Comment dépasser son complexe d’INFÉRIORITÉ (10/365)

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=autorisationreussir

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=autorisationreussir

► Obtenez gratuitement mon livre “Soyez Zen et Heureux” en cliquant ici ! 🙂 https://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=autorisationreussir

– La vidéo “Les 3 PRINCIPES pour RÉUSSIR dans TOUS les domaines de votre vie (78/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=WafuRwsUv7U&list=PLlNaq4hbeacQc4dlU08WU1sX8A9RGjUMb

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=_VNE3C7wvJQ

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment dépasser son complexe d’INFÉRIORITÉ (10/365)” :

Il y a une histoire qui m’est arrivé alors que j’étais encore adolescent. C’était une période assez difficile de ma vie.

Quand j’étais en 4e, je devais avoir 14 ans, je n’avais vraiment pas beaucoup confiance en moi.

J’étais très complexé, je n’avais pas beaucoup d’amis. D’ailleurs, lors de cette année, j’étais le souffre-douleur de la classe.

Je n’ai pas été battu ou frappé comme Elon Musk l’a été, mais je n’étais pas le meilleur ami de la classe. Ça, c’était sûr.

A un moment, on avait fait du judo comme sport à l’école à un trimestre.

J’avais déjà fait du judo. J’avais fait 2 ans et demi ou 3 ans de judo. Malgré ça, je ressentais un complexe d’infériorité par rapport aux autres dans ce sport.

Mais il y a une compétition à la fin où le prof a donné une note finale sur la pratique du judo. Et en face de moi, il y avait quelqu’un qui faisait partie des gens dont j’étais le souffre-douleur, qui n’hésitaient pas à me rabaisser… J’étais terrifié de l’affronter.

Quelque chose de magique s’est passé à ce moment-là. Je ne sais vraiment quoi. Il s’est fait un silence dans ma tête et je me suis juste concentré sur ce qui se passait à ce moment-là.

Je n’ai rien fait de particulier, ça s’est juste imposé à moi.

Mes années de pratique de judo ont refait surface et j’ai juste fait la plus belle prise de judo que je n’ai jamais faite de ma carrière. C’est magnifique.

J’ai pris le gars, je lui ai fait une prise. Non seulement il s’est retrouvé à terre complètement bloqué, il ne pouvait absolument rien faire, mais en plus techniquement, elle était magnifique.

Le prof m’a donné 20/20. C’était super, vraiment top.

C’est ça qui est intéressant.

Quand je le faisais, je l’ai senti. J’étais parfaitement connecté à mes compétences cœurs au fond de moi de judo.

Je ne suis pas un grand judoka, c’est juste que j’avais plus d’expérience que le gars en face, c’est tout. Ça s’est découlé naturellement.

Plus tard, en lisant, en apprenant un peu, j’ai compris que j’étais dans ce qu’on appelle un état de flow où ça été décrit pour la première fois dans les années 70 par un auteur polonais dont je ne me rappelle absolument plus le nom parce que c’est très difficile de s’en rappeler quand on n’est pas polonais, qui a décrit ça pour le tennis, cette idée qu’on est tellement dans quelque chose que tout le reste s’efface et qu’on est complètement à 2000% pris dans cette activité.

Dans ce cas-là, il n’y a plus de barrière entre nous et nos compétences cœurs.

Et ça m’a appris quelque chose sur moi ce jour-là. Ça ne va pas tout transformer du jour au lendemain évidemment, mais ça m’a permis de comprendre que j’avais des ressources en moi et que je ne les exploitais pas assez. Je n’y croyais pas assez. Même le simple fait de ne pas y croire m’empêchait d’aller les chercher.

Ça a été un point extrêmement important les rebelles intelligents parce qu’au final, je me suis rappelé aussi que j’ai fait 4 ans de scoutisme, c’était des années extraordinaires.

C’est pareil, il y a des moments où on faisait de la lutte entre scout. J’avais ce complexe d’infériorité. Je me suis dit : je suis faible, je ne vais pas réussir à battre quelqu’un…

Je me rappelle, et ça devait être aussi le judo qui m’a aidé à faire ça, j’arrivais, il y avait un mec beaucoup plus fort que moi qui me faisait aussi un peu peur. J’arrivais presque tout le temps en fait à le mettre par terrer et à le bloquer.

Mais le truc, c’est que j’ai abandonné assez vite parce que dès que je ressentais un peu de fatigue ou un peu d’épuisement, je laissais tomber, je laissais gagner.

Il y a même une fois quelqu’un qui est venu me voir, un camarade scout qui m’a dit : tu as l’air mieux à la lutte que lui, comment ça se fait que tu perds ?

Je dis : non, il est plus fort que moi.

En fait, avec le recul, je me suis rendu compte que quelque part comme je ne croyais pas en moi, je ne me laissais même pas la possibilité d’explorer le fait que je puisse être plus fort que lui.

Peut-être que j’avais peur, que ça remet en cause à ma conception de moi-même, peut-être que c’est juste que je n’envisageais pas ça comme possibilité. De toute façon, je n’ai laissé aucune chance à cette chose de se produire.

Avec le recul, je me suis rendu compte que cet évènement du complètement exploser le mec, dans le bon sens du terme, dans une compétition sportive et où j’ai gagné, ça a été une des premières étapes qui m’a fait me rendre compte que je n’étais pas si nul que ça et qu’il y avait quelque chose d’intéressant que je pourrais explorer.

Ce qui est sûr, et j’ai compris aussi mais pas vraiment tout de suite, c’est venu au fur et à mesure, c’est que si tu pars perdant dès le début, tu vas perdre.

Les chances pour vous de gagner si vous laissez l’autre gagner sont nulles.

On a tous vécu des moments comme ça dans notre vie. Je me suis rappelé de ça récemment et je me suis dit que ce sera intéressant de le partager avec vous.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂