Rencontrez Yoda ! Et Comment mettre votre livre en 1ère position d’Amazon

http://blogueur-pro.com pour d’autres conseils pour développer votre plateforme sur Internet avec un blog.

Aujourd’hui je partage avec vous, avec un invité spécial, une stratégie pour être numéro 1 des ventes sur Amazon, et pourquoi il est très important aujourd’hui pour un auteur d’avoir une plateforme.

Dans cette vidéo, Yoda fait aussi une apparence spéciale… pour de vrai en la personne de Franck Oz ! 😉

Le livre d’Aurélien Amacker, Je gagne ma vie avec mon blog: L’aventure qui m’a amené de 0 à plus d’1 million d’euros de ventes sur internet tout en voyageant aux 4 coins du monde : http://amzn.to/1soFTfu

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents

http://youtu.be/rfG2DNo0Z7U

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Rencontrez Yoda ! Et Comment mettre votre livre en 1ère position d’Amazon” :

 

Olivier Roland : Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Je suis actuellement dans un endroit un petit peu spécial puisque je suis avec les membres de mon groupe Mastermind. Hello guys !

Intervenants : Hello friends

Olivier Roland : Je vous fais cette vidéo rapidement. Actuellement, je me trouve dans les quartiers secrets de Jeff Walker qui est donc mon mentor, celui qui a créé le groupe Mastermind. Regardez un petit peu la vue qu’on a là. On est dans son bureau. Et là, on est un petit peu au-dessus de la ville de Durango. On a les magnifiques montagnes du Colorado qui se trouvent juste-là et l’ambiance est juste géniale. Et d’ailleurs, on a des gens qui sont tout à fait intéressants puisque, ici, le Monsieur chauve que vous voyez, c’est carrément Frank Oz.

Frank Oz, c’est celui qui a fait le personnage de Yoda. C’est lui qui a animé la marionnette et qui a fait la voix de Yoda. C’est vraiment super de pouvoir le rencontrer comme ça. Et donc, voilà. Il y a tous les membres du groupe Mastermind qui sont là. C’est vraiment super. Et regardez un petit peu le bureau de Jeff Walker. Ça fait juste plaisir. Un environnement de travail comme ça, c’est vraiment super.

Donc là, je passe un très bon moment et je me suis dit que je vais faire une petite vidéo sur un sujet qui n’a rien à voir avec le Mastermind puisqu’on va parler de quand vous sortez un livre, quand vous publiez un livre, comment le mettre en position numéro un des ventes sur Amazon. Et pour parler de ça parce que vous êtes au courant, je n’ai pas encore publié mon bouquin. Ça, tout le monde me le rappelle quand je rencontre des gens dans les évènements. Merci pour ça. Mais j’ai un invité spécial en la personne d’Aurélien Amacker.

Comment ça va Aurélien ?

Aurélien Amacker : Salut Olivier ! Ça va bien, et toi ?

Olivier Roland : Donc toi, tu as publié un livre sur le Blogging qui s’appelle…

Aurélien Amacker : « Je gagne ma vie avec mon blog ».

Olivier Roland : Et tu as réussi à le mettre en position numéro un des ventes sur Amazon.

Aurélien Amacker : Oui, numéro un des ventes sur Amazon mais il faut préciser, toutes catégories confondues. C’est-à-dire vraiment le classement

Olivier Roland : C’était le top. Tu étais dans le top.

Aurélien Amacker : de tous les livres sur Amazon. Tous les livres, tout le catalogue. Je crois il y a plus de 150 000 références. Et donc, j’ai été premier. Mais bon, ça a duré 24 heures. Voilà. Et en fait…

Olivier Roland : Après, ça a fait ce boum.

Aurélien Amacker : Après, ça a baissé petit à petit. Ça s’est maintenu dans les, je crois peut-être, 1 000, 2 000 pendant quand même peut-être une semaine ou deux semaines. Et 1 000 ou 2 000, ça ne paraît pas incroyable mais ce n’est pas mal du tout puisque ça veut dire vous faites, je ne sais pas moi, peut-être une dizaine, une vingtaine, une trentaine de ventes par jour. Donc, c’est honorable.

Olivier Roland : Ben oui, c’est super. Donc numéro un des ventes sur Amazon, qui est-ce que tu as battu de connu qui avait sorti un bouquin à ce moment-là ?

Aurélien Amacker : Il y avait justement, je crois que c’était qui, c’était Levy. Comment il s’appelle ?

Olivier Roland : Marc Levy.

Aurélien Amacker : Marc Levy, oui.

Olivier Roland : Marc Levy qui venait juste de sortir un livre. C’était devant lui.

Aurélien Amacker : Qui sortait le lendemain. En fait, j’étais devant lui. Mais en fait, à cette époque-là, il y avait Thomas Piketty. Là, tu sais, le capitalisme machin là qui était…

Olivier Roland : Oui, « Le capital au XXIe siècle ».

Aurélien Amacker : Exactement.

Olivier Roland : Ça a fait un carton, et tu l’as battu. Pas pendant 30 jours, mais pendant quelques heures, tu étais devant. Est-ce que tu peux nous dire rapidement comment tu as fait pour faire ce beau résultat-là ?

Aurélien Amacker : En fait, c’est très simple. C’est vrai que pour moi, c’était un rêve un petit peu fou d’être numéro un sur Amazon. J’en ai parlé ici au Mastermind. J’en ai parlé avec mes partenaires. J’en ai parlé à pas mal de personnes. On a planifié l’opération. En fait, qu’est-ce qu’on a fait ?

On a organisé une opération de petite campagne de promotion avec mes affiliés dont t’en faisais partie. Et en fait, ce que je leur ai dit, c’est que : Vous aller faire la promotion de mon livre. Et pour chaque personne qui s’inscrit… En fait, j’avais faite une page avec une vidéo, les gens pouvaient s’inscrire, etc., où j’expliquais que si les gens achetaient mon livre sur Amazon et s’inscrivaient, ils avaient accès à une formation que j’ai créée. Une formation sur « Comment créer un blog rentable d’une valeur de 97 euros ? » Et donc, les partenaires ont joué le jeu, ils mailaient, ils m’ont envoyé le trafic. Il y a des gens qui ont acheté le livre sur Amazon, ensuite qui se sont inscrits. Mon équipe a validé après qu’ils avaient bien acheté puisqu’il fallait vérifier. Bien évidemment, il y a des gens qui s’étaient inscrits qui n’avaient pas acheté.

Olivier Roland : Et donc, tu leur as demandé de transmettre le reçu d’Amazon, en fait ?

Aurélien Amacker : Voilà, c’est ça. De transmettre juste la confirmation de paiement, l’email de confirmation. Et en fait, je rémunérai les affiliés. Je rémunérai, il faut le savoir, 10 euros pour chaque personne qui a acheté le livre et qui s’est inscrit. Il faut savoir que c’est quand même un pari parce que moi, je gagne 1,50 euro sur chaque livre.

Olivier Roland : Donc, ce n’était pas… De toute façon, tu n’as pas fait ça pour gagner de l’argent, clairement.

Aurélien Amacker : Non, je n’ai pas fait ça pour gagner de l’argent.

Olivier Roland : Pas directement, en tout cas.

Aurélien Amacker : C’était une stratégie d’acquisition de lead, mais quand ils réfléchissent…

Olivier Roland : Hello Jeff !

Aurélien Amacker : Salut Jeff !

Olivier Roland : Say Hello to my subscribers, French Youtube channel. Donc là, on avait un petit caméo de Jeff Waker. C’était super.

Aurélien Amacker : Qui vient de lancer son livre d’ailleurs, qui a bien cartonné. 35 000 exemplaires, c’est énorme.

Olivier Roland : Plus de 30 000 exemplaires, 35 000, alors qu’il n’est même pas sorti – We are talking about your book – 35 000 alors qu’il n’est même pas sorti officiellement, c’est impressionnant. Vas-y continue !

Aurélien Amacker : Voilà. Juste pour terminer, je crois que ça ne m’a pas coûté tant que ça. Peut-être 4 000 euros, je crois. Mais il faut savoir que si vous faites appel à une boîte pour faire des relations publiques, tout de suite ça monte à 3, 4 000 euros. Et donc, c’était un budget relation publique puisque ça m’a permis d’être numéro un sur Amazon.

Olivier Roland : Maintenant, je peux dire que tu es un auteur best-seller Amazon, quoi.

Aurélien Amacker : Best-seller Amazon, on peut le dire. Surtout que le livre s’est vraiment maintenu dans le Top 3 pendant plusieurs jours. Il est resté dans le Top 100 pendant plusieurs semaines.

Olivier Roland : C’est excellent !

Aurélien Amacker : Et puis grâce à mon livre, j’ai eu une interview sur France Info. On a fait un communiqué de presse qui était repris sur un des blogs du Figaro. Voilà, ça fait de la crédibilité, ça fait aussi des liens puisque leurs sites ont fait des liens vers mes blogs et tout.

Olivier Roland : Ça, c’est toujours bon à prendre.

Aurélien Amacker : Donc, c’est plutôt positif.

Olivier Roland : Ok, oui. Et puis ce qui est intéressant aussi, alors bon, il faut voir après ce que ça donnera concrètement pour ton livre. Mais ce qui est intéressant avec Amazon, c’est qu’Amazon, c’est un site qui est conçu pour vendre. Il a été split testé de chez split testé, et c’est un truc qui convertit Amazon, c’est assez impressionnant.

Le truc, c’est que d’avoir un quick start comme ça pour un livre, tout de suite Amazon le repère comme étant un livre qui se vend. Et je pense que du coup, ils le mettent plus davantage dans les…Tu sais, vous avez déjà vu quand si vous avez déjà acheté chez Amazon. Vous achetez un livre ou un autre produit, ils vous disent « Hé ! Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté ça ! »

A mon avis, un livre qui a eu plein de ventes comme ça, il apparaît davantage un peu partout sur Amazon.

Aurélien Amacker : Ça donne de la visibilité. Maintenant pour être franc, j’ai été un petit peu déçu par rapport à ce que j’ai gagné en termes de visibilité.

Olivier Roland : Oui, c’est-à-dire ?

Aurélien Amacker : Je pense que j’ai eu peut-être 50, 100 ventes de personnes qui ne me connaissaient pas et qui m’ont découvert puisque j’étais numéro un.

Olivier Roland : Ah oui, d’accord, Ok. Ça, c’est intéressant. Être numéro un, ça ne se déclenche pas non plus un levier de ventes.

Aurélien Amacker : Exactement. Voilà. Ça, je…

Olivier Roland : C’est différent de ce que vivent les Américains quand ils arrivent au numéro un de la liste des bestsellers du New-York time.

Aurélien Amacker : Même si tu allais sur la page des livres, tu avais une rubrique spéciale pour le nouveau livre de Marc Levy. Mais mon livre n’apparaissait pas. C’est uniquement quand tu allais dans les meilleures ventes, etc.

Olivier Roland : Est-ce que beaucoup de gens vont sur la page des meilleures ventes ? C’est ça le truc.

Aurélien Amacker : Pas tant que ça.

Olivier Roland : Pas tant que ça.

Aurélien Amacker : Le gain de visibilité à ce niveau-là était limité.

Olivier Roland : Donc, c’est le prestige. Bon, c’est déjà pas mal.

Aurélien Amacker : C’est plus le prestige, oui.

Olivier Roland : Oui, c’est pas mal.

Ok, écoute, merci Aurélien pour ce partage d’expérience. Alors, vous allez me dire : Ok super, mais si je n’ai pas de liste, comment je fais ? Alors c’est sûr, c’est vrai que là du coup, Aurélien avait des affiliés, des listes, etc. Ça ne doit pas vous empêcher de lancer un livre si vous n’avez pas de liste. Au contraire, vous pouvez utiliser le livre pour constituer une liste.

Aurélien Amacker : D’où l’avantage d’avoir un blog, d’avoir une plateforme.

Olivier Roland : Voilà, c’est toujours intéressant. D’ailleurs aux Etats-Unis maintenant, les éditeurs – pas encore en France, mais je pense que ça va venir – quand ils ont des auteurs qui viennent les voir avec des projets de bouquin, la première chose qu’il regarde c’est est-ce que le gars a une plateforme ou pas. C’est-à-dire, est-ce qu’il a un blog ? Est-ce qu’il a une liste ? Est-ce qu’il y a des gens qui le suivent sur Twitter, sur Facebook, etc. ?

Aurélien Amacker : En France aussi.

Olivier Roland : Ça commence à venir, là.

Aurélien Amacker : Evidemment.

Olivier Roland : Ça devient un critère très important. Et vous avez beaucoup plus de crédibilité si vous allez voir un éditeur, si vous avez déjà une plateforme. Et d’ailleurs, si vous avez une plateforme, à la limite, vous n’avez même pas besoin d’aller chercher les éditeurs. Ils vont venir vous voir au bout d’un moment.

Aurélien Amacker : Moi, j’étais contacté en fait.

Olivier Roland : Pareil pour moi. Et j’ai beaucoup de membres de Blogueur Pro. Dès que le blog atteint une certaine visibilité, ce n’est pas que ce n’est pas automatique, mais c’est quand même assez courant. Il y a des éditeurs qui viennent les voir en disant « Hey ! »

Aurélien Amacker : Complètement.

Olivier Roland : Parce qu’eux aussi, ils sont à la recherche de concept qui fonctionne.

Aurélien Amacker : Bien sûr.

Olivier Roland : Et ça leur permet de réduire un petit peu l’incertitude.

Aurélien Amacker : Ils sont toujours à la recherche de nouvelles idées.

Olivier Roland : Oui.

Aurélien Amacker : Bien sûr.

Olivier Roland : Donc voilà. Merci Aurélien pour ce partage d’expérience.

Aurélien Amacker : Avec plaisir. Merci à toi Olivier.

Olivier Roland : Merci d’avoir regardé cette vidéo. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et puis partagez-la. Et si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « Je n’aime pas ». Ce n’est pas cool mais bon voilà, vous faites ce que vous voulez. Et puis pour vous abonner, comme d’habitude, vous cliquez sur le petit bouton qui se trouve ici en haut à droite pour recevoir les prochaines vidéos.

Merci et à demain pour la prochaine.

Aurélien Amacker : A plus.

Olivier Roland : Allez, au revoir.

Aurélien Amacker : Tchao.

Cliquez ici pour voir la vidéo d’une maman au foyer épanouie et blogueur pro

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂