Comment Azar a quitté son job à 32 ans grâce à son blog

Aujourd’hui, Azar nous raconte comment elle a pu quitter son job à 32 ans grâce à son blog. ➽ Son expérience est passionnante et risque de vous inspirer positivement : et vous, quand est-ce que vous vous lancez ?

Accédez à 15 études de cas supplémentaires et les 3 vidéos qui suivent en vous inscrivant gratuitement à l’atelier Blogueur Pro 2017 sur https://blogueur-entrepreneur.net !

Car les prochaines vidéos de l’atelier ne seront *pas* publiées sur cette chaîne 😉

► Le blog d’Azar : http://www.objectif-rentier.fr/

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=1MM4RA7ivRc

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment Azar a quitté son job à 32 ans grâce à son blog” :

Il y a trois ans, je n’aurais jamais imaginé avoir un blog, je n’aurais jamais imaginé passer sur M6 dans une émission qui passe à une heure de grande écoute. Jamais, je n’aurais imaginé passer dans le magazine « Que choisir » un jour.

J’ai juste répondu aux opportunités. C’est vrai que ce blog m’en a ouvert et je ne pensais pas que ça m’en ouvrirait autant.

J’avais déjà pensé à ça parce que j’étais très friande des blogs.

Quand je faisais mes recherches sur l’immobilier quand j’ai commencé à investir, j’allais sur tous les blogs que je pouvais. Donc, j’étais très friande de ça.

J’ai voulu moi aussi en faire un et il se trouve que la formation d’Oliver Roland est tombée dans les semaines qui ont suivi cette idée de créer ce blog.

C’est vraiment tombé au moment où je me suis dit : il faut que je le fasse.

Je me dis que j’ai pris les bonnes décisions et que je suis contente de ne pas avoir eu peur.

Je n’ai pas eu peur parce que je savais que j’étais capable de créer de la valeur et que je pouvais transformer cette valeur en richesse.

Le blog participait à ma décision de pouvoir prendre l’opportunité de partir de mon entreprise. Je savais que je pouvais créer toute seule des revenus et c’est très rassurant.

Mes premiers revenus, je ne les ai même pas eues par rapport à quelque chose que j’ai créé moi-même parce que j’ai commencé avec l’affiliation. Et comme j’étais passée à la télé, dès que je suis passée dans cette émission, c’est là où j’ai commencé à générer des revenus bien plus que j’aurais pu imaginer.

J’atteins des objectifs incroyables avec Blogueur Pro alors que je sais que je n’ai pas poussé mon blog au bout de ses capacités, dans le sens où je n’ai pas encore créé ma formation.

L’objectif de cette formation Blogueur Pro, c’est d’être aussi l’auteur d’une vraie formation.

Je ne suis pas encore allé jusque-là. Je sais que j’ai encore une marge de progression, mais déjà là, la formation a atteint toute cette promesse pour moi. J’ai même dépassé la promesse d’Olivier Roland, Blogueur Pro.

Mon blog, c’est une mini entreprise. C’est moi et ma crédibilité qui est en jeu. Donc, je ne propose pas tout et n’importe quoi.

Quand je propose quelque chose à ma liste, c’est que je suis sûre que ça peut leur apporter, que j’ai vérifié avant et que je connais la personne qui a réalisé le produit d’information.

Il s’appelle « Le guide du futur rentier de l’immobilier ». Il y a 17 chapitres qui tournent autour de l’investissement immobilier locatif.

J’ai des contacts avec les autres blogueurs. On s’entraide, on s’écrit des articles, etc. J’essaie de m’entourer d’avoir un beau réseau et bienveillant.

Je ne voulais pas que ma vie commence tous les jours à 20 heures. C’est un peu le lot de beaucoup de gens qui travaillent. Finalement, sa vie commence le soir ou le vendredi soir.

Je voulais que ma vie commence dès que je me lève.

C’est vrai que le fait d’avoir pu quitter le salariat fait que je peux faire ce que je veux quand je veux.

Bizarrement, je n’ai eu aucun non de négatif venant de mon entourage sur le sujet. En particulier de ma mère, j’aurais pensé comme ça : « tu es folle, tu quittes une super situation ». Non, elle m’a fait confiance.

C’est vrai que ça aide alors que si on a des gens qui sont plus prudents, qui ont un peu plus peur : « attention ! Ne fais pas ça, ne quitte pas, machin », ça peut effrayer la personne qui veut prendre des initiatives.

Mon entourage a été au top sur le sujet, et ça permet de se lancer quand on sait que qu’on est soutenu par son entourage.

Il y a quelques années, je n’imaginais pas du tout avoir un site internet, passer à la télé, passer dans un journal, avoir le patrimoine immobilier que j’ai aujourd’hui, ni même arrêter de travailler à 32 ans.

Mon temps et l’argent que je gagne est complètement décorrélé.

Parfois je me lève le matin et je vois que j’ai fait des ventes, mais je dormais en fait pendant que ces ventes se sont réalisées.

Si tu veux avoir un blog, si on a bien travaillé et qu’il est bien référencé, c’est comme avoir une boutique sur des champs ouverts 24/24 h sans que tu aies besoin d’être présent.

Tu as passé beaucoup de temps à un moment donné pour créer ton produit, quel que soit le produit : formation, ebook, etc. Mais une fois que c’est créé, ça y est.

Après, il est en ligne, il est en vente pendant des mois ou des années. C’est complètement décorrélé.

Les premiers temps, c’est beaucoup de travail. Toute la mise en place de départ, c’est du boulot. Il ne faut pas imaginer que ça se fait en claquant des doigts.

Mais une fois que c’est fait, plus le temps passe, moins on a de temps à passer sur son blog.

Ce n’est pas 35 heures par semaine même les premiers temps.

Et plus ça avance, moins on y passe de temps. Après, ça roule tout seul aussi.

C’est la première fois que j’ai acheté une formation aussi conséquente. Mais avec le recul, je n’ai aucun regret. Je pense même que si je n’avais pas généré de revenu, je n’aurais pas eu de regret parce qu’il n’y a pas que ce que ça peut générer, j’ai appris.

Et ce que j’ai appris, ça se paie aussi. C’est une formation.

Si je ne le fais pas, je sais que je n’y arriverais pas forcément toute seule ou que je ne tiendrais pas forcément toute seule sur la longueur et que je n’aurais peut-être pas toutes les clés en main toute seule. Là, il y a tout ce process, ce soutien, les modules. C’est cadré. On suit une route.

C’est vrai que ça allait très vite. Il y a une part de moi qui me dit que j’ai eu de la chance. Mais en même temps, je me dis toujours que finalement, la chance sourit aux audacieux. Si je suis passée à la télé, si je suis passée dans l’émission capitale, c’est parce que j’ai créé le blog.

Et si vraiment, on a envie qu’on rentre dedans, qu’on se concentre et qu’on se donne les moyens, même quelqu’un qui n’y connait rien, qui n’a même jamais ouvert un fichier PDF, Excel,… peut y arriver.

Je pense que tout le monde peut le faire.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂