đŸ„‘đŸ“ Comment Sandra est devenue entrepreneuse Ă  succĂšs avec son blog en partant de ZÉRO

DĂ©couvrez Sandra FM – Sandrafm.com – grĂące Ă  son blog elle est devenue entrepreneuse Ă  succĂšs en partant de ZÉRO !

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=sandrablog

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=2q4E7ZnvTxw

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “đŸ„‘đŸ“ Comment Sandra est devenue entrepreneuse Ă  succĂšs avec son blog en partant de ZÉRO” :

Aujourd’hui, on vit particuliĂšrement dans une sociĂ©tĂ© oĂč on a beaucoup de pression sur le corps idĂ©al. Depuis des annĂ©es et des annĂ©es, les femmes particuliĂšrement sont touchĂ©es Ă  cette pression de faire des rĂ©gimes, Ă  faire attention Ă  ce qu’elles mangent, Ă  faire attention Ă  leur corps.

Comme elles font tellement attention et elles mettent tellement en stress leur organisme, derriÚre, elles vont craquer et vont avoir des compulsions, elles vont manger en grande quantité et vont prendre du poids.

Comme elles ont pris du poids, elles aiment encore moins leur corps. Et comme elles aiment moins leur corps, elles vont re-enchainer avec un régime

Les gens que je vois, ça fait 5, 10, 15, 20 ans qu’elles sont dans ces cycles infernales des rĂ©gimes. Et quand elles arrivent au stade oĂč elles viennent me voir, elles sont un peu dans la phase de chaos, en mode au secours : « je ne sais plus quoi faire, j’ai l’impression d’ĂȘtre addicte Ă  la nourriture, j’ai l’impression de ne plus pouvoir me contrĂŽler. »

C’est lĂ  oĂč j’interviens pour aider les gens Ă  ĂȘtre libre de cette nourriture et de pouvoir juste profiter de la vie plutĂŽt que de ce focus sur le poids et sur la nourriture.

Je m’appelle Sandra FM et je suis docteur en santĂ© publique et psychologue de la santĂ©. J’aide les gens Ă  croquer la vie en toutes circonstances.

Il y a dix ans, je finissais mes Ă©tudes, je vivais au Portugal.

La transition du Portugal Ă  la France a Ă©tĂ© un peu compliquĂ©e puisqu’en France, on est beaucoup dans le curatif, on n’est pas dans la prĂ©vention. Donc, j’ai dĂ©cidĂ© de repartir en Angleterre pour faire mon doctorat.

La recherche, c’est fascinant. Je pense que je remettrai dans mon parcours futur. Par contre, c’est un vrai hic. C’est qu’en termes de reconnaissance et en termes d’application sur le terrain, c’est trĂšs long.

On sait des choses dans la recherche depuis des années. Et quand on va voir les professionnels de santé sur le terrain, il y a un vrai décalage entre ce qui se passe dans la théorie et dans la pratique.

J’ai eu la chance de rencontrer des gens qui avaient fait Blogueur Pro et j’avais Ă©tĂ© fascinĂ©e de voir qu’il y avait autant de monde qui arrivait Ă  vivre de leur blog tout en aidant les gens.

Je me suis dit : ça a du sens puisque je pourrais ramener ce qu’on fait dans la recherche sur le terrain via internet, comme on le fait dĂ©jĂ  dans la recherche, et pouvoir aider beaucoup plus de personnes que si j’avais un petit cabinet Ă  moi dans un petit centre-ville.

Je pense que j’avais aussi Ă  titre personnel besoin d’une pause au niveau de la recherche pour prendre soin de ma santĂ©, puisqu’à l’Ă©poque, c’Ă©tait un peu le chaos.

Je ne savais pas ce que j’avais encore Ă  ce moment-lĂ , j’avais des grosses douleurs dans toute la partie droite de mon corps. Je ne pouvais pas marcher plus de dix minutes tellement j’avais mal partout.

Donc, je savais que je devais vraiment reprendre ma santĂ© en main et Blogueur Pro me permettait justement d’avoir cette libertĂ© de faire le choix de : quand je veux travailler, je travaille, quand j’ai besoin de prendre soin de moi, je prends soin de moi et d’y aller Ă  mon rythme.

Quasiment un an aprĂšs, j’ai dĂ©couvert que j’avais une fibromyalgie et que quand j’entendais les mĂ©decins, ils me disaient que c’est ma vie, qu’il fallait que je m’y fasse, comme s’il n’y avait plus d’espoir, ça m’a donnĂ© encore plus de force de continuer Blogueur Pro en me disant : « encore une raison de plus pour prendre soin de moi et prouver qu’on peut s’en sortir, qu’on peut avoir une vie normale. »

Je pense que ça a Ă©tĂ© le vrai dĂ©fi que j’ai pris avec Blogueur Pro de me prouver Ă  moi-mĂȘme que j’Ă©tais capable de reprendre ma santĂ© en main.

Je me suis fait un plan d’actions et je me suis promis que l’annĂ©e d’aprĂšs, il n’y aurait plus de soucis de santĂ©, que ça ne me freinerait plus et que c’était rĂ©parti.

Ça a Ă©tĂ© un vrai dĂ©fi relevĂ© et j’en suis Ă©mue.

Ça a Ă©tĂ© vraiment une annĂ©e oĂč j’ai pu exceller et avancer, pour ma part, enfin croquer la vie aussi.

C’est lĂ  oĂč j’ai commencĂ© Ă  crĂ©er mon premier programme.

DĂ©jĂ  Ă  la base, je suis psychologue. Mais avec tout ce que j’ai vĂ©cu, je sais Ă  quel point ça peut ĂȘtre difficile de s’en sortir et Ă  quel point prendre soin de sa santĂ© peut ĂȘtre difficile quand on est en souffrance.

Blogueur Pro m’a permis de transmettre ce message Ă  des milliers de personnes et je sais que mĂȘme si pour l’instant, je me focalise beaucoup sur le rapport Ă  la nourriture, Ă  terme, je vais vouloir travailler beaucoup sur ce cĂŽtĂ© de douleur chronique, de fatigue chronique, cette sensation qu’on n’arrive pas Ă  avancer puisqu’on est malade.

Et de savoir qu’internet est un moyen juste ultra puissant de m’aider Ă  transmettre ce message, j’en ai presque des frissons.

Quand Olivier me demande : « comment ça a changé ta vie ? »

J’ai dit : « ce n’est pas ma vie qui a changĂ©, c’est celle de milliers de personnes au quotidien qui peuvent enfin prendre soin de leur santĂ© et avoir l’espoir de faire diffĂ©remment, d’ĂȘtre libre de manger, d’avoir un meilleur rapport Ă  la nourriture. »

Clairement, ce n’est pas que ma vie que ça a transformĂ©.

Aujourd’hui, je peux enfin dire que ça y est, je ressens une libertĂ© financiĂšre qui s’amĂ©liore de mois en mois.

La preuve, je commence Ă  avoir une Ă©quipe qui s’agrandit et qui s’agrandit encore le mois prochain.

Ça, c’est assez impressionnant. Je pense qu’on ne rĂ©alise pas trop.

On entend Olivier au dĂ©but dire : « Vous pouvez gagner tant d’argent. Regardez, untel a gagnĂ© tant », on se dit : « oui, c’est bien. »

Mais mĂȘme si on a l’espoir au fond, tant que ce n’est pas fait, on se dit : on va voir ce que ça va donner.

Quand ça arrive la premiĂšre fois, je me rappelle que j’avais des larmes de me dire : « mais c’est dingue, ça y est, c’est parti, c’est le dĂ©but. »

Et maintenant, me dire que tous les mois, il y a de l’argent qui rentre dans l’entreprise, il y avait une vraie notion de libertĂ©. Pour moi, la libertĂ©, c’est une de mes valeurs hautes. Ça fait trois ans que je n’ai plus de rĂ©veil, ça change la vie.

C’est vraiment prendre le temps le matin pour faire mes routines du matin, de mĂ©diter, de prendre du temps pour Ă©crire, d’aller faire du sport justement par rapport Ă  ma santĂ©, c’est une base essentielle.

C’est faire une pause en milieu de la matinĂ©e et faire mon petit jus d’orange, c’est prendre une vraie pause Ă  midi avec mon conjoint qui revient, et finir tĂŽt l’aprĂšs-midi, juste respirer le soir, les week-ends.

Puis, il y a des jours si je n’ai pas envie de travailler et que j’ai envie de prendre ma journĂ©e pour aller faire ce que je veux, j’y vais.

Et un jour comme ça, quand j’aurai mes enfants, d’avoir du temps pour mes enfants.

Je pense qu’il y a eu cette motivation aussi de me dire, mĂȘme si je n’ai pas d’enfant, mĂȘme si ce n’est pas prĂ©vu pour l’instant, de me dire que je construis un futur oĂč je serai lĂ  pour eux, d’avoir le rythme que je veux, et d’avoir une entreprise qui s’adapte Ă  ma vie et pas moi qui m’adapte Ă  la vie de l’entreprise. Pour moi, c’Ă©tait important pour mon futur.

Je pense que c’est une grosse valeur ajoutĂ©e le fait qu’on puisse connaĂźtre d’autres blogueurs pro.

J’ai eu la chance d’avoir une blogueur pro Ă  Saint-Malo, AurĂ©lie. Pour moi, c’Ă©tait vraiment fort d’avoir quelqu’un.

Avec Aurélie, on a partagé nos galÚres, nos joies, on a fait péter des bouteilles de champagne, on a gueulé, on a tout vécu ensemble.

C’Ă©tait un vrai soutien puisque je me suis sentie moins seule, je me suis dit que je suis normale.

C’Ă©tait dingue comme expĂ©rience. Encore aujourd’hui, on s’appelle assez souvent pour se donner des nouvelles puisqu’elle n’habite plus Ă  100 % Ă  Saint-Malo.

Saint-Malo, c’est une ville trĂšs jolie. J’habite Ă  7 minutes Ă  pied de la mer. Ça, c’est un vrai luxe. C’est une autre chose que je n’aurais pas pu faire si j’avais continuĂ© ma carriĂšre parce que j’aurais Ă©tĂ© obligĂ©e d’ĂȘtre dans une grande ville avec un centre universitaire ou de recherche.

C’est une vraie chance d’habiter Ă  Saint-Malo et j’aime particuliĂšrement prendre du temps dans la nature pour m’inspirer.

Parfois, j’ai juste envie. Je me sens soit en baisse d’Ă©nergie ou soit une envie de me rebooster, je pars, je vais courir un peu, je vais prendre un bol d’air, je viens.

Avoir cette libertĂ© de le faire quand je veux et pas de le faire que le soir ou que le matin ou qu’à la pause dĂ©jeuner et me dire : « non, lĂ , je sens que j’ai besoin, j’ai besoin de me revitaliser », et donc, d’aller courir ou aller Ă  la salle de sport ou aller mĂ©diter, pour moi, c’est la base pour mieux inspirer ma communautĂ© et leur montrer que quand on prend soin de soi, ce n’est pas un acte d’Ă©goĂŻsme, mais plutĂŽt l’acte le plus altruiste qu’on puisse avoir pour aider les personnes qui nous entourent et qu’on impacte au quotidien.

Blogueur Pro, c’est vraiment redonner une lumiĂšre et de se rĂ©inventer, de retrouver un vrai sens Ă  sa vie, de transmettre un de nos talents ou une de nos passions. Ça nous comble pleinement.

S’il y a quelqu’un qui hĂ©site, je dirai juste : « N’hĂ©site pas, fonce. Si Ă  l’heure actuelle, tu as besoin de sens dans ta vie, vas-y parce que ça va transformer ta vie et celle des milliers de personnes comme ça a pu se faire avec ma communautĂ©. »

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂