đŸ”„ VLOG – Mes amis entrepreneurs, Jeff Walker et moi Ă  Phoenix

Je vous propose aujourd’hui un format que je n’avais jamais explorĂ© : un vlog montrant mes 10 jours passĂ©s Ă  Phoenix, Arizona, en compagnie d’amis entrepreneurs et de mes collĂšgues du mastermind de Jeff Walker.

Qu’en pensez-vous ? Aimez-vous ce format ? Est-ce que vous aimeriez que je le fasse plus souvent ? Partagez votre sentiment dans les commentaires 🙂

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DĂ©veloppementPersonnel

https://www.youtube.com/watch?v=66iTckslj60

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “đŸ”„ VLOG – Mes amis entrepreneurs, Jeff Walker et moi Ă  Phoenix” :

On est lĂ  Ă  l’aĂ©roport Heathrow. Je vous emmĂšne Ă  Phoenix. Je vais participer au mastermind de Jeff Walker dont je fais partie depuis bientĂŽt 10 ans et aussi Ă  son Ă©vĂšnement LaunchCon.

Je suis arrivĂ©. 11h de vol quand mĂȘme, en plus, l’avion est parti avec plus de deux heures de retard. Mais ça y est, je suis Ă  Phoenix. Je prends un bain, je vais Ă  l’hĂŽtel et le jeu, c’est de ne pas dormir avant minuit.

Un de mes trucs pour lutter contre le jet lag, c’est que dĂšs que j’arrive dans l’avion, je mets tous mes appareils Ă  l’heure lĂ  oĂč je vais et je ne dors que s’il est l’heure de dormir lĂ  oĂč je vais. Donc lĂ , le jeu, c’est de ne pas dormir avant minuit, ça va m’aider Ă  me mettre plus vite dans le bain pour ĂȘtre en forme pour l’évĂšnement.

Je viens juste d’arriver et fait le checking. Il n’est pas mal cet hĂŽtel.

LĂ , il y a 2 hĂŽtels oĂč je vais Ă  Phoenix cette annĂ©e. Le premier hĂŽtel, c’est celui oĂč aura lieu le Mastermind, c’est celui oĂč je suis et le deuxiĂšme hĂŽtel, c’est lĂ  oĂč aura lieu l’évĂšnement.

Je viens de me rĂ©veiller, il est 8h du matin. La nuit Ă©tait courte forcĂ©ment vu le jet lag de 7h qu’il y a avec Londres.

Il fait encore un peu frisquet, il fait 15°, mais d’aprĂšs l’application mĂ©tĂ©o, ça va monter Ă  30 dans l’aprĂšs-midi. Ça va ĂȘtre sympa. Et vu les palmiers, je ne me fais pas trop de mouron par rapport au climat.

Un bon petit déjeuner avec Ricardo : quinoa, avocat, salade, que du bon.

Olivier Roland : David, on va oĂč là ?

David : On va faire du karting.

Olivier Roland : Et pourquoi, c’est quelle occasion aujourd’hui ?

David : Parce que je suis vieux.

Olivier Roland : C’est ton anniversaire ?

David : Yes.

Olivier Roland : 45 ans quand mĂȘme, ce n’est pas tous les jours.

David : Non, ce n’est pas tous les jours.

Olivier Roland : Donc lĂ , on va faire du karting avec ça. Ça va ĂȘtre sympa.

David : Non, on va faire du kart Ă©lectrique, ça va ĂȘtre Ă©norme.

Olivier Roland : Du kart électrique ? Comme mon meilleur kart.

Ce sont des karts Ă©lectriques, ça ne fait pas de bruit. Ça doit bien accĂ©lĂ©rer. On est vraiment au taquet lĂ .

Je pense que je me suis un peu amĂ©liorĂ© lors de la deuxiĂšme manche. David a gagnĂ©, c’est sĂ»r. Mais Ricardo, je pense que j’ai gagnĂ©.

C’était vraiment une super expĂ©rience. AprĂšs, en termes de rĂ©sultat, je suis 6e sur 8. Pour une premiĂšre fois, ce n’est pas trop mal. J’en ai tuĂ© moins que tous les autres, c’est marrant. Par contre, pourquoi je suis 6Ăšme ? Parce que je ne suis mort qu’une fois, c’est ça. Je suppose que ça compte.

On sort, c’est dĂ©jĂ  le soleil qui se couche. Ce n’est plutĂŽt pas mal comme vue.

Olivier Roland : Alors David, content de ta petite partie d’anniversaire ?

David : Oui, c’est bon, je retourne faire de la muscu aujourd’hui.

Olivier Roland : Les amis, on va prendre la voiture lĂ , ça va ĂȘtre sympa.

Apparemment, David a réservé tout le restaurant. Il ne fallait pas David, il ne fallait pas.

David : Je ne fais pas les choses Ă  moitiĂ©, c’est comme ça.

Olivier Roland : David, Ă  ton anniversaire, Happy Birthday ! Du SakĂ© chaud, et ça c’est du vin de prune. C’est un vin japonais, c’est extrĂȘmement bon, trĂšs sucrĂ©. Et ça se prend plutĂŽt en apĂ©ro. J’ai fait dĂ©couvrir ça Ă  David il y a quelque temps et tu es un peu tombĂ© amoureux de ça quand mĂȘme.

David : C’était quand ? C’était Ă  Miami en 2012.

Olivier Roland : Ça commence à dater, oui.

Je suis en tenue, on va faire un peu de sport. N’oublie pas les amis, il n’y a aucun souci dans la vie qui mĂ©rite que vous sacrifiiez votre santĂ©.

Ça fait 3 jours que je suis arrivĂ© et je commence Ă  sentir le jet lag pas mal. Je suis un peu crevĂ©, mais on va essayer de tenir.

LĂ , c’est la premiĂšre soirĂ©e de bienvenue, on a diffĂ©rentes personnes qui commencent Ă  s’assembler, il y a de quoi manger, il y a de quoi boire, ça va ĂȘtre cool.

LĂ , c’est le premier jour du mastermind et je suis un peu en retard, on va se dĂ©pĂȘcher un peu. Tout le monde est un peu en retard, donc finalement, je suis Ă  l’heure.

LĂ , c’est la partie de la premiĂšre journĂ©e, la soirĂ©e de la premiĂšre journĂ©e. On va boire un peu et puis manger ensemble, Ă©changer des idĂ©es, ça va ĂȘtre gĂ©nial.

Regardez qui est là ? Le seul, le vrai, l’incroyable Victor Damasio de BrĂ©sil.

C’est dĂ©jĂ  le deuxiĂšme jour. La premiĂšre journĂ©e, on a dĂ©jĂ  eu pas mal d’échanges trĂšs intenses. LĂ , on va voir ce que ça va donner, mais je le sens bien.

On a terminĂ© la deuxiĂšme journĂ©e, c’était trĂšs intense. LĂ , on va aller Ă  l’hĂŽtel de l’évĂšnement, on va prendre le bus du groupe.

DĂ©jĂ , ça va ĂȘtre sympa, on va pouvoir brainstormer encore plus pendant 30 minutes supplĂ©mentaires. On va aller au super mĂ©ga grand HĂŽtel et c’est parti pour le super Ă©vĂšnement de 3 jours.

On a terminĂ© le mastermind. Ça, c’est la soirĂ©e de fin de mastermind juste avant l’évĂšnement, donc on va s’amuser un peu.

C’est le problĂšme des États-Unis, les amis, ça finit souvent trĂšs tĂŽt. Il est quand mĂȘme bientĂŽt 10h mais le bar est fermĂ© depuis une heure ici. On a fait un dĂ©fi d’une semaine sans alcool. Mais on est arrivĂ© un peu trop tard. Il n’y a dĂ©jĂ  plus de nourriture, donc on va aller au restaurant.

Il y a Ă  peu prĂšs 1300 personnes, ça va ĂȘtre intĂ©ressant.

Il y a un visiteur imprévu ici.

Vous voyez ce que c’est d’ĂȘtre un rebelle intelligent lĂ , on avait une table de 6 et nous, on a pris une table de beaucoup plus.

On est avec SĂ©bastien, on va dĂ©marrer une interview pour parler de son livre qui s’appelle ?

Sébastien : « Profession : Entrepreneur libre. Le guide pratique pour gagner votre liberté en vous mettant à votre compte. »

Olivier Roland : C’est la fin de l’évĂšnement et, du coup, c’est la soirĂ©e de fermeture pour tous les membres du mastermind et de Victor. C’est super, mais ce n’est pas pour autant terminĂ© pour moi parce que demain, il y a un autre Ă©vĂšnement.

C’est un peu plus grand que ce que je pensais.

On est Ă  l’hĂŽtel du deuxiĂšme Ă©vĂšnement oĂč j’étais invitĂ© un peu Ă  la derniĂšre minute puisque j’ai appris qu’il se tenait juste au dernier moment. L’organisateur Brian Kurtz a Ă©tĂ© assez sympa pour m’inviter, donc je vais pouvoir rencontrer Jay Abraham.

Le sĂ©jour est terminĂ©. En plus de Jay Abraham, j’ai eu le plaisir de rencontrer Joe Polish qui est un trĂšs grand entrepreneur, donc ça m’a fait trĂšs plaisir. Et lĂ , c’est parti pour l’aĂ©roport pour de nouvelles aventures.

J’attends mon avion pour Miami. Puis aprĂšs de Miami, je vais Ă  Santo Domingo en RĂ©publique dominicaine.

J’ai passĂ© Ă  peu prĂšs 10 jours ici aux États-Unis. C’était excellent, je me suis Ă©clatĂ©. Ça m’a permis de voir des potes, de rencontrer des entrepreneurs extrĂȘmement inspirants et repartir avec le plein de motivation, de nouvelles stratĂ©gies tactiques, mĂ©thodes Ă  mettre en place dans mon entreprise. C’était vraiment gĂ©nial.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

Amis facebook com