📼 La MEILLEURE stratégie pour publier ton contenu

â–º Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉 https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=publiercontenuregulierement

– Vidéo complémentaire “Pourquoi je publie du contenu aussi régulièrement (et comment le faire aussi pour bâtir un EMPIRE)” : https://www.youtube.com/watch?v=aa9IkRratIM&index=445&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph&t=0s

â–º Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ Рune s̩lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ РLe d̩veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

â–º Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DéveloppementPersonnel

https://www.youtube.com/watch?v=VTWvw9L-T7c

Transcription texte (littérale) de la vidéo “📼 La MEILLEURE stratégie pour publier ton contenu” :

Intervenante : J’ai commencé à écrire, mais je ne veux pas publier maintenant.

Olivier Roland : No, no, no, no, no. Et d’ailleurs, j’en parle dans Blogueur Pro. Jamais, jamais, jamais, tu n’attends. Quel est l’intérêt ?

Intervenante : De garder le rythme.

Olivier Roland : Non, mais ce n’est pas grave.

D’après toi, entre ton article qui prend la poussière sur ton disque dur et ton article qui est publié sur le web, lequel a davantage de chances de développer ton blog, ta présence sur le web, t’amener des prospects et des clients ? Il vaut mieux faire ça et avoir ton contenu déjà publié que l’inverse.

La régularité, c’est important. Je ne recommande jamais de descendre en dessous d’un contenu publié par semaine. Si vraiment tu ne peux pas, il vaut mieux quand même dès que tu as un contenu qui est prêt, tu le publies parce que tout de suite, ça commence à créer ta présence sur Google.

Il n’y a aucun intérêt stratégique à attendre le début de l’année. Ça, c’est clair. Là, tu perds du temps parce que pour Google, il y a plein de critères dans son algorithme et notamment d’ancienneté.

Quand ton contenu est publié, il y a toujours plus de chances de faire quelque chose pour toi que s’il reste dans ton ordinateur.

Essaie d’être régulière, mais ne sois pas non plus un Ayatollah de ça dans le sens où parfois ça peut t’arriver d’être un peu en retard.

Dans ce cas-là, ce que je t’inviterais plutôt à faire, c’est si c’est trop long pour toi de créer un article, publie une vidéo, puisque je dis « un contenu ». Ce n’est pas forcément un article, ça peut être une vidéo, un podcast, c’est facile à faire.

C’est très bien de faire du contenu très recherché, j’ai fait pareil dans mon bouquin et tout, mais c’est aussi bien de faire du contenu plus spontané. Tu peux mixer les deux.

Et le contenu plus spontané, le gros intérêt, c’est que tu te connectes plus facilement à ton audience et aussi que tu peux partager ton avis en disant : je n’ai pas fait la recherche autant que d’habitude, mais je sais que blablabla.

Il vaut mieux faire ça que de ne pas publier le contenu du tout. Et ça t’entraîne aussi.

J’aime bien donner le challenge aux gens de faire une vidéo par jour pendant 30 jours, avec ce mode de pas de montage.

Quand j’ai fait mon tout premier défi d’un an comme ça, les 150 premières vidéos, il n’y avait aucun montage. C’était shooté avec mon iPhone et j’uploadais directement. C’était un jeu.

Et tant pis si je me trompais dans la vidéo, ce n’est pas grave. Je dis : excusez-moi, je continue le truc comme je fais sur scène.

Quand tu es sur scène et que tu parles ou que je vous parle là et si je me trompe dans une phrase, je ne vais pas vous dire : Attendez, on recommence, on va la couper et tout ça. Non, tu t’enchaînes et c’est tout.

Donc, tu fais pareil en vidéo, ce n’est pas grave. Tu peux faire des vidéos naturelles, les gens vont aimer.

Le challenge que je te donne, c’est quand tu penses que tu ne vas pas avoir le temps d’écrire un article dans la semaine, tu fais une petite vidéo simple, peut-être juste pour dire à ton audience : cette semaine, je n’ai pas eu le temps de vous faire un article, mais par contre je voulais vous partager ça, ça et ça, juste histoire de garder le rythme.

Est-ce que tu acceptes ce défi ?

Intervenante : Bien sûr. Donc lundi, le site est en ligne.

Olivier Roland : Après, le truc, c’est que beaucoup de gens se donnent comme excuse : oui, mais ça demande du boulot le montage et tout.

Ne fais pas de montage, on s’en fout. Le but, c’est que tu attires le plus vite possible une certaine expérience dans la vidéo parce que c’est quelque chose qui fait peur.

Comme je dis toujours, quand tu démarres sur le web, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

La mauvaise nouvelle, c’est que quand tu démarres, il n’y a que ta mère qui ira voir ce que tu fais. La bonne nouvelle, c’est que quand tu démarres il n’y a que ta mère qui ira voir ce que tu fais. Donc, on s’en fout complètement de la qualité parce que ta maman va trouver ça géniale.

Donc, tu t’en fous, il n’y a personne qui te regarde au début. En quoi c’est important de publier de la qualité, personne ne va regarder. On s’en fout.

Le but, c’est d’obtenir, d’acquérir une expérience et d’augmenter la qualité au fur et à mesure. Et si après, tu as atteint un certain niveau de standard dans la manière de créer du contenu, qu’est-ce qui t’empêche de supprimer les vidéos que tu n’aimes plus ? Il n’y a rien qui est gravé dans le marbre.

Ça aussi, c’est une croyance limitante. Tout ça, c’est des excuses pour ne pas démarrer.

Il n’y a rien qui t’empêche de démarrer, tu peux sortir ton smartphone maintenant et faire une vidéo maintenant.

J’ai fait une vidéo en live, je peux en refaire une s’il faut, ce n’est pas un problème.

Et oui, j’ai acquis une certaine aisance par rapport à ça, mais c’est parce qu’à la base, je ne me suis pas pris la tête justement. Et aujourd’hui, il y a Raphaël qui est là qui shoote, qui va monter et tout. J’ai toute mon équipe derrière, mais au début, j’ai démarré, j’étais tout seul.

J’ai démarré comme vous et j’ai aussi fait ça consciemment parce que je voulais apprendre un processus tout seul pour pouvoir le partager après, parce que je sais bien que quand on démarre, on ne peut pas forcément se permettre d’avoir un monteur, une équipe derrière et tout ça.

Clairement, le défi d’une vidéo par jour, ça a énormément aidé.

Quand j’ai démarré le tout premier, c’était en février 2014, j’étais aux Philippines. Ma chaîne avait 2000 abonnés, 20 000 vues par mois. 465 jours après parce que j’ai fait 465 vidéos d’affilée, je devais être à 20 000 abonnés, quelque chose comme 200 000 visites par mois. Ça a été multiplié par 10 en un an et quelques mois.

Aujourd’hui, il y a plus de 180 000 abonnés et 350 000 vues par mois.

Ça reste la première chaîne d’entrepreneuriat en français même s’il y a des petits jeunes qui ont le couteau entre les dents. Ils ont mis une cible avec ma tête et ils lancent des fléchettes tous les jours pour…

Peut-être que ça ne va pas durer, mais en tout cas, j’ai atteint une audience vraiment très sympathique avec cette chaîne.

Beaucoup me disent : oui, maintenant il y a plus de qualités dans les vidéos et tout.

C’est vrai, mais on me disait cela aussi en 2014. Donc au bout d’un moment, oui, il y a une barrière à l’entrée qui devient de plus en plus élevée, mais ça reste très bas finalement.

Et il y aura toujours une place pour le contenu spontané, filmé un peu à l’arrache, pas ultra parfait parce que les gens aiment bien se connecter à ça aussi. Et tu vas développer tes compétences au fur et à mesure.

Je ne dis pas que tes premières vidéos vont être bien, je suis en train de te dire qu’on s’en fout complètement.

Vas voir, moi, j’ai laissé en ligne toutes mes vidéos.

Tu vas sur ma chaîne, tu peux trier par du plus ancien au plus récent, tu vas rigoler. Tu vas dire : what ? C’est qui ce mec ? Il est en pull, il est mal coiffé, ça n’a pas changé, il a une lumière pourrie, il y a des bandes noires, le son t’explose les oreilles. Mais c’est n’importe quoi mes premières vidéos ! Je les ai publiées quand même.

Pareil pour les articles, quand tu démarres un blog, il n’y a pas besoin de faire des trucs parfaits.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂