Communiquer efficacement : 6 TECHNIQUES SIMPLES

http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ces-idees-qui-collent-pourquoi-certaines-idees-survivent-et-dautres-meurent/ pour la chronique du livre “Ces Idées qui Collent” de Chip Heath et Dan Heath. <br />
Aujourd’hui je partage avec vous 6 principes simples et concrets pour faire en sorte que les gens soient plus attentifs à ce que vous leur communiquez, et retiennent davantage ce que vous dites.

L’article dont je parle dans la vidéo et pour lequel j’ai suivi ces principes, “Comment créer son entreprise en 7 étapes” :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/comment-creer-son-entreprise/

Les 6 principes : simplicité, inattendu,concret,crédibilité,émotion, histoire.

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

http://youtu.be/I_XZ_YqlYEc

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Communiquer efficacement : 6 TECHNIQUES SIMPLES” :

Bonjour !

Aujourd’hui, je vais partager avec vous 6 critères simples pour faire en sorte que votre communication impacte davantage les gens, qu’ils se rappellent plus de ce que vous partagez avec eux et que même, ils le partagent davantage.

Alors quand je dis communication, je veux parler de toutes les manières dont vous avez de pouvoir influencer les autres. Ça peut être juste de prendre la parole. Ça peut être d’avoir une communication publicitaire. Ça peut être d’écrire un article, de publier une vidéo, de faire un podcast. Bref, toutes les manières que l’on a de communiquer avec les gens. Et on sait tous qu’il y a des manières plus ou moins efficaces de communiquer.

Par exemple, on a tous eu des professeurs à l’école qui étaient passionnants ou… Même si le sujet du cours en lui-même n’était pas quelque chose qui nous passionne en lui-même, le prof en lui-même était passionnant parce qu’il arrivait à communiquer de manière passionnante. Et a contrario, on a tous eu des profs qui étaient ennuyeux à mourir, qui n’arrivaient pas à transmettre une étincelle, quelque chose de passionnant par rapport à leur matière, même si à la base, on était nous-mêmes passionné par cette matière.

Et en fait, les 6 critères que je vais partager avec vous viennent d’un livre qui s’appelle « Ces idées qui collent » qui est un livre extrêmement intéressant, qui était écrit par deux frères Chip Heath et Dan Heath. Donc, Chip Heath, il est carrément professeur de psychosociologie des organisations, s’il vous plaît, à la Stanford. Donc, quand même. Et Dan Heath, il est éditeur.

Et un jour, ils discutaient ensemble et ils se sont demandés « Mais pourquoi il y a des histoires qui sont intrinsèquement, complètement stupides et même fausses, comme par exemple, les légendes urbaines – on a tous entendu des légendes urbaines sur des tas de sujets différents – que les gens retiennentfacilement et qui se diffusent comme une traînée de poudre. Et a contrario, pourquoi il y a des choses qui sont intrinsèquement vraies, qui sont intéressantes en elles-mêmes comme par exemple, des communiqués scientifiques et qui ne sont pas du tout partagés et complètement ignorés ».

Donc, ils se sont posés la question. Ils ont fait des recherches sur le sujet et le résultat, c’est ce livre « Ces idées qui collent ». Ils ont donc sorti 6 principes que je vais partager immédiatement avec vous.

En fait, j’ai utilisé ces principes plusieurs fois pour écrire des articles sur mes blogs. D’ailleurs, l’un des articles les plus lus que j’ai écrit sur mon blog « Des livres pour changer des vies » qui est « Comment créer son entreprise en 7 étapes », et bien, j’ai complètement appliqué les principes de ce livre à la lettre. J’avais une grille avec ces 6 critères que je partage avec vous et je les ai cochés pour écrire l’article.

Alors, ces 6 critères sont les suivants :

– Le premier critère, c’est que vous devez être simple quand vous communiquez.

Ça peut paraître évident et ça l’est. Mais il y a encore beaucoup trop de personnes qui se réfugient derrière un jargon, qui ne savent pas simplifier les choses. Il faut vraiment que vous soyez simple. Donc, qu’est-ce que ça veut dire être simple ?

Ça veut dire : utiliser du vocabulaire simple, utiliser des images, des choses qui font que vous allez essayer d’être le plus accessible possible, contrairement par exemple à un médecin ou un scientifique qui se réfugierait derrière son jargon qui ne pourrait être compris que des spécialistes. Donc, soyez toujours très accessible. Ils parlent dans ce livre de quelque chose d’intéressant qui s’appelle « la malédiction du savoir » et qui est que, voilà : quand on connaît quelque chose, quand on est compétent dans un domaine, on est souvent aveugle au fait que la plupart des personnes, elles, ne le sont pas. Ils donnent une expérience très intéressante que je partagerai avec vous d’ailleurs dans une prochaine vidéo spécifiquement sur « la malédiction du savoir ». Ce sera très intéressant.

– Ensuite, deuxième critère : de l’inattendu. De toute façon, tous ces critères sont… ça peut paraître évident mais, on est très nombreux à les oublier régulièrement.

De l’inattendu : si vous mettez de l’inattendu dans votre communication, ça va briser un petit peu la routine dans laquelle sont les gens et ça va le faire en sorte qu’ils vont prêter attention à ce que vous dites. Si par exemple, vous êtes – je n’en sais rien moi – à un mariage. Quelqu’un commence à faire un discours sur les mariés. Tout le monde s’endort un petit peu à ce moment-là, surtout si on a picolé un petit peu avant. Donc, c’est important de marquer les esprits en disant quelque chose de surprenant au début pour qu’on se réveille un petit peu et que les gens puissent suivre plus attentivement.

– Ensuite, du concret. Ça, c’est très important.

Le concret passe par des choses simples. Donnez des conseils que les gens peuvent appliquer concrètement dans leur vie. C’est-à-dire que voilà, il faut qu’ils puissent se dire : « Ah, dans ce qu’il m’a dit, il y a au moins une chose que je peux tester demain et mettre en pratique dans ma vie. » Ça, c’est concret. Donnez aussi des exemples, parlez d’histoires, de choses qui se sont réellement passées – ça, c’est du concret – plutôt que de vous embarquer dans des théories très longues, interminables où on se demande où vous voulez en venir et on dit : « Mais concrètement, qu’est-ce que je vais faire dans ma vie par rapport à ça ? » Et aussi, quelque chose d’intéressant.

Ils mettent en garde contre le fait d’utiliser des chiffres. Les auteurs disent : « A partir d’un certain chiffre, l’esprit humain n’est plus capable de vraiment se représenter. » Donc, c’est toujours mieux de traduire des chiffres un petit peu trop élevés en des choses concrètes qu’on puisse imaginer, pour les « palper » un peu davantage.

Donc, un exemple très simple. Par exemple, je parlais dans une de mes vidéos de lancement du blog d’un de mes élèves, Laurent Breillat, qui a un blog « Apprendre la photo » et qui fait 250 000 visites par mois aujourd’hui. 250 000 visites par mois, ça peut être un chiffre qu’on arrive à se représenter ou pas. Et je préfère dire : Voyez le Parc des Princes, par exemple, il peut acquérir 40 000 personnes, et bien donc – du coup, il faut que je fasse des calculs mentaux là face à la caméra, ce que normalement, il ne faut jamais faire. Bon, ce n’est pas grave – Donc, 250 000 personnes, ça fait à peu près 6 Parc des Princes remplis à ras bord de personnes qui visitent ce site tous les mois.

Quand je dis 6 Parc des Princes remplis à ras bord, on s’imagine comme ça le Parc des Princes entièrement rempli de supporters qui ont le feu. Et on s’imagine 6 parcs comme ça de personnes qui visitent ce site tous les mois. C’est beaucoup plus frappant que simplement 250 000 visites par mois.

Je pourrais aussi dire c’est la population de Lille intra muros par exemple – Lille, ça fait 200 000 à 250 000 habitants – qui vient tous les mois visiter ce blog « Apprendre la photo ». Mais c’est encore moins frappant parce que, un stade, on s’imagine les gens qui sont là. Je pense que la plupart d’entre nous a été à un stade ou dans une salle de concert. On a pu voir ce que c’est quand même plusieurs dizaines de milliers de personnes présentes au même endroit. Donc, c’est beaucoup plus frappant. Voilà. Concret.

Donc, je récapitule : simplicité, inattendu, concret.

– Ensuite, crédibilité.

C’est évident, plus vous avancez des choses qui peuvent vous paraître un petit peu surprenantes, et plus il faut appuyer ces choses-là avec des preuves. En l’occurrence, quand vous vendez sur Internet, la meilleure chose que vous pouvez faire pour apporter la crédibilité sur ce que vous dites, c’est tout simplement les témoignages clients. Avoir des témoignages en vidéo de clients qui sont passés par vos services, qui ont acheté vos produits et qui sont satisfaits, c’est la meilleure manière d’avoir de la crédibilité. Bon après, il y a aussi la notion d’autorité : autorité intrinsèque et externe dont j’ai déjà parlé dans une vidéo précédente.

– Ensuite, de l’émotion.

Evidemment, de l’émotion. On est quand même plus captivé par – je ne sais pas moi – une star du rock qui raconte comment il est tombé amoureux de la musique que par un notaire – désolé pour les notaires qui me regardent – mais voilà, quelqu’un qui est un petit peu plus sec, un petit peu plus rationnel.

Ce n’est forcément pas mon point fort l’émotion. Je pense que justement, c’est quelque chose qu’il faut que je travaille dans mes vidéos davantage. Mais clairement, on sait, l’émotion, c’est important.

– Et sixième point, une histoire.

On a notre cerveau qui est câblé sur le fait d’écouter des histoires. Je pense que ça vient du fait que – je ne sais pas – à la préhistoire, l’essentiel du savoir a été transmis peut-être, je n’en sais rien, au coin du feu, comme ça, qu’on se racontait des histoires de tel chasseur qui se fait bouffer par un mammouth et que du coup, on prêtait attention parce que ça pouvait avoir une influence en notre survie. Je suppose mais en tout cas, il est clair que nous en tant qu’être humain, on est très, très sensible aux histoires.

Donc, si vous arrivez à combiner pas forcément les 6, mais au moins quelques-uns de ces critères qu’on vous communiquait, donc simplicité, inattendu, concret, crédibilité, émotion et histoire, ça va accrocher beaucoup plus votre auditoire. Ils vont retenir davantage ce que vous dites et ils seront plus à même de le partager.

Donc, voilà. Si vous voulez aller un peu plus loin que ce que je dis dans la vidéo, je vous invite tout simplement à lire ce livre « Ces idées qui collent », qui est vraiment excellent. En plus, il a été traduit en français. Un livre qui fait partie du Personal MBA et que je vous recommande fortement.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Donc, si vous avez aimé, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et puis partagez la vidéo. On verra si cette vidéo va coller ou pas justement. Si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Et comme d’habitude, pour être prévenu des prochaines vidéos tous les matins à 7 heures pour bien démarrer la journée, vous cliquez sur le lien qui apparaît en bas de la vidéo. Vous laissez votre prénom et votre email et vous serez prévenus tous les jours gratuitement.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. A demain pour la prochaine. Au revoir.

Découvrez Claire de Buttet qui s’est fait repérée par un psychiatre connu et un auteur célèbre grâce à son blog qui l’a créé suite à son inscription à la formation d’Olivier Roland

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

olivier roland comment communiquer efficacement script