Ne comparez JAMAIS leur façade avec vos coulisses !

https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

Je partage avec vous aujourd’hui un concept très important pour réussir avec votre entreprise, qui est de ne JAMAIS comparer la façade de vos concurrents avec vos coulisses, et de bien choisir avec qui vous vous comparez 😉

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

http://youtu.be/mPJ-kWEX5YI

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Ne comparez JAMAIS leur façade avec vos coulisses !“:

Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors ce que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui, c’est tout simplement l’idée que vous ne devez jamais, jamais, quand vous vous comparez à des entrepreneurs qui ont des meilleurs résultats que vous, vous laisser impressionner par la façade de leur business.

Alors qu’est-ce que je veux dire par là ?

Et bien, tout simplement vous pouvez regarder n’importe quelle entreprise qui cartonne, vous pouvez regarder leur site web, vous pouvez regarder leur présentation, vous pouvez regarder leurs plaquettes, vous pouvez regarder tout ce qui constitue la vitrine de cette entreprise, et vous pouvez être très admiratif de ce qu’ils font et avec raison parce qu’il y a certaines entreprises qui auront des succès phénoménaux. Mais, l’erreur que font la plupart des entrepreneurs quand ils comparent, même les entreprises qui sont justes un petit peu au-dessus d’eux par rapport à eux-mêmes, c’est de comparer cette façade avec leurs propres coulisses. Et ça, c’est une erreur complètement dramatique et que peu d’entrepreneurs réalisent parce qu’ils se disent : « Waouh ! Cette entreprise, elle cartonne. C’est génial ! Leur site est magnifique, leurs produits sont superbes etc. Quand je pense à moi, à tout mon bordel, à la manière horrible que j’ai de m’organiser, à toute la manière dont l’entreprise est structurée, la manière dont je perds du temps tous les jours dans des tas de choses qui ne servent à rien, je me dis : vraiment ces gens-là sont carrément au-dessus de moi, et moi, je suis là. »

Alors le truc c’est que : en fait, il ne faut jamais comparer la façade de quelque chose avec vos propres coulisses parce que je peux vous assurer que si vous connaissiez les coulisses de cette entreprise, vous seriez effaré par le bordel incroyable qui y règne dans la plupart des cas.

Ça ne veut pas dire qu’il y a des entreprises qui ne sont pas très performantes dans leur organisation et dans leur manière de fonctionner mais je veux dire, vous ne devez jamais vous dire que la façade, ce qu’une entreprise vous montre, ça correspond à ce qui se trouve derrière. Ne vous laissez pas impressionner. Une façade, ça reste une façade. Vous ne connaissez rien à la structure interne de l’entreprise, de la manière dont elle fonctionne. Et souvent, c’est le bordel absolu.

Pourquoi je vous dis cela ?

Tout simplement parce que quand vous vous comparez à des compétiteurs ou des entreprises que vous admirez, et bien parfois, ça peut être motivant, ce qui est très bon pour vous. Et parfois, ça peut être décourageant parce qu’on se dit : « Jamais, j’arriverai à faire aussi bien que cette entreprise, que cette personne ». Donc voilà. Et ça donne envie de laisser tomber ou alors, je vais rester à mon petit niveau, je ne vais pas essayer de dépasser ce qu’ils font.

Dites-vous toujours que ce que vous voyez, c’est que la façade et qu’il y a de fortes chances que dans les coulisses, ça soit le bordel total, tout comme chez vous.

Ça ne veut pas dire que cette entreprise ne fonctionne pas mieux que vous, que vous n’avez pas de choses à apprendre dans la manière dont elle fonctionne. Mais ça veut simplement dire que vous ne devez pas utiliser cette comparaison entre la façade, la pièce de théâtre et vos propres coulisses pour faire une estimation de la distance qui vous sépare.

La distance qui vous sépare d’une entreprise, c’est parfois juste une idée. C’est parfois juste une méthode à adopter. C’est parfois juste un partenariat à mettre en place. C’est parfois juste une toute petite chose. C’est parfois juste ces deux petits millimètres dont je vous parlais dans une précédente vidéo qui vont faire toute la différence. Donc, il ne faut pas vous laisser décourager. Ça ne veut pas dire que c’est forcément facile de dépasser l’entreprise que vous visez mais tant que vous ne savez pas comment elle fonctionne en interne, vous ne pouvez pas faire d’estimation trop hâtive.

Alors, une autre chose sur les comparaisons.

En général, ce n’est jamais bon de se comparer à des gens ou des entreprises qui sont vraiment trop au-dessus de nous parce que le gouffre nous paraît tellement énorme qu’en soi, c’est décourageant. Alors, ça dépend selon les circonstances, selon les personnalités, ça peut être quelque chose d’encourageant clairement. Mais en général, je pense qu’il est préférable de se focaliser sur des entreprises qui sont un petit peu au-dessus de nous, des gens qui sont un petit peu au-dessus de nous parce que ça nous paraît atteignable, réaliste le fait de pouvoir atteindre leur niveau, voire les dépasser.

Par exemple, quand j’ai démarré le blogging. Mon premier blog à succès « Des livres pour changer de vie », c’était mon troisième blog. Ça faisait déjà un an que j’essayais de faire quelque chose avec mes blogs. Et à l’époque, j’ai découvert le blogueur australien Yaro Starak qui, à l’époque, me paraissait comme vraiment une sorte de « Dieu vivant ». J’ai jamais été vraiment un fan boy mais il me paraissait comme quelqu’un qui était quand même pas mal au-dessus parce qu’il faisait un chiffre d’affaires de 30 000 dollars si je me rappelle bien par mois. Moi, ça me paraissait complètement faramineux de faire 30 000 dollars par mois. Et à côté de ça, j’ai découvert ensuite d’autres marketeurs comme Jeff Walker qui, eux, faisaient carrément plusieurs millions de dollars.

Et ce que j’ai décidé, c’est d’acheter la formation d’Yaro sur le blogging et de me comparer à lui, et aussi de me comparer à des élèves à lui qui avaient atteint des résultats qui étaient pour moi beaucoup plus atteignables. Donc, ça m’a aidé vraiment à me motiver au départ de voir les succès de ces élèves à Yaroen me disant : « Moi aussi, je peux y arriver ». Et une fois que j’ai atteint le succès de certains de ses élèves, là, je me suis focalisé sur lui en me disant : « Un jour, sans doute pas très lointain, je pourrais y arriver aussi ».

Et maintenant, j’estime que j’ai dépassé le niveau d’Yaro. Je gagne plus que lui aujourd’hui. Je fais un chiffre d’affaires et un revenu qui sont plus importants que lui. J’ai l’impression que quand je lis son blog aujourd’hui, c’est peut-être juste une perception, mais en tout cas, j’ai l’impression que quand je lis son blog aujourd’hui que j’ai complètement dépassé son niveau parce que j’ai été plus loin que lui dans beaucoup de choses. Voilà. Je suis ici là en ce moment, je suis à Durango dans le Colorado participer à mon Mastermind qui me coûte plus de 10 000 dollars par an pour rencontrer les plus grands cerveaux de la planète en termes de marketing Internet et j’apprends énormément de choses. Pas seulement sur le marketing, sur l’entrepreneuriat, le développement personnel en général. Je veux dire, là, on est plus de 90 avec le Groupe Mastermind plus et le Groupe Mastermind normal de 33 pays différents et je peux vous dire qu’il y a vraiment des cerveaux, des machines de guerre. Et c’est quelque chose qu’Yaro n’a jamais fait.

Donc aujourd’hui, j’ai le sentiment d’avoir dépassé Yaro et je regarde d’autres choses. Tim Ferriss m’inspire évidemment puisque le gros focus de mon business, c’est le style de vie, la qualité de vie. C’est quelque chose qui m’importe plus que l’argent, mais je regarde toujours un petit peu au-dessus de moi pour m’inspirer, pour me donner envie d’aller plus loin.

Par exemple, en ce moment, j’adore faire ces vidéos quotidiennes et j’espère que vous prenez le temps et le plaisir à les regarder que j’en prends à les faire. Et je regarde finalement des Youtubeurs qui sont un petit peu au-dessus de moi en termes de résultats. Je regarde David Laroche par exemple. Je regarde ce qu’il fait. Il a plus de trafic que moi aujourd’hui, plus d’abonnés, et c’est quelqu’un qui m’inspire pour aller plus loin au niveau des vidéos.

Par contre, j’adore regarder les vidéos de Cyprien et Norman mais je ne vais pas me comparer à eux parce qu’on n’est juste pas dans les mêmes niveaux. Il y a des tas de choses que je peux emprunter à eux, mais mon objectif n’est pas d’atteindre le niveau de Norman ou Cyrpien parce que je sais bien que c’est des résultats complètement exceptionnels et que…

Après, il y a plusieurs écoles. Il y en a qui pourraient se dire : « Oui, mais Ok, on va viser les meilleurs et on va y arriver parce que si on ne vise que les moyens, on ne va atteindre que la médiocrité. » Mais en fait, moi, mon concept c’est on regarde les moyens, on atteint ce qu’ils font. Une fois qu’on les atteint, on regarde ceux qui sont au-dessus et on progresse comme ça. Parce que rien ne vous empêche une fois que vous avez atteint les moyens, que vous avez dépassé, de continuer votre progression si ça vous branche et ensuite, de viser vraiment les meilleurs.

En tout cas c’est ce que je voulais partager avec vous. Déjà, un, ne comparez jamais la pièce de théâtre sur laquelle jouent les protagonistes que vous regardez dans les entreprises, les gens par rapport à vos propres coulisses. Dites-vous que dans leurs coulisses, c’est aussi le bordel. Il n’y a pas de raison. Et deux, quand vous vous comparez aux autres, essayez de viser – en tout cas, moi, c’est ce qui m’a réussi – essayez de viser les gens qui sont un petit peu au-dessus de vous, qui vous inspirent et dont vous savez en tout cas que l’objectif de les atteindre ou de dépasser leur niveau vous paraît atteignable, réaliste. Et ensuite, une fois que vous avez atteint ce niveau-là, vous pouvez essayer d’aller plus loin.

Voilà, vous pouvez très bien vous dire parce que c’est aussi ça l’approche de qualité de vie que développe Tim Ferriss dans « La Semaine de quatre heures ». C’est par moments, il faut savoir aussi se dire : « Ok, c’est assez, je suis très content, j’ai atteint mes objectifs de vie, je gagne largement assez d’argent pour vivre la vie de mes rêves. J’aide suffisamment de gens comme ça. Et puis, j’ai envie d’apprendre et de faire des tas de choses à part travailler. J’ai envie – je ne sais pas moi – d’apprendre à piloter un avion, de passer mon niveau de plongée. Alors je sais parce que c’est ce que je fais, de voyager partout dans le monde. Je n’en sais rien moi, de faire des chantiers d’archéologie. Bon bref, tout est possible et imaginable. D’écrire un roman, etc. »

Donc voilà, c’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et partagez-la. Si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Et pour être prévenu gratuitement par email dès qu’une nouvelle vidéo est publiée, vous cliquez sur le lien qui s’affiche en bas de la vidéo, juste en bas là, ici là. Et vous mettez votre prénom, votre email. Vous serez prévenus gratuitement tous les jours à 7 heures quand une nouvelle vidéo est publiée. Ça vous permettra de démarrer la journée avec la pêche, avec enthousiasme. Et puis évidemment, vous pouvez vous désinscrire en cliquant sur le petit lien bleu en-dessous des emails si vous n’avez plus envie de recevoir les vidéos.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. A demain pour la prochaine. Au revoir.

Karym Ouki du Blog Islam qui cartonne, ce qui l’a poussé à faire une rupture négociée pour se consacrer à son blog en application la méthode expliquée dans la formation Blogueur Pro.

 

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂