Comment AUTOMATISER votre marketing numérique (Conférence) 105/365

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
http://olivier-roland.tv/videos

– Venez me rencontrer à Paris au Web Deux Connect 2016 : https://olivier-roland.tv/w2c16
– La vidéo « Comment VRAIMENT gagner du TEMPS : l’exemple d’un ENTREPRENEUR à SUCCÈS (47/365)  » : https://www.youtube.com/watch?v=4IWnMDnsspA&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph

► Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=snLFdFK3RnU

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment AUTOMATISER votre marketing numérique (Conférence) 105/365 » :

C’est une conférence que j’ai donnée au Web2conect il y a un an et dont je vous propose le contenu.

Comment déléguer au maximum votre création de contenu et votre marketing ?

D’abord, je vais faire un petit sondage pour voir si vous êtes réveillés ou pas.

Qui ici publie régulièrement du contenu vraiment d’une stratégie pour acquérir des nouveaux clients ?

On va dire la moitié peut-être.

Qui publie essentiellement du texte ? De l’audio ? De la vidéo ?

Texte, vidéo, c’est à peu près fifty-fifty.

Pour tous ceux qui n’utilisent pas encore le contenu dans leur stratégie marketing, je vais expliquer rapidement pourquoi c’est important d’utiliser du contenu.

The Family, c’est un incubateur de startup. C’est même plus qu’un incubateur. Ils essaient vraiment de créer un écosystème sain comme ce qu’on trouve dans la Silicon Valley pour les startups.

J’ai fait une présentation similaire il y a quelque temps chez eux pour essayer d’évangéliser les startups, en disant que davantage de startups et d’entreprises sur le web en général devraient utiliser le contenu.

Pourquoi le contenu fait vendre ?

  • C’est une source de lead très qualifié.
  • Ça vous permet de vous positionner comme un expert et conseiller
  • C’est parfait pour vous bâtir une tribu de fans.

Il y a une énorme différence dans la perception que vos prospects vont avoir de votre entreprise si vous leur proposez du contenu qui va les aider concrètement à avancer dans leurs objectifs dans le domaine dans lequel vous êtes, versus si vous contentez juste de vendre des produits ou des services.

Le blog Bonne Gueule est un exemple, pour moi, qui est emblématique de ça.

C’est un blog sur la mode masculine qui cartonne. Ça a été créé en 2008 par deux étudiants qui ont fait cela à temps partiel à côté de leurs études.

À la base, c’était vraiment un blog, juste des articles, du contenu pour aider les hommes à mieux s’habiller.

Ils ont commencé à monétiser ce blog de la manière classique que la plupart des blogueurs professionnels font aujourd’hui, c’est-à-dire qu’ils ont commencé à vendre des produits de contenu : des ebooks, des formations sur comment bien s’habiller.

Ce qui distingue Bonne Gueule de beaucoup d’autres blogs, c’est qu’ils vendent aussi des produits physiques.

Ils ont commencé à vendre des vêtements, à créer leurs propres lignes de vêtement parfois en partenariat avec des créateurs qui sont connus, parfois non.

Et ce qui est génial avec Bonne Gueule, c’est que leurs vêtements, à chaque fois qu’ils en sortent un nouveau, ça s’arrache comme des petits pains. Cela se vend littéralement. Parfois en quelques heures, ils n’ont plus de stock.

Laurent Breillat est un grand fan. Il achète régulièrement chez Bonne Gueule. Même sans essayer les vêtements, ils ont une politique de retour.

Ils viennent d’ouvrir une boutique à Paris. Ça devient vraiment une entreprise physique. Ils ont des employés, des commerciaux, des boutiques à Paris, 14, rue Commune pour ceux que ça intéresse.

Ce qui est intéressant dans cette démarche, c’est que les gens qui vont dans les boutiques Bonne Gueule ne sont pas des clients classiques.

Ce n’est pas des prospects classiques, ce sont des vrais fans.

Ce sont des gens qui lisent les articles parfois depuis des années, qui appliquent les conseils et qui perçoivent les créateurs et tout ce qui tourne autour de Bonne Gueule non pas comme des vendeurs, mais comme des conseillers, comme des amis qui vont leur apporter quelque chose et qui ne vont pas essayer de leur vendre des trucs qui ne vont pas être bons pour eux.

Cela change tout dans la perception.

Pour ceux qui ne publient pas encore de contenu, qui n’ont pas stratégie de publication de contenu dans leurs stratégies marketing, il faut vous y mettre.

Il y a trois piliers pour vendre du contenu : trafic, autorité, relation et confiance.

Hier, David Jay nous a sorti sa super équation mathématique. Il mettait juste confiance.

On pourrait dire qu’à partir d’un moment qu’on considère que quelqu’un est un expert, on lui fait confiance. Je préfère distinguer les deux.

On a :

– la relation humaine : est-ce qu’on apprécie la personne ou pas ?

– l’autorité qui est aussi important : est-ce qu’on perçoit cette personne comme un expert, quelqu’un qui peut vraiment nous apporter quelque chose qui a plus de connaissance que nous sur le sujet ?

Puis évidemment, vous pouvez avoir toute l’autorité et toute la confiance du monde, s’il n’y a que votre grand-mère qui va voir vote site, ça ne sert à rien.

Elle va vous faire confiance. Elle vous considère comme quelqu’un de bien, mais ce n’est pas ça qui va faire de votre blog un business.

Il y a des tas de choses possibles pour développer votre trafic, votre autorité, votre relation. Tout ça, c’est dans mon livre « Vivez la vie de vos rêves, grâce à votre blog ».

Une fois que vous avez bâti une source de trafic, d’autorité et de relation en publiant du contenu, il faut utiliser l’email marketing pour vendre vos produits.

Ça fait déjà 8 ans que je crée du contenu sur internet et pour moi aujourd’hui, la manière la plus efficace de créer du contenu, c’est la vidéo, YouTube.

Je me suis mis à YouTube assez récemment.

J’ai créé une chaine YouTube, il y a longtemps en 2009, mais je n’avais pas de stratégie particulièrement par rapport à YouTube. C’était juste un moyen de mettre mes vidéos sur mon blog. Il fallait que je les mette quelque part sur internet pour que je puisse les intégrer à mon blog. Je me suis dit : je vais les mettre sur YouTube. Donc, c’était vraiment quelque chose d’annexe.

Janvier 2014, je faisais à peu près 23 000 vues par mois. Ce n’était pas grand-chose.

Et en février 2014, je décide de faire une vidéo par jour. Je pars aux Philippines pendant 60 jours et je me dis que ce serait trop génial si en plus, je faisais une vidéo par jour.

A la base, c’était vraiment un délire, un fun. Je n’avais pas de stratégie particulièrement par rapport à ça.

Un an et demi plus tard, on est à 252 000 vues par mois. Le trafic était multiplié par 10, le nombre d’abonnés par 16. Il y avait à peu près 2000 abonnés. Aujourd’hui, on est à 33 000 et des brouettes en 18 mois.

Donc, très, très bon résultat.

En plus, ce n’est pas juste des gens qui tombent sur les vidéos et qui disent que c’est super et puis s’en vont. Il y a l’audience qui est vraiment à vie. Si on regarde le nombre de j’aime par rapport au nombre de j’aime pas, il y a vraiment des fans.

La vidéo est non seulement la manière la plus simple pour moi de créer des contenus. Mais en plus, c’est ce qui rapproche le plus aujourd’hui de la rencontre physique, sauf que vous pouvez toucher une audience de masse. Donc, en termes d’autorité et de relation, il n’y a rien de mieux.

Au-delà de ça, ce qui est vraiment important, c’est le nombre de personnes qui s’inscrivent dans votre mailing list tous les jours.

Aujourd’hui, j’ai à peu près 75 à 90 qualifiés. Ce sont des gens qui s’inscrivent pour recevoir un livre en particulier, donc, qui sont forcément intéressés par les produits que je vais proposer après, qui s’inscrivent uniquement via YouTube.

Voici un extrait rapide de ce que je fais aujourd’hui en termes de vidéo.

« Comment avoir davantage de chance ?

Est-ce que vous savez que la chance a été étudiée scientifiquement et que les scientifiques ont démontré que n’importe qui pouvait avoir davantage de chance en agissant sur 3 facteurs simples ?

Vous êtes sans doute en train de me dire : comment c’est possible ? La chance, c’est soit on l’a, soit on ne l’a pas. Ou alors, c’est le hasard ou c’est la destinée.

Déjà, il faut se rappeler de ce que disait Philippe Gabillet dans une vidéo qui avait fait le buz sur la chance à l’époque : « La chance, c’est non seulement une compétence, mais aussi une compétence qui se travaille ».

La science appuie ses dires. Et ce que je vais partager avec vous dans cette vidéo, ce sont les preuves scientifiques de la chance et comment vous aussi, vous pouvez facilement devenir plus chanceux en agissant sur trois facteurs simples.

Mais avant comme d’habitude, vous êtes libres de recevoir gratuitement mon livre Zen et Heureux qui vous donne d’autres méthodes, d’autres techniques pour être plus zen et plus heureux dans votre vie.

Pour cela, vous cliquez sur la couverture qui apparaît là ou sur le lien qui apparaît ici. Vous laissez votre prénom et votre nom et je vous envoie le livre immédiatement.

En cliquant sur l’un des liens, la vidéo se mettra en pause toute seule. Donc, vous pourrez y revenir juste après. »

Au début, quand j’ai lancé mon défi d’une vidéo par jour, le process était ultra simple.

Je shootais ma vidéo avec mon iPhone et j’uploadais directement sur YouTube. Aucun montage, pas d’effets spéciaux, pas de texte qui apparait, pas de musique, pas de tous ces trucs que vous avez pu voir. Les effets spécieux n’existaient pas, et ça n’a pas empêché ma chaine de décoller.

Au début, vous n’êtes pas obligé de faire le genre de truc compliqué que je vais vous présenter.

Mais à partir du moment où votre chaine commence à décoller et que vous commencez à avoir un retour sur investissement, c’est-à-dire que vous avez des gens qui achètent vos produits via votre chaine YouTube, il y a quelque chose d’important à mettre en place : un système pour maximiser vos retours par rapport aux efforts que vous faites.

A partir du moment où j’ai vu que YouTube, c’était sérieux, que cela apportait quelque chose dans mon business et qu’il fallait passer à la vitesse supérieure à la fois en termes de qualité dans les vidéos que vous avez pu voir parce que par rapport aux vidéos que je faisais il y a un an et demi, il y a une différence qualitative – là, il y a un fou d’arrière-plan, j’ai acheté du matériel, il y a des effets spéciaux, de la musique, etc. – j’ai vraiment voulu aller à un nouveau niveau.

J’ai voulu aussi passer beaucoup moins de temps et faire en sorte de faire ce que j’adore faire, à savoir ne pas trop travailler tout en ayant beaucoup de résultats.

Donc, j’ai mis en place la machine YouTube.

Je tourne trois à quatre vidéos en une heure.

En amont, il y a les idées, mais ça ne me prend pas beaucoup de temps. J’ai des idées en permanence. J’ai beaucoup plus d’idées que de temps pour tourner mes vidéos.

Je les ai en lisant, en rencontrant des gens, en venant à des évènements, en suivant des formations, en regardant des vidéos sur YouTube. Ça vient en permanence.

Et des fois quand j’ai une panne sèche ou dans ma liste d’idée, il n’y a rien qui ne m’inspire sur le moment, je demande autour de moi le sujet dont je vais parler.

Ensuite, je tourne 3 ou 4 vidéos en une heure. C’est assez fréquent que je regroupe le tournage de mes vidéos et que je tourne 3, 4 vidéos en même temps.

Ça me fait du coup une à deux semaines de vidéo en avance en une seule journée, en une.

Une fois que j’ai tourné ma vidéo, je les uploade directement sur internet. Il y a mon monteur Raphaël qui les récupère et qui monte les vidéos.

Depuis que j’ai quelqu’un qui monte mes vidéos, ça a beaucoup changé ma façon de faire des vidéos.

Avant, c’était un petit peu un jeu vidéo. Vu que je ne faisais aucun montage et que j’uploadais directement sur internet, c’était : j’ai un sujet, je dois en parler. Si à un moment, je bafouille, je me trompe, je fais une erreur, ce n’est pas grave, je fais comme si je suis comme en live. Je continue et tant pis. Soit je fais d’un seul coup sans m’interrompre, soit c’est game over.

Maintenant que j’ai un monteur, au contraire, je suis beaucoup plus relaxe par rapport à ça. Je peux faire des erreurs face camera. Je recommence, je donne les instructions à Raphaël en direct dans mes vidéos.

Je peux lui dire : Raphaël, là, tu pourrais mettre ça par exemple comme texte ou comme vidéo. Après, il coupe. Je n’ai pas besoin de lui écrire quoi que ce soit. Toutes les instructions sont dans la vidéo.

Une fois que Raphaël a monté les vidéos, il les met directement sur ma chaine YouTube. Il a un accès direct à ma chaine YouTube en mode non répertorié.

Ensuite, il y a Younes qui est mon assistant, un peu mon « homme à tout faire » qui fait énormément de choses dans mon entreprise. Il a accès aussi à ma chaine YouTube. Il voit quand les vidéos de Raphaël sont uploadées.

Raphaël les uploade sans aucun titre. Il garde le titre du fichier.

Younes crée les annotations, la partie description. Il prépare vraiment la vidéo pour qu’en gros, je n’ai plus qu’à cliquer sur publier.

La seule chose qu’il ne fait pas, c’est le titre de la vidéo.

Il met un Ok dans le titre de la vidéo. Comme ça, je sais qu’elle est préparée et que tout ce que j’ai à faire, c’est aller dans la vidéo, écrire moi-même le titre et planifier la publication de la vidéo.

Pourquoi j’ai gardé parce que j’aurais pu aussi externaliser la création de titres ?

Ce qui est important dans un process et dans une entreprise de manière générale, ce n’est pas de tout externaliser, de tout déléguer, c’est de n’externaliser tout ce qui déjà vous embête et toutes les choses que vous n’avez pas vraiment de valeur ajoutée à apporter.

Dans tous ces processus, là où j’apporte de la valeur ajoutée, c’est quand je fais les vidéos parce que je pourrais aussi externaliser ma tête. Je pourrais demander à quelqu’un de faire les vidéos à ma place, mais ce ne serait pas bon pour ma stratégie, pour mon business.

Les titres sont très importants. C’est ce qui fait que les gens vont cliquer ou pas, c’est ce qui fait que les gens vont aller voir ou pas. Et je pense que dans mon équipe, dans mon entreprise aujourd’hui, c’est moi qui suis le meilleur copywriter et qui peut écrire les meilleurs titres.

Une fois que j’ai tourné la vidéo, c’est mon seul travail : 2 min en tout et pour tout pour trouver le titre et planifier la vidéo.

Ensuite, il y a Anka (0 :15 :18) qui est ma responsable médias sociaux qui va écrire une description et des tags uniques pour la vidéo.

Younes crée la partie commune description parce qu’il a une partie qui est toujours la même dans toutes mes vidéos. C’est : « Cliquez ici pour recevoir votre livre, vous pouvez aller voir mes blogs à tel lien » et il y a une description unique pour le Seo. On en a parlé du fait que c’est de plus en plus important.

YouTube, c’est le deuxième moteur de recherche au monde. Donc, il faut avoir du texte unique. Cela vous fait du trafic longue traine en provenance du YouTube et également de Google.

Une fois que la vidéo est publiée, une société à Madagascar Ilodata crée la transcription de texte. Ce n’est pas cher. C’est 1 dollar la minute de vidéo. Donc, si vous avez une vidéo de 30 minutes, cela va vous coûter 30 dollars pour faire la transcription.

Par contre, ne vous attendez pas à une transcription d’un niveau extraordinaire. C’est suffisant pour pas mal d’usage. Mais si vous voulez en faire un véritable article qui va être vraiment lu, il faut corriger un peu.

Quand la vidéo est publiée sur YouTube, elle est également automatiquement publiée sur mon blog olivier-roland.tv qui est un blog entièrement automatique. Il y a un plugin qui va chercher la vidéo sur YouTube et qui la met sur le blog.

Quand Ilodata a créé la transcription de texte, elle l’envoie à Younes qui met la transcription sur olivier-roland.tv. Le but, c’est d’avoir du trafic longue traine en provenance de Google grâce à ce texte.

Certaines vidéos sont publiées sur mes vrais blogs, dans Blogueur Pro, Des livres pour changer de vie, Habitude Zen. Cela dépend du sujet.

Younes a comme instruction : dès que je parle d’un bouquin dans une vidéo, on publie la vidéo sur Des livres pour changer de vie, la transcription est mise sur Des livres pour changer de vie, etc. Là encore une fois, je n’interviens absolument pas. Il y a tout le process pour faire cela tout seul.

Ça permet aussi d’alimenter mon blog de manière automatique.

Ensuite, Younes extrait le mp3. Il le modifie, c’est-à-dire qu’il met un appel à l’action générique à la fin du mp3 qui est compatible avec iTunes où en gros, je dis : « Merci d’avoir écouté ce podcast. Ça serait sympa si vous pouviez mettre une note à 5 étoiles sur ITunes ». Et il met le mp3 sur ITunes.

Il y a plusieurs personnes qui m’ont dit qu’elles utilisent une application pour écouter les vidéos au format mp3.

Pour ceux qui le veulent, ils peuvent aussi écouter les vidéos en format mp3. Ça ne prend pas beaucoup de temps.

Moi, ça ne me prend pas du temps du tout, c’est complètement externalisé. Et ça permet à une partie de votre audience de « consommer » vos vidéos quand ils sont en train de conduire, quand ils sont en train de faire du jardinage ou en train de faire autre chose. Donc, c’est intéressant de proposer des mp3 aussi à votre audience.

Il y a un plugin pour les blogs qui s’appelle Blubrry qui permet d’interfacer un blog avec iTunes. Ensuite, tu mets les mp3 sur ton blog et ce plugin envoie tout à ITunes qui s’occupe de tout. C’est assez pratique.

Ensuite, Younes publie la vidéo sur Facebook, Dailymotion, Vimeo, tous les sites connus qui permettent de publier de la vidéo. Puis, ils partagent sur les médias sociaux, Twitter, etc.

Le but, c’est vraiment avec un minimum de travail pour moi d’avoir un maximum de reach, de toucher un maximum de personnes dans différents formats et d’avoir le maximum de résultats.

Au final, aujourd’hui, je peux créer du contenu pour deux semaines en à peu près une heure de temps, ce qui est assez extraordinaire.

Cela me permet de toucher plusieurs milliers de personnes, d’avoir 1000 prospects en deux semaines, tout cela pour une heure de travail.

Bien sûr, derrière, il y a tout le travail sur les 18 derniers mois qui travaillent pour moi. C’est aussi important de le signaler. Mais aujourd’hui, j’ai vraiment créé une machine qui fonctionne pour moi et qui me demande très peu de temps. Et ça passe par la mise en place de système où j’ai un minimum de travail à faire.

Ça développe une notoriété sur YouTube. Il y a des tas de gens maintenant m’ont découvert grâce à YouTube. J’ai de plus en plus de personnes qui me disent cela quand je vais aux évènements.

Puis, cela crée une relation incroyable avec mon audience.

J’avais déjà partagé cela l’année dernière pour ceux qui ont vu la présentation que j’ai faite l’année dernière. Mais c’est incroyable la relation que ça fait avec mon audience. A chaque fois que je vais dans un évènement, c’est fou tout ce qu’on peut me dire.

Récemment, j’étais à Montréal pour participer au Mastermind de Sylvain Carufel et Matin Latulippe qui sont là. Il y a Carine qui est venue me voir et qui m’a dit « Olivier, il faut que je te dise, tes vidéos j’adore. Tous les matins, je les regarde en prenant mon bain ».

C’est inspirant. Tu es la première qui me dit cela.

Mais vous ne pouvez pas savoir les nombres de personnes qui m’ont dit quand je faisais une vidéo par jour : je regarde tous les jours en prenant mon café, ou j’écoute en allant au boulot. J’ai utilisé cette application pour les mettre en mp3 et pour les écouter quand je fais autre chose.

C’est vraiment incroyable. On est dans la vie des gens avec les vidéos et tout ça pour une quantité de travail minimal.

C’est bien d’avoir des leads, c’est bien d’avoir une super autorité, une super relation avec l’audience. Après au bout d’un moment, il faut leur proposer des produits pour pouvoir avoir une entreprise rentable.

Pour vendre efficacement avec un minimum de travail et un maximum de résultat, l’outil que je privilégie qui est compatible avec cette philosophie aujourd’hui pour moi, c’est les webinars.

Les webinars, aujourd’hui, c’est vraiment la méthode la plus 20/80 pour moi.

Cela ne veut pas dire que je renonce à mon lancement orchestré. Au contraire, je pense que les lancements orchestrés sont toujours aujourd’hui la manière la plus efficace de vendre sur internet.

Par contre, c’est énormément de boulot de faire un lancement. Comme dirait Maxence, pendant 15 jours, on est en mode chinois et on ne fait que ça. On travaille 80-100 heures par semaines pendant 15 jours.

C’est assez intense, mais cela apporte énormément de choses.

Quand je veux gagner de l’argent, faire croitre mon entreprise en mode relax, je fais des webinars.

Cette année, pour la première fois, j’ai décidé de faire un seul lancement au lieu de deux, et au deuxième semestre de me consacrer uniquement aux webinars.

Je ne fais pas de promotion de partenaire, je me centre sur mon entreprise.

J’ai eu des résultats exceptionnels puisque j’ai fait trois webinars en dehors de lancement cette année et ces trois webinars ont fait plus de 100 000 euros de vente chacun.

Donc, c’est vraiment impressionnant.

Et je trouve qu’il y a une synergie entre YouTube et les webinars parce que YouTube est à la fois une source de lead qualifié, une source d’autorité, une source de relation avec notre audience qui est extraordinaire.

Les webinars, c’est également une manière d’être en relation avec l’audience qu’elle adore, qui est un peu différente de YouTube, mais qui finalement reste de la vidéo, et qui en plus a le mérite d’être en live. Les gens adorent cela.

Ce qui est génial avec les webinars, c’est que contrairement au lancement orchestré, ça vous demande très peu de travail.

Une fois que vous avez créé votre PowerPoint, vous avez fait votre premier webinar en utilisant les feedbacks de votre audience, vous l’avez amélioré un petit peu, vous pouvez l’utiliser encore, encore et encore.

J’utilise le même PowerPoint depuis deux ans, c’est le même. Des fois, je modifie un truc ou deux. D’ailleurs, j’ai gardé les mêmes fautes d’orthographe.

Quand je fais mon webinar, à chaque fois, je me dis : il faut que je le corrige, mais je ne note pas. Puis après, j’oublie.

C’est pour vous dire ; il ne faut pas vous embêter à être trop perfectionniste.

Le contenu de mon webinar de vente de Blogueur Pro est directement tiré de mes vidéos de lancement et de mon livre que j’offre aux gens qui s’inscrivent à ma liste.

Il y a très peu des gens qui le voient parce que déjà un, ce n’est pas parce qu’on télécharge un livre qu’on le lit. Pareil, ce n’est pas parce que vous avez vu une vidéo de lancement il y a 6 mois que vous vous rappelez du contenu.

Tout le monde a besoin d’un rafraichissement de temps en temps. Puis, il y a tous ceux qui n’ont pas vu simplement ce contenu.

Donc, je ne m’embête pas non plus avec le contenu. C’est du contenu qui est réutilisé et dont j’ai vu qu’il apporte quelque chose aux gens et que les gens apprécient, et que je réutilise encore et encore. C’est vraiment 20/80.

Dans les webinars, je ne délègue rien en tant que tel à quelqu’un, je fais tout moi-même. Mais je délègue quelque part au Cloud, je délègue à l’univers dans le sens où je décide de réutiliser du contenu. Je n’ai aucune préparation.

Là, j’ai fait un webinar qui a fait 120 000 euros de vente, il y a une semaine et demie. Il a duré trois heures en tout, ça ne m’a demandé aucune préparation.

Ce n’est même pas parce que je connais mon webinar par cœur. Quelque part, je le connais par cœur, mais pas au point de pouvoir le réciter entièrement de A à Z toujours de la même manière. Non.

J’utilise la technique que j’enseigne au Webinar Pro qui est qu’en fait, j’ai des puces avec du texte, et je les lis tout simplement.

Je vois les puces avant qu’elles apparaissent de manière à ce que les gens ne lisent pas la chose que je suis en train de dire, ce qui est extrêmement ennuyeux.

C’est vraiment le 20/80.

J’adore le 20/80 parce que c’est une manière de déléguer à l’univers tous les trucs chiants qui ne servent à rien.

On dit à l’univers : je ne vais peut-être pas avoir autant de résultat, mais je vais avoir suffisamment de résultats. Et pendant ce temps-là, je vais pouvoir avoir du temps pour moi pour aller à l’île Maurice pour me consacrer à ce bouquin qui est une mission pour moi.

Donc, je vous recommande fortement de vous mettre à YouTube si ce n’est pas le cas. Si vous avez YouTube et que ça commence à marcher, de voir comment vous pouvez commencer à externaliser avec le système que je vous ai présenté et à utiliser les webinars en conjonction parce que c’est ce qui pour moi fonctionne le mieux.

Je vais doubler le chiffre d’affaires de mon entreprise cette année. Ce n’est pas juste grâce à ça, mais c’est en grande partie grâce à ça.

Est-ce que vous avez des questions par rapport à cela ?

Intervenant : Tu ne proposes pas de replay ? Pourquoi ?

Olivier Roland : Si, je propose des replay, c’est-à-dire que les gens peuvent acheter l’enregistrement de mes webinars s’ils le souhaitent. Je propose toujours cela. C’est 97 euros pour ceux qui sont intéressés.

Et ce qui est incroyable, c’est que les gens achètent parce qu’il y a vraiment du contenu dedans. Mais je préfère avoir des gens en live parce que les résultats sont bien meilleurs en termes de vente et les gens aiment bien m’avoir aussi en direct.

Mais c’est vrai que ça se teste de faire de replay, ça peut être efficace. Moi, ce n’est pas ma tasse de thé. Il faudrait que je le teste. En fait, je n’ai jamais testé.

Je sais que j’ai eu des collègues qui l’ont fait et qui m’ont des retours assez positifs. Donc, ça se teste.

Intervenant : C’est en termes de création de contenu, tu publies tes vidéos à plusieurs endroits : Dailymotion, Vimeo, YouTube. Tu mets une description, la transcription textuelle sur ton blog, et j’imagine aussi des sous-titres.

En termes de duplicate content, il y a des infos sur le référencement à savoir si l’article sur le blog est exactement la même que la description ou pas ?

Olivier Roland : La question, c’est : vu que c’est publié sur plusieurs plateformes, qu’il y a une transcription de texte, est-ce que c’est duplicate content ou pas ?

La transcription de texte n’est pas mise dans la description parce que de toute façon, le champ de description de YouTube est limité en termes de caractères. Souvent, la transcription est trop longue pour que ça passe.

Donc, on a une description unique qui est créée par Anka, ma responsable médias sociaux, qui est différente de la transcription.

Ensuite, la transcription est uploadée sur YouTube en mode sous-titre.

Autant YouTube fait un travail assez mauvais quand il s’agit de faire une retranscription automatique du speech. C’est assez horrible de voir ce que YouTube nous fait dire en mode automatique.

Par contre, YouTube fit un très bon travail. Quand vous uploadez les fichiers de transcription sans code temporel, il sait très bien synchroniser ce fichier avec ce que vous dites. Ça par contre, c’est un très bon boulot. On n’a plus besoin de s’embêter aujourd’hui à lui dire : tu affiches le texte de telle seconde à telle seconde. Il sait faire ça très bien tout seul.

Aujourd’hui, la transcription est publiée là-dessus et sous forme d’article dans le blog olivier-roland.tv. Aujourd’hui il n’y a pas duplicate content entre ces deux sources de contenu pour l’instant.

Ça va peut-être changer plus tard. Mais a priori, Google ne sait pas indexer le contenu de la transcription de texte dans YouTube. Par contre, YouTube sait indexer le contenu de la transcription dans YouTube.

Ça va peut-être changer. Peut-être dans 15 jours, c’est complètement différent.

Sur les vidéos qui sont publiées sur Dailymotion, Vimeo, etc., elles sont publiées avec un titre différent du titre qui est sur YouTube.

Aujourd’hui, je ne pense pas que la technologie est suffisante pour qu’ils puissent y avoir qu’une vidéo est semblable par rapport à une vidéo qui était publiée. Il y a trop de choses à comparaitre. C’est trop lourd. Et je ne suis même pas sûr que ça soit pénalisant finalement.

Si un jour, Google sait dire que telle vidéo sur YouTube est la même que telle vidéo sur Dailymotion, il n’y a qu’une seule vidéo qui apparaitra dans Google. Mais cela n’empêche pas qu’il y a des gens qui utilisent Dailymotion et d’autres qui utilisent YouTube. Donc, il ne faut pas se priver par rapport à cela.

Intervenant : Tu as mesuré l’impact de Dailymotion ?

Olivier Roland : Non. Très honnêtement, c’est juste parce que c’est facile de le faire, et pourquoi pas et ça ne mange pas du pain. C’est ridicule par rapport à YouTube. Ça, c’est clair. Après, je n’ai pas de stratégie Dailymotion en tant que telle.

Déjà, ça fait une sauvegarde, c’est toujours ça de pris, on ne sait jamais. YouTube, on sait qu’ils ont la gâchette un peu facile parfois. Moi, je me suis fait supprimer une vidéo un jour sans aucune explication.

J’ai eu des échos de personnes qui se sont fait supprimer leurs chaines carrément. A priori, c’est toujours des chaines avec très peu de vidéo.

Ça arrive. C’est bien d’avoir une sauvegarde sur d’autres sites qui permettent de se retourner en cas de problème.

Et puis, peut-être que vous avez dix visiteurs en plus qui vous découvrent via Dailymotion. Ça peut être quelqu’un très important, un entrepreneur, quelqu’un qui va être un super client. Ça prend une minute de la mettre sur Dailymotion, il ne faut pas se priver.

Intervenante : A quelle fréquence tu fais tes webinaires ? Et est-ce que pour faire les 100 000 euros, est-ce que c’est uniquement adressé à ta liste d’inscrits YouTube ?

Olivier Roland : Au niveau de la fréquence, j’essaie de faire un webinar par mois. Donc, j’ai fait un autre webinar il y a un mois qui a fait à peu près le même résultat que celui d’il y a une semaine. Et effectivement, j’envoie à toute ma liste.

Aujourd’hui, je n’ai pas mis en place des outils qui me permettent de calculer directement la valeur que YouTube apporte dans mon entreprise. Je ne sais pas le nombre des ventes qui viennent directement des leads de YouTube.

Moi, j’ai une valeur par prospect en moyenne de 5 euros. Si on a 75 personnes par jour qui viennent de YouTube, cela fait à peu près 11 000 euros par mois. Donc, ce n’est pas mal.

Intervenant : Tu as parlé de l’écriture de ton bouquin, où est-ce que tu en es ?

Olivier Roland : Exclusivité mondiale, j’ai vu mon éditeur il y a deux jours, mardi, et on a décidé de la date de la publication. Ça sera le 16 septembre 2016. La date est annoncée.

Ce sera le plus gros lancement que la France ait jamais vu pour un bouquin. Tout ce que je connais, je vais l’utiliser. Ça va être un truc énorme.

Je dois rendre le manuscrit en Avril, ce qui est parfait.

Ça va parler des limites du système éducatif en France, et en Occident, de manière générale. Comment hacker pour apprendre tout au long de sa vie de manière la plus efficace possible, comment être plus intelligent, comment améliorer sa mémoire de travail pour avoir un cerveau qui est plus efficace, et comment créer sa boîte avec le minimum de risque et le maximum de chance de succès.

Intervenant : On attend cela avec impatience, Olivier. Merci pour ta contribution ce matin.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂