🔎 Des nouvelles de “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses Ă©tudes” :) (352/365)

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses Ă©tudes” – Les 3 principes pour rĂ©ussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt

– La vidĂ©o “Le BLOGGING est-il MORT ? (ConfĂ©rence au BrĂ©sil)” :
https://www.youtube.com/watch?v=pF0Fj0WRPhU

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=WnrxcXwFbtI

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “🔎 Des nouvelles de “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses Ă©tudes” 🙂 (352/365)” :

France trois souhaite parler de mon livre « Tout le monde n’a pas la chance de rater ses Ă©tudes » dans son Ă©mission et comme c’est ma ville natale, c’est ma rĂ©gion natale, ça me fait plaisir.

Et j’aillais profiter de l’occasion pour vous donner des news sur « Tout le monde n’a pas la chance de rater ses Ă©tudes », combien d’exemplaire vendu oĂč est-ce qu’on en est avec la traduction etc.

Je suis devant France 3, je viens juste de sortir de l’émission et c’était trĂšs sympa, vraiment ambiance bon enfant, en plus on avait un accordĂ©oniste de talent qui Ă©tait lĂ , l’ambiance Ă©tait trĂšs cool.

Quels sont les news par rapport Ă  « Tout le monde n’a pas la chance de rater ses Ă©tudes » ?

Aujourd’hui ça fait un peu plus de 7 mois que le livre est sorti, on en est Ă  22 000 exemplaires vendus Ă  peu prĂšs, plus de 35 000 imprimĂ©s.

Je rappelle pour ceux qui n’ont pas suivi au dĂ©but, c’est toujours difficile de savoir exactement combien de livre ont Ă©tĂ© vendu, on n’a pas les chiffres prĂ©cis.

Les libraires ne communiquent pas dessus pour pas que leur concurrent ait trop d’information ce qui se comprend.

Quand je dis 22 000 livres, c’est des estimations qui sont fait par une sociĂ©tĂ© qui s’appelle CFK qui fait des sondages Ă  la sortie des caisses.

Par contre on ne sait seulement que des exemplaires imprimés qui ont été commandé par les libraires.

Le truc, c’est que ces exemplaires imprimĂ©s commandĂ©, ce n’est pas forcĂ©ment des ventes fermes parce que si les libraires, par exemple, au bout d’un an ou au bout de trois mois, s’ils voient que ce qu’ils ont commandĂ©s ça ne se vend pas, ils peuvent retourner le bouquin. Et l’éditeur est obligĂ© de les rembourser.

Le fait qu’il y a eu autant de commande de la part des libraires ça ce n’est pas produit s’il n’y avait pas dĂ©jĂ  un certain succĂšs dans le bouquin.

Donc, les chiffres au rĂ©el sont inconnus qu’on peut estimer que c’est entre 22 000 et 30 000 exemplaires vendus donc, c’est vraiment un super succĂšs ?

Mon Ă©diteur me disait que typiquement pour le premier libre d’un auteur c’est plutĂŽt entre 3 Ă  500 exemplaires, donc, on est largement au-dessus du panier.

Par contre c’est sĂ»r qu’on n’est pas non plus Ă  des niveaux de succĂšs comme celui de CĂ©line ALVAREZ « L’élĂ©ment naturel de l’enfant » qui a du se vendre Ă  plus de 200 000 exemplaire Ă  peu prĂšs.

On ne va pas se plaindre, c’est quand mĂȘme pas mal surtout que c’est sur un sujet voir forcĂ©ment ultra compatible avec la France.

Je suis trÚs content aprÚs, on ne va pas se mentir, les vents commence à ralentir donc-là, je suis en train de me creuser la méninge pour voir comment re booster ça.

Bien sĂ»r, il y a la presse continue d’en parler, ça va se faire connaitre davantage le livre dans ma rĂ©gion, ce qui me fait plaisir et ce que je pense maintenant, c’est d’essayer de faire de la pub Facebook.

Il y a vraiment beaucoup de possibilitĂ© aujourd’hui grĂące Ă  la pub Facebook. AprĂšs, rentabiliser un bouquin avec de la pub, c’est compliquer surtout que je touche que 10 % de droit d’auteur, ce n’est mĂȘme pas que si je pouvais le vendre et puis avoir une grosse marge.

Puis bien sĂ»r, je peux faire l’opĂ©ration conjointe avec mon Ă©diteur, c’est aussi l’intĂ©rĂȘt, c’est que c’est un Ă©diteur de taille moyenne qui est ouvert au Fed back, aux coopĂ©rations.

Ils avaient dĂ©jĂ  payĂ© pour les campagnes de pub dans le mĂ©tro parisien donc, il est possible qu’on fasse des trucs ensemble.

Vous ĂȘtes nombreux Ă  me signaler que livre est toujours mis en avant dans les librairies. Les libraires les mettent en avant parce qu’il continue Ă  fonctionner tous simplement.

L’objectif est toujours de faire 100 000 exemplaires, je suis en grand discussion, comme je vous le disais rĂ©cemment, pour traduire le livre en anglais et le sortir notamment aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, en Australie, au Canada.

ET je suis aussi en discussion actuellement avec une maison d’édition brĂ©silienne pour le sortir en portugais au BrĂ©sil et ça m’a fait plaisir parce que je suis trĂšs proche du brĂ©sil, j’apprends le portugais du BrĂ©sil, ma copine est brĂ©silienne.

Quand j’ai donnĂ© une confĂ©rence il y a quelque mois lĂ -bas, j’ai Ă©tĂ© vraiment impressionnĂ© par l’énergie dĂ©gagĂ© par les BrĂ©silien alors mĂȘme qu’ils sont en plein crise Ă©conomique et politique.

Maintenant le challenge est de relancer le cycle parce que comme pout tout bouquin, une fois les premiers mois passĂ©, ça s’essouffle un petit peu et c’est ce qui se passe ici.

Donc, je vais essayer de relancer la machine et pour atteindre les 100 000 exemplaire le plus rapidement possible.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂