đŸŽ„ Es-tu un YouTUBER ou un YouPRENEUR et qu’est-ce qui est MIEUX ? (119/365)

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș En savoir plus sur “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses Ă©tudes” : https://olivier-roland.com/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=youtuberyoupreneur

â–ș Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses Ă©tudes” – Les 3 principes pour rĂ©ussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=youtuberyoupreneur

â–ș Obtenez gratuitement mon livre “Vivez la vie de vos rĂȘves grĂące Ă  votre blog” en cliquant ici ! 🙂
https://olivier-roland.tv/livre-offert/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=youtuberyoupreneur

– La vidĂ©o “💰💰 Comment gagner de l’argent avec son blog en 2018 ? L’atelier ! (115/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=siNi-dum22k&index=531&t=0s&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=MLMRFZa_OAM

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “đŸŽ„ Es-tu un YouTUBER ou un YouPRENEUR et qu’est-ce qui est MIEUX ? (119/365)” :

Parfois quand les gens viennent chez moi et qu’ils voient le trophĂ©e YouTube que vous recevez quand vous atteignez 100 000 abonnĂ©s, la question inĂ©vitable qu’ils posent, c’est : « Donc, tu es Youtuber ? »

Question à laquelle je réponds : non, je suis Youpreneur.

La différence entre les deux est fondamentale.

Elle explique aussi un phĂ©nomĂšne qui se retrouve chez tous les Youpreneurs par rapport aux Youtubers et qui fait que les gens se posent des questions notamment dans les commentaires, Ă  savoir : « Olivier, pourquoi tu as aussi peu de vues par rapport Ă  ton nombre d’abonnĂ©s ? »

La réponse tient en partie dans cette distinction entre Youpreneur et Youtuber.

Qu’est-ce que c’est que cette diffĂ©rence et en quoi elle est fondamentale ? Et aussi en quoi il est largement prĂ©fĂ©rable, en tout cas, si vous ĂȘtes entrepreneur et que vous voulez avoir un vrai business, d’ĂȘtre Youpreneur plutĂŽt que Youtuber mĂȘme si vous aurez beaucoup moins de vues ?

C’est ce qu’on va voir.

Ce qui est intĂ©ressant, c’est que la diffĂ©rence entre ces deux statuts se retrouve aussi entre deux autres statuts qui, eux, datent de beaucoup plus longtemps.

C’est la diffĂ©rence entre ce que j’appelle les blogueurs journalistes et les blogueurs entrepreneurs.

J’ai eu la chance de faire partie des tout premiers blogueurs entrepreneurs en francophonie et j’ai tellement Ă©tĂ© choquĂ© par Ă  quel point le modĂšle de blogueur entrepreneur Ă©tait beaucoup plus efficace que du blogueur journaliste que je me suis lancĂ© dans une mission pour partager ce modĂšle avec le monde francophone.

C’est ça qui m’a donnĂ© l’idĂ©e de lancer Ă  la fois le blog Blogueur Pro et la formation Blogueur Pro parce qu’avant 2009, l’Ă©crasante majoritĂ© des blogueurs qui gagnait de l’argent avec leurs blogs en francophonie Ă©taient des blogueurs journalistes.

La différence entre blogueurs journalistes et blogueurs entrepreneurs est simple.

Les blogueurs journalistes parlent avant tout des news, d’actualitĂ©. Ça, c’est le premier point fondamental chez eux.

Et deuxiÚmement, ils utilisent majoritairement deux systÚmes de monétisation qui sont la publicité et les articles sponsorisés.

Les articles sponsorisĂ©s, c’est quand vous ĂȘtes payĂ©s par une marque pour parler favorablement d’un produit.

Et vous avez deux corollaires assez négatifs par rapport à ce business model.

Le premier, c’est que quand vous parlez d’actualitĂ© en permanence, le problĂšme, c’est que votre contenu expire rapidement.

Si vous arrivez sur un blog de blogueurs journalistes trois ans aprĂšs sa crĂ©ation, malheureusement, vous n’allez pas ĂȘtre tentĂ© d’aller fouiller dans les archives parce que 90, 95 % du contenu publiĂ© n’a plus aucun intĂ©rĂȘt.

À qui ça peut intĂ©resser de lire des news, de ce qui s’est passĂ© il y a six mois, il y a un an, il a trois ans ?

Le travail que vous faites ne s’accumule pas et ne finit pas par travailler pour vous.

Egalement le deuxiĂšme corollaire, c’est que la publicitĂ©, c’est le pire moyen de gagner de l’argent en ligne parce que vous ĂȘtes dans un maillon extrĂȘmement Ă©loignĂ© et accessoire de la chaĂźne de vente. Du coup, vous gagnez des peanuts puisque la pub, c’est super important pour vendre des produits. Il n’empĂȘche qu’il y a des milliers d’autres blogueurs et aussi Youtubers via lesquels on peut faire de la pub.

Si demain, vous disparaissez, ce n’est pas ça qui va perturber la chaĂźne de communication.

Et aussi la pub, ce n’est quand mĂȘme pas trĂšs efficace au niveau individuel. Il faut beaucoup de gens qui cliquent pour arriver Ă  faire des ventes.

Le corollaire, c’est que vous ne gagnez que quelques centimes Ă  chaque fois que quelqu’un clique sur une pub. Il vous faut un trafic gigantesque pour pouvoir gagner correctement votre vie.

Ça, c’est le modĂšle des blogueurs journalistes.

Les esprits les plus aiguisĂ©s parmi vous ont pu voir dĂ©jĂ  les ressemblances avec le business model du Youtuber mĂȘme si, bien sĂ»r, il y a des diffĂ©rences.

L’exemple typique de ce blogueur journaliste Ă  la belle Ă©poque, c’Ă©tait Éric Dupin du blog Presse-Citron.

Presse-Citron, c’est toujours comme ça aujourd’hui, c’est quasiment que de la pub. L’essentiel de revenus, c’est publicitĂ©s et articles sponsorisĂ©s.

Articles sponsorisĂ©s, c’est une autre maniĂšre de dire placement de produit bien Ă©videmment.

C’est dĂ©jĂ  une maniĂšre un peu plus pertinente et efficace du point de vue de l’efficacitĂ© Ă©conomique de gagner de l’argent, mais ça pose quand mĂȘme des problĂšmes.

DĂ©jĂ , vous ĂȘtes encore trĂšs loin dans la maille de la chaĂźne de valeur et vous n’ĂȘtes pas payĂ© Ă©normĂ©ment. Puis, il y a des problĂšmes d’indĂ©pendance et d’image que vous devez gĂ©rer par rapport Ă  votre communautĂ©.

Le blogueur entrepreneur, lui, prend ces deux fondamentaux du blogueur journaliste et fait complĂštement l’opposĂ©.

Il va se focaliser sur la crĂ©ation de contenu sans date d’expiration. C’est-Ă -dire que dans 3, dans 4, dans 5 ans, son contenu sera toujours aussi pertinent que quand il a Ă©tĂ© publiĂ© pour la premiĂšre fois.

Ça fait une diffĂ©rence Ă©norme sur le long terme.

Imaginez que vous tombez sur un blog Ă©crit par un blogueur entrepreneur trois ans aprĂšs qu’il a Ă©tĂ© lancĂ©, l’essentiel des articles est toujours pertinent. Vous pouvez aller plonger dans les archives et en tirer de la valeur.

Est-ce que vous voyez la diffĂ©rence Ă©norme alors qu’il y a eu la mĂȘme quantitĂ© de travail Ă  la base pour crĂ©er ces articles ?

Ces articles n’apportent pas seulement de la valeur aux gens qui fouillent dans les archives, mais aussi Ă  tous les gens qui arrivent via Google directement sur ces articles.

Il y a quelque chose de magique qui se produit. C’est que tout le travail que vous avez fait commence Ă  travailler pour vous et finit par s’accumuler dans une courbe ascendante qui peut ĂȘtre exponentielle d’ailleurs, ce qui fait qu’au bout d’un moment, vous pouvez lever le pied et laisser le blog travailler pour vous.

Et la deuxiĂšme chose que les blogueurs entrepreneurs font, c’est se baser sur deux sources de monĂ©tisation trĂšs diffĂ©rentes de celles des blogueurs journalistes et beaucoup plus efficaces.

La premiĂšre, c’est l’affiliation. C’est-Ă -dire qu’ils vont parler de produits, mais ils ne vont jamais se faire payer par les marques pour en parler.

Comment ils sont rémunérés par rapport à ça ?

C’est simple. Ils vont donner leur avis sur un produit et ils vont mettre un lien affiliĂ© qui permet aux gens qui le souhaitent d’aller acheter le produit.

A chaque fois que quelqu’un clique sur le lien et achĂšte rĂ©ellement le produit, ce blogueur touche ce qu’on appelle une commission d’affiliation qui est un pourcentage sur les ventes sans que ça augmente le prix d’achat pour le client.

En gĂ©nĂ©ral, on gagne beaucoup plus d’argent avec l’affiliation que les articles sponsorisĂ©s.

Il peut y avoir un problĂšme d’indĂ©pendance. C’est toujours trĂšs important. Et ça, c’est un conseil que j’ai vraiment Ă  cƓur et que je rĂ©pĂšte Ă  chaque fois : ne parlez que des produits que vous pourriez recommander Ă  votre mĂšre, ou en tout cas, que vous recommanderiez Ă  votre mĂšre si elle Ă©tait intĂ©ressĂ©e par le sujet.

Bref, ne parlez pas des produits que vous n’apprĂ©ciez pas personnellement et que vous n’avez pas testĂ©s.

L’affiliation marche mieux en gĂ©nĂ©ral parce que vous ĂȘtes un peu plus proche dans la crĂ©ation de valeur.

LĂ , vous n’envoyez pas juste des clics, vous envoyez des clients. C’est tout Ă  fait diffĂ©rent. Vous ĂȘtes beaucoup plus proche de quelqu’un qui amĂšne vraiment du business aux entreprises.

Pour ĂȘtre le plus proche possible de la crĂ©ation de valeur, la voie royale qui permet de vĂ©ritablement gagner beaucoup d’argent, c’est de vendre vos propres produits et idĂ©alement des produits qui sont dans la continuitĂ© de ce que vous offrez.

Si par exemple, vous avez un blog sur le judo, les gens qui viennent sur votre blog sur le judo, à la base, ils ne sont pas intéressés par la culture de fraises en montagne. Non, ils sont intéressés par le judo.

Si derriĂšre, vous proposez un bonus du genre « 7 erreurs Ă  ne pas commettre quand vous dĂ©marrez le judo pour avoir votre ceinture noire le plus vite possible », les gens qui vont s’inscrire Ă  votre mailing list, pareil, ne vont pas ĂȘtre intĂ©ressĂ©s par les courses des hamsters nains du PĂ©rou. Non, ils vont ĂȘtre intĂ©ressĂ©s par le judo.

DerriĂšre, ils pourraient potentiellement ĂȘtre intĂ©ressĂ©s par une formation en ligne ou du coaching ou des ateliers physiques qui les aide Ă  ĂȘtre de meilleur judoka.

C’est ce business model qui m’a permis d’avoir une entreprise au service de ma vie et qui a permis Ă  des centaines de mes Ă©lĂšves d’avoir aussi un magnifique business tout en aidant des dizaines de milliers de personnes.

C’est quoi le rapport avec les Youpreneurs et les Youtubers ?

C’est la mĂȘme chose. Les Youtubers ont un fonctionnement qui est trĂšs similaire Ă  celui des blogueurs journalistes.

Ils ne vont pas parler des news en gĂ©nĂ©ral et leur contenu est beaucoup plus en date d’expiration. Mais ce qui caractĂ©rise un youtuber, Ă  la base, c’est qu’il fait du divertissement.

Il n’y a rien de mal Ă  faire du divertissement, mais il faut bien se rendre compte que c’est beaucoup plus difficile de gagner sa vie avec qu’en rĂ©solvant les problĂšmes importants que les gens ont.

En particulier, des problĂšmes qui les empĂȘchent de rĂ©aliser des choses qui leur tiennent Ă  cƓur.

Le point commun entre les blogueurs journalistes et les Youtubers, c’est qu’ils se basent Ă  fond sur la publicitĂ© et les placements de produits. C’est la pire maniĂšre de gagner de l’argent au monde.

Cette chaĂźne fait Ă  peu prĂšs 400 000 vues par mois. Je peux vous garantir que mon entreprise fait beaucoup plus que ce qu’un youtuber avec 4 millions de vues par mois fait.

Je ne sors pas ça de mon chapeau. DĂ©jĂ , il y a plein d’articles qui parlent des revenus des youtubers. Puis, j’ai eu la chance de discuter avec au moins un Youtuber qui a ce type de chiffre et qui m’a partagĂ© ses revenus.

Par contre, le gros problĂšme quand vous ĂȘtes Youpreneur, c’est que vous ĂȘtes en train d’éduquer les gens. Vous leur partagez des solutions pour qu’ils rĂ©solvent leurs problĂšmes et qu’ils atteignent les objectifs qui leur tiennent Ă  cƓur.

Ça les intĂ©resse. Mais en mĂȘme temps, ça demande un truc que peu de personnes sont prĂȘtes Ă  faire, Ă  savoir du travail.

Ce qui se passe, c’est que la personne tombe sur une chaĂźne Youtube qui partage des solutions pour l’aider Ă  atteindre des objectifs qui lui tiennent Ă  cƓur, il se dit : « waouh, c’est super, je m’abonne ».

Il commence Ă  regarder quelques vidĂ©os et, au bout de quelques jours, il y a toujours le travail Ă  faire, il faut quand mĂȘme manger.

La personne rentre aprĂšs une journĂ©e difficile de travail, elle se met devant Youtube. Et lĂ , elle se dit : il y a machin, truc qui vient de sortir une vidĂ©o. Apparemment, ça a l’air intĂ©ressant pour pouvoir rĂ©soudre mon problĂšme.

Il a ce gars-lĂ  que j’aime beaucoup qui vient de sortir une vidĂ©o pour rigoler, on va se marrer un peu.

Puis, une heure plus tard, ils sont toujours en train de regarder des vidéos de divertissement.

Et ça, c’est un facteur trĂšs important qui explique la disparitĂ© entre le nombre d’abonnĂ©s et le nombre de vues chez tous les Youpreneurs. Il n’y a pas d’exception Ă  ça.

La seule exception possible, c’est si le Youpreneur met du divertissement dans ses vidĂ©os. Dans ce cas-lĂ , oui, s’il y a du divertissement, on peut avoir une bonne corrĂ©lation entre le nombre d’abonnĂ©s et le nombre de vues. En tout cas, un ratio qui est similaire ou plus proche de ce que les vrais youtubers ont.

Et ça, c’est une vĂ©ritable fenĂȘtre sur l’Ăąme humaine.

Vous savez si vous me suivez depuis un certain temps que j’aime bien donner des dĂ©fis dans mes vidĂ©os et qu’à chaque fois, je vous dis : « Je vous rappelle qu’on est sur la chaĂźne des gens qui se bougent et pas sur la chaĂźne des gens qui font semblant de se bouger. Donc, si vous faites partie des gens qui se bougent, laissez un commentaire pour me dire comment vous allez accomplir ce challenge. Et comme d’habitude, hallucinez entre le nombre de vues qu’ait la vidĂ©o et le nombre de commentaires et comprenez que la majoritĂ© des gens n’agissent pas ».

Si je vous dis ça, c’est parce que c’est vrai.

Bien sĂ»r, je ne suis pas en train de dire aussi que c’est le seul facteur. Je peux aussi m’amĂ©liorer dans la production de mes vidĂ©os, dans peut-ĂȘtre la constance, dans la qualitĂ©, dans diffĂ©rentes choses. Mais ceci est un facteur trĂšs important qui explique cette disparitĂ©.

Mais en mĂȘme temps, ce n’est pas trĂšs important parce que je vous pose la question : qu’est-ce que vous voulez ?

Est-ce que vous voulez avoir des vidĂ©os qui font des millions de vues, mais qui derriĂšre vous font Ă  peine gagner le Smic ou vous voulez des vidĂ©os qui ne font que quelques milliers de vues et qui ont un ratio beaucoup plus dĂ©favorable entre le nombre d’abonnĂ©s et le nombre de vues, mais derriĂšre un business qui vous permet de gagner confortablement votre vie et d’ĂȘtre libre puisque vous allez ĂȘtre complĂštement indĂ©pendant gĂ©ographiquement et vous allez pouvoir inspirer moins de personnes, mais des gens plus qualifiĂ©s qui vont ĂȘtre plus Ă  mĂȘme de se bouger ?

Moi, en tout cas, ça fait longtemps que j’ai fait le choix et c’est pour ça que je dis fiĂšrement que je ne suis pas un Youtuber, mais un Youpreneur.

Et vous, les rebelles intelligents, qu’est-ce que vous voulez ĂȘtre ? Un Youpreneur ou Youtuber ? Partagez-le dans les commentaires.

Si vous voulez devenir Youpreneur, sachez que le contenu en vidĂ©o, c’est trĂšs bien, mais il faut toujours penser encore aujourd’hui au contenu texte et mĂȘme aussi audio.

N’oubliez pas que Google reste le moteur de recherche le plus utilisĂ© dans le monde devant Youtube et qu’aujourd’hui, si vous ne publiez que sur Youtube, Instagram et Facebook, Google, vous n’allez quasiment rien Ă  voir de ce moteur de recherche.

Il faut toujours publier du contenu texte.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂