Présentation Zen : Comment faire des présentations Powerpoint GÉNIALES

http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/presentation-zen/ pour aller plus loin

La vidéo “Vous ne devriez pas être salarié : les 10 raisons” est un excellent exemple d’une présentation Zen : https://www.youtube.com/watch?v=iRxIOLwo_aE

Aujourd’hui je partage avec vous comment faire des présentations Powerpoint GÉNIALES avec la méthode Présentation Zen de Garr Reynolds.

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

http://youtu.be/G2-bAIyDj8o

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Présentation Zen : Comment faire des présentations Powerpoint GÉNIALES” :

Bonjour. Dans cette nouvelle vidéo, je vais partager avec vous comment faire des présentations Powerpoint ou Keynote qui claquent.

Et comment on va faire ça ? Et bien tout simplement, en suivant la méthode Présentation Zen qui a été popularisée avec ce livre « Présentation Zen » qui, je pense, est sorti peut-être en 2008, quelque chose comme ça – Oui, c’est ça – en tout cas, 2008 en France et qui a révolutionné l’art de faire des présentations Powerpoint.

Alors, quels sont les concepts clés des présentations Zen ?

Et bien, tout simplement, le but c’est de faire en sorte de passionner l’auditoire et de ne pas le surcharger d’informations dans une seule et même vignette. Parce que le gros défaut des présentations Powerpoint qu’on voit en général, c’est tout simplement qu’il y a trop d’informations dans une même vignette et c’est au format texte. Et le pire qu’on puisse faire dans une présentation Powerpoint, c’est d’afficher un texte qu’on va lire, en fait. C’est-à-dire que vous affichez la puce, tout le monde peut la lire et vous allez dire exactement la même chose. Si vous faites ça, c’est l’endormissement garanti de votre auditoire.

Je me rappelle qu’une fois j’avais été à une journée de conférence scientifique sur des sujets comme la physique, la biologie, ce genre de choses ; des choses très intéressantes. Et il y a eu ce vieux monsieur, apparemment un scientifique respectable, qui a fait une présentation exactement comme ce que je viens de vous dire. Il n’y avait aucune image. Il y avait plein de textes dans ses présentations. Et tout ce qu’il faisait, ce monsieur, c’était de lire la puce que tout le monde avait déjà lu parce que le problème, c’est qu’on lit beaucoup plus vite dans notre tête en général que ce que l’on dit à voix haute. Donc, moi j’avais déjà fini de lire l’entièreté de la diapo avant même qu’il ait fini de lire la première puce. Et je n’étais pas le seul dans ce cas-là. Et j’ai vu quelqu’un qui, carrément, s’est endormi et s’est même mis à ronfler alors. C’était la première fois de toute la journée où ça arrivait et c’était clairement la présentation la plus ennuyeuse de toute la journée. Et je pense que c’est vraiment un très gros facteur. Donc, déjà en suivant les préceptes de Présentation Zen, vous allez éviter cet écueil.

Vous pouvez quand même faire une présentation classique avec juste du texte, pas beaucoup d’images. Mais dans ce cas-là, il faut toujours dire le contenu de la puce avant qu’elle s’affiche à l’écran parce que comme ça, la puce est perçue juste comme un rappel de ce que vous venez de dire. Et comme les gens n’ont pas lu, ils vous ont d’abord entendu avant de la lire, c’est beaucoup, beaucoup moins ennuyeux.

Mais Présentation Zen, ça va encore plus loin que ça. Le but de Présentation Zen, c’est de faire en sorte d’avoir la présentation la plus agréable, la moins surchargée et qui accompagne véritablement ce que vous dites possible, pour faire en sorte que l’attention des gens soit maintenue. Donc, il y a deux concepts clés. Le premier concept clé c’est que, contrairement à ce que la plupart des gens font, on ne donne pas la même présentation en fonction du contexte. C’est-à-dire, si vous faites une présentation et que vous voulez, par exemple, la présenter devant des gens en direct, avoir des notes pour vous pour être sûr de ne pas oublier un point clé et aussi donner un imprimé de cette présentation aux gens, et bien ce que vous allez faire, c’est que vous allez faire trois versions de cette présentation : une que vous donnerez en direct ; une qui contiendra vos notes spécifiques que personne d’autre peut voir et une autre que vous donnerez imprimée à l’auditoire.

Je vous recommande en général de ne pas donner la version imprimée à l’auditoire avant de faire la présentation, donnez-le plutôt après. Il n’y a rien de pire que d’avoir toutes les puces en avance parce qu’il suffit de scanner le papier et on sait déjà tout le déroulement de la conférence et du coup, on est beaucoup moins attentif à ce que dit le présentateur et c’est juste très, très ennuyeux. Par contre, en fait, en suivant le précepte de « Présentation Zen », on pourrait très bien créer un document à trou. Par exemple, une présentation Powerpoint à trou où il y a toujours un mot ou deux qui manquent, des points clés, des mots clés dans une phrase qui fait que l’auditoire doit au fur et à mesure qu’elle vous suit, elle doit compléter en fait les trous dans les phrases qui vous permettent de vous assurer, en tout cas d’augmenter le taux d’attention de votre auditoire. Donc ça, c’est le premier point clé.

Et le deuxième point clé, il est très bien illustré dans le livre à cette page. Alors, j’espère que vous le voyez bien. C’est tout simplement le fait, voilà. En gros, vous avez une idée clé par vignette et vous utilisez énormément, énormément les images. Donc, je ne sais pas si vous voyez bien ici, mais voilà. 95% de la présentation égales nul avec ici un camembert. 95% en rouge, nul et le reste, ce n’est pas nul en noir. Voilà. Vous allez pouvoir évidemment broder là-dessus, éventuellement en consultant vos notes que vous avez imprimées que pour vous, mais pas besoin d’en faire des tonnes. Et, il y a d’excellent… voilà. Ici, il y a un exemple typique de vignette Powerpoint classique surchargée d’informations avec beaucoup trop de données. Il y a plein d’exemples dans ce livre. Il est très bien fait. Il est très beau. Il y a plein d’images. C’est vraiment très sympa.

Donc là par exemple, sur cette page, on a un exemple de présentation. Ici, présentation pas zen. Ici, présentation zen. Ici, on a un graphique qui est noyé dans une image. On ne voit absolument rien. Là, on a un fond qui est neutre et qui du coup permet facilement de voir les chiffres que l’on donne. Pareil, ici.

Voilà, livre très bien fait que j’ai déjà chroniqué sur « Des livres pour changer de vie ». Je vous ai mis le lien en-dessous si vous voulez approfondir un peu cette vidéo et voir un petit peu plus le contenu de cette vidéo. Donc, voilà.

C’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Si un jour vous faites une présentation Powerpoint devant un auditoire, je vous recommande au minimum de lire « Présentation Zen ». Peut-être que vous n’allez pas tout appliquer mais ça vous donnera au moins les bases pour ne pas faire une présentation trop nulle. Après, d’ailleurs, moi j’ai déjà utilisé les principes de Présentation Zen dans plusieurs vidéos, notamment la vidéo la plus populaire dans la chaîne Youtube qui est dans ce format-là, c’est la vidéo « 10 raisons pour lesquelles vous ne devriez pas être salarié ». Je vous ai mis aussi le lien juste en-dessous si vous voulez aller voir. Alors, ce n’est pas moi qui a réalisé les illustrations, c’était Olivier Richard de Simple Slide, qui a un blog donc dédié aux sujets sur les présentations Zen.

Je ne fais pas tout le temps la présentation Zen parce que ça prend quand même plus de temps qu’une présentation normale à faire, je veux dire. Mais en tout cas, j’utilise au moins certains des principes et c’est évident que ça améliore mes présentations en général.

Voilà, c’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Merci d’avoir regardé cette vidéo. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et puis partagez-la. Si vous n’avez pas aimé cette vidéo, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Et puis comme d’habitude, pour vous abonner et être prévenu automatiquement tous les jours à 7 heures quand il y a une super vidéo qui est publiée, pour que vous puissiez bien démarrer la journée et bien, vous cliquez sur le lien qui s’affiche en ce moment même et vous laissez votre prénom et votre email, et vous serez donc automatiquement abonné.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. A demain pour la prochaine. Au revoir.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

comment faire des supers présentations powerpoint