France/États Unis : 3 différences culturelles

http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ pour des chroniques de livres géniaux pour vous ouvrir l’esprit !

Aujourd’hui je partage avec vous 3 différences culturelles frappantes entre les Etats-Unis et la France, au niveau de l’argent, de l’alcool et du sexe.

Êtes-vous d’accord/pas d’accord avec ces 3 différences culturelles ? En avez-vous détecté d’autres ? Dites-le dans les commentaires ! 😉

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents

http://youtu.be/wp5rmQ9eeak

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “France/États Unis : 3 différences culturelles” :

Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors, je suis toujours à Durango dans le Colorado et je vais faire une vidéo qui est complémentaire à celle que j’ai faite la veille puisque je vais vous parler, en gros, des différences culturelles que je perçois entre les Etats-Unis et la France. Il faut savoir que là, c’est mon treizième voyage aux Etats-Unis. J’ai vécu aussi trois mois en Californie en 2011. Et je pense que l’un dans l’autre, j’ai dû vivre peut-être en tout 8 ou 9 mois aux Etats-Unis sur les trois dernières années. Donc, ça m’a permis quand même de plonger pas mal dans la culture américaine. Sans compter que même de chez moi, je regarde beaucoup de contenus américains, je me forme aux Etats-Unis sur beaucoup de choses : le marketing Internet, l’entrepreneuriat, etc. Et puis, comme tout le monde, ça m’arrive de regarder des films américains évidemment, des séries américaines, etc.

Tout ça m’a fait un peu prendre conscience au fur et à mesure des différences culturelles entre les Etats-Unis et la France.

Comme je le disais dans une vidéo précédente, grosso modo, les différences culturelles entre les Etats-Unis et la France ne sont pas non plus énormes. Je veux dire, on a des racines communes. Les Etats-Unis et la France, c’est tous les deux des pays de la civilisation occidentale et clairement, on a énormément de choses en commun. Il suffit d’aller par exemple en Inde pour se rendre compte pour là, pour vraiment voir un pays où on n’a pas du tout les mêmes racines. On a des vraies, grosses, énormes différences cultures qui sont assez hallucinantes. Je veux dire, l’Inde c’est quand même 2% de chrétiens, donc rien que ça, ça vous donne une idée de la différence culturelle avec 85% d’hindouistes. Après, le reste, 15% de musulmans, quelque chose comme ça, puis plein de minorités. Donc, l’Inde c’est vraiment un autre monde. Les Etats-Unis, on est beaucoup moins dépaysé mais ça n’empêche pas qu’il y a quand même des différences culturelles qui peuvent parfois assez importantes.

Je ne vais pas revenir sur ce dont j’ai parlé dans ma précédente vidéo sur les erreurs à ne pas commettre quand vous allez pour la première fois aux Etats-Unis. Mais, j’aimerais parler simplement des différences culturelles plus générales.

Alors, quand on parle des différences culturelles générales, évidemment, c’est toujours des généralités. C’est le concept. On peut toujours trouver des exceptions, et parfois beaucoup d’exceptions. Mais ça n’empêche pas que c’est intéressant. Ce qui est intéressant, ce n’est pas d’avoir quelque chose qui est complètement absolu où il n’y a pas d’exception dans les mœurs, mais d’avoir des tendances. Pourquoi, par exemple, dans tel pays – je n’en sais rien, moi – il y a 60% de la population qui fait telle action et dans l’autre pays, il y en a 40% ? Bien sûr, à chaque fois, vous pourrez trouver beaucoup d’exceptions à ça, mais il y a quand même une tendance et c’est intéressant à étudier parce que ça, ça fait aussi une différence culturelle.

Une chose qui m’a frappé, en fait, voilà : il y a des pudeurs sur différents sujets en fonction des cultures. Et c’est intéressant de voir les sujets sur lesquels les Américains sont plus pudiques que nous et ceux sur lesquels, ils sont moins pudiques que nous.

L’exemple le plus courant et on pourrait demander si ce n’est pas un cliché, c’est l’argent. On a dans la tête que les Américains sont beaucoup moins pudiques sur l’argent que nous. Et le fait est que d’après ce que j’ai pu voir, c’est vrai. Les Américains ont beaucoup moins de mal à parler d’argent en général, à dire combien ils gagnent, à célébrer leur succès et dans leur succès, il y a le fait – je ne sais pas moi – de gagner un meilleur salaire, d’avoir généré telle somme pour leur entreprise, etc. Il y a vraiment beaucoup moins de pudeur sur l’argent, c’est évident, c’est clair. On le voit dans plein d’aspects.

Il y a aussi une moins de pudeur par rapport à la réussite. Alors ça, ça dépend quand même beaucoup des Etats. Mais bon, quand j’ai vécu trois en Californie, j’ai quand même été assez impressionné. Moi, je pensais que c’était un peu un cliché, l’idée du rêve américain, le fait qu’il y a un peu de climat d’encouragement comme ça, de support pour les gens qui réussissent, les innovateurs, les entrepreneurs. Mais clairement, quand j’ai vécu en Californie, j’ai vraiment, vraiment pu voir.

En gros, vous pouvez parler d’un projet que vous avez même s’il est un peu farfelu etc. à quelqu’un que, à un Américain, un Californien. C’est très rare qu’il va vous critiquer ou essayer de démonter un peu votre truc. En général, il va vous encourager, vous dire : « Vas-y, tu peux le faire. » Peut-être qu’il va vous donner des conseils critiques mais amicaux dans le but de vous aider. Mais il y a beaucoup plus de cet état d’esprit de « Vas-y, tu peux peut-être y arriver. Essaye, ça vaut le coup. » Ça, c’est vraiment très agréable, quand on est entrepreneur, d’aller comme ça en Californie. C’est génial.

Après, voilà. Et encore, il y a toujours plein d’exceptions. Ça, c’est évident. Mais les entrepreneurs là-bas sont mis un peu sur un piédestal, j’ai l’impression, alors qu’en France, ça s’améliore clairement. Aujourd’hui, on peut dire qu’on est entrepreneur sans rougir. Mais il y a quand même cette idée que déjà dans l’esprit de la population, il y a un petit peu souvent un amalgame entre les entrepreneurs, les grands patrons méchants du CAC40 qui ont des parachutes dorés, qui gagnent des millions pendant que les employés sont licenciés, etc.

Aux Etats-Unis, il n’y a pas cette idée de grand patron. Elle est beaucoup plus atténuée cette idée de grand patron, méchant, capitaliste qui n’a rien à faire de ses salariés. On valorise beaucoup plus le succès, la réussite, y compris professionnels, pas seulement arti… Chez nous, on valorise la réussite intellectuelle, la réussite artistique, la réussite culturelle. Aux Etats-Unis, il y a ça aussi, mais il y a aussi, on célèbre le succès matériel. On célèbre le fait de gagner beaucoup d’argent, on célèbre le fait d’avoir créé une belle entreprise, d’être quelqu’un de connu pour ça. Et je pense que ça aide énormément les Américains à avoir cet état d’esprit, enfin l’état d’esprit d’entrepreneur qui est beaucoup plus répandu, d’être un pays qui attire les talents du monde entier, d’être un pays qui encourage les innovations. Il suffit de voir par exemple où se trouve la très grande majorité des entreprises qui innovent sur Internet ou qui ont innové sur Internet. Voilà, je vais dire il n’y a pas photo, et ce n’est pas pour rien que – je ne sais pas moi – peut-être 90% des boîtes les plus connues du web se trouvent aux Etats-Unis ou ont démarré aux Etats-Unis. Ce n’est pas pour rien. C’est en grande partie lié à cet état d’esprit positif qui fait que ça encourage davantage les gens.

Je veux dire, c’est humain. On préfère faire des choses qui vont nous faire admirer de la communauté plutôt que de nous faire se raciser. Et comme aux Etats-Unis, il y a cette admiration qui est beaucoup plus prononcée pour les entrepreneurs que chez nous, même si chez nous, ça va encore. Je veux dire, on n’est pas non plus cloué au pilori. Et bien, il y a l’avantage de gens qui veulent, qui envisagent de se lancer, qui sont prêts à faire des sacrifices pour réussir, etc. Ça, c’est la première différence culturelle qui m’a frappé. On pourrait croire que c’est un cliché. Mais en gros, ça ne l’est pas.

Ensuite, deuxième différence culturelle, là où ils sont plus pudiques que chez nous. Alors ça, c’est intéressant.

Donc, il y a deux domaines majeurs dans lesquels les Américains sont plus pudiques que chez nous. Le premier, c’est tout simplement, j’en ai parlé dans la précédente vidéo, l’alcool. Ça ne veut pas dire que les Américains n’aiment pas boire et qu’ils ne font pas la fête comme nous. Alors là, clairement pas. C’est juste que, il y a un truc qu’on voit beaucoup plus aux Etats-Unis que chez nous. Là, il y a un club de motards en Harley Davidson qui sont en train de se balader, c’est super. Donc, oui, c’est le rapport à l’alcool. Parce que voilà, les Etats-Unis, il faut savoir… En gros, ça explique énormément de choses chez eux. Ils ont été peuplés, colonisés, fondés par des gens qui, à la base, pour la majorité d’entre eux fuyaient des persécutions religieuses. Alors, ce n’était pas la seule raison mais il y en a quand même pas mal qui ont immigré pour cette raison-là, qui ont fait partie de minorités religieuses dans les pays occidentaux, notamment l’Angleterre, le Royaume-Uni. C’est comme pour tout, quand vous supprimez une minorité religieuse, elle en revient en général beaucoup plus croyante. C’est une réaction, on va dire, un peu normal. Et du coup, quand ils sont arrivés aux Etats-Unis, là ils avaient la liberté de faire ce qu’ils voulaient. Et ce sont des gens très, très profondément, profondément religieux qui sont partis coloniser les Etats-Unis.

Il y a ça et aussi un certain type de population. Je veux dire, il faut quand même se rendre compte à l’époque de la colonisation des Amériques. Il faut se rendre compte des moyens. Vous laissiez tout derrière vous sans aucun espoir de retour. Je veux dire, c’était clair que vous aviez très peu de chance de pouvoir un jour retourner en Europe étant donné la longueur des trajets et la précarité des moyens de transport. Vous vous embarquez dans un bateau en bois pas très grand, pas très solide, avec une hygiène souvent assez déplorable et vous faisiez un voyage quand même assez long. Je ne sais plus combien de temps il fallait pour traverser l’Atlantique mais c’était sans doute au moins trois semaines, un mois, dans des conditions quand même pas terribles. Et puis quand vous arriviez, vous n’avez plus rien. Donc il fallait tout refaire, se refaire un réseau d’amis, de connaissances, etc. Vous arriviez dans sur un terrain certes où vous pouviez faire tout ce que vous voulez. Vous pouviez, et bien, je ne sais pas moi, il n’y avait pas de propriété, quoi. Vous allez sur un Etat, tout était vierge, tout était à faire. Mais il fallait tout faire justement, tout faire de A à Z. Ce n’est quand même pas n’importe qui, qui part comme ça d’un pays européen pour faire ça. C’est vraiment des gens qui ont un état d’esprit particulier, qui ont un état d’esprit d’entrepreneur clairement, qui sont prêts à prendre des risques, à tout quitter pour accomplir leur rêve. Et au-delà de ça donc, ils sont également extrêmement religieux.

Du coup, on a encore beaucoup dans la culture américaine et c’est très paradoxal parce que ce pays est aussi à la pointe de la science et de l’innovation, mais aussi c’est le pays occidental le plus religieux de tous les pays occidentaux. Et d’ailleurs, je ne sais plus combien d’Américains sont croyants mais c’est assez impressionnant.

Et du coup, il y a encore plein de choses qui sont liées à la religion chrétienne et pas que catholique. Il y a beaucoup plus de protestants que de catholiques ici aux Etats-Unis. Il y a encore énormément d’influences chrétiennes dans plein de choses. Ce rapport à l’alcool en fait partie puisqu’aux Etats-Unis, on n’a pas le droit de boire si on n’a pas 21 ans dans les cafés et les restaurants. Et ça, ça fait rire parce que nous, à 18 ans, on peut aller dans les bars, les restaurants, les discothèques et boire comme on veut, comme dans la plupart des pays occidentaux. Et souvent, on a été initié à l’alcool avant, etc. Ici, ils sont souvent initiés à l’alcool dans leur famille ou chez leurs amis. Mais voilà. Il y a ce rapport beaucoup plus pudique à l’alcool qui est extrêmement intéressant. Vous n’avez pas le droit de vous balader avec une bouteille d’alcool nu dans la rue. Il faut absolument la planquer dans un sac plastique ou dans un sac pour pas que ça se voie trop.

Troisième, donc le deuxième élément sur lequel ils sont plus pudiques que nous, et ça encore, c’est extrêmement relatif évidemment, c’est le sexe. Ça dépend beaucoup des Etats. Clairement, si vous allez à Castro qui est le quartier gay de San Francisco, vous n’allez pas avoir l’impression qu’ils sont plus pudiques sur le sexe que nous. C’est très contrasté les Etats-Unis, finalement. Mais, on va dire voilà, il y a quand même encore beaucoup de cette influence religieuse chrétienne un petit peu pudibonde sur le sexe.

C’est un peu difficile d’expliquer pourquoi on a cette sensation, mais c’est un petit peu subtil. Ce n’est pas pour autant que les Américains, il y a beaucoup d’Américains libérés, modernes qui apprécient une vie sexuelle complètement libre, indépendante, sans aucun problème. Mais il y a aussi quand même encore le poids des vieilles traditions qui est plus important que chez nous. Ça, c’est un petit peu anecdotique, mais quand même, c’est révélateur de l’état d’esprit des Etats-Unis. Là sur le chemin pour venir ici, à l’aéroport de Denver, j’ai croisé, pour la première fois, j’ai vu de vrai un couple d’Amish. Ça ne veut pas dire qu’ils sont pudiques sur le sexe, mais vu l’accoutrement, on se dit qu’il doit aussi y avoir d’autres traditions qu’ils vivent encore, notamment le fait de ne pas avoir de sexe avant le mariage, etc. Après, je ne sais pas, je n’ai pas fait d’étude psychologique chez les Amishs.

Mais voilà, il y a cette pudeur un peu plus, qui est très relative, etc. mais quand même. Bon voilà. Ça, c’est les trois grandes différences sur la pudeur aux Etats-Unis qui sont intéressantes quand on voyage, quand on fait la différence entre la France et les Etats-Unis.

Mais encore une fois, après, il y a énormément de choses qui nous rapprochent et les choses qui nous différencient finalement ne sont pas si importantes que ça.

Je pourrais continuer longtemps comme ça sur la différence entre les Etats-Unis et la France, mais la vidéo fait déjà douze minutes, donc je vais m’arrêter là.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. Et bien, si vous avez été aux Etats-Unis et que vous aussi, vous avez perçu des différences culturelles entre la France et les Etats-Unis, n’hésitez pas à les partager là juste en-dessous, dans les commentaires, ça me fera plaisir. Je trouve ça très, très intéressant d’étudier un petit peu pourquoi dans un pays, il y a telle norme qui est en place, et dans d’autres pays, telle norme. Ça nous fait toujours réfléchir un petit peu sur la pertinence de nos propres normes à nous en France. Et je veux dire, quand on voyage, là vraiment, ça fait exposer pas mal de choses qu’on pensait être absolument normales et évidentes, et qui en fait ne sont pas forcément.

(0 :12 :36) à (0 :13:05) Discussion à part

Suzan fait partie de mon groupe Mastermind.

Donc, si vous connaissez des différences culturelles ; si vous avez perçu des différences culturelles dont je n’ai pas parlé dans cette vidéo, il y en a plein, et bien partagez-les avec moi.

Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et puis, partagez la vidéo. Si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Et comme d’habitude, pour vous inscrire, vous cliquez sur le petit bouton ici qui se trouve en haut à droite de la vidéo.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. A demain pour la prochaine. Au revoir.

Découvrez la vidéo de Paul, dresseur de chiens et blogueur pro, qui reçoit 24 000 visiteurs par mois sur son blog.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂