Pourquoi c’est génial d’être un entrepreneur !

Je partage aujourd’hui avec vous une pensée simple mais importante : pourquoi c’est génial d’entrepreneur, même quand on travaille comme un fou et que c’est difficile ? 🙂

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog en devenant blogueur pro
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents

http://youtu.be/5-zqWi_6kvk

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo ” Pourquoi c’est génial d’être un entrepreneur ! “:

Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors ce que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui, c’est tout simplement l’excitation que c’est d’être un entrepreneur, le plaisir qu’on en retire tous les jours. Je ne dis pas que tous les entrepreneurs sont au paradis et sont sur leur petit nuage. Effectivement, il y a beaucoup d’entrepreneurs qui bossent comme des fous. Les artisans, les commerçants, c’est 60-70 heures par semaine. Ce n’est pas forcément facile, etc.

J’étais interviewé il y a quelque temps par une blogueuse de langue espagnole qui a aussi écrit un livre très intéressant sur ce qu’elle appelle « La bulle éducative », le fait que les diplômes sont survalorisés dans l’esprit collectif par rapport à leur valeur réelle. Donc, c’est Mariana. Et elle m’avait interviewé, elle m’avait posé cette question très intéressante. À un moment dans l’interview, elle m’a dit : « Olivier, est-ce que tu serais prêt à redevenir employé ? » Et j’ai eu une réaction vraiment instinctive, j’ai fait : « Ah non ! Surtout pas ! » Alors là, si c’est bien quelque chose dont je n’ai pas envie, c’est ça. Elle m’a dit : « C’est dingue, tous les entrepreneurs à qui j’ai posé la question, même ceux qui sont surmenés, qui travaillent comme des fous, etc. m’ont donné exactement la même réponse. Cette réponse un petit peu instinctive, un petit peu : « Ah mon Dieu mais jamais je ne ferais ça ! » »

Et je pense que c’est quelque chose qui rapproche vraiment la majorité des entrepreneurs. C’est qu’une fois qu’on a goûté à l’entrepreneuriat, c’est difficile de faire machine arrière. Parfois certains entrepreneurs doivent le faire pour des raisons monétaires, tout simplement parce que leur entreprise n’a pas fonctionné et ils doivent bien manger. Mais je pense qu’ils le font un petit peu la mort dans l’âme parce que quand on a goûté à l’indépendance, à la liberté que nous donne le fait d’avoir notre propre entreprise, c’est vraiment quelque chose de tellement excitant, agréable et qui finalement correspond à notre personnalité parce que tout le monde ne peut pas être entrepreneur, cela n’intéresse pas tout le monde. Je pense que ce qui attire beaucoup de gens dans la création d’entreprise, c’est cette idée d’être libre.

Cela ne veut pas dire qu’ils y arrivent forcément. Le Best-seller de Michael Gerber « The E-Myth », donc « le mythe de l’E ». Cela veut dire le mythe de l’entrepreneur qui se croit libre alors qu’il s’est juste construit sa propre prison et qu’il travaille comme un taré pour un salaire ridicule.

Mais au-delà de ça, même quand vous travaillez beaucoup, même quand vous n’avez pas un salaire génial, etc., il y a quelque chose d’excitant, qui nous rend fondamentalement joyeux, heureux, satisfait que d’avoir… Voilà, de travailler pour soi, de développer quelque chose que l’on a créé.

Quelque part, les entrepreneurs sont des artistes. Je veux dire, Ok, ce n’est pas des peintres, ce n’est pas forcément des comédiens, etc. Mais ce sont des gens qui ont créé quelque chose qui n’existait pas. Peut-être qu’effectivement, c’est sur un modèle qui a été copié, recopié et recopié. Par exemple une épicerie de quartier ou une boulangerie, etc. Mais quand même, même la boulangerie la plus standardisée existe d’une manière qui est propre à elle-même. Le patron lui donne une âme, les employés lui donnent une âme, l’emplacement lui donne une certaine âme. Bien sûr à la boulangerie, quand on rentre, on dit : « Mon Dieu, on se croirait à l’usine !»

C’est quand même quelque chose d’unique en soi qui a été créé par l’entrepreneur, qui n’existait pas avant et qui, en plus, lui assure la subsistance. C’est une structure dans laquelle il passe beaucoup de temps et qui est très, très importante pour lui. Il y a cette excitation, ce contentement qu’on a à avoir créé quelque chose qui vit, qui peut d’ailleurs continuer à vivre sans nous. C’est vraiment une création qui a sa propre existence même si elle est au début, en tout cas, intrinsèquement liée à nous et qui nous donne potentiellement cette liberté, cette indépendance.

Donc, voilà. C’est juste ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Si vous n’êtes pas encore entrepreneur, si vous n’avez pas encore créé votre entreprise et que vous y rêvez, sachez que, en tout cas pour beaucoup d’entre nous, ce n’est pas une blague ce plaisir qu’on a à être indépendant, libre, à avoir créé notre propre petit bébé, notre propre création et à vivre dans cette structure. Il y a vraiment quelque qui est fondamentalement agréable. Même si les circonstances ne sont pas géniales, il y a toujours quelque chose de fondamentalement agréable, intéressant, valorisant pour nous-même dans le fait d’avoir créé une telle structure.

C’est juste ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Si vous n’êtes pas entrepreneur, vous avez compris le message, et bien foncez, créez quelque chose. Cela ne veut pas dire que vous devez créer n’importe quoi évidemment, mais allez-y un petit peu au bout de cette idée, au bout de ce projet. Mettez-vous en avant, en action. Allez voir un petit peu les structures d’accompagnement d’entreprise dans votre ville.

Moi, j’ai beaucoup fréquenté le milieu de l’accompagnement à la création d’entreprise à Lille. Je fais partie du jury d’une structure de financement pendant huit ans. J’ai vu défiler des centaines de dossiers et c’était extrêmement intéressant. Et je peux vous dire que ces réseaux d’accompagnement, ils apportent énormément de choses.

Le problème, parce que tout n’est pas parfait par rapport à cela, c’est que cela manque un petit peu d’entrepreneurs dans ces structures-là. Mais en général, ce sont des gens qui sont passionnés par ce qu’ils font, qui connaissent leur métier et qui essaient vraiment de faire un maximum pour accompagner les créateurs d’entreprise ou les repreneurs d’entreprise pour qu’ils aboutissent. Il ne faut pas se leurrer, il y a beaucoup de gens qui ont créé leur boîte, qui ne connaissent rien dans la création d’entreprise. C’est tout à fait normal. Il n’y a personne qui va vous en vouloir pour ça. Donc, c’est important de se faire accompagner au début. Puis en plus, vous pouvez toucher des prêts, des subventions et des aides, ce qui sont toujours très intéressants. Je veux dire, les acteurs économiques aujourd’hui et même le gouvernement ont bien compris qu’en aidant la création d’entreprise, ils aidaient aussi à développer les emplois, réduire le chômage, etc.

Donc, voilà. Lancez-vous. Vous allez voir, je pense que vous n’allez pas le regretter. Même si vous vous plantez, il y a des moyens de minimiser vos pertes en cas d’échec. De toute façon, je vous l’ai dit, il faut prendre des risques, mesures intelligentes. Il faut avoir un plan B. Il faut faire en sorte que si on se plante, on ne se retrouve pas sur la paille dans la rue à être à la soupe populaire.

En faisant ça, vous pouvez vivre une aventure extraordinaire, excitante, valorisante qui va vous apprendre énormément, beaucoup plus à tous ces points de vue-là que la meilleure carrière du monde, je pense clairement. Et ça vaut vraiment, vraiment, vraiment la peine. C’était mon message aujourd’hui.

Merci d’avoir suivi cette vidéo. Si vous avez aimé, comme d’habitude, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et partagez-la. Et si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Et comme d’habitude, pour suivre les prochaines vidéos, cliquez sur le petit bouton qui se trouve juste-là en haut à droite de votre vidéo. Cela vous permettra de recevoir les prochaines vidéos gratuitement.

Merci et à demain pour la prochaine vidéo. Au revoir.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂