đŸ‘ŠđŸŒ 🏝 Comment Coline et RĂ©my ont pu s’acheter une MAISON avec leur BLOG sur les chasses aux trĂ©sors

DĂ©couvrez Coline et RĂ©my – Petiteschassesautresor.com – grĂące Ă  leur blog sur les chasses aux trĂ©sors, ils ont pu acheter une MAISON !

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=colieremy

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=JSLMQC0lW8o

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “đŸ‘ŠđŸŒ 🏝 Comment Coline et RĂ©my ont pu s’acheter une MAISON avec leur BLOG sur les chasses aux trĂ©sors” :

RĂ©my : Ici le matin, ce qui est gĂ©nial, c’est que tu as le lac qui est calme, l’eau qui est lisse, tu n’as personne, tu as juste le bruit des oiseaux. Et de pouvoir sortir le matin faire un jogging ou aller se promener, c’est vraiment quelque chose d’exceptionnel.

Ça te met dans une condition, pour ta journĂ©e qui est super.

Coline : Qui est complĂštement en adĂ©quation avec le mode de vie, avec l’aspect libertĂ© du blogging. On est libre.

RĂ©my : On prend du temps pour soi, mais sans dĂ©laisser son activitĂ© professionnelle. C’est simplement en trouvant un Ă©quilibre entre les deux qui fait que les deux sont un plaisir total, en fait.

Coline : Je m’appelle Coline et je suis avec RĂ©my Ă  l’origine du blog « petiteschassesauxtresor.com » qui est un blog qui s’adresse aux parents afin de leur proposer des activitĂ©s Ă  faire avec les enfants, des activitĂ©s pĂ©dagogiques sous forme de chasses au trĂ©sor, d’Ă©nigmes et de dĂ©fis.

RĂ©my : Ça a commencĂ© il y a Ă  peu prĂšs neuf ans quand j’ai fait un blog d’activitĂ©s pour enfants sur des expĂ©riences scientifiques Ă  faire Ă  la maison.

Quelques annĂ©es plus tard, j’ai dĂ©couvert Olivier Roland et la formation Blogueur Pro. C’est lĂ  oĂč j’ai compris qu’on pouvait vraiment en vivre complĂštement, ne vivre que de ça, que de sa passion et que de ce qu’on produit.

Coline : Moi, j’ai toujours su depuis le dĂ©but que je ne voulais pas avoir un CDI, avoir un rythme linĂ©aire et routinier du lundi au vendredi. C’est pour ça que j’avais choisi Ă  la base la voie de l’Ă©vĂ©nementiel.

Finalement, au bout de sept ans de travail dans l’Ă©vĂšnementiel, je me suis aperçue que je manquais de temps, j’avais le temps de rien. Je n’avais pas vraiment de vie perso en dehors du travail.

C’est Ă  peu prĂšs Ă  ce moment-lĂ  que j’ai rencontrĂ© RĂ©my qui m’a dit : « mais il y a un autre moyen de gagner sa vie sans ĂȘtre en CDI, c’est de faire des blogs. »

Au dĂ©but, je l’ai regardĂ© avec des grands yeux en disant : mais qu’est-ce qu’il me raconte ?

Finalement, quand j’ai vu que pour lui, ça marchait dĂ©jĂ  un peu, je me suis dit : « allons-y, on va tenter l’expĂ©rience. »

Quand j’ai commencĂ©, je n’y connaissais strictement rien du tout. Je suis arrivĂ©e lĂ -dedans un peu comme un cheveu sur la soupe. La formation permet vraiment de commencer du dĂ©but. Si on n’y connaĂźt rien, ce n’est pas grave.

Ça nous permet de s’accrocher dĂšs le dĂ©but et puis d’Ă©voluer Ă  notre rythme jusqu’Ă  devenir professionnel.

RĂ©my : Moi, c’est un autre aspect qui m’a intĂ©ressĂ©. C’est le cadre et l’accompagnement.

C’est parce que j’avais dĂ©jĂ  des petites notions, j’ai quand mĂȘme appris des choses. Mais il y a le cĂŽtĂ© oĂč on est coachĂ©, oĂč il y a des Ă©tapes chaque semaine avec les cours.

Ça nous donne un rythme. Ça nous permet d’avancer, de progresser et de passer les blocages qu’on a.

On a accĂšs Ă  un groupe, le groupe Élite, qui est un groupe privĂ© qui est accessible aux personnes qui s’investissent vraiment dans la formation et ça te permet dĂ©jĂ  d’Ă©changer. On ne se sent pas seul.

On a l’impression d’avancer tous ensemble oĂč on peut poser ses questions.

Coline : Tu fais partie d’une communautĂ© de gens qui sont dans la mĂȘme situation et qui s’entraide, s’encourage.

RĂ©my : Dans la vie de tous les jours, quand tu dis « j’ai un blog », on s’attend Ă  ce que ce soit un blog oĂč tu racontes ta vie.

Ça a complĂštement changĂ©. MĂȘme si le blog personnel existe toujours, aujourd’hui, la plupart des blogs parlent d’un sujet prĂ©cis soit pour aider les gens, soit pour parler d’une passion.

Coline : Ça apporte de la valeur.

RĂ©my : Ça apporte de la valeur.

Coline : Et ça libĂšre complĂštement la crĂ©ativitĂ© parce que dĂšs que tu as une idĂ©e, tu peux la mettre en place, pas comme quand tu es salariĂ© oĂč tu fais ce qu’on te dit. Alors que lĂ , tu as envie de tester quelque chose, tu le fais.

Tu dĂ©veloppes ta crĂ©ativitĂ©, tu trouves de nouvelles idĂ©es sans arrĂȘt. Tu testes, tu te trompes, ce n’est pas grave.

C’est les envies du moment, il n’y a pas de rythme. C’est quand on a envie, quand on se dit « aujourd’hui, on irait bien travailler ailleurs », on prend l’ordi dans le sac Ă  dos et on va dans un cafĂ©.

Si on a des tĂąches Ă  faire oĂč il n’y a pas forcĂ©ment besoin d’internet, on peut aller au bord du lac.

RĂ©my : Ça nous a permis de moduler notre emploi du temps.

On peut faire des choses dans la journĂ©e quand on en a envie, on peut travailler quand on en a envie. Surtout aussi, on peut travailler quand l’inspiration est lĂ .

Coline : Ça m’a permis de reprendre le contrĂŽle sur ce que je voulais faire de ma vie et de mes journĂ©es, et de faire des choses que je n’aurais pas imaginĂ© possibles avant.

Sur le blog, on propose des articles qui donnent des idées aux parents : comment occuper les enfants de maniÚre intelligente et comment stimuler leur curiosité ?

On propose Ă©galement des chasses au trĂ©sor clĂ© en main, notamment une chasse au trĂ©sor qui dure dix mois qui est un jeu pĂ©dagogique oĂč toutes les semaines, il y a un atelier qui se dĂ©bloque oĂč il y a des Ă©nigmes, des dĂ©fis. Puis au bout des dix mois, les enfants vont pouvoir dĂ©couvrir le grand mystĂšre qui tourne autour de cet univers depuis le dĂ©but.

RĂ©my : Ça m’est venu parce que je pense que j’ai gardĂ© mon Ăąme d’enfant et surtout aussi, c’est que j’ai eu un parcours scolaire qui est assez chaotique. Ça m’a poussĂ© Ă  trouver des moyens de proposer aux enfants d’apprendre avec plaisir, avec envie de stimuler la curiositĂ©, amener les histoires, le mystĂšre et l’aventure dans l’apprentissage de l’enfant.

Le but, c’est que quand il aura 80 ans, on veut qu’il se souvienne de cette expĂ©rience.

On a une petite personne qui nous aide dans notre aventure, c’est ma niĂšce. Ça me donne des Ă©motions.

C’est sĂ»r que ça fait plaisir de voir qu’elle aime dĂ©jĂ , que chaque semaine, elle attend la nouvelle Ă©tape, elle a les yeux qui pĂ©tillent quand elle dĂ©couvre quelque chose ou quand elle rĂ©sout une Ă©nigme

C’est touchant, c’est des beaux moments.

C’est mignon, mais elle pense que je fais tout ça pour elle. Et finalement, c’est un peu le cas.

Coline : Je pense qu’au fond, ce qui Ă©panouit le plus, c’est de voir ce qu’on apporte aussi aux gens.

Quand on a des enfants qui envoient un mail pour nous dire : c’est gĂ©nial, quand est-ce que les gommes, les petits personnages de l’aventure, reviennent ? Ça, c’est vraiment Ă©mouvant.

Quand on reçoit cela, on se dit : « waouh, c’est nous qui l’avons fait ? »

Et en fait, on leur a donné ça et ils nous le rendent bien.

C’est le premier lancement qui est long Ă  mettre en place puisqu’il faut tout crĂ©er, organiser, voir ce qu’on veut dire, ce qu’on veut faire passer comme message.

Une fois que ça s’est fait, encore une fois, c’est un investissement sur le long terme. Ça s’automatise et, aprĂšs, c’est de moins en moins de travail.

Le premier lancement, on a Ă©tĂ© complĂštement surpris. On ne s’attendait pas du tout Ă  ça. On espĂ©rait faire dans l’idĂ©al 30 000 euros et on a fait 80 000 euros.

On était vraiment content et on est resté un peu, comment dire ?

Rémy : On a été surpris.

Coline : Au deuxiĂšme lancement, on avait des partenaires et on a encore fait un chiffre d’affaires un peu plus Ă©levĂ© que le premier. On a fait 88 000 euros.

LĂ , on a Ă©tĂ© vraiment rassurĂ©. On s’est dit : « ce n’est pas juste une fois, c’est Ă©tabli. ».

On a achetĂ© un appartement qu’on n’aurait pas espĂ©rĂ© avant le lancement.

RĂ©my : ForcĂ©ment, il n’Ă©tait pas Ă  notre goĂ»t Ă  l’intĂ©rieur. Mais le lancement nous a permis de lancer des travaux et de commencer Ă  le mettre Ă  notre goĂ»t.

Coline : D’ailleurs ici, c’est notre jardin, notre terrasse. C’est le jardin de l’appartement qu’on vient d’acheter. Et ça, c’est exactement ce qu’on voulait : avoir un petit bout de jardin. Donc, ça y est, c’est fait.

C’est fait plus vite que prĂ©vu d’ailleurs. Ça arrivait beaucoup plus tĂŽt que prĂ©vu.

RĂ©my : Avoir un blog, ça nous a permis, il y a Ă  peu prĂšs un an et demi, d’ĂȘtre contactĂ©s par une maison d’Ă©dition, les Ă©ditions Larousse, qui nous a proposĂ©s d’Ă©crire des livres pour enfants. Et aujourd’hui, on a publiĂ© huit livres.

Coline : Alors que publier des livres, c’est quelque chose qui semble un peu inaccessible. On a l’impression que c’est rĂ©servĂ© Ă  une toute petite partie de la population. On se dit que ce n’est pas pour nous.

Il y a deux ans, si tu m’avais dit que j’Ă©crirais des livres pour enfants, je ne t’aurais pas cru. Et tout d’un coup, ça ouvre toutes ces choses nouvelles, toutes ces opportunitĂ©s qu’on aurait Ă  peine osĂ© imaginer avant.

C’est sĂ»r que le blogging, ça permet aussi d’ouvrir un espace immense de se dire qu’on peut faire les choses maintenant, on ne doit pas attendre la retraite comme le font beaucoup de gens et comme le faisaient aussi les gĂ©nĂ©rations prĂ©cĂ©dentes.

Aujourd’hui, si on veut partir, on prend l’ordinateur et on part.

Ça n’a vraiment pas de prix. Pour moi, c’est la libertĂ© absolue. C’est ce qui crĂ©e le plus d’accomplissement.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

arnaque coline et remy