Comment Paul gagne 4000 € par mois avec son blog sur l’immobilier (Blogueur Pro)

Pour aller plus loin, téléchargez le livre “Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” sur <a href=”http://bit.ly/1tUP3yC” target=”_blank” rel=”nofollow”>http://bit.ly/1tUP3yC

Dans cette vidéo, Paul du blog http://nosamisleschiens.fr/ et membre de la formation Blogueur Pro nous explique comment il gagne 4000 euros par mois avec son blog secondaire http://nantes-appart-hotel.com/, qui lui sert à louer un appartement comme une chambre d’hôtel.

Son exemple est donc une excellente étude de cas de :
– Comment utiliser l’immobilier intelligent pour se créer un complément de revenu tout à fait intéressant
– Comment utiliser les outils du web, ici un blog et d’autres sites comme Airbnb, pour booster immédiatement la rentabilité de l’opération.

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents

http://youtu.be/elH8NTFcqwY

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo :

Olivier Roland : Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors aujourd’hui, j’accueille Paul Laurent qui est un blogueur de « Nos amis les chiens » et de « Nantes-appart-hôtel ». Donc bonjour Paul.

Paul Laurent : Bonjour Olivier.

Olivier Roland : Donc, Paul tu es aussi membre de la formation Blogueur Pro et j’ai voulu t’interviewer parce qu’aujourd’hui, déjà tu rencontres un succès très intéressant au niveau de ton blog « Nos amis les chiens ». Alors, tu n’as pas encore commencé à le monétiser, donc ce n’est pas un blog qui te rapporte aujourd’hui de l’argent. Mais déjà, tu me disais que tu as un trafic de 25 000 personnes par mois sur ton blog « Nos amis les chiens ». C’est ça ?

Paul Laurent : Exactement oui. 25 000 personnes, oui.

Olivier Roland : Et voilà, tu as quasiment 5 000 personnes dans ta liste email aujourd’hui. Waouh ! Donc en fait là, en gros ce blog peut déjà être monétisé de manière efficace. C’est juste que pour l’instant, tu t’en es pas encore occupé.

Paul Laurent : Oui. Voilà, je ne m’en suis pas encore occupé puisque j’ai une activité de salarié à côté. Donc, j’avance à mon rythme.

Olivier Roland : Et par contre, tu m’as donc appris récemment que tu avais aussi un deuxième blog. Le blog s’appelle « Voyager à Nantes ». On peut y aller sur nantes-appart-hotel.com, j’ai mis le lien juste en-dessous pour ceux que ça intéresse. Et tu m’as dit que grâce à ce blog, tu gagnes 4 000 euros par mois, tout simplement parce que c’est un blog qui met en avant un appartement que tu loues comme un hôtel, ce qu’on appelle un appartement hôtel. Et que du coup, c’est quand même 4 000 euros par mois. Ce n’est pas mal. Je voulais qu’on discute un petit peu de ça.

Déjà est-ce que tu peux nous dire quand est-ce que t’as créé ton blog « Nos amis les chiens » pour la première fois ? T’as démarré par « Nos amis les chiens » si je me rappelle bien.

Paul Laurent : Exactement. J’ai démarré « Nos amis les chiens » en avril 2012, donc deux ans tout juste. Et nantes-appart-hotel.com, je l’ai lancé en octobre 2013. Voilà.

Olivier Roland : Waouh ! Ça ne fait pas très longtemps ! Ça fait 6 mois.

Paul Laurent : Voilà.

Olivier Roland : Alors ça, on va en parler. C’est quand même intéressant qu’en moins de 6 mois, tu as réussi à atteindre un chiffre d’affaires aussi important. Donc, ce sera un business model que d’autres pourront étudier.

OK. Tu démarres, tu m’as dit en mai 2012 ?

Paul Laurent : En avril 2012.

Olivier Roland : Avril 2012, Ok. Parce que tu t’es inscrit à la formation Blogueur Pro à cette époque-là.

Paul Laurent : Exactement, oui.

Olivier Roland : Ok. Raconte-nous un petit peu déjà comment t’es tombé sur la formation Blogueur Pro et qu’est-ce qui a fait que tu t’es inscrit ?

Paul Laurent : Alors. J’aime beaucoup lire et j’étais inscrit à « Des livres pour changer de vie ».

Olivier Roland : D’accord.

Paul Laurent : Et donc, j’avais reçu un mail de ta part qui disait : Voilà, je relance puisque c’était la deuxième session de Blogueur Pro. Donc, je relance la formation Blogueur Pro. Et là, je me suis dit « Ah ! Il faut que je fasse quelque chose parce que la première fois, je l’ai raté. » Et je me suis dit : « Bon allez, cette fois-ci, je m’inscris. » Et puis, sans regret parce que vraiment, je pars de rien. A l’époque, je n’avais pas de connaissance et donc la formation Blogueur Pro m’a vraiment aidé de ce côté-là puisque t’es vraiment très pédagogue et tu expliques bien les choses, tu décortiques bien. Et tout ça. Et puis, ça m’a permis moi derrière en passant à l’action d’avancer.

Olivier Roland : Waouh ! Et en plus, t’as été assez rapide parce que juste après ton inscription, tu as créé ton premier blog finalement.

Paul Laurent : Ah, tout de suite oui.

Dans le module 1 de ta formation, tu dis : « Mettez sur une feuille de papier vos forces. » Il me semble hein, de mémoire. C’était il y a longtemps déjà mais j’avais mis l’éducation canine, ça a toujours été une de mes passions. Et je me suis dit : « Je vais partager ça, je vais partager mon expérience avec mon chien Frisbee, ce que j’ai réussi à lui faire faire : un petit tour, l’éducation, voilà. » Toutes les erreurs en fait que j’ai commises, je me suis dit : « je vais essayer de partager pour que les gens ne commettent pas les mêmes erreurs que moi en fait. » Donc, j’avais déjà cette force-là de mon côté, et je n’avais plus qu’à apprendre à bloguer quoi.

Olivier Roland : D’accord. T’avais cette compétence avec les chiens déjà.

Paul Laurent : Oui, voilà, oui. J’ai continué de faire une parfaite niche (0 :03 :51).

Olivier Roland : Tu avais plutôt une passion et t’as voulu développer tes compétences.

Paul Laurent : Enfin voilà oui, c’est plutôt une passion. Voilà. Passion, passionné par l’éducation canine et envie de partager aussi. Après sur les deux ans qui se sont écoulés, je continue de me former sur l’éducation canine.

Olivier Roland : Voilà. Donc ça, c’est un point que je mets souvent en avant. Quand on démarre un blog, on n’a pas besoin d’être un expert de classe mondiale. On peut même être un grand débutant. Tout ce qu’il faut, c’est être transparent par rapport à ça avec ses lecteurs et de dire : « je suis un débutant mais ce n’est pas grave, on va apprendre ensemble. » Et un blog, c’est un formidable… Tu vas me dire si t’es d’accord avec moi mais j’estime que c’est un formidable accélérateur d’apprentissage parce que pour des tas de raisons, parce que ça nous met dans un mode où on est toujours à la recherche des articles ou de vidéos. Et du coup, on va être beaucoup plus attentif à tout ce qui se passe dans le domaine qui nous intéresse. On va être beaucoup plus facilement en relation avec des experts qui vont nous apprendre beaucoup de choses. On va se mettre à lire plus de livres sur le sujet. Enfin, il y a tout un tas de facteurs qui font qu’on apprend beaucoup plus vite quand on a un blog que quand on n’a pas. Est-ce que t’es d’accord avec ça ?

Paul Laurent : Oui. Entièrement d’accord. Entièrement d’accord parce que quand tu fais un article ou tu fais une vidéo, etc., tu fais ton petit plan, tu fais de la recherche, donc voilà. Tu relis des livres, tu relis certains passages de certaines interviews que des experts ont eu et tout. Et du coup, t’intègres beaucoup plus vite toutes ces connaissances. C’est comme ça que je le vois. T’intègres vraiment plus en bloguant puisque, je pense que c’est le partage en fait qui fait que t’intègres plus et que tu apprends encore plus.

Olivier Roland : Oui, c’est ça. Et t’as aussi le feed-back de tes lecteurs qui te posent des questions, qui peuvent éventuellement s’ils voient qu’il y a un point sur lequel t’es encore un peu flou, qui peuvent préciser des choses. Enfin, c’est extraordinaire cette interaction que tu as avec des gens qui sont finalement dans la même démarche que toi d’apprentissage.

Paul Laurent : Exactement. Oui. Beaucoup de questions oui, beaucoup de mails.

Olivier Roland : Alors ce qui est intéressant c’est que, donc tu dis que tu as un emploi à côté. En fait, tu es fonctionnaire. Et tu me disais que tu souhaites garder un petit peu l’anonymat par rapport à ça, donc on ne va pas détailler exactement ce que c’est. Mais tu me disais quand même que tu as des semaines assez intenses. Tu me disais que t’as des semaines facilement de 60-70 heures, c’est ça ?

Paul Laurent : Exactement, oui. Je dirai mon métier plus tard peut-être mais effectivement, c’est un métier qui me prend beaucoup de temps. Voilà, et comment dire ça ? Il me prend du temps mais en même temps, j’ai pu quand même réussir à faire tout ça.

Olivier Roland : Alors comment t’as fait justement ? C’est quoi ton secret pour avoir un travail qui te prend autant de temps et avoir eu le temps de créer, développer un blog qui a déjà un beau succès et qui va sans doute te rapporter un chiffre d’affaires tout à fait intéressant quand tu commenceras à le monétiser ?

Paul Laurent : Alors, persévérance.

Olivier Roland : Oui d’accord.

Paul Laurent : Constance.

Olivier Roland : Ça, c’est important, on est d’accord.

Paul Laurent : On a les deux. Et puis d’y aller à son rythme.

J’ai mis en place des petits mécanismes pour être un peu plus productif puisque, vu que mon emploi me prend beaucoup de temps, quand je me mets à faire un article, il faut que je le termine assez rapidement. Du coup, j’ai bouquiné des livres sur la base de la productivité.

Olivier Roland : D’accord.

Paul Laurent : T’en parles aussi sur Blogueur Pro d’ailleurs.

Olivier Roland : Oui tout à fait.

Paul Laurent : Voilà pour produire plus, être plus efficace. Et du coup, je rentabilise un peu mieux mon temps comme ça. Je me dis : tiens, je vais faire un article. Je lance le chronomètre, je mets une heure et puis je bosse vraiment concentré, vraiment sur le sujet pendant une heure jusqu’à ce que je termine. Et j’ai qu’une heure. Voilà. Comme si c’était un devoir sur table en fait.

Olivier Roland : Et alors en moyenne, tu passes combien d’heure par semaine sur ton blog aujourd’hui ?

Paul Laurent : Là, je passe une heure par jour.

Olivier Roland : Une heure par jour tous les jours ?

Paul Laurent : Oui, tous les jours oui.

Olivier Roland : Donc, ça fait à peu près 7 heures par semaine.

Paul Laurent : Voilà, 7 heures par semaine oui.

Olivier Roland : C’était comme ça au début aussi ?

Paul Laurent : Au début, j’ai voulu aller très, très vite. Ça a été une erreur parce qu’on produit beaucoup mais les résultats n’arrivent pas. Pas tout de suite en tout cas.

Olivier Roland : Oui, c’est normal. Dans le blog, comme dans beaucoup d’activités, il y a une courbe au début où on dépense beaucoup d’énergie pour pas beaucoup de résultats. C’est comme quand on apprend un sport ou n’importe quoi.

Paul Laurent : Voilà, c’est ça. Du coup, ça m’a un petit peu calmé sur le moment. Mais je me suis dit : je vais être plus régulier, et je vais mettre en place des petits rituels pour être un peu plus productif, notamment mettre le petit moniteur d’une heure pour faire un article quoi. Donc, je ne passe pas plus d’une heure par jour maintenant, même si les mails ça me prend beaucoup de temps. Donc ça, j’essaie de répondre à côté, on va dire, dès que je peux, dans l’urgence. Voilà.

Olivier Roland : Alors ça, c’est très intéressant parce que t’as un boulot très prenant qui te prend beaucoup plus de temps qu’un travail classique à 35 heures, et ça ne t’a pas empêché de créer, développer un blog à succès alors que t’étais pas l’expert mondial sur le sujet. Et moi, je pense que t’as donné des clés vraiment très intéressantes, au moins une heure par jour. Moi, je recommande de passer au minimum 10 heures par semaine sur son blog, ce qui reste quand même très raisonnable vu que ça reste du temps très partiel, mais en l’occurrence, toi tu essaies avec 7 heures, tant mieux. Voilà.

L’importance de se créer des rituels est d’avoir des blocs d’heures productifs, où tu ne vas pas te laisser interrompre par d’autre chose. Ça, c’est vraiment une clé importante, je pense, pour être productif.

Paul Laurent : Exactement. On coupe tout, Facebook, le téléphone et on se met à fond sur le sujet qu’on a choisi.

Olivier Roland : Est-ce que t’as dû renoncer à toute vie sociale, à toute vie de famille, à tes amis pour lancer ton blog ou ça a été quand même ?

Paul Laurent : Non, pas du tout, j’ai renoncé aux jeux vidéo en fait.

Olivier Roland : Ah Ok. D’accord. Est-ce que ça a été une grosse perte pour toi ?

Paul Laurent : Ah non, pas du tout. Sans regret.

Olivier Roland : Sans regret. Tu préfères avoir ton blog aujourd’hui plutôt que d’avoir joué à des jeux vidéo ?

Paul Laurent : Oui. Ben quand on a eu la console et au moment où on l’éteint, il s’est passé deux heures et dans notre vie, il ne s’est rien passé. Tandis que quand on se met deux heures sur un sujet, on écrit un article, un article qui va nous ramener des visites, ces visites-là vont nous faire rencontrer des gens et ainsi de suite. Donc, c’est plus rentable de faire un article que de jouer deux heures à la console.

Olivier Roland : Entièrement d’accord.

Paul Laurent : Même si la console, ça détend. Moi, je ne suis pas hein, voilà, mais j’ai choisi de me consacrer plutôt à ça. Et en fait, ça m’éclate plus que la console tout simplement. C’est pour ça que je ne joue plus quoi.

Olivier Roland : Génial. Alors ça, c’est très intéressant. Tu as remplacé un loisir qui n’était pas productif par quelque chose qui te passionne tout autant mais qui a un impact concret dans ta vie.

Paul Laurent : Exactement, c’est ça.

Olivier Roland : Waouh ! Alors est-ce que tu serais prêt à dire que, je veux dire : faire un blog, ce n’est quand même pas aussi plaisant que de jouer à un jeu vidéo, si ?

Paul Laurent : Ben si en fait, moi franchement je m’amuse. En faisant des vidéos avec mon chien, je m’amuse. Quand j’écris un article, je m’amuse aussi. Franchement, j’y prends plaisir aussi (0 :10 :52) de faire de la vidéo mais je m’amuse. Quand je répète et mets en place des petites étapes d’éducation canine, ça m’amuse aussi. Et puis, ça a vraiment remplacé le loisir non productif.

Olivier Roland : Génial ! Donc ça, c’est une super astuce, c’est une super manière de penser, approche, je veux dire.

Prenez un loisir que vous avez, que vous aimez bien faire mais qui concrètement ne vous apporte rien du tout, et faites de votre blog, de votre projet un loisir, quelque chose qui vous passionne. Vous allez autant vous amuser. C’est peut-être même plus, peut-être même moins, peut-être que ce sera difficile de temps en temps mais en tout cas ce qui est sûr, c’est que ça vous apportera bien plus que d’avoir passé une heure devant la télé ou devant la console. Là, je pense que c’est un très bon exemple Paul, merci de l’avoir souligné parce que, voilà.

Je pense qu’on a tous, en tout cas quasiment tous des loisirs dans notre vie qui ne sont pas productifs et on pourrait les remplacer par quelque chose qui nous passionne tout autant voire plus, et qui nous apporte quelque chose.

Paul Laurent : Et d’ailleurs, il faut absolument si on blogue, se bloguer sur quelque chose qu’on aime. Sinon, ce n’est pas la peine.

Olivier Roland : Voilà, ça, c’est le premier conseil quasiment que je donne dans la formation Blogueur Pro parce que bloguer, ça prend quand même un certain temps avant que ça commence à apporter quelque chose, ne serait-ce qu’en termes de trafic et de retour de lecteurs avant même de commencer à gagner de l’argent avec. Et si vous démarrez un blog sans être motivé par le sujet en lui-même, sans être passionné par le sujet en lui-même, ben fatalement après la période d’excitation qui accompagne le démarrage, vous allez traverser le désert, vous avez beaucoup plus de chance de laisser tomber.

Paul Laurent : Exact, ouais. C’est d’ailleurs, c’est pour ça que j’ai pu continuer sur deux ans, c’est parce que ça me passionne aussi.

Olivier Roland : Alors que t’as un boulot prenant à côté.

Paul Laurent : Et que j’ai un boulot qui me prend beaucoup de temps.

Olivier Roland : Ok. Donc, ton blog décolle. Tu ne l’as pas encore monétisé mais en octobre 2013, tu décides de créer un autre blog qui va te permettre de louer un appartement que tu as sur Nantes.

Paul Laurent : Tout à fait.

Olivier Roland : Alors est-ce que tu peux nous expliquer un petit peu cette histoire et comment l’idée, ça t’était venu ?

Paul Laurent : L’idée est venue avec ma femme puisqu’on aime bien se faire des petits week-ends un petit peu à droite à gauche en France, et on était des clients d’hôtels. Et on était souvent déçu par les prestations que proposaient les hôtels. On s’est dit mais enfin, il y en a marre vraiment de tout ça quoi. On paie et puis ce n’est pas propre, c’est sale, il y a du bruit. Donc, on s’est dit : qu’est-ce qu’on voudrait si on voyagerait en France et tout ça ? Et on a découvert, ça, c’est connu, le concept des apparts hôtels. Donc un appartement à disposition, tout équipé, où la personne peut venir et vivre comme si elle était chez elle quoi en fait.

Olivier Roland : Mais qui est loué la nuit.

Paul Laurent : Mais qui est loué à la nuitée. Voilà. Tout à fait.

Olivier Roland : Et avec des prestations qui s’apparentent à celles des hôtels.

Paul Laurent : Quasiment sauf le petit déjeuner. Voilà. C’est-à-dire le linge de maison, le ménage, mais en fait ce n’est que du plus. C’est beaucoup mieux que l’hôtel tout simplement puisqu’il y a le parking en plus, la terrasse, tout l’ameublement, la décoration. Tout ça, on ne retrouve pas ou on retrouve de façon moins bien sur un hôtel.

Donc, c’est comme ça qu’avec ma femme, on s’est dit : « on va ouvrir un appart hôtel ». Donc là, on a entrepris la démarche de chercher un appart sur Nantes. On est passé à l’action, on a acheté l’appartement.

Olivier Roland : Waouh ! C’était quand ça ?

Paul Laurent : Paul Laurent : C’était en juin 2013.

Olivier Roland : Super !

Paul Laurent : On l’a acquis en juin 2013. Il y a eu les travaux puisqu’on a absolument tout refait à l’intérieur. Il n’était pas du tout agencé de la bonne façon.

Olivier Roland : Vous avez fait les travaux vous-mêmes ?

Paul Laurent : Non, on a délégué. Je ne suis pas un expert en bricolage.

Olivier Roland : Ok.

Paul Laurent : Voilà, donc on a délégué et on l’a mis donc à disposition des gens en octobre. Et on a lancé le blog en même temps en octobre pour pouvoir nous ramener des clients.

Olivier Roland : D’accord. Et donc, t’as lancé le blog. Je vous invite à aller le voir tout simplement si vous voulez avoir l’idée d’un blog qui convertit bien. Donc, c’est un blog avec des articles sur Nantes, les ce qui est à faire dans les environs, etc. et aussi qui parle directement de l’appartement. Et puis tu me disais aussi, tu as mis des annonces sur Airbnb et d’autres sites spécialisés qui ont aidé aussi à promouvoir l’appartement.

Paul Laurent : Pour lancer l’activité, on s’est dit : il faut que ça fonctionne tout de suite. On a des mensualités de crédit à payer. Donc, il faut que ça fonctionne tout de suite.

Donc on a lancé le blog, plus à côté, on a mis l’annonce sur tous les sites spécialisés, Airbnb, le Bon Coin, Abritel, TripAdvisor, House Trip. Enfin, tous les sites spécialisés. Et du coup, ça a permis tout de suite de lancer l’appartement et de largement payer les mensualités.

Olivier Roland : Génial ! Donc aujourd’hui, vous réalisez un chiffre d’affaires mensuel de 4 000 euros avec cet appartement, le blog et les annonces que vous avez publiées.

Paul Laurent : Voilà, c’est ça, un peu.

Olivier Roland : C’est quand même assez extraordinaire. Ça a été très rapide. Et je suppose que tu as des mensualités qui sont bien inférieures à ce chiffre-là.

Paul Laurent : Largement oui.

Olivier Roland : Waouh ! Donc là, t’as une véritable entreprise que t’as démarré extrêmement vite. Mais finalement ce que tu nous expliques, tout le monde pourrait le faire en fait.

Paul Laurent : Oui, tout le monde peut le faire.

Olivier Roland : A la base, tu n’as aucune compétence dans le domaine de l’hôtellerie ou si ?

Paul Laurent : Non, aucune. Ma femme non plus, aucune. On s’est lancé. On s’est dit voilà : Quand on part en voyage, on aimerait qu’il y a ça, ça, ça, ça, ça. Et puis, on a bien étudié la concurrence et puis on s’est dit : bon ben, ça Ok, d’accord, d’accord. Et puis, on est passé à l’action. Il n’y avait rien de compliqué en soi.

Olivier Roland : Il faut juste agir. Il faut agir.

Paul Laurent : Voilà, le plus dur c’était de passer à l’action quoi. Maintenant effectivement, ça tombe bien. Donc, on en a deux hein. Il y a eu le premier dont on a acquis en juin 2013, le deuxième c’est assez récent, c’était le mois dernier.

C’est une boule de neige en fait après. Une fois que tout est lancé, là, ça ne s’arrêtera pas. Là, c’est parti. La machine est lancée.

Olivier Roland : Waouh ! Super ! T’as eu un prêt. Tu as trouvé un appartement, tu as trouvé un prêt, t’as tout mis en place, le site, etc. et aujourd’hui, c’est un business que tu as démarré extrêmement vite avec très peu de fond finalement. Enfin, si, il y a des fonds importants qui viennent de la banque mais finalement, ils sont payés par les clients.

T’as dû mettre beaucoup d’argent de ta poche en tant qu’apport personnel ou pas ?

Paul Laurent : On a mis un petit apport, oui, de 10% sur chacun. Chaque appart, on a mis 10%.

Olivier Roland : Ok.

Paul Laurent : Pour que le projet passe. Les banques n’avaient pas confiance au début, ça a été…

Olivier Roland : Normal, vous n’avez aucun historique.

Paul Laurent : On n’avait aucun historique. Ils ne nous connaissaient pas, ils ne savaient pas… Là, on arrive, on déboule : tiens, voilà, on va faire ça un projet. Ils n’aiment pas trop ça donc, on a réussi à les convaincre. Le deuxième, ça a été plus dur d’ailleurs. On a réussi à les convaincre et maintenant ça tourne, ça marche quoi, ça fonctionne. Le blog me ramène de plus en plus de clients.

A côté de ça, je constitue une petite liste, une petite base de données d’emails clients. Et de temps en temps, je fais des petites promotions aussi en leur disant : « Vous êtes déjà venus dans Le Petit Nantais. » L’appartement s’appelle comme ça, « Le Petit Nantais ». « Vous êtes déjà venus. Donc si vous souhaitez revenir pour un week-end ou une semaine, vous bénéficiez de … »

Olivier Roland : Voilà, excellente stratégie.

Paul Laurent : Et la bouche-à-oreille qui s’est mis en place aussi en second temps.

Olivier Roland : Alors, c’est pour quand les prochains appartements ?

Paul Laurent : Ben là, deux, ce n’est pas mal.

Olivier Roland : Ok. Parce que là, vous gérez encore vous-mêmes tout ce qui est à faire au niveau des services dans l’hôtellerie.

Paul Laurent : Exactement. Ouais, on gère l’état des lieux entrant, l’état des lieux sortant, le linge et les réservations.

Olivier Roland : A terme, vous pourriez peut-être déléguer cette partie-là.

Paul Laurent : Oui, on y travaille. Sur Nantes, ça va être un petit peu assez difficile de trouver quelqu’un de sérieux. Enfin pour l’instant, il n’y a personne. Si ça aura été sur Paris, ça aurait été plus simple. Mais, on ne perd pas espoir. Pour l’instant, on met bien la machine en route et on pensera sous-traiter certaines tâches, notamment le ménage. C’est ce qui prend le plus de temps dans ce business-là en tout cas d’appart hôtel.

Olivier Roland : Waouh ! En tout cas voilà, félicitations ! En moins de six mois d’avoir, même ça a été très vite hein avec un blog et d’autres annonces (0 :19 :41) de dégager un chiffre d’affaires aussi important, d’une manière indirecte là évidemment puisque tu ne vends pas de produits sur ton blog mais tu vends un service en fait, un hébergement.

Paul Laurent : C’est ça.

Olivier Roland : Alors donc, je pense que la question que tout le monde se pose là, en tout cas ceux qui sont encore là à regarder la vidéo, c’est quand est-ce que t’arrêtes d’avoir ton boulot et quand est-ce que tu commences à vraiment monétiser ton blog sur les chiens puisqu’il a un potentiel aussi énorme.

Paul Laurent : Bientôt. Très bientôt. 2014, c’est une année charnière. Pour les apparts hôtels, c’est ma femme qui a pris un peu plus le relais. Moi, j’ai mis toute la stratégie marketing en place, notamment grâce à ta formation.

Je vais vous dire un truc aussi c’est que « Nos amis les chiens », ça a été un petit peu mon laboratoire. Toutes les bêtises qu’il ne fallait pas faire, je les ai faites sur « Nos amis les chiens ». Donc voilà, et c’est pour ça aussi que le business des appartements a bien marché puisque j’avais déjà une expérience avant, ce qui m’a permis quand j’ai monté le blog sur nantes-appart-hôtel de tout de suite mettre en œuvre les bonnes stratégies et de faire tourner tout de suite la machine correctement. C’est pour ça que ça été beaucoup plus rapide pour les apparts hôtels. C’est vrai qu’en 6 mois, ça y est, c’est mis en place, ça fonctionne.

« Nos amis les chiens », c’est le blog d’apprentissage. Maintenant, ça ne l’est plus, quoique encore. C’est pour ça que ça a été plus long. Ça a été beaucoup plus long. Donc, la formation est là. On apprend quelque chose, moi je l’applique. Ensuite, je regarde les conséquences et je reviens sur l’apprentissage. C’est comme ça que je fonctionne. C’est mes trois étapes que je fais, je regarde.

Ta formation, j’ai appris mais vraiment elle est très, très dense. Souvent, je refais des modules des fois parce qu’il y a des choses que j’ai zappé en visionnant la première fois. Voilà. je reteste tout de suite derrière ce qui a été dit. Et voilà, ça fonctionne. C’est pour ça, moi la formation, je regrette mais pas du tout. Mais vraiment pas du tout. Je me dis mais je ne serais pas là actuellement si je n’avais pas… Enfin, c’est pour ça que je te remercie. Toute la gratitude que je peux avoir envers toi Olivier, c’est merci parce que je n’en serai pas là en fait. Honnêtement, je n’en serai pas là si je n’avais pas acheté ta formation.

Olivier Roland : Ben écoute, génial ! Moi je suis ravi que ça t’a apporté autant. Voilà, c’est ce que j’essaie effectivement de donner dans la formation, c’est des compétences finalement en marketing, création de contenu, promotion et une compréhension de comment Internet fonctionne pour qu’après, ça puisse être utilisé dans des tas de secteurs et c’est exactement ce que tu as fait.

Paul Laurent : Oui. Voilà. Et pour en revenir aux apparts hôtels, il resterait une stratégie, ça serait la publicité Google. Je ne l’ai même pas testé puisqu’on est déjà à fond quoi.

Olivier Roland : Tu loues déjà quasiment toutes les nuits ton appartement.

Paul Laurent : Le mois dernier, 28 nuits, exactement.

Olivier Roland : Oui, quand même. Effectivement, il n’y a pas besoin de racheter beaucoup plus. Pourtant Nantes, ce n’est pas non plus la ville la plus touristique de France.

Paul Laurent : Non. Non, pas du tout.

Olivier Roland : Comme quoi il y a du potentiel.

Paul Laurent : Il y a du potentiel, oui. Il y a beaucoup de choses à respecter, des règles à respecter. Une fois que c’est fait, ça fonctionne, il n’y a pas de souci.

Je n’ai pas peur non plus de la concurrence puisque il pourrait y avoir une centaine d’apparts de plus là demain, ça ne changera rien pour moi puisque c’est mon travail. Nous, on donne vraiment le meilleur : une bonne visibilité, un bon marketing.

Olivier Roland : Ça donne tout de suite un avantage énorme sur la concurrence.

Paul Laurent : Ah ouais, tout à fait, tout à fait. Et là, je te parlais aussi justement d’une petite vidéo de témoignage. Là, j’ai commencé à mettre en place une activité d’éducation canine mais physique sur Nantes.

Olivier Roland : Oui.

Paul Laurent : C’est pareil quand je regarde

Olivier Roland : Ben là, ton blog va te donner un avantage énorme. C’est évident.

Paul Laurent : Voilà. Le blog, plus toutes les connaissances déjà, j’ouvre un petit site à côté où justement je vais proposer mes services. Quand je regarde ce que fait la concurrence, je me dis : « Waouh ! Il y a des gens qui ont d’excellentes compétences mais qui ne savent vraiment pas se vendre. »

Olivier Roland : Ils ne savent pas se vendre oui. C’est le problème de beaucoup d’experts.

Paul Laurent : Oui. C’est incroyable. Et du coup, c’est pour ça que sur les apparts hôtels, je me dis voilà : là actuellement, on est sur la première page de Google, en tapant appart hôtel à Nantes et c’est très compétitif. Il y a des groupes comme Adagio, je crois, on a réussi à être devant eux.

Voilà, il faut bosser. Il faut travailler, il faut toujours tester. Si ça ne va pas, on revient sur ce qu’on a appris. Et ça permet d’avancer. Petit peu par petit peu, on avance. C’est vrai que l’activité de salarié que j’ai, personnellement, au bout d’un moment ça va finir par voilà.

Olivier Roland : Par t’embêter un peu oui.

Paul Laurent : Par m’embêter, ça commence déjà à bien m’embêter puisque ça prend du temps. Bon, je n’ai pas d’espoir. Enfin 2014 est une année assez charnière. Je ne pensais pas que ça allait aller aussi vite. Quelque part, deux ans, c’est beaucoup mais en même temps, c’est vite. Ça arrive vite donc, on va voir. D’ici la fin de l’année, des choses auront encore changé pour moi. Et sûrement en bien.

Olivier Roland : Ecoute Paul, génial. Ecoute, merci d’avoir partagé tout ça avec nous. Je pense qu’on a une bonne idée de ton parcours et de ce que tu as réussi à accomplir et comment t’as réussi à l’accomplir. Est-ce que tu pourrais avant de terminer cette interview donner un conseil pour les gens qui voudraient se lancer dans le blogging, qui sont débutants, qui ont vu cette vidéo et qui vont être inspiré par ça, et voilà, qui voudraient se lancer. Qu’est-ce que tu pourrais leur donner comme conseil ?

Paul Laurent : Alors mon conseil, c’est : passez à l’action. Voilà. Passez à l’action, mais c’est tellement simple. C’est le plus simple. C’est apprenez, passez à l’action et ensuite, regardez les conséquences. Et ensuite, en retour des conséquences, vous revenez sur l’apprentissage. Et vous voyez ce qui n’a pas été et vous peaufinez.

Et faites ça au fur et à mesure des petites actions quotidiennes. Si vous avez décidé de bloguer, faites-le sur votre passion et ensuite mettez en place des petites actions quotidiennes, un rituel pour avancer à votre rythme. Certains plus vite que d’autres mais avancez, avancez, avancez, avancez. Voilà mon conseil. Passez à l’action et avancez.

Olivier Roland : Ecoute, je pense que c’est un excellent conseil. Malheureusement, le problème de beaucoup de formations en ligne, quasiment toutes en fait, c’est que les gens n’appliquent pas en fait ce qu’ils apprennent et c’est sans doute le plus gros facteur d’échec qu’il y a. Et t’as raison de le dire. Enfin en même temps, c’est ce qu’il y a de plus simple d’agir mais c’est aussi ce qu’il y a de plus dur pour beaucoup de personnes. Donc, voilà. Je pense que c’est un excellent conseil Paul.

Donc pour tous ceux qui nous regardent encore maintenant, si vous avez regardé jusqu’au bout c’est que vous êtes motivés. Prenez une chose dans cette vidéo qui vous a interpellés et transformez-la en action. Faites-en quelque chose de concret dans votre vie même si c’est juste pour tester pendant une semaine parce que si vous faites ça, et bien cette interview vous aura concrètement, réellement servi à quelque chose. Alors que sinon ben, c’est juste de la masturbation intellectuelle. C’est agréable mais ça ne mène pas à grand-chose.

Merci Paul d’avoir partagé tout ça avec nous.

Paul Laurent : Il n’y a pas de souci.

Olivier Roland : On va suivre donc la suite de tes aventures prochainement quand tu auras… Je pense que tu vas tout cartonner avec ton blog sur les chiens. Donc, on va suivre ça de près.

Paul Laurent : Je croise des doigts et je suis passionné. Voilà, j’ai vraiment envie de vivre de ma passion, donc il n’y a pas de raison.Il n’y a pas de raison, ça va fonctionner.

Olivier Roland : Génial.

Merci Paul, et donc à très bientôt pour de nouvelles aventures.

Paul Laurent : Ça marche. Au revoir !

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂