BILAN de mon défi 1 vidéo par jour en 2018 + FUTUR de la chaîne

Je reviens sur mon 3ème défi d’une vidéo par jour pendant 365 jours, et aborde le futur de la chaîne.

La 1ère vidéo de ce 3ème défi : https://www.youtube.com/watch?v=nqF-d5x-9×0
Ma vidéo “J’arrête Youtube ?” dans laquelle je m’interrogeais sur les performances de ce défi : https://www.youtube.com/watch?v=yTgbj7Aof7s

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► Obtenez gratuitement mon livre “Soyez Zen et Heureux” en cliquant ici ! 🙂
https://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DéveloppementPersonnel

Transcription texte (littérale) de la vidéo “BILAN de mon défi 1 vidéo par jour en 2018 + FUTUR de la chaîne” :

Salut les rebelles intelligents !

C’est l’heure du bilan puisqu’il y a un an, le 15 janvier 2018 pour être précis, je lançais sur cette chaîne le 3ème défi d’une vidéo par jour pendant un an.

Là, je me trouve actuellement à Sainte-Adèle qui est un petit village pas très loin de Montréal. Je suis dans un chalet qui surplombe un lac complètement gelé et je me suis dit que ça serait sympa d’être ici au coin du feu pour faire le bilan avec vous et aussi pour partager quelle est ma vision pour l’avenir de la chaîne ? Qu’est-ce que je vais faire dans les prochains mois ?

Déjà au niveau du bilan, on ne va pas se mentir, il est assez mitigé puisque j’ai fait ce défi pour la troisième fois pour plusieurs raisons que j’ai détaillées dans cette fameuse vidéo du 15 janvier 2018 dans laquelle j’étais au Brésil.

Dans cette vidéo, je partageais notamment qu’à chaque fois que j’ai fait un défi d’une vidéo par jour pendant un an, ça a toujours jusqu’à présent les deux fois où je l’ai fait, explosé ma chaîne dans le bon sens. Ça a permis à la chaîne d’atteindre un nouveau palier en termes à la fois d’abonnés, mais aussi de nombre de vues par mois, et que c’est ce que j’espérais faire avec ce troisième défi.

Notamment, j’ai expliqué que la chaîne avait atteint un pic d’à peu près 450 000 vues par mois ou presque un demi-million à la fin du deuxième défi, que depuis que j’avais arrêté de faire une vidéo par jour, j’étais redescendu à un niveau de 300 000 vues par mois. Et donc, j’espérais avec ce troisième défi déjà ré-atteindre rapidement les 500 000 vues par mois, puis atteindre à la fin un million puisque finalement avec les deux précédents défis, j’avais au minimum doublé le nombre de vues par rapport au départ.

Et là clairement, ça ne s’est pas du tout produit. J’ai même fait une vidéo en cours de route dans laquelle je me demande si je n’allais pas arrêter le défi tout simplement puisque le nombre de vues a grosso modo stagné pendant toute la durée de ce défi, et aujourd’hui, on est toujours aux alentours d’environ 300 000 vues par mois.

Donc, il y a plein de raisons à ça et je l’ai analysé avec des personnes qui sont spécialisées en Youtube. J’ai analysé avec vous, je vous ai demandé votre feedback.

Je vous invite à lire ce que les personnes ont répondu en dessous de la vidéo dans laquelle je me demandais si j’allais arrêter le défi. Mais au final, il y a eu des changements dans l’algorithme de Youtube. Peut-être aussi que quand on atteint un certain nombre d’abonnés et qu’une partie de ces abonnés ne regardent plus les vidéos, c’est un signal négatif dans l’algorithme de Youtube.

Or, ce n’est pas une chaîne de divertissement, donc c’est plus difficile pour les gens de s’accrocher. Il y a pleins de personnes qui s’abonnent en me disant : c’est génial, un jour, je vais créer ma boîte, je vais regarder ça. Et puis finalement, quand ils rentrent chez eux après une dure journée de travail, ils ont le choix entre regarder une vidéo de moi qui va peut-être les motiver à créer leurs boîtes.

Mais regarder une vidéo plus divertissante qui garantit de leur faire oublier un peu la dure journée, ce n’est pas facile de choisir ma vidéo.

Au-delà de ça, c’est sûr que mon style fait que je ne vais pas mettre non plus des heures et des heures de préparation dans une vidéo. Ce sont des vidéos que je fais rapidement, et donc, peut-être aussi que les gens ont du mal à accrocher.

Après, lors des deux premiers défis pourtant, ça avait très bien fonctionné et les gens avaient adoré.

Donc, je pense que c’est un mix d’algorithme Youtube, peut-être de changement par rapport à ça, peut-être aussi tout simplement que j’ai atteint un certain palier par rapport à ma thématique. Peut-être que dans ma thématique, finalement en francophonie, on ne peut pas vraiment dépasser un million de vues par mois, peut-être.

Je peux aussi m’améliorer dans pleins d’aspects, mais je n’étais pas prêt à faire l’investissement en temps, en énergie, en ressources nécessaires parce qu’en entreprenariat, comme tout dans la vie finalement, il y a une notion qui est extrêmement importante, c’est celle de coût d’opportunité.

C’est-à-dire que quand vous vous lancez dans un nouveau projet, tout projet a un coût d’opportunité, c’est-à-dire, qu’est-ce que vous perdez en ne vous lançant pas dans d’autres projets que vous auriez pu faire si vous n’étiez pas lancé dans ce projet-là ?

Donc si j’avais décidé de me mettre à fond dans cette chaîne Youtube en augmentant vraiment de manière importante la qualité de la vidéo, la préparation,… j’aurais pu le faire. Et du coup, j’aurais eu moins de temps d’énergie, de ressource pour faire d’autres choses qui avaient sans doute un impact plus important pour mon business, ma vie, et aussi pour vous.

Là, je suis en train de travailler sur la deuxième édition de mon livre : « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » qui va en plus servir de base pour la version anglaise. Je développe mon blog en anglais qui est la traduction de mon blog « Des livres pour changer de vie », donc ça, c’est « Books that can change your life ». J’ai aussi une chaîne en anglais sur laquelle je me concentre de plus en plus. Donc, ça, c’est important.

Après, j’ai fait aussi beaucoup de conférences lors du deuxième semestre 2018, j’ai fait un gros lancement de la formation Blogueur Pro.

Bref, j’avais pas mal de projet à droite, à gauche et finalement, je ne peux pas tout faire.

Ça, c’est aussi ma responsabilité dans le sens où j’ai choisi de ne pas y aller à 3000 %, mais de le faire à ma manière en mode 80/20.

Après, en termes d’abonnés, par contre, ça n’a pas eu d’impact particulier, je veux dire pas d’impact négatif. On était 150 000 abonnés à cette chaîne au moment où j’ai démarré le défi. Là, on est un peu plus de 193 000. Les 200 000 abonnés vont bientôt être atteints. Merci beaucoup pour ça, ça me fait plaisir.

C’est ça qui est intéressant.

Finalement, il y a toujours autant de gens qui s’abonnent. Youtube leur montre moins des vidéos pour des raisons X, Y. Par contre, il y a de plus en plus de gens abonnés finalement qui ne regardent plus trop les vidéos, et ça, franchement, je trouve ça un peu dommage.

Si Youtube proposait un bouton sur lequel je puisse appuyer pour que tous les gens par exemple qui n’ont pas vu une de mes vidéos dans les six derniers mois ou dans les douze derniers mois puissent se désabonner, je cliquerais dessus tout de suite. Parce que moi, en fait, ça m’intéresse plus de savoir exactement quel est le nombre de personnes qui sont vraiment abonnés à ma chaîne et qui regardent vraiment mes vidéos que d’avoir un nombre un peu gonflé par Youtube de gens qui sont abonnés peut-être depuis trois ans et qui n’ont pas vu les vidéos depuis trois ans parce que dans ce cas-là, ils ne sont pas vraiment abonnés.

Oui, je me suis bien demandé quelle est la proportion de bottes qui sont inscrits à ma chaîne et tout ça.

Finalement, il s’est révélé que c’était très peu.

Pour ceux qui ont suivi les 13 et 14 décembre 2018, Youtube a fait une purge. Tous les comptes qu’ils avaient détectés comme étant fake ont été supprimés des abonnés de toutes les chaînes du monde.

Et moi, j’ai dû perdre quelque chose comme même pas 500 abonnés, donc, c’était vraiment absolument ridicule par rapport aux nombres d’abonnés.

Cette fonction n’existe pas, c’est bien dommage. Je me suis engagé publiquement devant vous à faire une vidéo par jour pendant un an. Et même si derrière, il n’y a pas le même enthousiasme que dans les deux premiers, il y a quelque chose en moi qui n’aime pas ça, qui se révolte à l’idée que je me suis engagé et, du coup, je ne vais pas accomplir mon engagement.

Cela peut paraître peut-être un peu trop rigide, je peux comprendre qu’on prenne comme ça, mais je ne sais pas. C’est une sorte d’éthique personnel, de donneur aussi que j’ai, et je n’aime pas revenir sur la parole que j’ai donnée.

Donc du coup, je me suis creusé les méninges et c’est comme ça que j’ai trouvé finalement une méthode qui me permet de répondre à cet engagement que j’avais pris devant vous tout en optimisant l’énergie et le temps que je passais sur ce projet.

C’est comme ça que je me suis dit : mais en fait, là, au seconde semaine, je vais faire beaucoup d’évènements en tant que speaker, et à chaque fois que je fais un évènement, je sais très bien qu’il y a plein de gens qui viennent me voir pour me poser des questions.

Et je me suis dit : mais finalement, toutes ces questions que ces gens posent, il y a des milliers, peut-être même des dizaines de milliers ou plus de personnes qui se posent la même question au même moment parce que finalement, c’est normal. Beaucoup de gens sont confrontés au même problème dans un domaine, puis, les débutants ont toujours les mêmes questions puisqu’ils rencontrent toujours les mêmes obstacles dans leurs parcours.

Donc, je me suis dit : qu’est-ce qui se passe si quand quelqu’un me pose une question, je le réponds juste pour lui, il y a quelqu’un qui me filme ? Et du coup, je peux la partager avec vous et il y a des milliers de personnes qui peuvent aussi en profiter.

Et c’est pour ça, si je me rappelle bien, c’était le 30 septembre 2018 qu’a été publié la toute première vidéo sur ce format-là. Ensuite, en trois mois et demi, il n’y a eu quasiment que ce format-là qui a été publié avec des interviews entre deux et puis peut-être une ou deux vidéos que j’ai tournées un peu comme ça.

C’est pour ça aussi que vous me voyez jumper d’un seul coup des vidéos « je suis à quitter la rate race » à Paris à ici au Québec, c’est parce qu’il y a un gap de plusieurs mois.

Parce que finalement, j’ai dû faire cinq ou six évènements en tant que speaker dans un intervalle de deux mois et on a tourné suffisamment de vidéos pour tenir au moins quatre mois.

Ça, c’est aussi la magie de ce truc. C’est que finalement en une journée, je faisais peut-être 20 ou 30 vidéos sans que cela me demande d’effort supplémentaire parce que de toute façon, j’aurais répondu à ces gens que la caméra soit là ou pas. Donc, c’est ça qui est absolument extraordinaire.

J’espère d’ailleurs que cette partie vous a plu, j’ai vu qu’il y en a certains qui aimaient beaucoup et d’autres qui aimaient moins. C’est normal. A chaque fois qu’on fait un changement de style, forcément ça ne peut pas plaire à tout le monde.

En tout cas, c’est le format que j’ai utilisé pour répondre à mon engagement et j’espère que ça a plu à suffisamment d’entre vous, et qu’au-delà de vous plaire, puisque finalement c’est plutôt l’intérêt – je vous rappelle, on est sur la chaîne des gens qui se bougent – que ça vous a motivé, que ça vous a donné des choses concrètes à appliquer dans votre vie, que ça vous a vraiment donné l’impulsion nécessaire pour agir là ou peut-être, sinon vous n’auriez pas fait quelque chose ou vous auriez été découragé, …

Donc, qu’est-ce qui va se passer à partir de maintenant ?

Très honnêtement, je me pose encore la question, j’ai encore tout un stock de vidéos qui ont été tournées pendant ces évènements et je pourrais encore durer un certain temps en les publiant.

Mais ce que je vais faire, c’est que honnêtement, j’ai besoin de prendre un petit peu de recul par rapport à tout ça, et puis, je vais aussi lire vos commentaires en dessous. Cela m’intéresse beaucoup d’avoir votre avis : est-ce que vous avez apprécié ce défi d’une vidéo par jour ? Et puis, qu’est-ce que vous aimeriez voir à l’avenir ?

Je pense honnêtement partir sur un format de peut-être une à deux vidéos par semaine, quelque chose comme ça, et on va dire deux semaines à un mois grand maximum, je ne vais rien publier sur cette chaîne pour me laisser le temps de prendre du recul pour ne plus avoir à regarder Youtube pendant un certain temps.

Parfois il faut comme ça complètement sortir de quelque chose pour pouvoir laisser à son cerveau le temps de s’aérer un peu l’esprit et puis, laisser le recul et le temps nécessaire pour réfléchir à quelle va être la prochaine grande étape de cette chaîne.

N’hésitez pas à me donner votre avis : qu’est-ce que vous aimez ? Qu’est-ce que vous pensez qu’il faut améliorer ? Tout ce qui vous passe par la tête par rapport à cette chaîne et ce que vous aimeriez voir sur elle.

Et puis finalement, on en revient toujours à cette question parce que quand je vous demande ça, je suis en train de vous demander : comment je peux vous aider ? Comment je peux vous servir ? Comment je peux vous apporter de la valeur ? Parce qu’on en revient toujours à ça.

L’entreprenariat, c’est toujours apporter de la valeur aux autres en les aidant à avoir une meilleure vie.

Donc, je vous pose la question humblement : comment je peux vous aider à avoir une meilleure vie ici sur cette chaîne Youtube ?

La seule chose que je vais continuer à publier, d’ailleurs vous ne le savez peut-être pas, mais Youtube propose la fonction stories depuis peut-être un mois, quelque chose comme ça, et tout le monde ne le sait pas encore.

C’est disponible uniquement sur l’application mobile, donc sur votre smartphone, et vous devez aller dans vos abonnements, dans l’onglet abonnement et regarder les chaînes auxquelles vous êtes abonnées.

Ce sont des petits ronds tout en haut de la page abonnement. Donc, il y a des stories comme sur Instagram ou sur Snapchat. Je publie déjà quasiment depuis que la fonction est disponible les stories que je publie sur Instagram et sur Youtube.

Ça, c’est la seule chose que je publierais sur Youtube pendant cette période.

En plus, si vous me suivez déjà sur Instagram, il n’y a pas d’utilité à regarder les stories sur Youtube parce que ce sont exactement les mêmes.

Par contre, si vous n’aimez pas Instagram, c’est une occasion pour vous de vous connecter avec moi si ça vous intéresse d’une autre manière puisque je montre beaucoup les coulisses.

Ceux qui me suivent sur les stories, je vais leur montrer comment je suis venu ici, un petit peu le décor et tout ça, et c’est très sympa.

En tout cas, aussi un de mes objectifs, c’était de me créer beaucoup de souvenirs.

J’avais dit dans cette vidéo au Brésil que c’est absolument extraordinaire ce genre de défi parce qu’après, ça me fait finalement un peu un Snapchat de chaque jour de ma vie presque pendant un certain temps et que c’est tellement mieux que des photos parce que pour chaque vidéo, je me rappelle du contexte, je me rappelle de comment je l’ai fait, pourquoi, qu’est-ce qui s’est passé autour…

Et là, quand je regarde mes vidéos que j’ai tournées aux Philippines lors de mon tout premier défi il y a quatre ans, je trouve ça extraordinaire. J’ai parfois des sentiments de nostalgie, je me dis : c’est quand même vraiment cool !

Là par contre, cet objectif est accompli. Je suis content d’avoir testé ce nouveau format de me filmer dans les évènements.

 

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂