😹 INTERROMPU devant 1000 personnes en plein MILIEU de ma prĂ©sentation : comment gĂ©rer ?

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉 https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=interrompupresentation

– VidĂ©o complĂ©mentaire “Comment SURMONTER la PEUR de parler en PUBLIC et vous AMUSER sur scĂšne 🙂 (99/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=xlPYDz4H7hg&t=0s&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph&index=111

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DĂ©veloppementPersonnel

https://www.youtube.com/watch?v=PEqNyOIhMD4

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “😹 INTERROMPU devant 1000 personnes en plein MILIEU de ma prĂ©sentation : comment gĂ©rer ?” :

Intervenante : Je vous propose d’accueillir bien fort pour la reprise Olivier Roland.

Olivier Roland : Salut les rebelles intelligents, je suis dans un endroit un peu particulier parce que je suis à « Quitter la rat race ».

Il m’est arrivĂ© un truc, c’est la toute premiĂšre fois que ça m’arrive parce que lĂ , je sors d’une prĂ©sentation que j’ai donnĂ©e sur comment faire ce que vous voulez pendant 6 mois de l’annĂ©e tout en inspirant une centaine de milliers de personnes et on m’avait dit : tu as 45 minutes.

Quand je suis arrivĂ© sur scĂšne, j’ai eu la surprise de voir que le compteur avait dĂ©jĂ  pris 15 minutes et je me suis dit que c’est une erreur, ce n’est pas possible.

Olivier Roland : « Merci. Et le compteur n’est pas bon, je le signale en rĂ©gie. On m’a dit que j’avais 45 minutes, lĂ , je n’en ai plus que 26, donc cela va ĂȘtre un peu compliquĂ©.

26 minutes plus tard


Olivier Roland : Du coup, il me reste combien de temps ?

Intervenante : Il reste une minute.

Olivier Roland : Mais tu m’as dit 45 minutes.

Intervenante : Non, 30 minutes. »

Olivier Roland : Et lĂ , au bout de 30 minutes, il y a la personne qui est chargĂ©e de la salle qui est venue me voir et qui m’a dit : « DĂ©solĂ©, il faut arrĂȘter ».

« Ah Ok, là par contre, je ne suis pas du tout dans le truc là. »

En fait, c’est un systĂšme d’organisation particulier, c’est la premiĂšre fois que je vois ça. Il y a plusieurs salles en mĂȘme temps et les gens se dĂ©placent d’une salle Ă  l’autre pour aller voir les confĂ©rences qu’ils veulent. Du coup, c’est impossible de dĂ©passer sur l’horaire parce que sinon, ça crĂ©e un bordel monstre.

Qu’est-ce qu’on fait quand on est devant une salle de 1000 personnes et que vous ĂȘtes coupĂ© en plein milieu de votre prĂ©sentation alors qu’on vous a promis que vous allez avoir davantage de temps que ce que vous avez ?

Ce que j’ai fait, c’est que j’ai Ă©tĂ© vraiment surpris, donc j’ai dialoguĂ© avec la personne.

Il ne faut pas avoir peur quand vous ĂȘtes sur scĂšne. C’est votre moment, il ne faut pas avoir peur d’interrompre et de pouvoir discuter avec les gens.

Olivier Roland : « Mais tu m’as dit 45 ? »

Intervenante : C’est 30 minutes en fait puisque que la prĂ©sentation a commencĂ© Ă  14h 45.

Olivier Roland : D’accord, donc on a dĂ©marrĂ© en retard en fait.

J’étais vraiment surpris par la rĂ©action du public.

« Donc, j’ai encore 10 minutes ? »

Public : Oui.

Intervenante : Non, parce qu’il y a d’autres.

Olivier Roland : DĂ©solĂ©, il va falloir que j’accĂ©lĂšre, mais lĂ  au niveau timing, ce n’est pas bon.

Intervenante : Il y a un temps de changement en fait pour aller dans l’autre salle, les personnes-lĂ  n’ont pas besoin d’ĂȘtre lĂ .

Olivier Roland : Je suis genre Ă  1/3 de ma prĂ©sentation. DĂ©solĂ©, mais lĂ , ça ne va pas. Du coup, je pense que je vais juste rester sur cette notion-lĂ  parce qu’on ne va pas partir sur les autres trucs.

Public : Ohhhh.

 Olivier Roland : Je vais continuer, c’est tout.

(Applaudissement)

AprÚs, ça arrive de terminer en retard dans les évÚnements, je pense que les gens seront Ok.

C’est le vote du public.

7 minutes plus tard


Donc, posez-vous les questions : Quelles sont les tĂąches et les postes qui pourraient ĂȘtre faites au moins Ă  distance dans votre Ă©quipe ?

Du coup, je continue ou pas ?

Public : Oui.

Olivier Roland : Je vais passer rapidement par Pareto.

4 minutes plus tard


C’est nĂ©cessaire que je le fasse dans ma boĂźte, mais est-ce que c’est nĂ©cessaire que je le fasse moi-mĂȘme ? Est-ce que je peux l’éliminer ?

Intervenante : Olivier, je suis désolée, je vais juste donner une petite information importante. Juste aprÚs, je te laisse le mot de la fin.

Il va falloir qu’on enchaĂźne, il y a 500 personnes qui attendent et dans l’autre salle, il y a MickaĂ«l Zonta qui va commencer dans 3 minutes, ce qui laisse trĂšs peu de temps. Je te laisse le mot de la fin. DĂ©solĂ©e, c’est le jeu. Il s’agit de jouer le jeu.

Olivier Roland : Je serais ravi de faire la suite avec vous dehors.

Intervenante : Et vous pouvez voir Olivier dans les salons.

Olivier Roland : Et donc, il faut simplement vous poser cette question : Quoi Ă©liminer, quoi dĂ©lĂ©guer et quoi automatiser et qu’est-ce que je peux moi-mĂȘme arrĂȘter de faire ?

Merci beaucoup.

Intervenante 2 : C’était gĂ©nial ton intervention.

Olivier Roland : Je n’ai pas eu le temps de terminer.

Intervenante 2 : Tu es toujours au top et tu m’inspires. Bravo.

Olivier Roland : Merci, ça fait plaisir.

Pourquoi, je partage ça avec vous les rebelles intelligents ?

Une des plus grandes peurs des gens, c’est de parler en public, parce qu’on a peur d’ĂȘtre ridicule, on a peur qu’on va ĂȘtre tellement nul, que les gens vont nous dĂ©tester et nous lancer des tomates et ensuite nous exclure de la tribu et on a peur d’aller mourir tout nu seul dans la forĂȘt.

Ça arrive des tas de fois oĂč votre prĂ©sentation n’est pas parfaite, oĂč il y a des choses imprĂ©vues qui arrivent.

Qu’est-ce qui est de plus terrible pour un prĂ©sentateur en plein milieu de sa prĂ©sentation alors qu’il ne s’y attend pas du tout de se voir couper dans son Ă©lan et de dire : non, dĂ©solĂ© mais lĂ , il faut que tu te casses parce qu’il a d’autres personnes qui suivent ?

Il y a rarement quelque chose de pire qui peut arriver.

Finalement, je ne vais pas dire que je suis ravi d’avoir vĂ©cu ça, mais ça s’est trĂšs bien passĂ©, le public a Ă©tĂ© trĂšs enthousiaste, trĂšs sympathique, trĂšs encourageant et c’est ça que vous devez retenir.

Des fois, ça ne se passe pas du tout comme vous l’avez prĂ©vu, il peut mĂȘme y avoir la pire chose qui vous arrive et vous n’allez pas en mourir.

Typiquement quand vous ĂȘtes sur scĂšne, le public est lĂ  pour vous aider, il est lĂ  pour vous encourager.

Tout le monde peut se connecter Ă  vous parce que tout le monde sait que ce n’est pas facile d’ĂȘtre en train de parler comme ça devant les gens et qu’il peut se passer des trucs. Il n’y a personne qui va vous jeter des tomates.

Je peux vous faire la promesse, ça fait 8 ans que je fais ça et ça ne m’est jamais arrivĂ©.

Au final, vous allez toujours ressortir grandi de ça en vous disant : « Au moins je l’ai fait et finalement, je ne suis pas mort et je peux continuer et continuer Ă  m’amĂ©liorer. »

AprĂšs, on a fait quelque chose de complĂštement impromptu ici, c’est trĂšs sympa. Mais peut-ĂȘtre d’ailleurs, moi qui commence tout juste Ă  organiser mes propres Ă©vĂšnements, je retiendrais que dĂšs que l’on commence Ă  avoir des salles oĂč les gens peuvent passer d’une salle Ă  l’autre, tout de suite, ça enlĂšve une Ă©norme flexibilitĂ© parce que dans tous les Ă©vĂšnements oĂč je suis allĂ©, il y a toujours du retard dans certaines prĂ©sentations. Ce n’est pas grave parce qu’on dĂ©cale juste l’heure de sortie, mais lĂ , ce n’est pas possible. Donc, c’est quelque chose Ă  retenir.

J’espĂšre que ça vous a inspirĂ© si vous avez encore peur de parler sur scĂšne de vous lĂącher un peu et de commencer Ă  votre Ă©chelle et vous dire que quoi qu’il arrive, ça serait Ă©tonnant que cette chose qui m’est arrivĂ©e vous arrive au tout dĂ©but.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂