Comment Maxence reçoit de nombreux cadeaux grâce à son blog sur la course à pied (Blogueur Pro)

Pour aller plus loin, téléchargez le livre “Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” sur <a href=”http://bit.ly/1tUP3yC” target=”_blank” rel=”nofollow”>http://bit.ly/1tUP3yC

Dans cette vidéo, Maxence Rigottier du blog http://www.blog-course-a-pied.com/ nous explique comment son blog lui permet de recevoir de nombreux cadeaux, notamment entre 300 et 500 euros d’articles de sport, et des voyages de rêve tous frais payés (une semaine en Corse dans un hôtel 5 étoiles, avec voyage en hélico et tout et tout.. 😉 ).

Il nous explique aussi à quel point son blog a accéléré sa progression personnelle en course à pieds, et comment il lui a permit d’interviewer de nombreux experts du domaine.

Bref, ça sera l’occasion d’explorer tout ce qu’un blog peut apporter à part le plaisir personnel et un CA d’entreprise 🙂

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents

http://youtu.be/1pGRHkmLF2Y

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo :

Olivier Roland : Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors, je suis actuellement avec Maxence Rigottier. Bonjour Maxence.

Maxence Rigottier : Bonjour Olivier. Bonjour à tous.

Olivier Roland : Donc, Maxence est membre de la formation Blogueur pro. Il a plusieurs blogs qui lui ont fait gagner, je crois, tu m’as dit 30 000 euros depuis le début de l’année 2014. C’est ça ?

Maxence Rigottier : Exactement. J’ai fait 32 000 euros en 2013. Et là en 2014, je cours (0 :00 :24) encore plus vite parce qu’en 4 mois, je suis à 30 000 euros, et l’objectif c’est de faire 100 000 euros en 2014.

Olivier Roland : Waouh, Ok. Effectivement, si t’es déjà à 30 000 euros au bout de 4 mois dans l’année, c’est sans doute que tu peux multiplier par 4.

Donc, tu as plusieurs blogs. Moi, je voudrais qu’on se focalise aujourd’hui sur ton blog course à pied. D’ailleurs comme je t’avais prévenu, tu t’es mis en tenue. Vous pouvez le voir.

Mais pourquoi le blog course à pied ?

Parce que j’ai déjà fait plein d’interviews avec des membres de la formation sur le fait qu’ils ont gagné plusieurs dizaines de milliers d’euros par an, etc. Moi, je voudrais qu’on se focalise plutôt sur qu’est-ce que ça peut apporter d’autre un blog que juste de gagner de l’argent. Et je me suis dit que tu seras un bon exemple puisqu’en fait aujourd’hui, tu gagnes ta vie avec tes autres blogs. Mais ton blog course à pied, ce n’est pas encore un blog avec lequel tu gagnes un chiffre d’affaires significatif, mais tu as d’autres avantages qui sont très intéressants.

Alors avant d’aller là-dessus, est-ce que tu peux nous raconter quand est-ce que tu as créé ce blog ? C’était il y a combien de temps ?

Maxence Rigottier : J’ai créé blog-course-a-pied.com, c’était fin novembre 2011. Donc, il y a un peu plus de 2 ans, quasiment 2 ans et demi.

Et pourquoi j’ai créé ce blog ? Parce que … c’est dans la formation Blogueur Pro qu’il faut faire des blogs en fonction de ses passions. Et moi, je suis passionné de course à pied. Je cours depuis 2006 parce que j’avais eu une grave blessure en football. Avant, je faisais du foot et j’ai eu une rupture des ligaments croisés, une fracture ouverte du coude. Donc, j’ai arrêté le foot pour me consacrer essentiellement à la course à pied.

Olivier Roland : Donc, t’avais déjà un blog qui fonctionnait bien et tu t’es dit : « je vais me lancer dedans, je vais créer un 2ème blog ». Alors, pourquoi t’as fait ça parce que c’est quand même assez prenant de faire un blog ? Tu t’es dit qu’il fallait que tu diversifies ton portfolio. D’une certaine manière, t’as voulu juste pratiquer une passion davantage. Quelles étaient tes motivations ?

Maxence Rigottier : C’est surtout principalement (0 :02 :23). J’ai déjà un blog qui fonctionne ici, pourquoi ne pas en créer un 2ème, un 3ème, tout ça. Et là, et bien en créant ce blog, je me suis dit : « j’aurais certainement des avantages que j’ignorais à l’époque et qui vont avoir lieu au mois suivant. Mais c’est surtout une nouvelle fois, tu évoques qu’il faut créer plusieurs blogs si on a plusieurs passions. »

Moi, j’avais répertorié 11 passions dont 3 vraiment qui me tiennent à cœur encore énormément aujourd’hui, et courir en faisait vraiment partie. Voilà pourquoi j’ai créé blog-course-à-pied.com. Et puis également, on a partagé avec d’autres coureurs puisque je suis vraiment un lecteur d’énormément de magazines. J’ai été à beaucoup de course. J’ai fait beaucoup de course également. Donc, c’est vraiment un blog qui me tenait à cœur.

Olivier Roland : Ok, d’accord. Donc, c’était plus pour la passion mais aussi dans cette idée de diversifier. Alors, tu passais combien de temps à cette époque-là sur tes autres blogs ?

Maxence Rigottier : Alors environ, puisqu’à l’époque, j’étais étudiant. Ensuite, j’ai fait quelque travail en CDD. A l’époque, je faisais environ 10 heures par semaine grosso modo.

Olivier Roland : D’accord. Donc, t’as consacré combien de temps en plus sur le blog course à pied ?

Maxence Rigottier : Environ pareil, 5 à 10 heures en me focalisant vraiment sur un pilier essentiel, c’est la création de contenu, c’est-à-dire des articles, des vidéos et tout le reste n’était que secondaire pour moi.

Olivier Roland : D’accord. Waouh. T’as quand même doublé ton temps à ce moment-là. Donc, c’était vraiment un choix puisque tu prouves que t’avais le temps.

Quelques années plus tard, ton blog, tu ne gagnes pas encore un chiffre d’affaires significatif avec. Je suppose que ça fait partie de tes objectifs. Par contre, tu m’as expliqué plusieurs fois que t’avais énormément de bénéfice à côté. Alors, est-ce que tu peux nous en donner quelques-uns pour qu’on ait une idée?

Maxence Rigottier : Exactement.

Rapidement, j’ai vraiment eu énormément de marques qui m’ont donné du matériel de running. Donc si vous êtes coureur comme moi, vous savez, c’est quand même assez cher les paires de running. C’est souvent entre 100 et 200 euros. J’ai reçu des chaussettes coupe-vent, short, tee-shirt, paires de running, etc.

Là comme vous voyez, dans la vidéo, je suis habillé à 100% running mais j’ai à aucun moment choisi. C’est des produits qu’on m’a offerts. Et je reçois à l’heure d’aujourd’hui entre 300 et 500 euros par mois de matériels de running. Donc, c’est vraiment grandiose puisqu’imaginez, à l’époque, j’ai acheté moi-même ces matériels parce que je suis passionné de course à pied et j’aime courir. Et aujourd’hui, on me l’offre. Il suffit juste que j’en parle en toute honnêteté du produit sur mon blog, que j’en fasse une chronique, et je reçois donc chaque mois beaucoup de matériels.

Mais surtout, la chose la plus importante, c’est que j’ai été contacté par PUMA. Donc, je pense que vous savez certainement PUMA, vous le connaissez un petit peu. Ma mère, mon père, ma grand-mère connaît PUMA. C’est une marque connue dans le monde entier. Et j’ai pu réaliser un premier voyage de presse avec eux, c’était en septembre 2013 en Corse. Là, c’était vraiment grandiose puisque j’étais avec des journalistes du milieu, des différents magazines qui ont plus de dizaine de milliers d’exemplaires chaque mois comme Running Attitude, Running coach, Jogging international. Tout ça. Et j’ai été dans des conditions magiques puisque c’était un hôtel 5 étoiles. J’ai pu faire l’hélicoptère pour la première fois de ma vie. J’ai également été pour la première fois de ma vie en Corse, etc. Donc, c’était vraiment exceptionnel. Et surtout ben là, on se dit : « Heureusement que j’ai créé ce blog pour recevoir des choses grandioses qu’on ne soupçonne même pas une seule seconde lorsqu’on crée un blog. »

Olivier Roland : Donc, waouh ! Carrément une semaine en Corse tout frais payé avec l’hélico et tout, c’est quand même assez exceptionnel.

Alors, ça, c’est intéressant. J’ai beaucoup de retours de membres de la formation qui me disent voilà : « J’ai été contacté par des éditeurs ou par telle marque qui m’a envoyé du matériel ou des livres, etc. » Mais toi, t’es vraiment un exemple flagrant de ce que ça peut apporter parce qu’en plus, ton blog, il n’a pas non plus un trafic démentiel.

Tu reçois combien de visite par mois, à peu près ?

Maxence Rigottier : J’ai regardé ce matin. Au cours des 30 derniers jours, j’ai été à 17 240 visites. Donc ce qui fait, entre 550 et 600 visites par jour. C’est ça, un peu moins de 600 visites par jour. Ce qui n’est pas grandiose et énorme mais c’est déjà pas mal. Et j’ai ma chaîne Youtube qui est environ à 300 000 vues en deux ans.

Olivier Roland : Waouh ! Ok, donc, c’est bien, ce n’est pas mal mais ce n’est pas non plus démentiel. Et en plus, tu dis que ça fait déjà un moment que les marques ont commencé à t’envoyer du matériel. Elles ont commencé combien de temps après la création de ton blog, en fait ?

Maxence Rigottier : C’était très, très vite. Rapidement au bout de 6 mois, j’ai reçu les premiers produits, c’étaient des paires de running. Et souvent en fait, je demandais à « Comment ils tombaient sur moi pour me contacter ? » Et c’est là qu’on voit l’importance des vidéos, c’est un par Youtube. Et ensuite, on voit aussi l’importance du référencement Google parce qu’ils tapaient en fait dans Google « blog course à pied ». Et quand vous tapez cette recherche, j’apparais en premier.

Vu qu’en plus les blogs, il n’y a pas de publicité qui clignote partout, qui est un minimum professionnel, ils se sont dits là : « Ah ouais, quand même, ça a l’air d’être sérieux ce qu’il fait ce petit jeune, donc, on va essayer d’en savoir un peu plus sur lui. »

Olivier Roland : Intéressant. Ton blog, en plus, s’appelle littéralement « Blog course à pied », ce qui explique aussi pourquoi tu es en premier. Voilà. Ils te trouvent par Google et aussi par Youtube, d’où l’intérêt d’avoir des vidéos effectivement.

Donc waouh ! Quand même, 300 à 500 euros de matériels tous les mois, plus des voyages de temps en temps, c’est quand même sympa. Alors aujourd’hui, est-ce que ton blog t’apporte aussi d’autre chose ? Par exemple, est-ce que ça t’as permis d’apprendre plus rapidement, de développer tes compétences plus rapidement au niveau de la course à pied ?

Maxence Rigottier : A 100% parce qu’il y a une chose aussi que je pensais impossible à mes débuts lorsque j’ai créé ce blog, c’est de pouvoir accéder à autant d’expérience. Vous allez pouvoir voir. Si vous allez sur mon blog, j’ai peut-être 25, 30 interviews vidéos d’experts en course à pied ou des athlètes de très haut niveau. Et moi, par le passé, je les regardais dans les magazines. Maintenant, c’est vraiment gratifiant et j’en suis fier de pouvoir faire des interviews avec des personnes qui sont également mes idoles que je regarde l’été sur France 2 pendant les championnats du monde d’athlétisme, quelque chose comme ça quoi.

C’est vraiment exceptionnel de pouvoir discuter lors des salons. J’ai vu le salon Running Expo à Paris en Avril 2014 et j’ai pu discuter avec Mehdi Baala. Je ne sais pas si vous connaissez, c’est fort probable si vous êtes dans la course à pied. J’ai pu voir Yohann Diniz, Laurent Jalabert ou encore, Kenenisa Bekelequi est le recordman du marathon à Paris en 2014.

Olivier Roland : Et tu as pu interviewer toutes ces personnes pour ton blog ?

Maxence Rigottier : Alors, je n’ai pu interviewer que malheureusement Mehdi Baala parce que les autres, il y avait déjà tout le monde qui voulait les interviewer.

Olivier Roland : C’est normal.

Maxence Rigottier : Là à coup de vent, je n’ai pas pu mais j’ai quand même pu faire Mehdi Baala et c’était vraiment exceptionnel pour moi.

Olivier Roland : Alors quand tu dis que t’as interviewé 30 à 40 experts, est-ce que c’était facile de les approcher ? Quand tu leur as dit que t’avais un blog, tout de suite, ils ont magiquement dit oui ? Comment ça s’est passé ?

Maxence Rigottier : A chaque fois, je leur disais la chose suivante. Je disais : « Bonjour, je m’appelle Maxence nan nan, j’ai un blog sur la course à pied. J’ai déjà interviewé tel ou tel expert. N’hésitez pas à vous faire une opinion par vous-même de mon travail. » Et puis, je leur mettais à peu près les questions que je souhaitais leur poser pour l’interview. Puis à chaque fois, j’ai tout le temps eu des retours favorables. Et pour la toute première fois en fait, vu que je faisais de la course à pied, je connaissais un athlète qui était quand même assez fort. Donc, j’avais fait une première interview il y a un peu plus de deux ans. Et après, j’ai démarré comme ça.

Avec cette première interview, comme je voulais contacter un second athlète, je dis là : « J’ai déjà interviewé untel. Va voir par toi-même mon travail pour voir si ça te paraît cohérent ou non. Et puis, dis-moi si ça t’intéresse que je t’interviewe. Donc, je n’ai jamais eu le moindre refus à l’heure d’aujourd’hui quoi.

Olivier Roland : Génial. Donc, excellente stratégie. D’abord, de contacter quelqu’un comme ça et puis d’aller lui dire : « Va voir mon travail et dis-moi s’il y a un problème. » Et ensuite, tu utilises au fur et à mesure toutes les interviews que t’as déjà faites. Je veux dire, à partir du moment où t’en as fait, ne serait-ce qu’une ou plusieurs, les experts sont encore moins tentés de dire non puisqu’ils voient que leurs copains experts ont fait exactement la même chose.

Maxence Rigottier : Exactement. Puis à l’heure d’aujourd’hui, maintenant, j’en ai entre 25 ou 30. Autant dire que personne ne refuse parce que c’est comme si vous dites : « Ben voilà, il y a untel, untel, untel, untel, untel, et il y a tellement de liste incroyable que c’est sûr qu’ils me disent oui à 100%. » C’est vraiment exceptionnel.

Et puis également, en Avril 2014, j’ai pu faire un second voyage de presse avec une autre marque qui m’a offert un voyage en Ardèche. Donc, c’est la seconde fois de ma vie que j’allais en Ardèche et une nouvelle fois, tout frais payé, train, hôtel, restaurant, activités. Donc, c’est comme les vacances. C’est comme si vous partiez en vacances avec le comité d’entreprise de vos parents, etc., mais dans un hôtel haut de gamme. C’est tout frais payé et surtout, vous rencontrez une nouvelle fois des gens exceptionnels.

J’ai pu rencontrer Richard Dacoury. Pour ceux qui font du basket, c’est un ancien basketteur pro et consultant sur France2. J’ai pu voir aussi Gaëlle, Pierre, Etienne, Leonard qui travaillent pour tout le sport à France3, et également un DJ de NRJ qui était aussi là-bas. C’était assez sympa.

Olivier Roland : Waouh ! Voilà. Donc, interviewer les experts. En tout cas, je reviens sur ce sujet-là. C’est non seulement un excellent moyen de créer de l’excellent contenu pour votre audience, c’est un moyen de proposer vraiment des choses qui intéressent les gens. C’est aussi un moyen de montrer que vous êtes reconnu dans le milieu, d’avoir un transfert d’autorité de ces experts vers vous. Et c’est aussi, tu as répondu à ma question comme ça, un moyen de développer vos propres compétences parce que quand vous avez accès à ces experts, vous pouvez leur poser toutes les questions que vous voulez pendant le temps de l’interview. Et je suppose Maxence que tu ne t’es pas privé de faire ça.

Alors au-delà de ça aujourd’hui, malgré le fait que le blog ne te rapporte pas d’argent, est-ce que c’est un plaisir pour toi ? Est-ce que c’est quelque chose que tu aimes faire, de gérer ce blog, d’écrire des articles, de créer du contenu ?

Maxence Rigottier : Complètement, parce que c’est une passion. Avant tout, je l’avais fait pour ça et surtout même si aujourd’hui, ce blog-là ne me rapporte quasiment pas d’argent, ce qui me rapporte à côté par rapport aux 300 à 500 euros par mois de matériels que je reçois, plus ce que j’appelle les packages bonus comme les voyages de presse ou encore pouvoir accéder à autant d’experts donc par rapport à la thématique de mon blog, pour moi, c’est comme dans un rêve. Je ne pensais jamais que c’était possible. Je ne pensais jamais qu’on pouvait aller aussi loin et surtout pouvoir rencontrer autant d’experts, etc. C’est vraiment une nouvelle fois très, très gratifiant sur le plan personnel. Et j’en suis fier et surtout à ce que je sais, ce n’est que le début, ça va continuer encore à se développer. Et dans les deux, trois prochaines années, je ne sais pas où je serai. Ça sera simplement grandiose et exceptionnel.

Olivier Roland : Et est-ce que t’as des retours de tes lecteurs par rapport à ton blog ? Qu’est-ce qu’ils disent ?

Maxence Rigottier : J’ai au moins un ou deux remerciements par email au quotidien. De temps en temps, je les mets justement sur Facebook. Et hier, c’est ce que j’avais fait. Et il y a plein de lecteurs qui m’ont dit : « Moi aussi, Maxence, j’apprécie ton blog. Il est exceptionnel, continue comme ça. C’est trop bien tes interviews, tes vidéos. Ça change de l’écriture et du papier des différents magazines, etc. »

Ce qu’ils aiment aussi également, c’est le côté que je sois coureur comme eux. Souvent, j’ai à peu près leur niveau similaire plus ou moins. Et surtout, c’est ça qui est sympa par rapport au blog, c’est que c’est un temps personnel où les gens se retrouvent. Comme vous, ils se disent : « Mais Maxence, il est comme moi, il court 10km en 40mn ou un peu moins. » C’est moins ce côté vedette et athlète de très haut niveau inaccessible, et moi, je suis le relais avec pouvoir délivrer le message des meilleurs jusqu’à nous qui sommes plus au milieu du peloton.

Olivier Roland : Ok, super. C’est super intéressant et je pense qu’on a bien compris quels sont les avantages d’un blog même quand ça ne rapporte pas de l’argent directement. Puis, on a pu aussi voir comment tu as créé un petit peu quand même un projet à côté de ton blog principal. Et aujourd’hui, ça n’a pas encore payé en termes de chiffre d’affaires mais étant donné ton trafic et toutes ces choses que tu nous dis, je pense que c’est juste une question de temps, de stratégie, etc.

Est-ce que tu peux donner un conseil pour les gens qui voudraient se lancer dans le blogging, qui ont regardé cette vidéo et qui se sont dits : « Waouh ! J’aimerais faire pareil ». Et voilà, qui aimeraient se lancer et qui sont des débutants au complet. Qu’est-ce tu pourrais leur donner comme conseil ?

Maxence Rigottier : Si vous voulez vraiment réaliser vos rêves, chose que je vous souhaite à 100%, n’oubliez jamais que vous n’avez qu’une vie et pas de seconde chance. C’est vraiment important que vous saisissiez votre chance concernant le blogging.

Et pour réussir dans le blogging et être contacté par des marques ou même pour monétiser son blog, j’ai compris vraiment trois piliers essentiels. Le premier, c’est la création de contenu, c’est-à-dire des articles, des vidéos, des podcasts. C’est vraiment important que vous vous focalisiez là-dessus.

Le second point très important, c’est la création de produit et vente. Ça, c’est vraiment très, très important que vous vous focalisiez là-dessus.

Et trois, c’est les témoignages clients en vidéo et les études de cas.

Donc en faisant ces trois piliers-là : création de contenu, vente et création de produits, témoignages clients et études de cas de vos clients, vous allez vraiment avoir votre business qui va littéralement exploser. Et surtout, vous allez vous dire : « Mais pourquoi, je n’ai pas démarré plus tôt le business sur Internet, ça veut dire le blogging », parce que c’est grandiose. Et également aussi, vous pouvez vraiment diriger tout ça depuis n’importe où dans le monde. Moi, je suis allé 3 mois en Asie, en Thaïlande et au Laos. C’était grandiose. Et là, je repars dans moins d’une semaine, un mois à l’île Maurice. Donc, imaginez quand même un instant, je vais être 4 mois en vacances sur les 5 premiers mois de l’année et surtout n’oubliez pas que je vais être plus riche financièrement à mon retour de ce 4ème mois de vacances après le démarrage du 1er janvier de l’année.

C’est simplement surréaliste.

Olivier Roland : Génial. Juste pour préciser quand tu dis que tu es en vacances, tu continues quand même à travailler sur tes blogs. On est d’accord. Mais le fait est que tu voyages, tu profites de ces pays-là. Tu vas à la plage. Tu travailles sans doute moins que si tu restais en France. Mais tu dois travailler quoi ? Peut-être encore une dizaine d’heures par semaine même quand tu voyages, non ?

Maxence Rigottier : En fait, un peu moins. C’est surtout, je recentralise. En plus sur les week-ends, je me libère de la semaine du lundi au vendredi et je vais plus travailler le samedi, dimanche.

Et je vais dire que c’est paradoxal parce que les gens aiment leur week-end, mais moi, c’est ce qui me convient plus par rapport à mon emploi du temps. Mais je travaille très, très peu quand je suis en vacances. Et inversement, quand je suis en France, c’est là où je vais faire la partie création de produit, vente sur mes blogs, etc. Et voilà en gros comment je m’organise.

Quand je suis en vacances, semaines light, et quand je suis en France, semaines plus chargées pour développer mon business.

Olivier Roland : Et je suppose que comme, du coup, t’as été sur tes périodes de travail où tu travailles vraiment à fond. Ils sont assez finalement espacés et qu’elles ne sont pas très longues, c’est plaisant pour toi de travailler à fond pendant quelque temps.

Maxence Rigottier : Exactement, c’est ça qui est sympa puisqu’on travaille à fond, ensuite grosse détente avec un mois de vacances. Après, vu qu’on a été bien détendu et serein, un gros mois de travail, et puis….

Mais quand je dis travail, c’est un plaisir, passion et bonheur de se lever chaque matin pour faire des choses qui nous tiennent vraiment à cœur. Je dis travail parce qu’on entend à la société tout le temps : « il faut travailler », donc j’emploie ce mot-là comme Monsieur tout le monde, mais c’est surtout avant tout de la passion, du plaisir et vraiment être heureux, de faire quelque chose qu’on aime et qui nous tienne à cœur au quotidien.

Olivier Roland : Ecoute, merci Maxence pour ce mot de la fin à la fois positif, enthousiaste. Et j’espère qu’il va motiver tous ceux qui regardent encore cette vidéo.

Merci d’avoir partagé tout ça avec nous. On suivra la suite de ton aventure parce que ça à l’air très intéressant déjà de savoir quand est-ce que tu vas arriver à gagner de l’argent avec ce blog même si finalement, tu n’en as pas besoin. Ça sera toujours intéressant de voir comment tu as fait et à quel moment ça a basculé.

Merci d’avoir été avec nous.

Maxence Rigottier : Merci Olivier. Je voulais juste rajouter un dernier petit mot : honnêtement, vraiment mais mille fois merci pour ta formation Blogueur Pro.

Comme je te l’ai dit souvent, elle a vraiment changé ma vie. Une nouvelle fois, je le répète : Si vous voulez réussir sur le web, sur Internet, si vous voulez vraiment faire des choses exceptionnelles, la formation Blogueur Pro est vraiment excellente. Vous n’allez vraiment pas à la regretter et merci Olivier pour tout ce que tu fais pour nous, pour nous avoir partagé ton cerveau, tes connaissances et tout ton savoir par rapport au blogging.

Encore merci une nouvelle fois. Je viens encore de le dire dans cette vidéo.

Olivier Roland : Ecoute, merci à toi Maxence. Je suis ravi de t’avoir apporté autant de valeur et puis de t’avoir aidé à changer ta vie. Merci et à très bientôt pour de nouvelles aventures.

Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feedback. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et partagez-la. Si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Et pour suivre les prochaines vidéos vous cliquez sur le petit bouton qui se trouve ici en haut, à droite.

Merci et à très vite. Au revoir.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂