Comment Bertrand a réalisé 100 000 euros de ventes en un an avec son blog sur les langues

Aujourd’hui, Bertrand nous raconte comment il est devenu LIBRE et indépendant grâce à son blog sur les langues “FastnFluent”, qui lui a permis de réaliser 100 000 € de ventes en 1 an. ➽ Son expérience vous inspire ? Venez découvrir l’Atelier Blogueur Pro 2017 !

Ce sont les derniers jours pour voir mon Atelier pour avoir un business sur le web en 2017 ! 103 études de cas (dont au moins une correspondra à votre situation, j’en suis sûr) n’attendent plus que vous.

Accédez à 16 études de cas supplémentaires et aux 4 vidéos de l’atelier *avant* mercredi 24 au matin (heure de Paris) en vous inscrivant gratuitement à l’atelier Blogueur Pro 2017 sur https://blogueur-entrepreneur.net !

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► Obtenez gratuitement mon livre “Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” en cliquant ici ! 🙂
https://olivier-roland.tv/livre-offert

– Le blog de Bertrand Millet : http://fastnfluent.com/

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

Et merci à Théophile Eliet pour le prêt de sa villa pour le tournage de la scène de guitare à la fin de cette vidéo ! 🙂

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment Bertrand a réalisé 100 000 euros de ventes en un an avec son blog sur les langues” :

Parfois, on passe beaucoup plus de temps à construire son bonheur qu’à le vivre. Je crois que c’est une vraie discipline de se dire : « je m’accorde autant de temps, voire même plus de temps, à vivre mon bonheur qu’à le construire. »

Internet a été le premier pas pour cela parce que ça recentre là-dessus. Ça fait bouger aussi des croyances. Je peux maitriser mon emploi du temps, je peux bosser à certains moments, et je peux m’arrêter à d’autres. Ça a été une invitation à recréer une vie entière qui est juste superflue.

J’ai un blog qui s’appelle « fastinfluent.com ». C’est un blog que j’ai lancé il y a maintenant 2 ans sur une idée que j’ai eu il y a un peu plus, et c’est sur l’apprentissage accéléré des langues étrangères.

À côté de ça, il y a d’autres activités qui sont apparus qui m’a permis d’apprendre plein de techniques parce qu’Internet est un univers extrêmement riche. L’avantage avec ce genre de business, c’est que si vous avez un peu de la discipline, vous n’avez pas besoin de beaucoup pour le faire, une fois que c’est lancé pour l’entretenir, pour faire en sorte qu’il se maintienne et qu’il grandisse.

Donc, ça permet d’aller explorer d’autres choses, d’autres voies. C’est vraiment l’intérêt d’avoir une activité sur Internet.

Quand j’ai rencontré ma compagnie actuelle Johanna, je lui dis : « J’ai un projet en tête. Si ça te dit, on le fait ensemble ».

Donc, on a développé cette méthode ensemble et il ne manquait plus qu’un truc, c’était : sur quel média ?

Par rapport à ce qu’on avait envie de vivre, Internet s’est avéré le choix le plus pertinent.

Au début, j’ai tenté de le faire moi-même, j’ai voulu bricoler, j’ai voulu essayer. Puis au bout d’un moment, ça m’a fatigué et je me suis dit que je vais essayer de trouver une formation qui m’explique comment mettre cela en place.

Donc, j’ai été à la recherche sur le Net. Et c’est vrai qu’assez rapidement, on tombe sur la vidéo d’Olivier Roland.

Il y en a une qui m’a parlé particulièrement. C’est celle où Olivier disait : « si dans un an, tu ne génères pas 2 000 euros de revenu, je te rembourse la formation. »

Pour moi, ça a été un déclencheur important parce que ça reflète la façon dont moi, j’aime travailler. C’est-à-dire qu’avec mes clients, si je promets quelque chose et que je ne peux pas tenir ma promesse, je les rembourse, je répare, je fais mon truc.

Je me souviens très bien de ce mail particulier d’Olivier parce que je me suis dit que s’il s’engage avec moi, dans ce cas-là, je peux y aller les yeux fermés.

Et là, je n’ai pas du tout hésité. Je me suis inscrit dans les 40 secondes qui ont suivi ce mail-là.

La première année, ça avait généré l’équivalent de 3 000 ou 4 000 euros de revenu par mois. Pendant les 6 mois qui ont suivi, on a tourné en moyenne à 3 500, 4 000 euros par mois. C’était à peu près ce qu’on faisait de façon récurrente si je ne compte pas le lancement lissé sur l’année en arrivant à Malte, il y a 6 mois maintenant.

Là au fur et à mesure, on a commencé à devenir de plus en plus inspiré, de plus en plus efficace.

J’ai appris énormément de choses pour améliorer encore le business. Chaque mois, on prend 1 500-2 000 euros de plus de revenus assez régulièrement sans lancement.

Donc, aujourd’hui, on va travailler une vingtaine d’heures par semaine à deux pour au minimum 100 000 euros de chiffre d’affaires dans l’année. Mais ce sera forcément plus puisque les 3 premiers mois entiers nous donnent des signes que ça va être bien au-delà de ça.

Avec ma compagne, on a décidé de venir s’installer à Malte en novembre.

Pour moi, c’était un rêve depuis très longtemps. Je voulais vivre au soleil et près de la mer. Ça, c’était vraiment extrêmement important.

Puis, la façon dont on s’y prend avec ma compagne quand on déménage, ce qu’on fait à peu près toutes les années et demi, deux ans, c’est qu’on fait une liste de quelles sont les choses les plus importantes pour nous.

Moi, c’était plutôt cette espèce de cadre de vie : soleil, mer, la classe. C’est un vrai rêve d’enfant.

Je pense qu’avec ma compagne, notre vie quotidienne, c’est une célébration de ce qu’on a créé comme truc, avec le fait de dire qu’on a de la liberté, on peut voyager le week-end, aller à droite, à gauche.

Au quotidien, j’ai pu refaire de la guitare, j’ai pu refaire du sport. Donc, ça, c’est top, et c’est une vraie célébration.

Comme je dis souvent, je n’ai pas ce qu’on appelle par définition une vie de rêve, mais je le revendique.

Ma vie n’est pas une vie de rêve, c’est une vie réelle. Et elle est géniale parce que je l’ai construite point par point. C’est une vie sur mesure tout simplement.

Je voulais ça, j’ai ça. Puis demain, si je veux autre chose, j’aurai autre chose. Il n’y a plus de limite maintenant. Ça, c’est top.

La plus grande difficulté que j’ai pu vivre dans le parcours Blogueur Pro, c’est la difficulté à pouvoir agencer tous mes agendas en même temps avec le blogging qui est quand même quelque chose qui est gourmand en temps, surtout au début où il faut produire du contenu sans en recevoir directement de rémunération.

C’est un vrai pari sur l’avenir et ce n’est pas un moment facile au départ. Il faut garder vraiment la foi et de se dire : j’investis, j’y crois, je continue, je garde en ligne de mire pourquoi je fais ce truc-là.

Ça, c’est vraiment important.

Quand vous êtes avec d’autres blogueurs et que vous voyez qu’il s’est passé des choses à untel au bout d’un mois, il s’est passé pour un autre aussi, vous continuez. Vous vous dites que ce n’est pas pour rien que vous le faites, qu’il va se passer la même chose pour vous.

Il n’y a qu’à regarder même dans le salariat, les gens changent 4, 5, 10 fois de carrière.

Et donc, je me dis, même quelqu’un qui se demanderait par exemple « est-ce qu’il est parti sur le bon blog, est-ce que son blog va durer toute sa vie ou quoi que ce soit ? », vous acquérez tellement de compétence quand vous bloguez.

Ce sont des investissements sur sa propre vie qui sont géniaux pour tout le reste de sa vie.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂