste à faire un test sur le terrain de son idée d’entreprise avant de passer 6 mois, un an, à créer un projet dont tout le monde se fout à la fin.

Jean-Philippe a eu la même démarche. Il était assuré grâce à ça d’avoir une communauté de gens qui étaient prêts à acheter le livre au moment où il est sorti.

Quand il est arrivé à peu près à la moitié de l’écriture du livre, il a arrêté de publier le livre sur son blog en disant : « Merci de m’avoir accompagné jusqu’à présent. A présent, je vais me consacrer à l’écriture de la deuxième moitié et vous serez libre de l’acheter quand mon livre sortira. »

Ça a extrêmement bien fonctionné.

Donc, c’est l’approche que je vous recommande parce que là, en l’occurrence, Jean-Philippe s’est auto édité.

Mais quand vous allez vous bâtir une communauté sur le Web autour d’un projet de livre ou d’un projet annexe – vous pouvez publier du contenu qui n’est pas directement lié à votre livre mais dont vous pensez qui va attirer des lecteurs potentiels de votre livre – déjà vous avez la liberté de publier en auto-édition et d’avoir quand même des gens qui vont l’acheter.

Ensuite, vous avez une plus grande chance qu’un éditeur va vous contacter spontanément parce qu’il va tomber sur vous.

La troisième option si vous avez contacté des éditeurs, c’est que vous avez un argument de poids.

Vous pouvez envoyer votre bouquin à plusieurs éditeurs. Et cette fois, vous allez leur donner un argument que la majorité des auteurs n’ont pas. C’est : j’ai déjà une communauté, j’ai partagé mon bouquin sur le web, il y a des gens qui sont fans. Regardez tous les commentaires, tous les likes sur Facebook, etc. Et je sais que des gens vont l’acheter au moment où il va sortir.

Ça, c’est un excellent argument pour un éditeur. A mon avis, il y a un risque beaucoup plus faible que personne ne vous réponde et que vous ne trouviez pas un éditeur qui soit prêt à vous éditer de manière normale sans que ce soit un compte d’auteur, c’est-à-dire sans que vous ayez à payer pour ça tout simplement.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂