🕯 Les RISQUES quand tu te lances avec un PARTENAIRE

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉 https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=pointsvigilancepartenaire

– VidĂ©o complĂ©mentaire “Comment trouver des partenaires et des affiliĂ©s gĂ©niaux pour booster votre business (196/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=PJtSUyzx-gI&index=420&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph&t=0s

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DĂ©veloppementPersonnel

https://www.youtube.com/watch?v=fQXnEvHcQys

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “🕯 Les RISQUES quand tu te lances avec un PARTENAIRE” :

Olivier Roland : Moi, les partenaires, dans mes Ă©lĂšves, il y en a qui ont rĂ©ussi en couple. Souvent c’est des couples ou en solo.

Il y a plus de gens qui ont rĂ©ussi en solo qu’en couple, mais ça ne veut rien dire je pense.

Le problĂšme des associĂ©s, c’est que quand tu es tout seul, en gĂ©nĂ©ral, tu es toujours d’accord avec toi-mĂȘme sauf si tu es schizophrĂšne tandis qu’avec un associĂ©, il peut toujours y avoir des problĂšmes.

Et un couple, je trouve ça dangereux dans le sens oĂč le couple, on sait comment ça marche, c’est 50% le taux de divorce en France.

Maintenant le problĂšme, c’est qu’un business basĂ© sur un couple, est-ce qu’il peut survivre Ă  un divorce ?

Je ne suis pas sûr. A mon avis, non, dans la plupart des cas. Il y a ce paramÚtre à prendre en compte.

Si tu fais ça avec un ami, il faut faire attention aussi parce que ce n’est pas parce que c’est ton pote que ça fait un bon partenaire de business.

Et moi, je parle en connaissance de cause. J’ai toujours fait mes entreprises tout seul, mais j’ai deux de mes amis qui sont associĂ©s pour faire un blog Ă  l’époque en 2011 qui marchait trĂšs bien.

Ils commençaient Ă  en vivre, ils gagnaient chacun 2 000 euros par mois avec ça. C’étaient les meilleurs amis du monde et ils se sont pris la tĂȘte parce qu’ils n’avaient pas du tout le mĂȘme style.

Il y en avait un qui Ă©tait perfectionniste Ă  la Steve jobs et l’autre qui Ă©tait en 20/80 comme moi. Ce n’est pas du tout les mĂȘmes styles.

Donc, ils se sont lĂąchĂ©s au point qu’ils ont tout laissĂ© tomber et aujourd’hui, ils ne se parlent plus, ce n’est plus des amis du tout.

C’est loin d’ĂȘtre quelque chose de rare, cela arrive souvent.

Donc, il y a cette démarche de : est-ce que je veux un associé ou pas déjà à la base ?

AprĂšs quand tu regardes toutes les plus grosses boĂźtes du monde, Microsoft, Apple et tout ça, il n’y en a aucune qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e par un solo preneur, c’est toujours avec des associĂ©s.

C’est clair, les associĂ©s sont extrĂȘmement complĂ©mentaires.

Apple, Steve jobs, Steve Wozniak, c’est l’archĂ©type. Tu avais le gars ultra vendeur qui savait bullshiter tout ce que tu voulais et le mec qui faisait des produits de ouf. C’était l’association parfaite.

Si tu peux trouver quelqu’un comme ça qui se complĂštent parfaitement, ça va ĂȘtre une super force. C’est un vaste dĂ©bat, on pourrait en parler pendant des heures.

Oui, crĂ©er plus de contenus, d’accord, mais tu sais que tu dois gagner deux fois plus d’argent pour que tout le monde puisse en vivre.

C’est plutĂŽt une question de choix personnel. Tu prends tout ça en compte, et aprĂšs, tu fais ton choix en Ăąme et conscience, Ă  la fois toi, ce que tu aimes et ton intuition et puis ta stratĂ©gie Ă  long terme.

Personnellement, je sais que mon style fait que je n’ai pas envie d’associĂ©.

J’adore avoir des partenaires qui sont des potes et tout ça, mais dans ma boĂźte, je suis le seul Ă  prendre les dĂ©cisions finales parce que je suis tellement indĂ©pendant que sinon ça me ferait chier. Tant pis si je ne me dĂ©veloppe pas aussi vite et tout ça, ce n’est pas trĂšs grave.

C’est avant tout une question de quelle est ton ambition, ta stratĂ©gie et ton intuition personnelle.

LĂ , si je te demandais : qu’est-ce que tu prĂ©fĂšres, seul ou avec un associé ? Tu dis quoi ?

Intervenant : J’aime bien avoir la libertĂ© d’ĂȘtre seul aujourd’hui et en mĂȘme temps, je me dis qu’avec quelqu’un, soit on est plus vite, on va se motiver. Seul, je vais peut-ĂȘtre un peu procrastiner.

Olivier Roland : C’est vrai aussi, mais il faut faire attention parce que ton partenaire, ça peut aussi ĂȘtre le mec avec qui tu fais les parties de Worms, le jeu vidĂ©o Ă  la mode en ce moment.

Il y avait deux personnes qui s’étaient associĂ©s, ils ne faisaient que jouer Ă  des jeux vidĂ©o toute la journĂ©e.

Donc, ça dĂ©pend avec qui tu es, peut-ĂȘtre qu’il faut juste que tu prennes un coach et que tu le paies. Et si tu veux quelqu’un qui te botte les fesses, je me suis pas sĂ»r qu’avoir un partenaire juste pour ça soit une bonne idĂ©e parce que l’idĂ©al, c’est pour trouver des compĂ©tences complĂ©mentaires. Tu vas plutĂŽt te marier, tu fais un pacs, un truc oĂč c’est plus flexible, oĂč les gens peuvent partir facilement et Ă  chacun son truc tranquille.

Si mes deux potes avaient fait ça, ils auraient aujourd’hui chacun leur business et ils seraient toujours Ă  mon avis en train de se parler, s’ils avaient chacun crĂ©Ă© leur blog en faisant au dĂ©but une collaboration trĂšs Ă©troite et qu’aprĂšs, ils seraient chacun partie dans leur truc.

Tu vois cela dans plein de domaines.

Les musiciens, Ă  un moment, ils forment un groupe. AprĂšs, chacun part dans son coin, ils font des carriĂšres solo et aprĂšs, ils peuvent revenir ensemble et tout.

Tout est possible en termes de collaboration. Vous n’avez pas besoin de vous marier en faisant le truc absolument oĂč vous devez ĂȘtre ensemble tout le temps.

Souvent si les associĂ©s ont les mĂȘmes compĂ©tences, c’est un peu compliquĂ©.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂