L’âge de diamant de Neal Stephenson

http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr pour d’autres chroniques de livres géniaux.

Aujourd’hui je partage avec vous mon avis sur le génial livre de cyberpunk “L’âge de diamant” de Neal Stephenson, qui nous plonge dans un futur contrasté, à la situation politique compliquée mais dans lequel tout le monde a ses besoins de base assurés grâce au développement des nanotechnologies.

“L’âge de diamant” sur Amazon : http://amzn.to/1u7IpUZ
Plus de commentaires sur “L’âge de diamant” sur Amazon : http://amzn.to/1jLKGNO

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents

http://youtu.be/pfHU-0_ui3w

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “L’âge de diamant de Neal Stephenson” :

 

Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Je vais conclure cette série sur les livres de science-fiction. Alors, peut-être temporairement, peut-être que je reparlerai de science-fiction plus tard. Mais en tout cas, je vais conclure pour le moment cette série en vous parlant d’un livre que j’adore qui est « L’Age de diamant » de Neal Stephenson.

Ce livre, encore une fois – mais je ne vous parle que des livres qui m’ont vraiment frappé – représente ce que la science-fiction littéraire a de mieux à nous offrir, c’est-à-dire à la fois un excellent divertissement, et en plus, une réflexion encore une fois très intéressante sur ce qu’une technologie en particulier pourrait changer au niveau des mœurs, des sociétés, etc.

Dans ce livre, Neal Stephenson en fait nous plonge dans un monde où les nanotechnologies sont omniprésentes.

Qu’est-ce que c’est qu’une nanotechnologie ?

C’est tout simplement la capacité de manipuler la matière à l’échelle de l’atome et donc, de créer à peu près tout à partir de n’importe quoi. C’est-à-dire qu’on peut prendre avec une réserve d’atome qu’on a – je ne sais pas, moi – dans un réservoir, on peut assembler atome par atome tout ce qu’on veut. Et on peut, du coup, créer des tous petits robots ou ce qu’on veut.

Et du coup, dans ce roman en fait, exactement comme aujourd’hui on a l’électricité ou l’eau courante chez nous, et bien chacun a un « robinet à objet », ce qui est branché sur l’Alimentation, qui en fait est alimenté en atome et qui permet d’imprimer à la demande chez lui pas tous les objets mais beaucoup d’objets du quotidien, et y compris la nourriture. Ce qui fait que chacun a accès à un confort minimal. Et c’est exactement comme dans le monde du logiciel, il y a des objets qui sont open source c’est-à-dire que n’importe qui peut imprimer. Vous avez juste à payer votre « consommation d’atome », et d’autres qui sont propriétaires, donc il faut payer une licence comme les logiciels propriétaires pour pouvoir l’utiliser. Du coup, voilà.

Vous pouvez avoir des « robinets plus ou moins grands » qui vous permettent d’imprimer des objets plus ou moins gros mais chacun peut en fait créer à peu près tout ce qu’il veut chez lui. Après, je pense qu’il y a un contrôle aussi de cette technologie pour ne pas que les gens puissent créer des robots, etc.

Donc, Neal Stephenson nous plonge dans ce monde qui est extrêmement passionnant. Ce livre a été écrit en 95, je crois. C’était bien avant l’avènement des imprimantes 3D d’aujourd’hui. Et il nous plonge dans un monde où là, on est encore plusieurs décennies après l’invention des imprimantes 3D, ou là, on n’a même plus besoin de mettre des cartouches, on est directement connecté à une source d’atomes continue qui peut nous permettre de créer tous les objets dont on veut.

Déjà, rien que ça, ça nous fait réfléchir et on se dit : Waouh ! C’est vrai que si un jour, on arrive à atteindre ce genre de technologie – et pourquoi pas, ce n’est pas improbable – et bien, ça va changer énormément de choses dans notre définition de l’abondance, de la rareté, etc. Et en plus donc, il imagine aussi l’évolution des mœurs c’est-à-dire qu’il décrit une société qui n’est plus dirigée par… dans laquelle les états nations n’ont quasiment plus de poids ou un poids vraiment minime et dans lequel en fait ce qu’il appelle « les corporations », donc les grandes entreprises ont un poids beaucoup plus important que les anciens états nations qui sont toujours là mais n’ont pas vraiment beaucoup de poids.

Ce qu’il imagine aussi dans ce livre, c’est que les technologies de l’information – et je vous rappelle, on est en 95 quand il a écrit le bouquin, donc c’était au tout début de la popularisation d’Internet – Il imagine que grâce aux nouvelles technologies, on n’a plus besoin, les communautés de gens n’ont plus besoin d’être… En gros, les habitants d’un pays n’ont plus besoin d’être sur le même territoire. Et que donc, on peut avoir un bout de France partout dans le monde et qu’il y a un développement des communautarismes associés à un nomadisme très intéressant. Donc ça, c’est décrit dans le livre et encore une fois d’une manière très ludique.

Et ce livre, raconte l’histoire d’une jeune fille qui est orpheline, en fait. Pas orpheline mais elle perd son père, et puis c’est une jeune fille pauvre donc elle ne va pas avoir une extraordinaire éducation. Elle tombe sur un manuel qui a été conçu par un ingénieur pour la fille d’un milliardaire et qui, en fait, va lui donner une éducation extraordinaire. C’est un manuel qui est une sorte d’iPad 20.0 super sophistiqué conçu pour donner la meilleure éducation à une jeune fille. D’ailleurs, le sous-titre de « L’âge de diamant » c’est « Le Manuel illustré pour les jeunes filles », je crois, quelque chose comme cela. Voilà, « Le Manuel illustré d’éducation des jeunes filles ».

Donc, c’est très intéressant de voir ce manuel conçu pour jeune fille milliardaire qui va tomber dans les mains d’une jeune fille pauvre par accident.et qui va complètement transformer la vie de cette jeune femme. Et là, on a encore un élément de réflexion très intéressant sur finalement la démocratisation – quand les nouvelles technologies, c’est déjà le cas, moi je m’intéresse beaucoup au sujet.

Les nouvelles technologies permettent de démocratiser l’accès à l’éducation, de démocratiser l’accès aux meilleurs professeurs grâce à Youtube, les cours qui sont mis en ligne,etc. Qu’est-ce que ça donne notamment pour l’émancipation des classes pauvres, pour permettre aux gens méritant des classes pauvres qui sont capables de s’auto éduquer de faire une ascension sociale ?

Voilà, un livre bourré de thèmes très, très intéressants de réflexion qui nous ouvre l’esprit, qui entretient notre souplesse d’esprit, etc. tout en étant et restant dans un cadre ludique.

Le seul défaut du livre, il y en a plusieurs mais on va dire le plus gros défaut du livre, c’est tout simplement que la fin est un petit peu décevante. Je ne vous gâche rien j’espère en vous disant ça. Mais par contre, le livre se vit comme un voyage c’est-à-dire qu’il faut aussi savoir apprécier l’itinéraire et pas seulement la destination. Et je vous le recommande fortement. Très, très bon livre donc de Neal Stephenson qui est un auteur cyberpunk très connu dans « Les deux cyberpunks »

Donc, c’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Merci d’avoir regardé cette vidéo. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et puis, partagez la vidéo. Et si vous n’avez pas aimé, méchant que vous êtes, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Et comme d’habitude pour vous abonner, vous cliquez sur le petit bouton qui se trouve ici, en haut à droite.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. A demain pour la prochaine. Au revoir.

Découvrez ce blogueur pro, qui est également cinéaste, et son expérience avec son blog sur le cinéma

 

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂