đŸŽč Comment AurĂ©lie s’est rĂ©conciliĂ©e avec sa passion et est devenue libre avec son blog sur le PIANO

DĂ©couvrez AurĂ©lie Chevalier – 1piano1blog.com – grĂące Ă  son blog elle s’est rĂ©conciliĂ©e avec sa passion et est devenue libre !

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=aurelieblog

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=owCzrktiajw

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “đŸŽč Comment AurĂ©lie s’est rĂ©conciliĂ©e avec sa passion et est devenue libre avec son blog sur le PIANO” :

A cette Ă©poque, j’ai 17 ans, je suis au conservatoire. Et ce que je joue, c’est le programme de l’examen de fĂ©vrier.

A cette Ă©poque-lĂ , j’ai un professeur qui est vraiment trĂšs dur. Sa pĂ©dagogie, c’était de nous crier dessus, de nous humilier.

LĂ , c’était ma huitiĂšme annĂ©e au conservatoire, j’allais encore en faire une pour passer ma mĂ©daille d’or. Avec la mĂ©daille d’or, c’est la fin du cursus au conservatoire. Donc, j’ai quittĂ© ce prof qui me terrorisait tant et j’ai arrĂȘtĂ© le piano tout simplement.

A cette Ă©poque-lĂ , j’avais un peu perdu la raison pour laquelle je faisais du piano Ă  la base. Et depuis ce temps-lĂ , tout mon travail, ça a Ă©tĂ© justement de rĂ©cupĂ©rer ce que j’avais perdu : le plaisir de jouer, le plaisir de partager, de faire des choses peut-ĂȘtre moins difficiles mais avec plus de plaisir en tout cas.

Il y a quatre ans, je me suis inscrite Ă  Blogueur Pro.

Entre le moment oĂč je suis rentrĂ©e dans Blogueur Pro et aujourd’hui, j’ai l’impression de ne plus ĂȘtre la mĂȘme.

J’ai vraiment l’impression d’avoir eu une transformation, d’avoir compris Ă©normĂ©ment de choses sur mon parcours personnel et ça m’a aidĂ© Ă  voir le positif de mon parcours qui Ă©tait quand mĂȘme assez douloureux.

4 ans aprĂšs, je me sens complĂštement rĂ©conciliĂ© avec le piano. J’ai Ă  nouveau envie de crĂ©er, et ça me donne d’autant plus l’envie et je dirais presque le devoir de le transmettre et de le partager.

Depuis toute petite, je me suis toujours dit : « mais moi, je veux qu’on m’apprenne le piano, mais sans crier. Juste on m’apprend simplement, la simplicitĂ©. »

J’ai crĂ©Ă© mon Ă©cole ici Ă  Saint-Malo il y a 5 ans et j’ai aussi un blog « 1piano1blog.com » sur le piano oĂč je donne des conseils pour aider les pianistes qui souhaitent bien jouer et se faire plaisir au piano.

Il y a 5 ans, j’étais dans une pĂ©riode de ma vie oĂč je pensais changer de mĂ©tier. Ça faisait quelques annĂ©es que je tournais en rond puisque j’ai Ă©tĂ© professeur au conservatoire pendant 10 ans. J’ai dĂ©missionnĂ© du jour au lendemain pratiquement et tous les jours, tous les soirs, j’allais sur mon moteur de recherche favori et je tapais ma petite question du jour : comment faire pour changer de voie ? Comment faire pour trouver sa passion ? Comment faire pour gagner sa vie sur Internet ?

Et lĂ , je suis tombĂ© sur Olivier Roland sur Blogueur Pro et je me suis immĂ©diatement abonnĂ© Ă  la newsletter. Il s’est trouvĂ© que trĂšs peu de temps aprĂšs, il lançait sa formation Blogueur Pro.

Ce qui m’a fait hĂ©siter, c’était Ă©videmment d’avoir les moyens financiers, de m’offrir ça parce qu’à cette Ă©poque-lĂ , j’étais dans une croyance encore Ă  me dire : « je ne mĂ©rite pas de m’offrir une si belle formation. »

Je pensais que c’était trop beau pour moi et que c’était impossible de trouver les fonds.

Mais, en fait, il a suffi d’un coup de tĂ©lĂ©phone et on m’a dit oui tout de suite. J’ai pu m’inscrire directement.

Et ce qui a Ă©tĂ© gĂ©nial dans cette aventure, c’est que je n’ai pas changĂ© de mĂ©tier. Mon mĂ©tier, c’est toujours professeur de piano. Mais par contre, j’ai complĂštement changĂ© la maniĂšre de faire.

J’ai utilisĂ© des nouvelles technologies alors que moi, j’étais vraiment allergique Ă  l’informatique, j’étais allergique Ă  tout ce qui Ă©tait technologique.

Ça a Ă©tĂ© gĂ©nial parce qu’Olivier nous a expliquĂ© pas Ă  pas, petit Ă  petit, ce qu’il fallait faire. Maintenant, je m’éclate parce qu’on a ouvert un terrain de jeu immense auquel je n’aurais jamais pu accĂ©der sans cette formation.

Comme ça fait 20 ans que je travaille avec ma sƓur et qu’on se tĂ©lĂ©phone rĂ©guliĂšrement pour parler de pĂ©dagogie, on a toujours Ă©changĂ© ensemble sur nos Ă©lĂšves, sur notre maniĂšre d’aborder la musique.

Quand j’ai eu crĂ©Ă© mon plan, je me suis dit : « il faut absolument que j’en parle Ă  Caroline, que je lui montre ce que j’ai fait. »

Finalement, quand je lui ai demandé : « est-ce que tu veux faire partie de l’équipe ? » Elle a dit oui tout de suite.

Ça a Ă©tĂ© vraiment gĂ©nial pour moi parce que je savais que si elle disait oui, ma formation allait prendre une autre ampleur encore.

C’est-Ă -dire que moi, j’allais pouvoir donner le meilleur, mais j’allais ĂȘtre aussi conseillĂ©e avec la meilleure personne qui pouvait me complĂ©ter.

Les débuts ont été assez difficiles. Je ne connaissais personne autour de moi qui était un entrepreneur déjà, mais infopreneur encore moins.

Et puis, au bout d’un an, j’ai remarquĂ© que parmi les nouveaux Ă©lĂšves, il y avait Sandra de « Habitudes Santé », qui habitait elle-mĂȘme Saint-Malo.

DĂšs que j’ai vu ça, je l’ai contactĂ©. Et lĂ , les choses ont changĂ© pour nous.

J’ai vraiment une chance incroyable d’ĂȘtre tombĂ©e sur Sandra parce qu’en plus, c’est quelqu’un de trĂšs Ă©nergique qui est extrĂȘmement positif. C’était exactement la bonne personne qu’il fallait que je rencontre.

Comme on a pu se rencontrer Ă  la rencontre Blogueur Pro qui a lieu tous les ans, lĂ  en fait, on sort le carnet d’adresse, on note tous les adresses emails des gens qu’on a rencontrĂ©s et on reste en contact.

Et lĂ , on a un foyer de gens crĂ©atifs avec des idĂ©es incroyables auxquelles, nous, on n’aurait pas forcĂ©ment pensĂ© quand on est tout seul dans son coin.

Donc, la communautĂ© mĂȘme virtuelle, elle est trĂšs importante.

LĂ , j’ai une formation qui est mise en place. Elle tourne quasiment toute seule. Tout ce que j’ai investi comme temps au dĂ©part, je le rĂ©cupĂšre maintenant.

Ça permet de vraiment profiter du moment prĂ©sent et de ne plus ĂȘtre enfermĂ©e dans des horaires qui t’emprisonnent finalement et qui tuent ta crĂ©ativitĂ©. Tu vas plus vers ce que tu as envie de faire plutĂŽt que ce que tu dois faire.

Moi, c’est ce qui a radicalement changĂ© et c’est ce qui m’a permis de retomber en amour avec mon piano alors que je l’ai rejetĂ© pendant toutes ces annĂ©es.

Ça nous donne vraiment une libertĂ© gĂ©ographique.

Quand j’ai vu qu’on pouvait vivre de son blog, lĂ , tout de suite, ça fait tilt dans ma tĂȘte.

Je me suis dit : puisque j’ai toujours voulu voyager, en fait, je peux trùs bien voyager partout, tout autour du monde, en ayant mon travail sous le bras, en emmenant mon travail partout.

Et là, ça me plait carrément comme idée.

Je vais reprendre lĂ  oĂč j’en Ă©tais il y a une vingtaine d’annĂ©e.

J’ai toujours Ă©tĂ© passionnĂ©e par la recherche et la pĂ©dagogie en particulier. Et Ă  cette Ă©poque-lĂ , je m’étais dit : ce serait gĂ©nial de pouvoir aller voir dans les autres pays ou dans le monde entier comment on apprend le piano, comment on apprend la musique.

Donc, mon plan, c’est d’aller justement Ă©changer avec d’autres pianistes, d’échanger avec d’autres musiciens dans le monde entier.

Grùce à tout ça, mon projet va pouvoir voir le jour.

Et franchement, on m’aurait dit ça il y a 4 ans, je n’y aurais pas cru. Je me serais dit : « mais non, je ne suis pas capable, ce n’est pas possible, c’est impossible, on ne peut pas apprendre le piano par Internet, non ».

Eh bien, si.

Finalement, vivre financiĂšrement de mon blog est devenu presque au second plan parce que j’ai rĂ©cupĂ©rĂ© le principal qui est ma passion du dĂ©part.

Le piano, c’est ma passion depuis le dĂ©but, depuis que je suis toute petite. Mais seulement, je l’avais un peu oubliĂ©.

LĂ , je pourrais m’arrĂȘter lĂ , je serais dĂ©jĂ  heureuse. Mais j’ai quand mĂȘme envie de continuer.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂