👁 Pourquoi les aveugles sont un modĂšle d’inspiration : une discussion impromptue dans un restau :)

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉 https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=aveuglesmodeleinspiration

– VidĂ©o supplĂ©mentaire “Comment utiliser la NATURE comme source d’INSPIRATION pour votre BUSINESS” : https://www.youtube.com/watch?v=uG366qQuqSs&index=1060&list=PLlNaq4hbeacS07PeMWQJLiCEcWpNqX_IH&t=0s

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DĂ©veloppementPersonnel

https://www.youtube.com/watch?v=mcSPSsPjOBc

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “👁 Pourquoi les aveugles sont un modĂšle d’inspiration : une discussion impromptue dans un restau 🙂” :

David : Je trouve que les non-voyants, je lui demandais toujours, lui, il partait sans son chien faire son sport dans Paris.

Ces hommes, ces femmes, ils ont une Ă©nergie, un exemple pour nous de « arrĂȘte de chialer maintenant », cette jovialitĂ©, « cela me fatigue ».

L’idĂ©e, c’est toujours d’avoir des personnes non-voyants qui te guident parce que c’est un peu la magie Ă  l’envers, on essaie de leur dire : attention, ne fais pas si, ne fais pas ça. Mais en deux minutes qu’il est rentrĂ©, il s’est installĂ©, il a vu qu’il y avait un petit coin pour sa canne et il a pris l’espace mieux que certaines personnes qui arrivent dans ce restaurant et qui foutent le bordel partout.

Et toujours le sourire. Comment tu peux manger « Dans le Noir ? », c’est un beau concept.

Olivier Roland : Pour moi, c’est extraordinaire. Tout est diffĂ©rent. Tu te sers d’un verre et tu ne sais mĂȘme pas s’il est rempli ou pas, tu dois mettre un doigt pour vĂ©rifier oĂč est ton niveau.

David : Tu ne sais mĂȘme pas ce que tu manges.

Olivier Roland : C’est ça le truc, tu dois deviner parce qu’ils ne te disent pas avant. C’est un menu surprise. A la fin, il montre la photo de ce que tu as mangĂ©, mais des fois, tu ne peux pas deviner du tout.

David : Et c’est oĂč ? C’est Ă  Paris ?

Olivier Roland : Oui, c’est Ă  Paris. C’est une expĂ©rience incroyable Ă  vivre en couple ou avec des amis.

Didier Roche : Il fait mĂȘme des massages « Dans le Noir ? » mon cher David.

Olivier Roland : Moi, je ne suis pas du tout affiliĂ© Ă  Didier. J’ai une chaĂźne Youtube sur l’entreprenariat et tout ça, on a fait une interview Ă  Didier aujourd’hui et on a dĂ©couvert le skip tout Ă  l’heure, c’est vrai que c’est incroyable.

David : Tu sais qu’il ne peut te dire qu’une seule chose : lùve-toi et marche, avance, ne t’occupe pas de ce que tu as.

Vous ĂȘtes nĂ© comme ça ?

Didier Roche : Non, j’ai perdu la vue.

David : Quand tu perds la vue, je pense que c’est dĂ©jĂ  plus dur de retrouver ce sourire comme certaines personnes n’ont jamais vu. Pour eux, ils sont dans le truc, c’est plus fort que de la psychanalyse. C’est de se dire : tu n’as pas le choix, tu avances et puis tu le prends.

Toutes les personnes, je vous garantis, il y en a quand mĂȘme des non-voyants, ils ont tous la banane.

Francis vient sans son chien, il rentrait ici sans son chien, il servait le hot dog qui le faisait chier, mais il savait et il veut. C’est extraordinaire.

Il arrivait Ă  me faire tomber de la barriĂšre, ce n’est pas de la pitiĂ© que tu avais, c’est mon pote. Je peux l’appeler, c’est vraiment mon pote. On s’est installĂ©, on buvait notre petite tire et vraiment on se dĂ©bloque.

Et mon fils, je l’ai fait discuter beaucoup de fois avec Francis parce que c’est une source d’énergie qui ne peut ĂȘtre que bonne pour les enfants.

Olivier Roland : On ne comprend pas si ça va te parler handicap ou parler d’échec.

On s’est rencontrĂ© Ă  la cĂ©rĂ©monie des Re.start awards, ce sont des trophĂ©es pour les gens qui ont fait les meilleurs rebonds aprĂšs les Ă©checs.

David : Je vois et pourtant je vous ai laissĂ© tranquille une fois que vous avez eu Ă  manger, mais j’ai vu qu’il avait tout de suite son aise.

Nathalie : Et en fait, avec vous, on ouvre les yeux sur d’autres choses qu’on ne connait pas.

Didier Roche : Et c’est pour mieux voir le monde, mon cher Charles dit qu’il suffisait simplement de fermer les yeux.

Olivier Roland : C’était bon ça, oui, Charles PĂ©pin.

Nathalie : C’est tout à fait ça.

David : Cedi dit, vous ne trouvez pas que ce ne serait pas intéressant.

Didier Roche : Oui, fermer les yeux pour ne pas voir les horreurs du monde, non, ce n’est pas tout à fait ce que j’ai voulu dire.

David : Et dire que lui, mĂȘme si la lumiĂšre s’est Ă©teint, il a toujours cette ouverture et cette lumiĂšre intĂ©rieure qui fait que
 Ne lui parle pas de quelque chose de tordu, il va te dire : « Vois dĂ©jĂ  des belles choses, avance, c’est toujours ça ».

AprĂšs pour l’histoire du vin, je trouve qu’on devrait rendre obligatoire un peu comme le sucre, le machin, l’obĂ©sitĂ©. On devrait imposer le braille sur la bouteille de vin ou sur les eaux minĂ©rales, pourquoi pas ?

De voir les millĂ©simes, savoir si tu vas acheter, comment tu peux reconnaitre de l’eau plate et gazeuse, puisqu’ils arrivent bien Ă  reconnaitre des piĂšces de 1 euro, 2 euros et 20 centimes et des billets.

Didier Roche : Moi, je suis rarement au resto, mais vous pouvez venir de la part de Didier Roche.

Olivier Roland : C’est une expĂ©rience super. En couple, c’est vraiment sympa.

David : En plus, mĂȘme si j’arrive Ă  leur donner quelque chose, je rĂ©cupĂšre 10 000 choses en une Ă©nergie et ils me donnent envie de ne pas arrĂȘter, c’est surtout ça.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂