Une erreur DRAMATIQUE qui FREINE votre succès

Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo géniale est publiée ! 😉
<a href=”https://olivier-roland.tv/videos” target=”_blank” rel=”nofollow”>https://olivier-roland.tv/videos

Aujourd’hui je partage avec vous une erreur dramatique que j’ai fait et qui a fortement ralenti ma progression dans un domaine qui comptait beaucoup pour moi : les relations sociales et les femmes 🙂 .

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

http://youtu.be/x8peS8pG2C4

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Une erreur DRAMATIQUE qui FREINE votre succès” :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors, je suis toujours à Amsterdam au Pays-Bas et je voulais partager avec vous aujourd’hui quelque chose de très important dont je n’avais pas compris la notion pendant très longtemps. Et du coup, ça a fortement freiné mon succès, ma progression dans un domaine qui comptait beaucoup pour moi. Parce que vous savez, si vous suivez mes vidéos depuis un moment, je vous l’ai déjà dit plusieurs fois, je suis un ancien timide en fait. J’étais quelqu’un de très renfermé quand j’étais adolescent, vraiment un vrai geek, quelqu’un qui était à fond dans son ordinateur, qui était assez asocial, qui avait peu d’amis. Je n’osais pas du tout parler aux femmes. Les filles, à l’époque, c’était quelque chose qui me terrifiait. Et j’ai beaucoup, beaucoup souffert de ça pendant longtemps.

Et il y a quelque chose de très important qui m’a empêché de progresser à ce niveau-là. C’est que je n’acceptais pas de réaliser que, oui, j’étais vraiment mauvais en relation sociale, en séduction, dans mes relations avec les femmes et avec les gens en général. Et je n’acceptais pas de le dire et d’en parler ouvertement parce que j’en avais honte, en fait. J’en avais honte. C’était quelque chose que je ne voulais pas en parler parce que c’était …. Ça se voyait pourtant. Ça se voyait comme le nez au milieu du visage, mais je ne sais pas, je faisais un peu la politique de l’autruche. Je mettais ma tête dans le sable en espérant qu’on ne voit pas mon énorme cul qui dépasse alors que ça se voyait énormément. Et c’est quelque chose qui a énormément freiné mes progrès dans un domaine qui, pourtant, m’importe énormément. C’est-à-dire j’avais vraiment envie à l’époque au fond de moi d’être plus sociable, d’avoir plus d’amis, d’avoir au moins une copine, et tout ça. Et pendant longtemps, je n’ai pas pu en grande partie parce que je n’ai pas accepté ça.

Je me rappelle, j’allais même jusqu’à inventer des histoires en disant que j’avais une copine alors que ce n’était pas vrai, tout ça, juste pour éviter que les quelques amis que j’avais, dans mon esprit, me déconsidèrent et tout ça alors que bon, je pense qu’ils comprenaient très bien qu’en fait, j’inventais un peu des histoires. Mais bref.

Et quand j’ai commencé à accepter le fait que j’étais très mauvais là-dedans, que j’avais besoin d’aide, que j’avais besoin de progresser, de me bouger les fesses et tout ça et j’ai commencé à en parler un peu autour de moi, ça a commencé à changer. C’est là où j’ai commencé à progresser et où j’ai commencé à, justement, travailler sur moi. Et ça m’a appris une grande leçon. C’est que : quand on est mauvais dans quelque chose ou qu’on n’est pas au niveau où on aimerait être et que c’est vraiment quelque chose d’important pour nous, qu’on a envie de progresser dans ce domaine-là, ça ne sert à rien d’avoir honte de notre niveau actuel et de cacher, d’essayer de cacher notre niveau actuel parce que c’est l’un des plus grands freins que vous pouvez avoir par rapport à votre progression dans ce domaine-là et le succès que vous voulez atteindre. C’est quelque chose qui va vous freiner énormément parce que vous allez prétendre être quelqu’un que vous n’êtes pas, ou vous allez prétendre avoir un niveau que vous n’avez pas. Déjà, il y a plein de gens qui vont le remarquer. Ils ne vont pas forcément vous le dire mais ils vont le remarquer et ils vont se dire : « C’est un hypocrite ou c’est un menteur, ou il n’est pas bien dans sa peau » ou ce que vous voulez. Mais en tout cas, voilà, ils ne vont pas se forcer, ils ne vont pas dire des choses très, très positives par rapport à vous. Et surtout, vous loupez des tas d’opportunités parce que si vous en parliez ouvertement, c’est vrai, il y a des gens qui pourraient se moquer de vous et des gens qui pourraient se dire : « Ah là là. Mon Dieu, mais tu es. D’accord. Déjà, pourquoi tu procrastinesdans ce domaine-là ? »Ou « Ah oui, tu es nul dans ce domaine. Mais c’est dingue, personne n’est nul dans ce domaine ». Bref, ce genre de chose.

Mais vous allez aussi tomber sur des gens qui vont vous dire : « Ah, mais écoute. Dis-moi, c’est quoi ton problème ? Ah Ok. Ça, ben écoute. Voilà, mon conseil c’est ça. Moi j’ai eu le même problème comme vous. » Vous allez peut-être tomber sur des gens qui ont le même problème que vous, qui ont essayé de le résoudre et qui vont vous donner des conseils pour progresser. Vous allez tomber sur des gens qui n’ont jamais eu le problème mais qui vont vous dire : « Ah, ben attends. C’est quoi…Vas-y ! Dans cette situation, par exemple, qu’est-ce que tu fais, etc. », qui vont commencer à vous aider.

Bon, vous allez avoir plus d’opportunités. Vous allez avoir des gens qui vont commencer à vous parler sans vous juger, sans penser que vous êtes quelqu’un d’horrible, de bête, de faible, ou je ne sais quoi, et qui vont simplement vouloir vous donner un coup de main gentiment en vous donnant des conseils. Certains de ces conseils pourront être pertinents. Et en plus, ça va vous mettre dans une démarche de progression puisque comme vous allez reconnaître votre niveau et le fait que vous voulez aller plus loin, et bien, ça va aussi vous aider à accepter le fait que vous voulez progresser et du coup, de faire des efforts pour pouvoir avancer vers cet objectif important pour vous.

Donc voilà, je veux dire, je ne vais pas m’éterniser sur le sujet. C’est quelque chose qui est délicat. Je pense que ça nous est tous arrivé à un moment ou un autre de vouloir cacher une certaine faiblesse dans un domaine, etc. Mais dites-vous bien quelque chose. Quand vous démarrez, déjà il n’y a aucune honte à être mauvais dans un domaine parce qu’on est tous mauvais dans quelque chose. Et en général, on est mauvais dans quand même pas mal de domaine. Après, ce qui crée généralement une honte ou une envie de cacher un petit peu le fait qu’on a un faible niveau, c’est quand on est mauvais dans un domaine qui compte pour nous et dans lequel la plupart des gens n’ont pas de problèmes ou ne sont pas motivés, ou quand la plupart des gens qui nous entourent ne sont pas mauvais.

Mais, je veux dire, personne ne demande à un débutant d’être un champion olympique. Dites-vous bien ça. Quand quelqu’un démarre une activité, que ce soit la salsa, le théâtre, une entreprise, un livre, ou ce que vous voulez, est-ce qu’il y a une seule personne de sensé sur terre qui va vous demander d’être le meilleur de votre catégorie dès que vous démarrez ? Bien sûr que non. Tout le monde s’attend à ce que vous ayez des résultats complètement nuls. Mais c’est normal. Quand vous êtes un débutant, vous êtes un débutant. Moi, par exemple, j’étais mauvais en interaction sociale, c’est parce que je n’avais pas peut-être de talents à la base pour ça et que je n’avais pas beaucoup pratiqué non plus étant donné ma personnalité. Donc, il n’y avait pas de honte vraiment à ça. C’était juste, j’étais un débutant et j’avais besoin de progresser. Peut-être que j’étais un peu plus lent que d’autres sur ce point-là, mais il n’y avait pas de honte du tout. Et aujourd’hui, je fais des choses que beaucoup de gens considèrent comme extrêmement effrayantes. Comme par exemple, parler devant plusieurs centaines de personnes.

Alors, comme je vous l’ai dit la dernière fois, j’ai toujours le trac avant de faire ça, avant de parler devant plusieurs centaines de personnes. Mais c’est quelque chose que je fais aujourd’hui naturellement et qui ne me fait pas stresser plus que ça. Je ressens le trac juste avant de le faire. J’utilise la fameuse méthode de respiration dont je vous ai parlé pour calmer ça. Et puis voilà, ça y est, j’y vais. Et ça ne me pose absolument aucun problème. Je ne stresse pas pendant deux semaines avant en me disant : « Mon Dieu, je vais parler devant 500 personnes. » Et je trouve que pour un ancien timide tel que moi, c’est un vrai accomplissement. D’ailleurs, j’ai aussi – alors ça, je vous en parlerai peut-être dans une autre vidéo – mais pour l’anecdote, j’ai aussi fait un peu de cours de chant. Par contre, je ne suis pas du tout doué en chant. Ce n’est pas du tout un de mes talents. Mais j’ai quand même chanté devant 200 personnes une chanson, tout seul avec un pianiste. Et je peux vous dire que quand vous avez fait ça, et bien, vous avez vraiment accompli quelque chose et vous pouvez regarder en arrière surtout si vous êtes un ancien timide en étant fier de vous. Donc, voilà.

C’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Est-ce qu’il y a dans votre vie, aujourd’hui, un domaine où vous êtes tenté de cacher votre faible niveau ? Et est-ce que vous ne pourriez pas essayer d’affirmer, de revendiquer, d’accepter le fait que oui, vous êtes un débutant, oui, vous êtes mauvais mais on s’en fout. Justement, vous démarrez et personne ne vous demande d’être bon. Tout ce qu’on vous demande c’est de démarrer à votre niveau et de progresser à votre rythme. C’est tout.

C’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. N’ayez pas honte d’être un débutant. N’ayez pas honte d’être nul dans un domaine même si c’est un domaine qui vous importe. Vous démarrez. C’est normal. Progressez à votre rythme, mais ayez toujours, toujours cette démarche de progression. Et puis, lancez-vous des défis. Et peut-être qu’un jour, si vous êtes timide, vous chanterez quand même devant 200 personnes, peut-être que vous parlerez devant plusieurs centaines de personnes. J’ai fait 850-900 personnes à Moscou. Peut-être que je vais faire plus. Un jour, peut-être que je parlerais devant 2000 personnes ou plus. Je n’en sais rien. Et puis, vous progressez comme ça. Peut-être qu’un jour, vous arriverez à un niveau qui paraîtra hallucinant pour plein de gens et qui, pour vous, paraîtra complètement normal.

Donc, c’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Merci d’avoir regardé cette vidéo. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et puis partagez-la. Si vous n’avez pas aimé, et bien, cliquez sur « Je n’aime pas » et puis, ne la partagez pas. Et comme d’hab, pour être prévenu tous les matins à 7 heures dès qu’une vidéo est publiée pour bien démarrer la journée, vous cliquez sur le lien qui s’affiche en bas de la vidéo, vous laissez votre prénom et votre email et vous serez prévenu gratuitement tous les jours.

Merci et à demain pour la prochaine vidéo. Au revoir.

Découvrez la vidéo d’André du blog Le Coach Minceur et membre de la formation Blogueur Pro d’Olivier Roland, qui réalise une vidéo assez drôle et qui vous prouve par A+B que Blogueur Pro est FACILE !

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂