🌮 Comment crĂ©er une entreprise au service de VOTRE vie, plutĂŽt que l’inverse

Business Web au Soleil 2018 | Comment crĂ©er une entreprise au service de VOTRE vie, plutĂŽt qu’une vie au SERVICE de votre ENTREPRISE ?

â–ș Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant Ă  ma chaĂźne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

â–ș Cliquez ici pour ĂȘtre prĂ©venu gratuitement par email quand une nouvelle vidĂ©o est publiĂ©e ! 😉 https://olivier-roland.tv/videos/?utm_source=youtube&utm_medium=descri&utm_content=businessservicesavie

– VidĂ©o complĂ©mentaire “Comment une entreprise ASYNCHRONE peut ĂȘtre au SERVICE de votre VIE (33/365)” : https://www.youtube.com/watch?v=9EDmTquhdHc&t=0s&index=275&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph

â–ș Pour aller plus loin :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/ – une sĂ©lection de livres rares et exigeants pour changer de vie
https://blogueur-pro.net/ – Devenez libre et indĂ©pendant financiĂšrement grĂące Ă  votre blog
https://habitudes-zen.net/ – Vivre une vie zen et heureuse
https://devenez-meilleur.co/ – Le dĂ©veloppement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour ĂȘtre prĂ©venu chaque matin Ă  7H quand une vidĂ©o gĂ©niale est publiĂ©e, pour dĂ©marrer la journĂ©e avec une pĂȘche d’enfer ! 🙂

â–ș Qui suis-je ?

DĂ©couvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter l’Ă©cole pour crĂ©er ma premiĂšre entreprise. Je n’avais qu’une envie : ĂȘtre libre. AprĂšs avoir surmontĂ© de nombreux obstacles, j’ai rĂ©ussi Ă  mettre mon entreprise au service de ma vie, plutĂŽt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de crĂ©ateurs Ă  ĂȘtre plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaßne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

#RebellesIntelligents #DĂ©veloppementPersonnel

https://www.youtube.com/watch?v=xGfs_WiUvfA

Transcription texte (littĂ©rale) de la vidĂ©o “🌮 Comment crĂ©er une entreprise au service de VOTRE vie, plutĂŽt que l’inverse” :

Intervenant : Salut Olivier.

Olivier Roland : ça va et toi ?

Intervenant : Je sais que ton mantra, c’est de dire qu’une entreprise, c’est toujours au service


Olivier Roland : Oui, de crĂ©er une entreprise au service de sa vie plutĂŽt que l’inverse.

Intervenant : VoilĂ , c’est ça. Et qu’est-ce que tu pourrais conseiller aux gens qui ont envie de monter une entreprise qui est au service de leur vie parce qu’il y a beaucoup de gens qui travaillent Ă©normĂ©ment ?

Olivier Roland : DĂ©jĂ  quand vous dĂ©marrez votre business, je ne vous recommande pas d’avoir automatiquement cette approche-lĂ . Au dĂ©but quand vous dĂ©marrez, vous avez le couteau entre les dents et vous allez chercher tous les clients possibles. C’est clair, on ne fait pas dans la dentelle. Votre but dĂ©jĂ , c’est la survie, c’est l’atteinte de ce qu’on appelle le seuil minimum de rentabilitĂ© qui en gros est le moment oĂč vous avez suffisamment de l’argent qui rentre pour compenser les dĂ©penses.

Une fois que vous avez fait ça et que votre business est rentable, vous allez pouvoir vous intĂ©resser Ă  comment l’automatiser


C’est bien d’avoir l’approche de l’automatisation dĂšs le dĂ©part pour ne pas commettre certaines erreurs. Mais au final, qu’est-ce qui diffĂ©rentie un biseness qui tourne sans vous d’un business oĂč vous ĂȘtes au four et au moulin ?

C’est avant tout justement une approche qui est diffĂ©rente, c’est la mĂȘme diffĂ©rence qui est entre un homme-orchestre et un chef d’orchestre.

Comme vous ĂȘtes homme-orchestre, vous jouez tous les instruments en mĂȘme temps. Si vous n’ĂȘtes pas lĂ , il n’y a pas de musique. Comme vous ĂȘtes chef d’orchestre, vous faites en sorte que tous les musiciens jouent en harmonie ensemble, vous n’avez pas besoin de jouer de la musique. Vous n’avez mĂȘme pas besoin de savoir jouer d’un instrument, on ne vous demande pas cela. Votre compĂ©tence technique, elle n’est pas dans l’instrument en tant que tel, elle est dans le fait de faire jouer les gens en harmonie de la maniĂšre la plus efficace et sympathique possible.

ConcrÚtement, comment ça se traduit dans un business ?

Quand vous travaillez sur votre boĂźte, vous ĂȘtes un chef d’orchestre. Quand vous travaillez dans votre boĂźte, vous ĂȘtes un homme-orchestre.

Cela veut dire que si j’ai une heure Ă  passer dans mon business, si je vais m’occuper de la comptabilitĂ© par exemple, je travaille dans mon business. Par contre si je mets en place un processus pour dĂ©lĂ©guer efficacement la comptabilitĂ© Ă  mon comptable, je travaille sur mon business, parce que je mets en place un processus qui va fonctionner sans moi ou avec une intervention minimale de ma part. Et ça, ça marche dans Ă  peu prĂšs tout.

Finalement, beaucoup des gens ne se crĂ©ent pas un vrai business, ils se crĂ©ent leur job dans l’entreprise, ce qui est dĂ©jĂ  pas mal, mais du coup, ils partent de leur compĂ©tence technique du genre : « Je suis un bon plombier, je suis un bon plombier employĂ©, donc pourquoi je ne serais pas un bon plombier entrepreneur ? »

Pourquoi pas ?

Et ce n’est pas parce que vous ĂȘtes un bon plombier que vous ĂȘtes un bon entrepreneur parce qu’un bon entrepreneur ne doit pas forcĂ©ment ĂȘtre bon en plomberie, mais il doit ĂȘtre bon en stratĂ©gie commerciale, en marketing, en vente, en gestion financiĂšre, en management, en recrutement


Et souvent d’ailleurs, le recrutement et le management, c’est des Ă©tapes extrĂȘmement difficiles pour les solopreneurs qui doivent se dĂ©velopper.

Je parle en connaissance de cause parce que moi, ça a Ă©tĂ© des catastrophes mes premiers recrutements et aprĂšs, je ne savais pas manager. Donc, j’ai fait beaucoup d’erreurs Ă  ce niveau-lĂ .

Ça, ça vient avec le temps. Je ne veux pas non plus les gens qui dĂ©marrent, vous crĂ©ez votre job, vous ĂȘtes homme-orchestre, c’est trĂšs bien en dĂ©but, mais ayez cette approche.

Et une des clĂ©s pour avoir cette approche est d’envisager votre business mĂȘme si cela ne va pas ĂȘtre le cas comme le prototype d’une franchise.

Vous imaginez votre business comme si vous alliez le repiquer ailleurs dans plein d’endroits diffĂ©rents. Et pour ça, il y a plein de choses Ă  faire, notamment vous devez documenter vos processus, rĂ©flĂ©chir Ă  vos processus, c’est-Ă -dire comment votre boĂźte fonctionne et les documenter.

Quand vous allez partager et montrer quelque chose Ă  un de vos employĂ©s, aujourd’hui, la plupart des tĂąches sont sur un ordinateur, enregistrez votre Ă©cran quand vous faites cela. Cela fait une vidĂ©o.

Si vous montrez quelque chose, la personne va se rappeler de la moitiĂ©. Au bout d’une semaine, si elle ne se rappelle plus de quelque chose, soit elle va le faire mal, elle va devoir vous appeler. C’est ça aussi qui fait que les entrepreneurs sont dĂ©bordĂ©s, c’est qu’ils sont le centre de l’attention, le centre des connaissances dans leurs boĂźtes. Et plutĂŽt que de faire ça, vous enregistrez votre Ă©cran au mĂȘme moment oĂč vous l’expliquez et comme ça, la personne a une vidĂ©o.

Elle peut revenir en arriĂšre, la suivre Ă  son rythme. Si jamais elle a un trou de mĂ©moire, elle peut la regarder Ă  nouveau, elle n’a plus jamais besoin de vous solliciter Ă  nouveau et tout de suite, ça vous libĂšre Ă©normĂ©ment de temps.

Quand vous avez ce rĂ©flexe, c’est Ă©norme en termes d’efficacitĂ©.

Pareil, si vous devez former quelqu’un, si cette personne parle de former quelqu’un, vous lui montrez la vidĂ©o, ça fait gagner Ă©normĂ©ment de temps.

Pareil, si vous expliquez quelque chose en vrai dans la vraie vie, vous avez normalement sur vous un incroyable appareil qui est votre smartphone, vous le sortez et vous enregistrez ou vous vous filmez, vous faites un enregistrement audio au moment oĂč vous expliquez ce que vous expliquez. Ça vous fait une procĂ©dure tout simplement.

« La semaine de 4 heures », l’auteur l’explique bien quand mĂȘme.

DĂ©jĂ  le titre, c’est un titre marketing qu’il a trouvĂ© aprĂšs des tests, il l’explique dans le bouquin et quand vous dĂ©marrez, c’est ce que j’ai dit tout Ă  l’heure, il faut mettre le couteau entre les dents et peu importe, tu ne comptes pas tes heures et tu y vas Ă  fond pour tout donner.

Mais c’est une fois que tu as ça, ça peut ĂȘtre l’objectif dĂšs le dĂ©part. Moi, ça m’a donnĂ© Ă©normĂ©ment d’énergie et de motivation.

Quand j’ai lu « La semaine de 4 heures », je me suis dit : je vais crĂ©er un business comme ça. Au dĂ©but, je n’ai pas comptĂ© mes heures. Mais aujourd’hui, je voyage plus de 6 mois par an, j’inspire des centaines de milliers de personnes et je ne me sens pas trĂšs stressĂ©.

J’ai des pĂ©riodes oĂč je travaille beaucoup, oĂč je suis un peu stressĂ©, mais c’est trĂšs cool parce que je sais que ça ne va pas durer et mĂȘme Ă  la limite, je kiffe.

Quand je fais un gros lancement de produit tous les ans, pendant 2 semaines, je suis en mode chinois, 70 heures par semaine, je suis le moine dans sa cave. Mais je kiffe parce que je sais que ce n’est que 2 semaines dans l’annĂ©e et qu’aprĂšs, je peux partir sur une Ăźle tropicale me relaxer un peu, ça va ĂȘtre trĂšs sympa.

Il y a un sacrifice Ă  faire, mais vous pouvez utiliser ce modĂšle comme une motivation au dĂ©part pour vous donner de l’énergie.

Intervenant : Merci Olivier.

Vous avez aimĂ© cette vidĂ©o ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement Ă  la chaĂźne Youtube ! 🙂