💿 Preuve Sociale: Comment booster vos taux de conversion avec ce logiciel de Michael Ferrari

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉 https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=logicielpreuvesociale

– Logiciel Preuve Sociale de Michael Ferrari : https://olivier-roland.tv/preuve-sociale

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DĂ©veloppementPersonnel

https://www.youtube.com/watch?v=p7TLBzw4J9Y

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “💿 Preuve Sociale: Comment booster vos taux de conversion avec ce logiciel de Michael Ferrari” :

Olivier Roland : Salut les rebelles intelligents, je suis actuellement avec Michael Ferrari, j’adore prononcer ton nom Ă  l’amĂ©ricaine.

Michael Ferrari : C’est ton cĂŽtĂ© anglophone sĂ»rement.

Olivier Roland : C’est cela. Il y a un Van Damme en moi qui a toujours envie de s’exprimer et quand il te voit, je ne sais pas pourquoi il est là et il veut parler.

On est là pour parler de Preuve Sociale, ton logiciel que tu as lancé il y a quelque temps.

Pour ceux qui ne te connaissent pas, Ă  la base, tu es un blogueur de l’époque hĂ©roĂŻque, tu as mĂȘme commencĂ© avant moi puisque tu as dĂ©marrĂ© Esprit Riche en 2007 si je ne dis pas de bĂȘtise.

Michael Ferrari : Oui, Ă  l’époque des dinosaures comme je dis.

Olivier Roland : À l’époque des dinosaures et j’en fais partie. Je me rappelle que quand j’ai dĂ©marrĂ©, tu es dĂ©jĂ  gros dans le secteur. Je me disais que j’aimerais bien un jour ĂȘtre Michael Ferrari. Cela, c’est cool.

Aujourd’hui, tu as fait un petit bout de chemin, tu es un infopreneur reconnu dans le milieu et comme quelques infopreneurs, mais finalement pas tant que ça, tu te lances dans l’aventure du logiciel.

Donc, tu as démarré Preuve Sociale il y a combien de temps déjà ?

Michael Ferrari : Ça fait Ă  peu prĂšs 6 mois que c’est lancĂ©.

Olivier Roland : Et à quoi ça consiste Preuve Sociale ?

Michael Ferrari : Preuve Sociale, c’est un outil qui permet d’automatiser une partie de marketing qui s’appelle « La preuve sociale ».

Le principe est trĂšs simple, c’est de montrer sur des pages qui ont l’air inertes, comme par exemple une page d’inscription ou une page d’opt-in. Il ne se passe rien sur cette page. Il y a souvent une vidĂ©o ou un texte et puis il y a un formulaire.

L’idĂ©e, c’est de montrer ce qui se passe rĂ©ellement sur le site web, donc de montrer les personnes qui se sont inscrites en collectant en temps rĂ©el les donnĂ©es, c’est-Ă -dire le prĂ©nom et le lieu de l’inscription de la personne et l’afficher sous forme de notification pour montrer que la page est dynamique, qu’il y a des gens qui s’inscrivent ou qui achĂštent les produits. On peut collecter et montrer les deux types d’information.

Le but, c’est d’automatiser la collecte et l’affichage de Preuve Sociale, sachant que la preuve sociale, on le sait dans le bouquin de Cialdini notamment, c’est un des leviers de persuasion les plus puissants qui existe dans le marketing.

Olivier Roland : Et typiquement, on pourrait voir si par exemple, vous arrivez dans une ville que vous ne connaissiez pas et que vous n’avez plus de batterie sur votre tĂ©lĂ©phone, vous avez le choix entre deux restos : un oĂč il est complĂštement vide, il y a les mouches qui volent, et l’autre qui apparemment est rempli de locaux et il reste de la place.

Vous allez prendre lequel ?

En gĂ©nĂ©ral, vous allez plutĂŽt prendre celui oĂč il y a des gens parce que vous allez vous dire : peut-ĂȘtre les gens du coin savent un truc que je ne sais pas.

Et mĂȘme si vous avez encore de la batterie sur le tĂ©lĂ©phone, vous regardez sur TripAdvisor et vous allez prendre lequel ? Celui qui a 153 notes avec 4,5/5 en moyenne ou celui qui a deux notes avec 3/5 en moyenne ?

Clairement on va plutĂŽt prendre le premier.

LĂ , l’idĂ©e, c’est que vraiment sur les pages d’inscription mais aussi sur les pages de vente, il y a un petit message qui s’affiche qui dit : « Xavier de Lyon vient de s’inscrire Ă  la formation, il y a X minutes, X heures, ça dĂ©pend des
 ».

Michael Ferrari : C’est vraiment d’utiliser les mĂȘmes principes qui sont utilisĂ©s sur des sites style AirBnb ou booking.com pour parler de la rĂ©servation d’hĂ©bergement oĂč quand tu vas dessus, ils vont te dire : il reste tant de chambres disponibles, la derniĂšre chambre a Ă©tĂ© rĂ©servĂ©e il y a tant minutes. Ou alors, il y a tant de personnes actives sur la page. Ce sont des choses que l’on peut faire avec Preuve Sociale, dire il y a tant de personnes en ce moment sur cette page.

Donc, montrer vraiment l’activitĂ© sur la page pour pouvoir utiliser cet argument de la Preuve sociale de maniĂšre automatique.

Cette possibilitĂ© Ă©tait auparavant rĂ©servĂ©e Ă  des gens qui ont accĂšs, Ă  des dĂ©veloppeurs qui pouvaient faire faire des choses sur mesure. Et l’idĂ©e avec le service qu’on propose, c’est de dire : « Je vous propose un logiciel oĂč il y a juste un bout de code Ă  installer et aprĂšs, c’est automatique et ça fonctionne et c’est accessible Ă  tout le monde. On peut le mettre sur n’importe quel site que ce soit du LearnyBox, du ClickFunnel, un WordPress, peu importe, ça marche de partout. »

On collecte les données et on les affiche.

C’est peut-ĂȘtre les 5 meilleures minutes qu’il faut investir, les 5 minutes les plus rentables, parce qu’il suffit d’amĂ©liorer de quelques pourcentages le taux d’inscrit Ă  ta newsletter ou le taux de conversion sur une page de vente pour avoir un bĂ©nĂ©fice immĂ©diat.

Olivier Roland : Moi, je peux en tĂ©moigner puisque j’ai testĂ© Preuve Sociale pendant mon lancement de Blogueur Pro, il y a quelques mois. DĂ©jĂ  j’étais surpris de votre rĂ©activitĂ©, c’est peut-ĂȘtre parce que je suis un peu un VIP, mais j’ai l’impression que vous avez quand mĂȘme une boĂźte assez agile par rapport Ă  ça.

J’ai utilisĂ© de l’ePages, ils utilisent une technologie particuliĂšre pour afficher les trucs. Donc, au dĂ©but, votre logiciel n’était pas compatible.

Je t’ai dit ça et deux ou trois heures aprĂšs, ça a marchĂ©. C’est impressionnant quand mĂȘme, il avait l’option qui faisait que ça fonctionnait avec l’ePages, j’ai pu l’installer.

À la base, je ne suis pas trop mauvais en informatique, mais je ne suis pas un dĂ©veloppeur. J’ai copiĂ© et collĂ© les codes, je l’ai mis lĂ  oĂč il fallait et ça a marchĂ© immĂ©diatement. C’était vraiment impressionnant. Donc, c’est extrĂȘmement simple Ă  utiliser.

Je n’ai pas fait de split test pour mesurer l’impact, mais ça ne peut pas enlever de la conversion, c’est impossible, parce que ça montre aux gens qu’ils ne sont pas tous seuls, qu’il y a d’autres personnes qui s’inscrivent
 ça rassure en fait. Ça montre qu’il y a vraiment quelque chose.

Michael Ferrari : Ce qu’on a observĂ© sur le taux de conversion, c’est que quand les gens dĂ©couvrent le logiciel, parce que c’est un outil qui commence Ă  ĂȘtre utilisĂ© par pas mal de marketeurs, au dĂ©part, ça pouvait amĂ©liorer les taux de conversion, ça pouvait aller sur du 50% de conversion ou plus.

Olivier Roland : C’est Ă©norme.

Michael Ferrari : Maintenant, on n’est plus du tout sur ces chiffres-lĂ , on est plutĂŽt sur du 10 Ă  15% d’amĂ©lioration.

Olivier Roland : D’accord, mais c’est peut-ĂȘtre aussi que si tu n’en fais pas aujourd’hui, tu es Ă  la ramasse quelque part. Peut-ĂȘtre que ça diminue tes taux de conversion finalement par rapport Ă  cette nouvelle norme.

Faites ce que vous voulez, mais je vous recommande quand mĂȘme d’aller voir. Quel est le prix aujourd’hui ?

Michael Ferrari : Le prix, on a plusieurs formules. Le premier prix est de l’ordre de 12 dollars par mois. Je n’ai plus les chiffres exacts en tĂȘte.

Olivier Roland : Pourquoi tu fais en dollars ?

Michael Ferrari : Parce que pour nous, c’est un projet international avant tout.

Olivier Roland : Donc, il n’y a pas possibilitĂ© de payer en euro ?

Michael Ferrari : Non, pas aujourd’hui. C’est peut-ĂȘtre un truc qu’on ajoutera, mais aujourd’hui, pour nous, c’est un projet international.

Notre outil a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© en anglais Ă  la base. On vise un marchĂ© mondial. Le marchĂ© francophone, c’est un petit marchĂ©, c’est un marchĂ© accessible pour nous et ça reste un petit marchĂ©. Du coup, on est passĂ© sur dollars.

En plus pour les Français, c’est plutît avantageux puisque la conversion euro-dollars est plutît avantageuse.

Mais la premiĂšre formule est Ă  12 ou 14 dollars sachant qu’on propose sur le site parce que tu peux crĂ©er un compte gratuitement. N’importe qui peut y aller crĂ©er un compte et tester le logiciel sans aucune limite de durĂ©e et voir comment ça se passe.

Et si ça lui plaĂźt, s’il a envie d’aller plus loin, d’avoir plus d’options, il peut dĂ©bloquer avec une des formules. C’est vraiment trĂšs accessible.

Olivier Roland : Pour ceux qui ça intĂ©resse et je pense que tout le monde devrait aujourd’hui le faire, aprĂšs si vous avez un produit Ă  vendre, aujourd’hui, est-ce qu’on pouvait le mettre sur un blog par exemple liĂ© Ă  l’inscription de mailing list ou pas ?

Michael Ferrari : Bien sĂ»r, c’est ce que je fais. Ça fait partie des choses, je ne sais pas pourquoi tu ne l’as pas mis sur ton blog.

Olivier Roland : Je vais le faire alors.

Michael Ferrari : Le trafic que tu as, c’est Ă©norme. Moi, il est sur mon blog.

Olivier Roland : Je vais tester, c’est facile Ă  tester pour voir si ça amĂ©liore le taux de conversion.

Michael Ferrari : Je l’ai mis sur mon blog, bien sĂ»r.

À partir du moment oĂč on collecte des leads, puisqu’aujourd’hui, beaucoup de gens par exemple achĂštent des leads sur Facebook ou sur d’autres rĂ©seaux, c’est dommage de ne pas optimiser.

Olivier Roland : Donc dĂšs que vous avez des leads, il faut utiliser le logiciel. Pareil, dĂšs que vous faites des ventes de produits parce que non seulement on le met sur la page d’inscription lead, mais aussi sur la page de vente en disant : untel a achetĂ© le produit il y a X minutes. Et pareil, ça booste, ça rassure les gens


Michael Ferrari : En plus, on a plein d’options pour collecter sur une page, afficher sur diffĂ©rentes pages, on peut gĂ©rer de maniĂšre diffĂ©rente les timing d’affichage de planification pour ne pas que ce soient robotique et tout le temps la mĂȘme. Donc, on peut insĂ©rer l’alĂ©atoire.

On a plein de petits mécanismes pour rendre la Preuve Sociale encore persuasive.

Et dans les fonctionnalitĂ©s qui vont arriver, pas tout de suite mais un peu plus tard, pour faire un peu de teasing, on veut proposer le fait d’automatiser la collecte de tĂ©moignage.

L’idĂ©e, c’est quoi ?

C’est que la personne rejoint ta formation ou elle s’inscrit pour tĂ©lĂ©charger un ebook par exemple et c’est juste aprĂšs sur la page de confirmation d’afficher une petite fenĂȘtre oĂč tu lui demandes pourquoi elle a choisi de tĂ©lĂ©charger ton ebook ou pourquoi elle a rejoint la formation.

Donc, la personne va Ă©crire avec ses propres mots : j’ai envie d’apprendre ça ou je trouve super ce que tu fais.

Et c’est de pouvoir rĂ©utiliser les mots exacts qu’a utilisĂ©s ton prospect ou ton client et de les afficher aux autres personnes toujours de maniĂšre automatique.

L’idĂ©e, c’est de pouvoir automatiser la collecte de mini tĂ©moignages parce qu’aujourd’hui, les gens sont habituĂ©s Ă  avoir des tĂ©moignages.

Il y a toujours ce truc sur les tĂ©moignages, Ă  savoir : « est-ce que c’est un vrai client, est-ce que c’est ceci, est-ce que c’est cela ? » surtout quand c’est Ă  l’écrit.

Sur la vidĂ©o, la question se pose moins. Mais Ă  l’écrit, en rĂ©alitĂ©, des gens ont beaucoup de doute sur la vĂ©racitĂ© des tĂ©moignages Ă©crits.

Olivier Roland : Oui, c’est vrai. C’est pour ça qu’il faut utiliser la vidĂ©o, dĂ©jĂ  c’est clair.

Michael Ferrari : Et donc lĂ , l’idĂ©e, c’est d’utiliser de mots que tu ne pourrais pas inventer puisque c’est la personne elle-mĂȘme qui va les dĂ©crire pour les avoir en temps rĂ©el et lĂ  aussi dans l’idĂ©e de booster la Preuve Sociale avec ce mĂ©canisme.

Olivier Roland : C’est intĂ©ressant.

Pour ceux qui se disent : « cela veut dire que si je m’inscris Ă  un produit, les gens vont voir ma tĂȘte et tout ça », il y a juste le prĂ©nom qui est indiquĂ© et la ville. Ce n’est pas non plus on va voir venir frapper Ă  votre poste,

Olivier Roland : Il n’y a pas d’informations personnelles qui sont utilisĂ©es.

Olivier Roland : Et si vous avez un profil gravatar, c’est-Ă -dire c’est vraiment un profil public associĂ© avec votre adresse email, dans ce cas-lĂ , il y a une petite photo qui apparait. Mais ça, c’est uniquement si vous avez dĂ©cidĂ© d’avoir un profil public sur le web.

Michael Ferrari : Exactement.

Olivier Roland : Vous pouvez vous inscrire et, en tout cas, allez jeter un Ɠil.

Olivier Roland : Tu proposes une pĂ©riode d’essai ou pas ?

Michael Ferrari : Il y a un compte gratuit sans limite de durée.

Olivier Roland : Je tiens Ă  le prĂ©ciser en toute transparence, c’est un lien affiliĂ© de ma part, je toucherais une petite commission si vous dĂ©cidez d’acheter Preuve Sociale, mais encore une fois il n’y a pas d’obligation, et sans que cela augmente le prix d’achat pour vous.

Merci les rebelles intelligents. Aujourd’hui, 12 dollars par mois, c’est quand mĂȘme compliquĂ© de ne pas rentabiliser ça quand on vend un peu sur le web. 0,01% de conversion en plus et ça rentabilise dĂ©jĂ .

 

 

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂