🏜 Quand est la derniĂšre fois que vous ĂȘtes sorti de votre ZONE de CONFORT ?

À travers une anecdote impliquant le pilotage d’un avion, le dĂ©sert et mon estomac, je vous explique pourquoi il est si important de savoir sortir de sa ZONE de CONFORT ! ➡ Et vous, quand est la derniĂšre fois que vous ĂȘtes sorti de votre zone de confort ?

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses Ă©tudes” : https://olivier-roland.com/

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉
https://olivier-roland.tv/videos

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=6oYIEXicNb4

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “🏜 Quand est la derniĂšre fois que vous ĂȘtes sorti de votre ZONE de CONFORT ?” :

Je viens de faire un super safari dans le dĂ©sert des Émirats Arabes Unis et ce n’était pas du tout repos.

J’ai eu le cƓur qui chavire un peu, mais franchement, cela valait le coup. Nous sommes dans le dĂ©sert et c’est magnifique.

C’était un Ă©tat d’inconfort qui amĂšne Ă  des belles choses et qui amĂšne Ă  des souvenirs que je vais avoir toute ma vie.

C’est cela que veut dire sortir de sa zone de confort et de faire des choses qui nous rendent inconfortable.

Je suis quelqu’un qui a le vertige, j’ai pris des cours de pilotage d’avion. Mais Ă  chaque fois que je faisais de la voltige avec mon instructeur, il Ă©tait un peu trop violent avec le manche de l’avion et j’avais l’estomac retournĂ©, mĂȘme si rapidement, j’ai appris Ă  ne plus vomir.

J’ai toujours Ă©tĂ© sensible par rapport Ă  ça. Et lĂ , clairement, c’est ce que je ressens aussi.

En le sachant, j’aurai pu dĂ©cider de rester dans ma zone de confort et de ne pas faire cette activitĂ© pour Ă©viter l’inconfort de ce que mon estomac allait m’envoyer comme signaux. Mais j’ai dĂ©cidĂ© de le faire quand mĂȘme.

Je me suis entrainĂ© Ă  ĂȘtre moins sensible Ă  ces signaux qu’envoie mon estomac.

C’Ă©tait la mĂȘme chose quand j’ai commencĂ© Ă  prendre des cours de pilotage d’avion.

Je savais que ce n’était pas une sensation trĂšs agrĂ©able et que j’allais vivre cela pas mal de fois en prenant les cours. Mais je savais aussi que plus j’allais le faire et plus j’allais devenir moins sensible Ă  ça, et moins mon estomac allait m’envoyer de mauvais signaux.

C’est ce qui s’est passĂ©.

MĂȘme si au final, dans un petit avion que je pilote, je ressens toujours un petit peu d’inconfort, ça reste trĂšs acceptable et trĂšs supportable.

Et le jeu en vaut largement la chandelle parce que cette sensation de liberté incroyable que procure la sensation de voler et de piloter sa propre machine est extraordinaire.

Ici, c’est pareil.

J’ai Ă©tĂ© Ă  une sensation d’inconfort et un peu ballotĂ©. A la fin, je ne parlais plus trop parce que j’étais en train de me concentrer pour ne pas vomir. Mais franchement, ça vaut largement la chandelle.

Il y a toujours une part de lutte dans le fait de sortir de sa zone de confort, il y a toujours une part d’acceptation ou de rĂ©signation au fait qu’on va ressentir des sensations dĂ©sagrĂ©ables.

Mais aussi, ce qui est beau et qui fait une grande partie de l’excitation et de sentiment de progression qu’on a, c’est qu’on a une part de nous-mĂȘme qui sait trĂšs bien que si on s’accroche suffisamment longtemps et qu’on ne se laisse pas impressionner par ces sensations, on va devenir de moins en moins sensible Ă  elles.

On va apprĂ©cier de plus en plus tous les bons cĂŽtĂ©s que nous procure cette activitĂ© malgrĂ© tout, et en plus, il y a le sentiment incroyable de progresser vers ce qui nous tient Ă  cƓur.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂