7 choses que j’ADORE à Londres et 4 choses que je DÉTESTE (141/365)

18 mois que je suis à Londres, il est temps de faire le bilan ! Voici les choses que j’aime et celles que je n’aime pas dans la capitale anglaise.

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” : https://olivier-roland.com/

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domains de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes/

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos

– La vidéo “Comment Azar est passée sur Capital (M6) grâce à son blog et ce que cela lui a apporté ” : https://www.youtube.com/watch?v=t-SQE_8YWMs&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph
– La vidéo “Comment ouvrir un compte en banque à Londres et en Grande-Bretagne – Agir et Réussir https://www.youtube.com/watch?v=WmPNiC-yTV8&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph

► Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=vWPlUP-WJac

Transcription texte (littérale) de la vidéo “7 choses que j’ADORE à Londres et 4 choses que je DÉTESTE (141/365)” :

Cela fait 18 mois que je suis arrivé à Londres. Donc, il est temps de vous faire un bilan.

Déjà une précision, vous savez que je voyage en moyenne 6 mois par an. Donc, quand je dis que cela fait 18 mois que je suis venu à Londres, c’est l’anniversaire aujourd’hui des 18 mois. Mais en fait, j’ai 9 mois de présence effective sur Londres.

C’est un peu spécial puisque finalement, j’ai eu l’occasion de vivre pas mal de choses, mais je n’ai même pas encore un an de présence effective à Londres.

Je vais quand même vous donner ce que j’aime et ce que je n’aime pas à Londres parce que peut-être aussi que c’est une ville qui vous intéresse et que vous envisagez d’y déménager peut-être ou pas.

Voici les choses qui sont vraiment top et que j’aime beaucoup à Londres.

D’abord, c’est une ville qui est gigantesque. C’est grand comme trois fois Paris. Il y a 8 millions d’habitants. Il y a plus d’habitants à Londres qu’en Finlande ou en Suède.

Donc, il y a énormément des choses à faire : des bars, des boites de nuit, des musées, des expositions culturelles, des concerts, des évènements, des meetup, tout ce que vous voulez. Rien que sur le couchsurfing, il y a 4 à 5 évènements par jour.

C’est absolument extraordinaire. C’est un incroyable terrain de jeux quand vous êtes jeunes et que vous avez des ressources. Je vis cela comme un upgrade par rapport à Lille. C’est vraiment une ville gigantesque. C’est une capitale.

Ensuite, à Londres, on parle anglais. C’est la langue qui est la plus parlée en francophonie, donc, la plus apprise.

Cette ville est aussi un atout pour pas mal de francophones parce que si vous voulez par exemple aller vivre à Budapest, il faut parler le hongrois. Si vous voulez vivre à Tokyo, il faut parler le japonais.

Ce sont des langues qui sont compliquées à apprendre. Là tout de suite, vous avez un avantage.

En plus, c’est aussi souvent un challenge pour beaucoup de français. On veut améliorer notre anglais. Donc là, c’est vraiment un bon endroit pour parler anglais même s’il y a des choses à savoir au niveau des accents.

Par exemple, ici, j’ai pris un prof de « accent traduction ».

C’est un vrai Britannique qui vient me donner des cours d’accent traduction, mais qui est suffisamment bon pour m’apprendre l’américain.

Je préfère parler avec l’accent américain parce que je vais beaucoup aussi aux Etats-Unis, et je trouve que l’accent britannique est un peu trop spécialisé, un petit peu trop britannique.

L’accent américain, selon moi, je le sens comme étant plus « standard ». Puis, on sait bien qu’entre l’accent texan New-yorkais de San Francisco, ce n’est pas la même chose.

Américain, ça veut dire ce que ça veut dire. Mais je trouve plus universel quand même. Il y a plus d’américains tout simplement que de Britanniques.

C’est le meilleur hub d’Europe, c’est-à-dire que vous pouvez voyager partout dans le monde ultra facilement. Ça, c’est vraiment top.

Les aéroports à Londres, il y en a 5 : 4 autour plus 1 directement dans Londres, l’aéroport de la City. C’est dément. C’est comme si les businessmans de la défense à Paris s’étaient faits construire leur propre aéroport. Il y a des vols directs qui existent à Londres et qui n’existent pas nulle part ailleurs.

J’ai un ami portugais qui vit près de Lisbonne. A chaque fois, il prend l’avion soit de Lisbonne, soit de Porto. Mais typiquement, il doit faire une escale à Londres pour aller après ailleurs dans le monde.

Il y a quelques mois, j’étais à Phœnix et j’ai pris le seul vol direct qui existe de l’Europe à Phœnix.

Il y a la proximité assez impressionnante avec la France et la Belgique. Londres-Bruxelles, c’est deux heures de train. Londres-Lille, c’est 1h30 de train. Londres-Paris, c’est 2h30 de train.

C’est un peu cher l’Eurostar. C’est plus cher que l’avion souvent, mais c’est d’une praticité impressionnante.

Je vis à 15 minutes à pied de la gare Saint-Pancras à Londres qui est la gare de l’Eurostar. Je suis à 2h45mn de Paris. Même s’il faut venir une demi-heure avant pour les contrôles de sécurité, ça reste très confortable et très agréable de voyager par train pour aller en Europe.

C’est la ville la plus dynamique au niveau business en Europe. Je n’hésite pas à dire que Londres, c’est la Silicon Valley de l’Europe. On verra si ça reste vrai après le brexit. N’empêche qu’aujourd’hui, en tant qu’entrepreneur, je m’y sens vraiment bien.

Il y a des tas d’entrepreneurs à rencontrer, de startupers, d’investisseurs, de business angels, de gens un peu fous. Et puis aussi, d’artistes.

C’est vraiment un melting pot au niveau entrepreneurial. Rien que déjà au niveau entrepreneurial, c’est extraordinaire.

Il y a ici les Headquarters d’Amazon, Google. Pour la Grande-Bretagne, il y a Google qui a des locaux où on peut aller qui sont ouverts aux entrepreneurs.

Il y a des tas d’endroits et de meetup pour rencontrer des entrepreneurs. C’est vraiment super sympa.

Egalement, le gros avantage d’avoir une ville aussi grande et avec autant de ressources est que c’est beaucoup plus facile de trouver des talents dans tous les domaines que vous voulez, de prendre des cours dans tout ce qui vous intéresse.

Vous voulez un coach sportif, vous voulez faire du yoga, vous voulez apprendre la poterie, vous voulez apprendre la guitare, vous voulez apprendre à tailler du Bonzaï, vous voulez faire du kendo, vous voulez faire ce que vous voulez, vous allez trouver quelque chose ici. C’est tellement de ressources concentrées au même endroit que c’est vraiment impressionnant.

Bien sûr, il y a la question que vous vous posez sans doute : mais au niveau des impôts, ça donne quoi ?

Ce n’est pas compliqué. De toute façon, il n’y a qu’un seul pays qui est plus taxé que la France, qui a plus d’impôt que la France au niveau mondial. C’est le Danemark.

Je parle du pourcentage du PIB par rapport au niveau d’impôt.

Il n’y a que le Danemark qui est supérieur à la France. En gros, vous jetez une fléchette sur la carte et vous êtes quasiment sûr d’être tombé sur un pays qui est moins imposé que la France.

Cela dépend complètement de votre niveau de revenu aujourd’hui et du type d’optimisation fiscale légale que vous faites.

Si vous allez dans des pays type Espagne, Portugal, il n’y a pas sans doute une grosse différence. Mais en Grande-Bretagne, c’est beaucoup moins taxé.

Après, c’est loin d’être un paradis fiscal. Aujourd’hui, je paie à peu près deux fois moins d’impôt qu’en France. C’est quand même pas mal.

Londres, c’est une ville de diversité incroyable à tous les niveaux. C’est la ville la plus internationale du monde que je connais.

Je suis allé 20 fois aux Etats-Unis depuis 2010, je ne suis jamais allé à New York.

On m’a dit que New York est aussi très international. Peut-être que quand j’irais à New York, je vous dirais que c’est au même niveau que Londres ou plus. Mais déjà avec toutes les villes que j’ai visitées aujourd’hui, et il y en a beaucoup, je peux vous dire que Londres, c’est la ville la plus internationale que je connaisse.

Très honnêtement à côté, Paris, ça fait village breton. On a énormément d’indiens, de pakistanais.

Petite anecdote, les restaurants indiens sont d’une incroyable meilleure qualité à Londres qu’à Paris.

Je pense, mais c’est ma théorie, que c’est parce qu’il y a une sélection naturelle qui se met en place. Il y a tellement d’Indiens qui sont en compétition les uns avec les autres. Et il n’y a que les meilleurs qui réussissent.

Il y a beaucoup d’Européens, des français. On est 350 000 à Londres.

Cela veut dire que si on compte que les villes intramuros, Londres serait la 6e ville de France devant des villes comme Strasbourg ou Bordeaux. C’est assez impressionnant.

Il y a des chances que si vous allez là-bas, vous connaissez des gens qui connaissent des gens à Londres. Et ça, c’est toujours sympa.

Il y a quelque temps par exemple, il y a une élève de Blogueur Pro qui est venu me voir ici pour se faire interviewer et qui m’a dit : « Au fait, je dors chez une copine qui est aussi une Française qui vit ici. Elle fait une soirée ce soir. Si tu veux venir, tu es le bienvenu »

Je suis allé, on s’est vraiment super marré.

Il y a plein d’Européens, des Espagnols, des Allemands, des Portugais. Il y a aussi des gens du monde entier, des Brésiliens, des Chinois, des Américains, etc.

J’ai lu un article qui disait que seulement 40 % des Londoniens sont d’origine britannique.

60 % des Londoniens sont Britanniques, mais sur ces 60 %, il y en a 20 % qui sont Britanniques mais qui ne sont pas nés en Grande-Bretagne.

C’est pour vous donner une idée de la diversité culturelle qu’il y a. J’adore cela.

Lors du vote pour le Brexit, Londres a voté en grande majorité à 62% pour rester dans l’Union européenne parce que ce sont des gens, avant tout, qui ont une vision internationale. Et ça, c’est vraiment top.

Par contre, je reviens sur le fait que c’est aussi une ville sympa pour apprendre l’anglais. La plupart des gens parlent avec un accent. Finalement, ça entraine votre oreille à comprendre l’anglais avec des accents différents.

C’est aussi une ville où on ne va jamais stigmatiser votre accent. Ça, c’est vraiment très agréable. Vous pouvez parler avec un mega accent français, ici, à Londres vous fondez juste dans le paysage.

Cela fait partie de la vie et ça fait partie de la diversité culturelle que les Londoniens adorent vraiment.

Et au-delà de cette diversité linguistique et internationale, il y a aussi cette diversité culturelle.

Non seulement c’est la Silicon Valley de l’Europe, mais c’est aussi une ville qui est absolument crazy au niveau des arts et de la tolérance.

C’est à Londres qu’on peut rencontrer des punks. J’en ai vu des vrais punks, des artistes maudits qui sont complètements illuminés, puis des businessmen en costar cravate, des entrepreneurs startupers qui veulent créer un nouveau business qui va révolutionner toute l’industrie, etc.

Certes, dans d’autre capital, il y a ça aussi. A Paris, à Barcelone, il y a ça aussi. Ce n’est pas un capital, mais à Londres, il se trouve que c’est encore à un niveau au-dessus des autres.

Un truc super agréable aussi, ce sont les pubs britanniques. C’est complètement inimitable.

Dès que vous y rentrez, vous sentez qu’il y a un truc spécial qui se passe, une atmosphère extrêmement chaleureuse. Les Anglais boivent de la bière. Ils y sont à 5h30, 6h. Ils sortent du bureau, et ils vont au pub.

On sent qu’il y a cette atmosphère chaleureuse de partage. Il y a toutes les classes sociales qui s’y mélangent. On met vraiment ses différends sociaux au vestiaire. Pas entièrement, bien sûr, mais quand même pas mal.

On est là avant tout en tant que résident britannique, en tout cas juste des gens du pub pour partager un bon moment, pour boire des bières, pour passer un bon moment et être dans une ambiance qui est vraiment top.

Le bémol, c’est que les Britanniques y vont tôt et ça ferme assez tôt aussi. A 23h, ils ferment tout.

C’est une différence culturelle par rapport à la France et aussi la Belgique, mais c’est quelque chose qui va me manquer le jour où je quitterai Londres parce que je ne vais pas y rester non plus toute ma vie.

C’est vraiment quelque chose que j’affectionne beaucoup.

Ici, il y a des pubs à tous les coins de rues, même plusieurs pubs à chaque coin de rue. C’est assez impressionnant.

C’est tout ce que j’aime à Londres.

Maintenant, voici ce que j’aime un peu moins.

Déjà, c’est une ville qui est extrêmement chère.

Depuis le Brexit, la Livre s’est un peu cassé la gueule. Donc, pour les gens qui gagnent leur vie en euro, ça leur a permis de gagner du pouvoir d’achat par rapport à ça.

Mais Londres, c’est sans doute la ville la plus chère en Europe.

Le fait que les Livres soient fortes même après cette dégringolade, cela n’aide pas. Mais à Londres, les loyers sont démentiels. C’est un truc de fou. Sachez-le si vous venez ici.

La plupart des gens vivent en collocation parce que les appartements sont trop chers.

Personnellement, je ne suis pas en collocation parce que j’ai les moyens de le faire.

Ce qui est bien, c’est qu’une fois le loyer payer, le reste ça va encore. Je ne suis pas en train de dire que c’est bon marché, mais ça reste à des niveaux des prix qui ne sont pas démentiels par rapport à Paris et tout ça.

Ça reste cher d’aller au restaurant et de vivre ici, mais pas tant que ça. C’est surtout les loyers qui coûtent extrêmement chers.

Si vous êtes un entrepreneur à succès, vous êtes payé pour venir ici étant donné ce que vous économisez en impôt. Mais d’après mes calculs, il faut faire au moins 3, 400, 500 000 euros de bénéfice. Après, c’est à vous de valider avec votre comptable pour que ça soit rentable de venir à Londres.

Cela dépend évidemment du quartier où vous êtes.

Il n’y a pas vraiment de centre. Mais plus vous êtes près de la Tamise et de tout ce qu’il y a autour, et de la rive du côté Est, plus votre loyer va être cher.

C’est une ville gigantesque avec des tas de ressources, mais parfois, ça prend des plombs pour aller dans n’importe quel endroit. C’est tellement grand que vous pouvez facilement mettre une heure pour aller là où vous voulez.

Pour les gens qui sont en banlieue, ça peut être vraiment très loin. Vous pouvez être loin de tout.

Le problème, c’est que, quand vous faites une soirée à Londres, ça ne veut pas dire grand-chose. Londres, c’est grand comme trois fois Paris.

Imaginez que vous faites des soirées, vous rencontrez de gens et vous êtes tous les deux de Londres. Mais quand vous demandez à la personne : « Tu habites où ? », le mec vous cite un quartier qui est à l’exact opposé du votre à Londres. Là, vous le regardez et vous vous dites tous les deux : « Tu as l’air sympa, mais on ne se reverra jamais ».

Honnêtement, je suis dans un de ces quartiers qui est bien situé. Je suis à Angel dans le quartier d’Islington, à côté de la station Angel. La plupart des trucs à faire à Londres sont à une demi-heure maximum de là où je suis. Donc, j’ai vraiment bien choisi mon quartier.

Si vous venez à Londres, considérez Islington, c’est un quartier très sympa. Après, il y a South Kensington qui est le quartier préféré des Français, où sont la plupart des Français.

En termes de transport, les transports en commun sont chers. Vous allez prendre la Oyster card qui est une carte magnétique que vous allez charger si vous achetez vos billets à l’unité. Je crois que ça coûte 4 pounds, c’est n’importe quoi. C’est cher.

Après, si vous avez les moyens, prenez Uber. Ça ne sert à rien d’avoir une voiture à Londres, vous allez vous juste vous tirer une balle. En plus si vous passez dans le centre-ville, il y a des caméras qui scannent vos plaques d’immatriculation et qui vous facturent automatiquement.

Je n’ai pas de voiture ici, ça ne sert à rien. J’utilise Uber tout le temps. C’est très pratique pour se déplacer même si aux heures de pointe, il y a pas mal d’embouteillage comme dans toutes les grandes villes.

Mais de manière générale, Uber, ce n’est pas mal et ça permet de se déplacer pour beaucoup moins cher que les taxis.

La première chose que les gens se disent quand on parle de Londres, c’est : « Comment tu fais pour vivre là ? Le climat est complètement pourri. »

C’est évident que Londres n’a pas le meilleur climat du monde. Dans tous les endroits que j’ai visités, le meilleur climat du monde est à Los Angeles. Il n’y a rien qui peut battre le climat de Los Angeles, même si le climat de la Côte d’Azur est pas mal.

Et puis, être sur une île tropicale aux Philippines, c’est pas mal aussi même s’il peut faire un peu chaud.

Londres n’a pas le meilleur climat du monde.

Après, je viens de Lille et il n’y absolument aucune différence.

Il n’y a quasiment aucune différence de climat entre Paris et Londres. Donc, si vous vivez à Paris, vous n’allez pas être dépaysé à Londres. Il fait 1° de plus en moyenne sur l’année à Paris. On ne peut pas dire que c’est démentiel. Je ne pense pas que vous allez sentir 1°.

C’est légèrement plus ensoleillé à Paris, mais il n’y a rien de démentiel. Il n’y a pas de quoi sauter au plafond. On sait bien que Paris, ce n’est pas la ville où il y a le meilleur climat du monde non plus.

Donc, entre Londres et Paris, il n’y a pas une grosse différence. Par contre, c’est sûr que si vous venez de la Côte d’Azur, là, c’est déjà un peu plus difficile.

Pareil, si vous vivez à Bruxelles ou en Belgique, il n’y a quasiment aucune différence.

En Angleterre, ils ont décidé de faire différents des autres parce qu’ils sont British. Ils sont à une heure de moins que le reste de l’Europe de l’Ouest, à part le Portugal. S’il est 18h en France, il est 17h en Grande-Bretagne.

On s’en fout à la limite, mais le gros du problème, c’est l’hiver. Le soleil se couche aux alentours de 17h à Paris et à Lille. Et ici, il se couche à 16h.

À la limite, c’est un avantage pour ceux qui se lèvent tôt, mais ce n’est pas mon cas. Je me lève typiquement à 8h 30, 9h. Le soleil est déjà levé depuis un bon moment puisque là, il se lève à 7h38. Je déteste ça à Londres. C’est pour cela que je fais toujours très attention pour ne pas rester très longtemps l’hiver ici.

C’est pour cela aussi que j’ai choisi Londres, c’est que dès que je veux voir le soleil en hiver, je prends un avion et je m’en vais.

Par contre, l’été, c’est une caresse totale. Le soleil se couche super tard, à 22h, 22h30. Cela fait vraiment plaisir. On a énormément de lumière en été.

Et ce qui est génial aussi, c’est que souvent dans l’Europe du sud et même parfois à Paris, c’est assez chaud. Là, il fait bon. Mais en général, on échappe aux canicules estivales.

Cela ne veut pas dire qu’on n’échappe jamais à de journée à 30° ou plus, mais c’est assez. Dans l’ensemble, l’été ici, c’est une caresse. Il fait 25° et c’est juste parfait Londres l’été, du début juin à fin septembre. C’est sans doute l’un des meilleurs endroits où être en Europe, avec peut-être Lisbonne parce qu’il ne fait ni trop chaud ni très froid. Il y a plein de lumière. C’est super sympa.

Londres, c’est vraiment une ville très dynamique. Il y a beaucoup de gens qui sont entrepreneurs qui travaillent pas mal et qui ont des salaires assez importants.

C’est un peu une sélection naturelle. Londres, c’est quand même cher. Donc, les gens qui ne gagnent pas bien leurs vies ont du mal à vivre ici.

Comme le climat en hiver est assez pourri, surtout avec ce problème de luminosité, il y a beaucoup des Londoniens qui voyagent assez souvent, notamment les Français. Il y a énormément de Français qui voyagent très souvent.

C’est un peu problématique quand vous voulez voir vos amis parce que si vous aussi, vous voyagez beaucoup comme moi, fatalement vous n’allez pas vous synchroniser vos agendas de voyage avec les autres.

La personne que vous allez voir est en train de voyager quand vous êtes à Londres, et elle est à Londres quand vous êtes en train de voyager.

Ça arrive je ne sais pas combien de fois. Ça arrive tout le temps.

Un autre inconvénient, c’est que ce n’est pas non plus la plus belle ville du monde. A chaque fois que je vais à Paris, je me dis que cette ville est belle.

Paris, c’est une des plus belles villes du monde.

Je suis allé dans beaucoup de villes, je peux vous dire : les Parisiens, vous avez de la chance. Paris est vraiment une ville magnifique.

À Londres, c’est quand même moins le cas.

Ce n’est pas non plus la ville la plus moche du monde. Ça reste une belle ville, mais elle a été beaucoup détruite pendant la guerre. Ça se voit malheureusement.

Les vieux bâtiments sont magnifiques, les pubs sont beaux. Les amis, c’est un truc de fou parce qu’au-delà de l’ambiance, la plupart de pubs, c’est des trucs vieux de 300 ans. C’est beau à l’extérieur, c’est beau à l’intérieur. Il y a des boiseries, il y a des trucs. C’est vraiment sympa.

Les immeubles modernes sont souvent un peu moins jolis. Quand on se balade le long de la Tamise, ça fait un peu pal au cœur même si tout autour de Big Ben, c’est magnifique. Mais on voit des trucs industriels, des trucs pas beaux.

Quand on compare par rapport à quand on se balade sur la Seine, c’est tellement magnifique de se balader le long de la Seine à Paris. Là, clairement, ça fait un peu mal.

C’est un inconvénient.

Après, par rapport à Lille qui est une ville belle dans son centre, mais pas terrible autour, c’est quand même mieux Londres en termes d’esthétique que Lille, par exemple.

C’est le bilan après 18 mois, dont 9 mois de présence sur place des avantages et inconvénients de Londres.

Globalement, le bilan est surtout très positif. C’est une ville que j’adore.

Après, je n’envisage pas de passer toute ma vie ici. Je suis aussi tombé amoureux de Lisbonne. Donc, j’envisage aussi d’aller vivre à Lisbonne, mais je pense que je vais encore rester une année, peut-être deux ans encore ici.

C’est vraiment au top à tout point de vue, mais Lisbonne, je suis tombé amoureux.

Après, surtout n’allez pas vivre à Londres ou envisager de vivre à Londres tant que vous n’avez pas passez un temps significatif sur place.

Je vous conseille de prendre 15 jours de vacances ici et de voir si la ville vous plaît.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂