🍗🥑 1 an de jeûne intermittent, et jeûne de 3 jours : le Bilan

Pour célébrer ma 1ère année non stop de jeûne intermittent 16/8, j’ai fait un jeûne complet de 3 jours. Je vous partage le résultat de ces 2 expériences ici 🙂

Quelques références scientifiques :

– T. B. Osborne, L. B. Mendel, and E. L. Ferry, “The Effect of Retardation of Growth upon the Breeding Period and Duration of Life of Rats,” Science 45, no. 1160 (ce n’est pas tout jeune : March 23, 1917 !) http://science.sciencemag.org/content/45/1160/294
– Hoelzel, “Apparent Prolongation of the Life Span of Rats by Intermittent Fasting: One Figure,” Journal of Nutrition 31, no. 3 (March 1, 1946): 363–75, https://academic.oup.com/jn/article-abstract/31/3/363/4725632?redirectedFrom=fulltext.
– Y. Kagawa, “Impact of Westernization on the Nutrition of Japanese: Changes in Physique, Cancer, Longevity and Centenarians,” Preventive Medicine 7, no. 2 (June 1978) : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/0091743578902463.
– R. Conniff, “The Hunger Gains: Extreme Calorie-Restriction Diet Shows Anti-aging Results,” Scientific American, February 16, 2017, https://www.scientificamerican.com/article/the-hunger-gains-extreme-calorie-restriction-diet-shows-anti-aging-results/.

La restriction calorique :
– “Calorie Restriction in Biosphere 2: Alterations in Physiologic, Hematologic, Hormonal, and Biochemical Parameters in Humans Restricted for a 2-Year Period,” Journals of Gerontology, Series A: Biological Sciences and Medical Sciences 57, no. 6 (June 2002): https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12023257.
– “Change in the Rate of Biological Aging in Response to Caloric Restriction: CALERIE Biobank Analysis,” Journals of Gerontology, Series A: Biological Sciences and Medical Sciences 73, no. 1 (January 2018): 4–10, https://academic.oup.com/biomedgerontology/article/73/1/4/3834057.

– Vidéo complémentaire “🥑 J’ai testé le JEÛNE pendant un week-end (92/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=ABJFYjIu9BA&list=PLlNaq4hbeacQc4dlU08WU1sX8A9RGjUMb&index=90
– La vidéo “40 Days of Water Fasting” : https://www.youtube.com/watch?v=tX1729Nv6pc

► Recevez gratuitement l’extrait offert du livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” – Les 3 principes pour réussir dans tous les domaines de votre vie : https://olivier-roland.com/3-principes-yt/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=jeûneintermittentjeûnede3jours

► Venez rejoindre des milliers de Rebelles Intelligents entrepreneurs dans le groupe Telegram https://t.me/rebellesintelligents, pour votre dose quotidienne de conseils et stratégies pour développer votre entreprise, devenir plus productif et plus serein, et réaliser ce qui vous tient à coeur.

(Si vous ne connaissez pas Telegram, c’est comme WhatsApp mais en plus privé. Vous pouvez l’installer gratuitement sur votre smartphone ou tablette sur https://telegram.org/ ) 🙂

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DéveloppementPersonnel

https://youtu.be/CM4dx4WNjzk

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “🍗🥑 1 an de jeûne intermittent, et jeûne de 3 jours : le Bilan” :

 

Salut les rebelles intelligents !

Est-ce que ça vous est déjà arrivé d’avoir envie de tenter un jeûne, que ce soit un jeûne de plusieurs jours ou tout simplement le jeûne intermittent ?

Cela fait un an pile-poil que j’ai démarré le jeûne intermittent dans sa variation 16 : 8, je vais revenir sur ce que c’est, juste après. Et pour fêter ça, je fais un autre jeûne de 3 jours.

Là, au moment où je tourne cette vidéo, ça fait déjà 28 heures que j’ai pris mon dernier repas.

« Eh oui, les amis. Ça, c’est mon déjeuner du premier jour, du lendemain de démarrage de mon jeûne intermittent. »

Et j’ai déjà fait un jeûne de 60 jours en 2 jours et 3 nuits, de vendredi soir à lundi matin. En 2018, j’ai fait une vidéo sur le sujet.

D’abord, pourquoi je jeûne ?

Je fais ça avant tout pour me donner un challenge, un défi, et en second lieu seulement pour des raisons de santé.

En fait, j’ai lu plusieurs études qui disent qu’à la fois, le jeûne intermittent et le jeûne tout court sont excellents pour la santé, mais je cherche toujours des moyens de me challenger, de me dépasser et sortir de ma zone de confort parce que c’est ça qui nous fait grandir.

Et je me suis dit qu’après cette expérience de 60 heures sans manger, ce serait intéressant de faire du jeûne intermittent pendant une longue période.

D’abord, qu’est-ce que c’est que le jeûne intermittent ?

Il s’agit de faire un jeûne tous les jours pendant plusieurs heures.

Tout à l’heure, je vous ai dit que je pratique la forme 16 : 8. En fait, c’est la forme la plus standard. Qu’est-ce que ça veut dire ?

Ça veut dire qu’on va jeûner 16 heures tous les jours et on va manger pendant 8 heures. Et c’est, pour moi, la forme la plus facile à faire parce qu’il vous suffit tout simplement de sauter votre petit déjeuner.

Puisqu’en gros, vous mangez entre midi et 20h, vous avez le droit d’ailleurs à un petit snack au milieu. Vous pouvez très bien prendre l’équivalent du petit déjeuner au milieu de votre après-midi, ce n’est pas interdit. Vous mangez votre dernier repas à 20h et, du coup, ça vous fait 16h de jeûne jusqu’au moment où vous mangez votre déjeuner.

Ça fait un an que j’ai démarré ça et je dois vous dire que c’est pour moi extrêmement facile à faire et je n’ai vraiment eu aucun problème pour ça. Ok, parfois, je ressens la faim le matin, mais c’est extrêmement facile de résister à ce signal.

C’est d’ailleurs un des gros avantages du jeûne, que ce soit le intermittent ou le normal, c’est que ça vous apprend à moins respecter le signal de la faim et les autres stimuli de votre corps. C’est avant tout pour ça que je l’ai fait.

Et ça, déjà, ça vous donne un effet de santé indirect. C’est que comme vous respectez moins votre signal de faim, vous êtes moins tenté de vous empiffrer de choses inutiles, de snacker en dehors des heures de repas… des choses qui vous font grossir et qui, en général, ne sont pas de la nourriture de bonne qualité.

Vraiment, ça a été facile pour moi. Il y a plusieurs fois où j’étais tenté. Quand j’étais en vacances avec ma famille au Maroc, il y avait des membres de ma famille qui ne comprenaient pas trop la démarche, qui essayaient de me faire manger le matin de manière très amicale, bien sûr. A chaque fois, j’ai dit « non, mais écoute, moi, j’attends midi, c’est comme ça. »

Alors, je ne l’ai pas fait de manière absolument carrée. Ça pouvait m’arriver de manger à 21h, et dans ce cas-là, ce que je faisais, c’est que j’attendais jusqu’à 13h tout simplement pour respecter la règle du 16 : 8.

Ce n’était pas les mêmes horaires exacts chaque jour et il y a des jours où je n’ai pas fait très attention à l’heure à laquelle je mangeais le soir, ni à l’heure à laquelle je mangeais le midi. Mais grosso modo, j’ai respecté ça parce qu’encore une fois, c’est ça aussi l’intérêt, c’est que vous n’avez pas besoin de faire des formules et des équations chaque jour. Vous sautez votre petit déjeuner, et grosso modo, à une demi-heure, une heure près, vous êtes dans la cible.

Au niveau des bénéfices santé, je vous ai mis plusieurs liens vers des études. Je vous donne la théorie de base.

L’idée, c’est qu’en fait, votre corps ressent la faim régulièrement parce qu’il va aller puiser dans vos réserves, donc ça va tout simplement diminuer votre poids et faire en sorte que votre taux de graisse reste à un niveau bas. Et en théorie, c’est censé aussi aller chercher des choses qui autrement pourraient se transformer en choses plus dangereuses.

Il y en a qui disent, par exemple, que ça permet de se débarrasser de cellules précancéreuses, ce genre de chose.

Je n’ai pas été cherché plus loin que ça parce que je vous l’ai dit, avant tout, j’ai fait ça pour le défi intellectuel. Mais il y a quand même pas mal d’études qui montrent que de toute façon, même si on ne connait pas exactement les mécanismes, c’est bénéfique pour la santé, y compris le fait de faire un jeûne complet de temps en temps.

La chose la plus facile à mesurer pendant ce défi de jeûne intermittent d’un an, ça a été mon poids. Et pour ça, j’ai utilisé cette magnifique balance de Withings. Ceci n’est pas une page publicitaire, je le précise, je ne suis pas affilié avec eux ou quoi que soit, c’est juste que depuis 2010, j’utilise leur balance connectée, leurs différents modèles.

Mais le gros intérêt, c’est que dès que vous vous pesez, c’est envoyé immédiatement dans le Cloud. Et à côté de ça, j’ai aussi une montre Withings qui mesure mon rythme cardiaque et tout ça.

J’ai vraiment un bon baromètre de ma santé. Et ce qui est top, c’est que du coup, sans effort supplémentaire, j’ai l’historique complet de mon poids depuis 10 ans. On va regarder si le fait d’avoir fait un an de jeûne intermittent, ça a eu un impact ou pas.

Voilà le graphe de mon poids sur 10 ans chez Withings. On peut voir que la toute première mesure, elle a été prise le 27 janvier 2010, donc ça commence à dater. Et on voit qu’à l’époque, j’étais quand même assez gringalet, je faisais moins de 70 kilos, je fais 1m80.

A peu près à partir de ce moment-là, je me suis mis à faire de la muscu et on voit que j’ai eu de la prise de masse régulière. J’aimerais dire que c’est avant tout du muscle, mais on voit aussi que la masse grasse a augmenté.

Il ne faut pas trop faire attention ici au pourcentage parce que la méthode de mesure, c’est un courant électrique par les pieds dans la balance, ce n’est vraiment pas précis, mais j’ai aussi pris un peu de masse grasse en même temps.

Et ici, c’est l’IMC, le ratio poids-taille qui doit rester dans certains paramètres, typiquement entre 20 et 25 pour que ça reste simple.

Et d’ailleurs, pour l’anecdote, cette grosse chute que vous voyez ici en 2013, c’est quand j’ai testé le régime que Tim Ferriss recommande dans son livre « The 4-Hour Body » qui était traduit en français par le titre « Un corps d’enfer en 4 heures par semaine ».

C’est un régime très simple. Vous ne buvez pas de calorie, donc vous évitez tous les soda. Ça, déjà, ça fait depuis des années que je le fais, donc ce n’est pas un problème. Vous évitez de manger tout ce qui est blanc, sauf blanc d’œuf et poisson. Et vous évitez tout ce qui est pain notamment, tout ce qui est féculent. Et vous avez un cheat day par semaine, donc deux cheats meals, deux repas de triche, vous pouvez manger ce que vous voulez.

Vous voyez que cela a été radical. J’ai perdu 4 kilos en même pas un mois. Par contre après, dès que je me suis mis à manger normalement, je suis revenu au poids habituel et je suis resté sur la même tendance.

Après ici, quand j’étais à 76, je me suis rendu compte que j’étais allé trop loin et j’ai repris le même régime de Tim Ferriss avec un peu du yo-yo, une tendance quand même à la hausse qui vient en partie aussi du fait que je fais de la musculation.

J’ai commencé donc ce jeûne intermittent en juillet 2019.

Alors, je n’ai pas forcément autant de granularité dans les mesures que ce que j’aimerais parce que je voyageais beaucoup à ce moment-là, je n’avais pas forcément accès à ma balance. Ça a pu m’arriver de mettre des données de manière manuelle dans l’application en pesant sur des balances normales, tout simplement.

Mais on voit quand même que la tendance est claire. Il y a une nette base puisqu’on part de 75,3 le fin mai, début juin, jusqu’à 71,5 le 3 avril. Et à partir de 3 avril, on a une montée. Et qu’est-ce qui s’est passé ? A partir de ce moment-là, il y a eu le confinement. Et clairement, même si je faisais attention à faire le 7 minutes workout, à faire du sport, dès que la salle de gym est ouverte, j’y suis retourné, mais moins d’activité physique quand même, sans compter que je voyage énormément. Je ne suis jamais resté aussi longtemps dans un endroit depuis avant 2010.

Donc, on voit clairement qu’il y a un net effet de jeûne intermittent entre ici et là. Ça a un impact sur le poids.

Dans mon cas, ce n’est pas grand-chose. Je n’étais pas obèse non plus, j’ai perdu 3 kilos, mais ça se voit quand même. Le ventre est plus plat, il y a moins de graisse dans le reste du corps là où ça peut se stocker.

Comme vous pouvez le voir, ça a eu un impact important sur mon poids. Ce n’est pas non plus une pilule magique, mais clairement, je vois l’intérêt de ça. Déjà, on gagne du temps le matin parce qu’on n’a pas besoin de prendre de petit déjeuner.

En termes d’énergie, moi, je ne suis pas quelqu’un du matin, j’ai dû mal à démarrer, et je vais plutôt commencer à être productif en fin de matinée, début d’après-midi. Je n’ai pas remarqué de changement d’énergie énorme, que ce soit en bien ou en mal.

Etant donné que c’est facile que j’aime bien cette idée de faire quelque chose un peu différemment, qu’il y a quand même des bénéfices santé qui sont démontrés et que ça vous fait gagner du temps, j’ai décidé d’adopter ce défi.

En fait, aujourd’hui, j’ai complètement intégré ce défi à ma vie au point même que pour moi, ce n’est plus du tout un challenge. C’est juste comme ça que je vis. Pour moi, c’est la même chose que de me brosser les dents ou d’essayer de manger sainement.

J’essaie de respecter du mieux possible cette règle des 16h. Bien sûr, quand je voyage, ça peut ne pas être facile mais j’essaie aussi de respecter ça.

D’ailleurs, étant donné que j’ai perdu du poids avec le jeûne intermittent, c’est aussi probable que dans l’ensemble même si ça m’arrive de prendre des snacks santé, typiquement, ça va être des fruits ou des amandes, des noix, ce genre de choses l’après-midi, ça montre aussi que je mange moins de calories.

Ça peut être aussi parce que selon la théorie, le corps va aller chercher justement les réserves quand il a besoin d’énergie alors qu’il n’a pas de nourriture. Mais on sait que, et ça, cela a été prouvé, quand vous faites en sorte que les animaux mangent un tiers moins que d’habitude, leur espérance de vie va s’allonger d’un tiers et ils vont aussi avoir beaucoup moins de cancer, de diabète, de maladie cardiovasculaire…

Ça a été prouvé dans tous les mammifères y compris jusqu’au grand singe. Pas chez l’homme parce que les tests demandent trop de temps et ça pose aussi des problèmes éthiques. C’est 99% sûr que ça s’applique aussi à l’être humain.

Là, bien sûr, je n’ai pas diminué de 33% mon apport en calorie, mais probablement que ça explique aussi une partie des bénéfices santé.

Comment je me sens maintenant après 28 heures sans manger ?

Je ressens la faim. Je ne suis pas obligé de l’écouter. C’est ça qui est beau. Ça reste juste un signal et on y accorde de moins en moins d’importance, en fait.

Parmi ceux qui regardent, qui n’ont jamais pensé à faire ça et qui se disent « Mais comment on peut tenir 3 jours sans manger ? », j’ai un ami Steve Pavlina qui est un grand blogueur de développement personnel américain qui a fait un jeûne de 40 jours. Pendant 40 jours, il n’a fait que boire de l’eau. Il a survécu.

Ce qui est génial, c’est que c’est un blogueur et youtubeur, donc il a documenté son défi. Il a fait une vidéo par jour pendant tout son défi de 40 jours.

Et ce qui est génial, c’est que du coup, vous pouvez comparer parce que vous pouvez comparer la vidéo qu’il a faite le premier jour avec la vidéo qu’il a faite au bout de 40 jours. Et comme vous pouvez le voir, on voit qu’il a quand même pas mal maigri, mais il n’empêche qu’il a réussi à survivre.

Donc, s’il a réussi à survivre, et ce n’est pas le seul à ne pas manger pendant 40 jours, vous, vous pouvez survivre pendant 24 heures, 48 heures, 72 heures sans aucun problème. Je vous invite aussi à envisager de vous lancer dans ce défi. C’est vraiment une expérience extraordinaire.

Et d’ailleurs, regardez Steve Pavlina, il a même fait une vidéo quand il a cassé le jeûne en mangeant une myrtille.

Quand on voit ce qu’il a fait, tout de suite, 3 jours, ça ne parait rien du tout et ça aide aussi à avoir des comparaisons comme ça, à moins faire attention à ce signal. Et ça ne m’a pas empêché d’ailleurs de faire du sport.

« Là, je viens juste de faire mon 7 minutes workout ou ma séance de sport de 7 minutes. J’en parle dans « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études », petite page publicité. Donc là, ça fait 26 heures que j’ai démarré le jeûne. Faire du sport, c’est un bon moyen. D’ailleurs, parenthèse, c’est là où vous voyez que vous avez fait une bonne séance et que vous devez prendre votre respiration pour pouvoir parler à la fin.

Ce n’est pas mal de faire du sport sous jeûne. Ça augmente le challenge, on va dire. Là, ce n’était que 7 minutes, ça va. Mais si jamais vous testez le jeûne, ne négligez pas le sport. »

Voilà en tout cas mon état au bout de 28 heures, et grâce à la magie du montage vidéo, on va avancer dans le temps pour voir ce qui se passe ensuite.

« Là, il est 10h30, donc ça fait quasiment 48 heures que j’ai commencé le jeûne. Et oui, je commence à ressentir quand même pas mal la faim. En plus, il y a mon petit frère qui m’a envoyé une vidéo de quelqu’un qui a pratiqué le jeûne pendant 7 jours. Et dans cette vidéo, il y a des supers bons plats, donc ça m’a fait pas mal saliver.

Là, je sens que l’énergie est un peu basse, mais on va continuer. Justement, ça fait partie du jeu de ressentir la faim, de voir ce que c’est et puis de ne pas respecter ce signal trop.

Voilà quel va être mon repas du midi, le même qu’hier, ça ne change pas. Il y en a certains parmi vous qui m’ont dit sur Instagram « Oui, mais attends, tu fais un jeûne, tu ne devrais pas boire de café. » Il n’y a pas de calorie dans le café, donc je me permets ce petit écart par rapport à la norme, par rapport au dogme, puisque je fais ça avant tout comme un défi de l’esprit et moins dans un objectif santé même si c’est important. Mais je commence quand même à le ressentir.

Les amis, il est 14h, ça fait 48 heures exactement que j’ai démarré le jeûne. Je commence à le sentir surtout que là, j’étais en train de travailler à la terrasse d’un café et ça sentait la bouffe.

Ça fait partie du challenge de se faire un peu du mal comme ça et puis de résister aux tentations.

J’avoue que là quand même, je commence à sentir une petite baisse d’énergie. Je ne me sens pas à faire des activités qui demandent de l’énergie, genre faire du sport et tout ça. Mais, je vais visiter un appart, c’est une activité relativement tranquille et ça devrait bien se passer.

Voilà, après une bonne séance de travail, ça va mieux. Là, je ne ressens quasiment plus rien. C’est les montagnes russes. On le sent beaucoup et puis après, ça disparaît. Puis après, ça revient et puis après, ça disparaît. Et clairement, faire des choses qui occupent vraiment l’esprit à fond, c’est extrêmement utile les amis et c’est quand même très faisable.

Mais j’avoue que je pense de plus en plus au moment où je vais rompre le jeûne et au moment où je vais me faire plaisir, où je vais me faire un cheat meal, un repas de triche où là, on va tout exploser.

Les amis, voilà. Là, j’ai passé un petit moment à méditer, juste en face de ce paysage, ma foi, très sympathique. C’est aussi une bonne manière d’occuper son esprit sans faire une activité qui est trop demandeuse de l’énergie : méditer. Là, j’ai médité 15 minutes. Ça me permet d’oublier la faim.

Je me suis demandé au début : est-ce que je ne vais pas, au contraire, me concentrer davantage sur ma faim ? Mais non. Quand même le jeu, c’est de se concentrer sur sa respiration, de faire attention quand vos pensées divaguent, de revenir. En fait, ça occupe suffisamment l’esprit pour qu’on ne s’occupe pas de ça.

Les amis, c’est le matin du troisième jour. Là, quelques heures avant de prendre le repas, franchement, ce matin, déjà je ne sentais quasiment pas la faim, voire même pas du tout. Et j’avais une excellente énergie, pas une énergie physique mais une excellente énergie mentale. Même maintenant, j’ai une clarté d’esprit, une sorte de bien-être qui est assez impressionnant.

Je suppose que c’est lié au jeûne. Est-ce que je peux ressentir un bien-être comme ça sans le jeûne ? Peut-être, mais c’est vraiment impressionnant. Limite, j’ai envie de repousser d’un jour la rupture du jeûne.

Après, je fais ça avec ma campagne et je lui ai promis que si elle m’accompagnait, on casserait le jeûne ensemble. Mais, waouh ! C’est impressionnant.

Après, au niveau énergie physique, on ne va pas se mentir, je ne suis pas non plus en mode « Ok, on va faire un marathon maintenant ». Ça, c’est clair. Mais, ça va. Je m’attendais à pire que ça et la vie est belle.

Ça y est, le moment fatidique est arrivé : 72 heures de jeûne. Je vais arrêter là.

Pour rompre le jeûne, il faut y aller mollo. Là, je le trouve compliqué, donc là, j’ai pris une salade entièrement végétarienne avec beaucoup de feuilles de salade, de betterave, du quinoa, un peu de feta comme vous pouvez le voir. Je ne sais pas ce que c’est, ça doit être des noisettes. C’est vraiment très sain et ça va être très sympa.

C’est parti, ma première bouchée en 72 heures. Ça fait vraiment plaisir. Oui, je vais me régaler.

Voilà les amis, j’ai fini mes salades quasiment. Je me fais aussi plaisir avec un petit smoothie au gingembre, histoire de se rebooster un peu. Oui, cela fait toujours plaisir. »

Voilà, les amis, nous sommes le lendemain de ma rupture du jeûne. Ça fait plaisir de remanger. Ça fait aussi plaisir de se challenger un peu.

D’ailleurs, est-ce que ce défi a eu un impact sur mon poids ? On va voir ça immédiatement.

Là, on peut voir que juste la veille du démarrage du jeûne, j’étais à 73,3. Le lendemain, j’avais pris 2 kilos, le lendemain du démarrage du jeûne, mais après, on voit très clairement la tendance vers le bas puisque j’ai perdu 2 kilos en 2 jours. Et probablement que si j’avais continué mon jeûne, jusqu’à une certaine limite bien sûr, ça aurait continué à descendre.

Probablement que le corps à ce moment-là consomme les réserves de graisse les plus accessibles et qu’après, il devient plus économe en énergie. Je ne sais pas trop comment ça fonctionne mais voilà

Ici, vous pouvez voir d’ailleurs que le taux de masse grasse, il était mesuré à 17,9 le deuxième jour et à 20,6 le troisième. Ce qui, bien sûr, n’a absolument aucun sens.

Ça montre bien que les mesures de taux de graisse, les balances impédance mètres avec le courant électrique dans les pieds, ce n’est vraiment pas fiable.

Ce n’était pas le but de perdre du poids, mais on voit que ça peut être efficace, même si clairement je vais en reprendre après. En tout cas, on voit qu’évidemment, le corps se mange lui-même, va consommer de l’énergie où il peut la trouver.

Le bilan de tout ça, c’est que ce n’est pas si dur honnêtement de faire un jeûne de 72 heures, mais c’est comme pour tout, il faut s’accrocher. Il y a des moments où on est très tenté d’abandonner, en particulier quand on voit de la nourriture autour de nous et quand on sent les bonnes odeurs de ce qu’on n’a pas eu pendant plusieurs dizaines d’heures, mais ça reste raisonnable comme défi vraiment.

Ce que j’aime beaucoup finalement dans le jeûne, c’est son universalité. C’est que tout le monde peut le faire. Vous n’avez besoin d’aucun matériel.

Si vous êtes dans un HLM, dans une banlieue pourrie et que vous n’avez rien à faire et que vous vous demandez quel type de challenge vous pourrez faire, vous pouvez arrêter de manger.

Si vous êtes en prison, vous pouvez arrêter de manger. Il n’y a rien qui t’empêche d’arrêter de manger. C’est juste quelque chose que tout le monde peut faire pour se challenger intellectuellement et physiquement.

Donc, je pense que vraiment, tout le monde devrait au moins tester une fois dans sa vie le fait de faire un jeûne de 24 heures ou de 48 heures, voire plus.

Alors, attention, si tu as une maladie chronique et des problèmes de santé, consulte ton médecin avant. Et évidemment, c’est fortement conseillé aux femmes enceintes de faire ça.

Après, tu peux aussi tenter le jeûne intermittent. Là, je me remets au jeûne intermittent. Ça fait un an que je le pratique et j’adore ça. Comme j’ai dit, ça fait aujourd’hui partie de mon quotidien, donc je ne vais pas arrêter, je continue à sauter le petit déjeuner.

Et je pense que c’est important qu’on se challenge régulièrement et qu’on fasse un challenge comme ça qui est un peu au-dessus de la moyenne en difficulté au moins une fois par an.

Je recommande notamment à toutes les personnes qui boivent de l’alcool de faire au moins un défi 30 jours sans alcool chaque année. Là, je ne l’ai pas encore fait cette année, mais je l’ai fait en 2018 et 2019, et clairement, je le ferai avant la fin de l’année.

Je recommande à tous ceux qui adorent les jeux vidéo d’arrêter de jouer aux jeux vidéo pendant 30 jours. Si vous le pouvez, faites une cure de médias sociaux pendant peut-être pas 30 jours mais pendant 7 jours… Ou partez vraiment en vacances sans votre ordinateur pour arrêter d’être addict à Internet.

Si vous regardez trop de vidéo YouTube, et même si c’est sur ma chaîne, pareil, faites un défi d’au moins 7 jours jusqu’à X jours… tu as compris l’idée.

Maintenant, la question que je te pose cher rebelle intelligent, c’est : est-ce que tu vas te lancer dans un défi là prochainement ? Est-ce que tu vas faire un jeûne, un vrai jeûne ou un jeûne intermittent ? Est-ce que tu vas faire un autre défi comme arrêter l’alcool pendant X jours, arrêter les jeux vidéo… ?

Prends quelques instants ou même quelques moments, ça peut même être des heures ou des jours pour réfléchir, il n’y a pas d’urgence mais ne procrastine pas non plus, et puis, lance-toi.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂