Comment gagner plus d’argent ET plus de plaisir dans votre entreprise

Aujourd’hui je partage avec vous une approche très importante pour gagner plus d’argent ET avoir plus de bonheur dans votre entreprise : identifier et trouver vos clients idéaux, ET virer vos clients les plus pénibles 🙂

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog en devenant blogueur pro
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents

http://youtu.be/ENnhX4ZV89E

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment gagner plus d’argent ET plus de plaisir dans votre entreprise” :

 

Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors ce que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui, c’est tout simplement le concept de client idéal parce que vous êtes nombreux parmi ceux qui me suivent, qui suivent mes aventures en vidéo ou sur les blogs à avoir comme projet de créer une entreprise ou avoir déjà une entreprise.

Souvent quand on est entrepreneur ou quand on est créateur ou on a comme envie de créer son entreprise, on se focalise beaucoup sur « il faut avoir des clients, il faut avoir des clients, il faut avoir des clients ». C’est normal, c’est-à-dire que sans client, votre entreprise ne va pas durer très longtemps. Tout votre beau rêve va s’écrouler et vous n’allez apporter aucune valeur aux autres, ni à vous-même. Je veux dire, la base de l’entrepreneuriat c’est d’apporter de la valeur aux gens et c’est d’apporter suffisamment de valeur pour qu’on préfère vous donner de l’argent pour obtenir la valeur que vous offrez plutôt que de garder cet argent pour eux. Donc si vous ne vendez pas, il y a un problème.

Mais au-delà de trouver des clients, il y a un concept qui est encore plus intéressant que ça : c’est de trouver vos clients idéaux. Alors vous allez me dire : « Ok, mais quand on crée sa boîte, on prend tous les clients qui viennent et puis on s’en fout. »

C’est vrai ! C’est clair qu’au tout début quand vous créez votre entreprise, vous devez vous focaliser sur le fait d’obtenir des clients, point barre. Le reste après, c’est du fignolage. Mais une fois que vous avez atteint, on va dire, le seuil de rentabilité c’est-à-dire qu’à partir du moment où vous avez suffisamment une rentrée d’argent pour payer vos charges – avec un petit peu de bénéfices, c’est quand même mieux – et bien, vous pouvez commencer à vous concentrer sur le fait non seulement d’obtenir des clients mais d’obtenir des clients que vous aimez, des clients qui vous motivent, les clients idéaux avec lesquels vous aimeriez travailler.

Et c’est le facteur le plus important pour la qualité de votre vie d’entrepreneur que de travailler avec des gens que vous aimez plutôt que des gens que vous détestez.

Je veux dire, vous prenez n’importe quel business, est-ce que vous préférez travailler avec des gens dont vous appréciez les valeurs, qui vous impressionnent, qui vous apprennent des choses intéressantes, qui sont aimables, agréables avec vous et qui vous paient bien plutôt que l’inverse ? Est-ce que vous voulez des clients qui râlent, qui sont mauvais payeurs, qui ne vous apprennent rien d’intéressants, etc. Je pense qu’on est tous d’accord pour dire qu’on préfère la première catégorie. Et c’est quelque chose que beaucoup d’entrepreneurs ne font pas finalement, c’est de réfléchir ne serait-ce que quelques instants au client idéal qu’ils aimeraient dans l’idéal.

Donc, c’est ce que j’aimerais que vous fassiez aujourd’hui. Je vais vous demander comme d’habitude dans la vidéo interactive là de mettre la vidéo en pause et réfléchissez quelques instants : « Quel serait pour vous le client idéal ? »

Ça peut être juste : une des caractéristiques du client idéal, souvent, c’est il m’achète beaucoup de choses, il est généreux avec son argent, il m’achète mes produits les plus chers, les plus sympas, etc. Mais ce n’est pas que ça. Il y a aussi une question de personnalité, d’interaction, de qualité de l’interaction avec votre client parfait.

Alors, prenez quelques instants et réfléchissez : « Quel serait pour vous le client idéal ? Quelle serait sa personnalité ? Est-ce que déjà c’est un homme ou une femme ? Quel âge il a ? Comment il s’appelle ? Donnez-lui un petit nom, ce n’est pas très grave. En fait là, ce que je vous demande de faire c’est un avatar c’est-à-dire une représentation idéale, on va dire une sorte de modèle de votre client idéal. Donc, quel nom il a ? Quel âge il a ? Est-ce que c’est un homme ou une femme ? Quel métier il a ? Quels sont ses loisirs ? Quelles sont ses occupations ? Et quelles sont ses motivations pour venir vous voir et acheter vos produits et services ? Parce que vous pouvez avoir des clients qui ont des motivations qui ne vous plaisent pas ou pas autant que d’autres. Donc, quelles sont ses motivations ? Qu’est-ce qu’il fait qu’il vient vous voir et quelle est sa personnalité ?

Alors, mettez cette vidéo en pause maintenant et prenez une feuille de papier ou ouvrez un document sur votre ordinateur et faites-le.

Ça, c’est votre client idéal. Et je peux vous dire qu’il vaut mieux souvent avoir 10 clients idéaux que 100 clients normaux. Ce n’est pas forcément en termes de chiffre d’affaires, il faut voir. Quoique 10 clients idéaux, si en plus ce sont de bons acheteurs, ils peuvent représenter autant que 100 clients normaux, mais c’est beaucoup plus agréable de travailler avec des clients idéaux. Si vous ne travaillez qu’avec des clients comme ça, vous allez être beaucoup plus heureux que si ce n’est pas le cas. Et dans l’idéal en plus, vous allez décupler votre chiffre d’affaires.

En fait, c’est la règle des 20/80. Vous avez 20% des clients qui vont vous apporter 80% de bonheur ; 20% des clients qui vont vous apporter 80% de chiffre d’affaires et 20% des clients qui vont vous apporter 80% de votre stress, de vos problèmes.

L’idéal c’est de faire en sorte de faire correspondre les 20% de clients qui vous apportent 80% de bonheur avec les 20% de clients qui vous apportent 80% de votre chiffre d’affaires.

Si vous savez relier les deux, faire en sorte que les meilleurs clients soient à la fois ceux qui vous apportent le plus de chiffre d’affaires et ceux qui vous apportent le plus de bonheur, alors là, votre entreprise, je peux vous dire que vous ne ressentirez plus jamais que c’est du travail, ça va devenir un véritable plaisir. Ça va être une passion, quelque chose qui va vraiment vous motiver.

Encore une fois, ça, quand vous démarrez, ce n’est pas quelque chose à faire. Mais à termes, clairement, c’est – moi, après, c’est ce que j’ai fait – vous virez les 20% de clients qui vous apportent 80% de problèmes.

Ça, c’est quelque chose que très, très peu finalement d’entrepreneurs osent faire ou même pensent à faire. On a cette idée que le client est roi, qu’il faut s’agenouiller devant lui et qu’on ne peut pas imaginer de virer des clients. Moi, je dis : « A partir du moment où votre entreprise a atteint un certain seuil de rentabilité et qu’elle fait des bénéfices, il n’y a pas de raison de vous encombrer avec des clients qui sont chiants. Il faut savoir les virer d’une manière ou d’une autre. Peut-être tout simplement en leur disant que vous attendez de vos clients un certain respect, une certaine attitude etc. et que vous ne voulez pas travailler avec tout le monde. Il ne faut pas hésiter à virer les emmerdeurs parce que la vie est trop courte pour ça.

C’est toujours cette approche de « La semaine de 4 heures ». On n’est pas contre le fait de gagner de l’argent. Loin de là, au contraire. On apprécie l’argent comme outil pour nous donner plus de liberté. Mais comme on privilégie notre temps et notre qualité de vie sur l’argent, du coup, on est capable de refuser des clients qui sont chiants parce qu’on n’a pas besoin de leur argent. On préfère notre qualité de vie par rapport à leur argent. Et on préfère se focaliser sur les clients qui le méritent vraiment, les clients qui sont sympathiques, les clients qui ont une personnalité agréable, qui nous apprennent des choses, etc.

C’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Encore une fois, quand vous démarrez votre entreprise, vous prenez tous les clients qui passent parce que c’est important. Au début, il faut ramener du chiffre d’affaires et engranger le maximum de bénéfices le plus vite possible pour pouvoir payer vos charges et vous assurer de la survie de votre entreprise.

Une fois que vous avez atteint un certain seuil, c’est là où beaucoup d’entrepreneurs malheureusement font l’erreur de toujours rester dans cette démarche de « on prend tous les clients, on prend tous les clients ». Refusez, virez les clients chiants.

Une bonne manière de faire cela, c’est ce que j’avais fait dans ma première entreprise, je crois que j’avais quasiment doublé, j’avais augmenté d’au moins 70% les prix tout simplement. Je venais de lire « La semaine de 4 heures », je voulais me lancer dans le blogging, il fallait plus de temps. Alors ce que j’ai fait, je me suis dit : « Ok, comment faire pour virer tous les clients chiants et ne garder que les meilleurs. Et en plus, travailler moins et garder une meilleure rentabilité. » Et ce que j’ai fait, si je me rappelle bien, c’est que j’ai dû passer de 45 euros de l’heure à 70 euros de l’heure le tarif des prestations, quelque chose comme ça. Et du jour au lendemain, tous les clients qui étaient un petit peu punk sont partis. Et souvent, ils sont corrélés aux gens qui sont finalement assez désagréables. J’ai gardé mes meilleurs clients. Et il y a quand même des clients chiants que ça n’a pas effrayé cette augmentation de prix. J’ai dû prendre mon téléphone et leur dire : « je ne peux plus travailler avec vous parce que je me focalise sur ça, ça, et ça en moment, etc. »

Je n’ai pas dit : « Franco, vous êtes super chiant, j’en ai marre. » Mais je les ai recommandés à des collègues. J’ai appelé ces clients en leur disant voilà : « Je ne peux plus assurer le service, etc., je vous recommande cette société qui fonctionne très bien. »

Et ça a été génial parce que du jour au lendemain, j’ai travaillé moins avec la même rentabilité. J’ai viré tous les clients qui me stressaient et qui étaient vraiment chiants, il faut le dire. Et j’ai doublé mon bonheur, peut-être même plus que ça. J’ai diminué mon temps de travail et j’ai gardé exactement la même rentabilité. Alors, c’était vraiment magique. C’est vraiment quelque chose que je recommande de tester pour tous les entrepreneurs.

Faites peut-être un test à petite échelle pour ne pas… si vous augmentez trop vos prix pour ne pas vous retrouver sans clients, cela serait même ballot. Mais clairement, c’est quelque chose à considérer.

C’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Comme d’habitude, si vous avez aimé la vidéo, vous cliquez juste en-dessous sur « J’aime » et puis partagez-la. Et si vous n’avez pas aimé cette vidéo, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Comme d’habitude, pour vous abonner aux prochaines vidéos, c’est juste ici. Vous cliquez sur le petit bouton et vous recevrez les prochaines vidéos gratuitement.

Merci et à demain pour la prochaine. Au revoir.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂