Comment créer un BUSINESS en étant JEUNE (9/365)

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=creerbusinessjeune

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=creerbusinessjeune

► Obtenez gratuitement mon livre “Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” en cliquant ici ! 🙂 https://olivier-roland.tv/livre-offert/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=creerbusinessjeune

– La vidéo “Comment avoir PLEIN d’idées de BUSINESS, la méthode SIMPLE” : https://www.youtube.com/watch?v=wYA40GbN_xU&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=1rFmjn7c8_k

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment créer un BUSINESS en étant JEUNE (9/365)” :

Je réponds à une question qui m’a été posée suite à une Insta Stories qui est : comment on fait pour créer une entreprise en étant jeune ?

La personne qui m’a posé cette question ne m’a pas précisé l’âge qu’elle entendait par jeune. Donc, on va dire quand on est encore étudiant, entre 18 et peut-être 25 ans.

Comment faire pour créer une boite quand on est jeune ?

J’ai déjà parlé longuement de mon expérience puisque j’ai arrêté l’école à 18 ans pour créer ma première boîte à 19 ans et ce n’est pas la voie que je recommande pour la plupart des gens.

La voie que je recommande pour la plupart des gens pour créer une boîte jeune, c’est de la créer à temps partiel à côté de ses activités, que ce soit étude ou job.

Si vous êtes jeune aujourd’hui et que le virus de l’entreprenariat vous démange, vous dites : j’ai vraiment envie d’être entrepreneur, c’est quelque chose qui me botte, c’est quelque chose qui m’intéresse, peut-être même que je vais commencer à avoir des idées, comment je fais concrètement ? L’idéal, c’est de suivre une méthodologie qui s’appelle la méthodologie Lean Startup.

Ce n’est pas si compliqué que ça en a l’air. Il y a un bouquin qui a été traduit en français de Eric Ries sur le sujet. C’est de mettre en place le plus vite possible sur le marché ce qu’ils appellent un produit minimum viable.

La majorité des gens se disent qu’ils ont une super idée, c’est génial. Ils font une étude de marché sur le sujet en général, en tout cas pour ceux qui veulent diminuer les risques. Et puis, ils vont faire un tour de financement. Ils vont essayer de trouver des prêts bancaires après avoir chiffré les besoins de leur entreprise.

Souvent ils se basent sur un business plan sur trois ans qui est extrêmement théorique et hypothétique.

D’ailleurs, dans 99% des cas, ils n’ont absolument aucune connexion avec ce qui va réellement passer. Puis après, ils se lancent en espérant que tout va bien se passer.

La méthode Lean Startup est différente plutôt que de réunir des financements, de bosser pendant un an sur un projet et de commencer à créer une boîte et un produit, d’investir énormément d’argent étant dedans, pour se rendre compte parfois que tout le monde se fout complètement de votre super idée géniale.

L’idée de Lean Startup, c’est de se confronter le plus vite possible avec la réalité et avec un investissement en temps, en argent, en énergie absolument minima.

Pour ça, voici mon idée de produits ou de services.

Quelle serait vraiment la fonction de base, le minimum qui intéresserait mon audience, mes prospects qui seraient prêts à acheter ? Et qu’est-ce que je peux faire pour tester mon hypothèse le plus vite possible ?

Il faut vous rendre compte que comme le dit Michael Masterson, tant que votre entreprise n’a pas gagné d’argent, elle est juste un ensemble d’idée et d’hypothèse non prouvées dans lesquelles vous avez dépensé de l’argent.

L’idée, c’est d’essayer de mettre en place un test sur le terrain dans les conditions les plus réelles possibles avec la version la plus minimale de votre produit.

Comment j’ai créé ma boite à 19 ans ?

Justement parce qu’à l’époque, je ne connaissais pas le Lean Startup. Mais finalement, j’ai suivi une méthodologie assez similaire sans le savoir.

J’avais donc cette idée de créer une boite de prestation informatique. Je l’avais eu cette idée avec un ami parce qu’on s’est rendu compte qu’on dépendait régulièrement les gens qui trouvaient qu’ils avaient des problèmes informatiques, qu’ils trouvaient ça insurmontable. Et nous, on résolvait ça en un claquement de doigts.

Et là, on s’est dit : on a une super idée, on va faire de la prestation informatique, c’est génial. On arrête l’école, on fait un prêt. Puis, on y va.

Non !

J’avais 18 ans, lui aussi, d’ailleurs. Lui, il a décidé de continuer ses études, mais ça, c’est une parenthèse.

Non ! J’avais 18 ans, je n’avais pas le courage ni les épaules nécessaires pour faire quelque chose comme ça, de me lancer comme une kamikaze à l’aventure.

On s’est dit : comment on peut tester pour voir si ça fonctionne ?

C’est simple. On passe une petite annonce dans un journal d’annonce locale, on verra bien ce qui va se passer.

Et c’est exactement ce qu’on a fait.

C’était en 99. Donc, c’était encore en francs à l’époque. On a investi 60 francs dans une petite annonce dans un journal d’annonce locale qui disait : « On peut venir chez vous dépanner votre PC ». En plus, à l’époque, c’était ciblé pour les particuliers.

En un mois, on a fait 5 000 francs de chiffre d’affaires.

Cette idée de faire un test simple. C’est un exemple, vous mettez une petite annonce dans un journal d’annonce pour voir si des gens sont intéressés.

Je donne aussi dans « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » cet exemple de personnes qui veulent investir dans des parkings.

Donc, plutôt que d’acheter un parking à l’aveugle en espérant qu’il va y avoir suffisamment de monde pour que ça soit rentable, quand elles voient un parking intéressant à acheter, elles vont poster une annonce sur le bon coin ou un autre journal d’annonce et elles attendent de voir pour le louer, elles attendent de voir si elles ont des demandes avant de l’avoir acheté.

S’il y a des gens qui appellent pour dire : ça m’intéresse d’avoir votre parking, j’aimerais le louer, dans ce cas-là, elles achètent le parking. Si ça ne les intéresse pas, s’il n’y a personne qui appelle, elles n’achètent pas.

Il y a plein d’autres méthodes comme ça pour tester.

Dans mon business actuel qui est une entreprise entièrement sur le web dans laquelle je vends des formations, des livres numériques… pareil, je ne me suis pas jeté comme ça dans le vide du jour au lendemain, j’avais à l’époque ma première entreprise qui était devenue une boite de prestation pour les entreprises et aussi de développement de logiciels. On a fait notamment de logiciel pour Peugeot.

J’avais cette boite. Je n’allais pas la quitter du jour au lendemain, je n’allais pas l’arrêter ou la vendre du jour au lendemain sans savoir si mon nouveau projet de lancer quelque chose sur le web allait fonctionner. Il fallait que je teste sur le terrain concrètement comment faire.

Pour moi, à cette époque, c’était de lancer un blog à temps partiel à côté de mon activité de chef d’entreprise, c’était mon blog « Des livres pour changer de vie » pour voir si effectivement :

  1. J’arrivais à tenir mon rythme de lire des bouquins.
  2. Si je pouvais partager des choses intéressantes suffisamment pour créer une audience de gens intéressés.
  3. Pour voir si je pouvais éventuellement monétiser ce blog avec cette audience-là.

Donc, j’ai démarré à temps partiel. J’ai mesuré exactement le temps que ça m’a pris. La première année, c’était à peu près une dizaine d’heures par semaine.

Et quand j’ai vu au bout d’un an et trois mois que ça a marché, mon chiffre d’affaires est passé de 303 000 euros quand j’ai vendu ma première formation, à peu près 14 000 euros par mois.

C’est quand le chiffre d’affaires a atteint celui d’un vrai TPE, c’est-à-dire 14 000 euros par mois, que je me suis dit : je vais pouvoir vendre ma première entreprise. C’est ce que j’ai fait.

Bien sûr, il faut déjà trouver l’idée au début.

Quand vous avez d’idée, vous devez essayer le plus vite possible mettre en place un test simple qui vous permet de voir ce qui se passe sur le terrain, de recueillir le feedback de vos premiers clients et de voir si vous avez vraiment un business model intéressant ou pas parce que vous allez réduire énormément d’incertitude.

Ce qui est génial, c’est que vous allez commencer à véritablement investir beaucoup de temps, d’argent et d’énergie quand vous avez déjà commencé à en gagner et que vous allez déjà avoir vos premiers clients, ce qui va vous donner un énorme avantage.

Vous allez avoir le feedback de ceci alors que la plupart des entrepreneurs vont plutôt être dans leur tour d’ivoire en train d’essayer de concevoir le produit idéal souvent qui est uniquement dans leur tête et dont tout le monde se fout complètement. Malheureusement, c’est arrivé à bien trop d’entre nous.

Bien sûr, le Lean Startup, ce n’est pas une méthode magique. Ça peut arriver de se tromper malgré ça. Mais c’est quand même très compliqué de véritablement se planter si on suit bien cette méthodologie.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂