Comment faire des études de marché sans effort

Dans cette vidéo, je partage avec vous un état d’esprit qui est un véritable avantage pour les entrepreneurs, celui d’être observateur et à l’écoute de son environnement, et qui permet de faire des études sur le terrain automatiquement, dans notre vie de tous les jours.

Je prends comme exemple la façon dont nous “consommons” du contenu, le Kindle d’Amazon et le Kobo de la FNAC, et le TGV.

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents

http://youtu.be/QiPnQd3sdZg

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo :

Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors, ce que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui, c’est tout simplement le fait d’être attentif à son environnement et à quel point c’est important quand on est un entrepreneur. Parce qu’en fait, on peut utiliser notre vie de tous les jours pour sans cesse être en contact avec le terrain, sans cesse être en contact avec la réalité, sans cesse être en contact avec notre environnement, et du coup, conforter notre intuition par rapport à l’état du marché, conforter notre intuition par rapport à l’environnement concurrentiel de notre entreprise et de notre vie personnelle.

Qu’est-ce que je veux dire exactement par là ?

Je vous donne un exemple concret. Donc, j’ai une entreprise qui est une maison d’édition sur Internet. En gros, je m’intéresse à tout ce qui est finalement « contenu » et aussi la manière dont il est « consommé » : Comment les gens consomment du contenu ? Est-ce qu’ils le consomment sous forme de livre papier, sous forme de livre numérique, sous forme de vidéo, etc. ?

Récemment, j’ai pris le TGV entre Lilles et Bordeaux puisque j’allais voir un client, Olivier Vaunois, vous avez peut-être vu l’interview. Du coup, comme je le fais toujours quand je suis dans le train, un moment, je vais boire un thé au bar du TGV. Ce que je fais tout le temps en ce moment-là mais c’est automatique. Je veux dire, comme je suis un éditeur sur Internet et que je m’intéresse au contenu, je regarde toujours quand je me balade entre mon wagon et le bar, je regarde comment les gens consomment leur contenu et quel périphérique ils utilisent.

C’est intéressant puisque finalement, un train c’est un excellent endroit dans lequel les gens consomment du contenu. Ils regardent des films, ils jouent à des jeux vidéos, ils lisent des livres. On peut voir des centaines de personnes comme ça, sans aucun effort, en se baladant un petit peu entre les wagons. Donc, c’est une excellente manière pour moi de tâter un petit peu l’état du marché, de voir les périphériques qui sont les plus populaires, etc.

Et il y a quelque chose d’intéressant, quelque chose que je savais déjà finalement mais qui me conforte dans les études que j’ai pu lire (0 :02 :07) en ligne, qui me donne un aperçu concret du terrain, qui ne peut pas forcément être partagé facilement par les entreprises, etc. c’est que je vois pas mal de Kindle, le lecteur numérique d’Amazon dans les trains et je vois quasiment aucun Kobo de la FNAC.

Alors ça, déjà, c’est quelque chose d’intéressant parce qu’Amazon ne communique pas de manière précise sur les unités qui sont vendues, le nombre de Kindle qui sont vendus en France. Pareil, la FNAC est assez secrète par rapport à ça.

C’est très intéressant ce simple fait-là de voir qu’il y a plus de gens qui utilisent des Kindle, sur des Kindle que sur des Kobo parce que quand même, il faut se rendre compte que la FNAC a quand même une force, une puissance de frappe énorme. Je veux dire, le gros avantage qu’elle a par rapport à son avantage stratégique et tactique, c’est qu’elle a des centaines de points de vente qui sont extrêmement bien situés en général en plein centre ville, dans des grandes villes, des moyennes villes. Elle a un réseau de distribution énorme, physique en France et qu’elle utilise ce réseau de distribution pour vendre ces Nobo, ces lecteurs de livre numérique.

Je veux dire, vous allez dans n’importe quelle FNAC, vous allez voir qu’ils sont bien mis en évidence. N’importe qui, qui rentre dans la FNAC, va tomber dessus. C’est quand même un avantage énorme sur Amazon qui, lui, n’a absolument aucun point de distribution physique et qui peut compter uniquement sur sa boutique en ligne.

Pourtant, malgré ça, le simple fait de se balader dans un TGV – vous pourrez faire l’expérience, vous me direz si vous arrivez aux mêmes observations que moi – Le simple fait de se balader en TGV, on voit que les Nobo ne se vendent pas. Enfin, je suis désolé mais on n’en voit pas. On voit plus de Kindle que de Nobo.

Mais ce qui est aussi intéressant, c’est que finalement quand on regarde bien ce que les gens utilisent comme périphérique dans un train, il y en a très peu qui utilisent les Kindle par rapport aux nombres de gens qui regardent sur leur Smartphone, qui regardent sur leur tablette et qui regardent sur leur ordinateur. Après, comme je passe comme ça, je ne peux pas regarder exactement ce qu’ils font. S’ils ont des ordinateurs portables avec des grands écrans, on peut voir s’ils regardent un film ou s’ils jouent à un jeu vidéo ou s’ils travaillent. Mais s’ils regardent sur leur Smartphone, je ne sais pas si, peut-être qu’ils sont en train de lire un livre Kindle, peut-être qu’ils sont en train de regarder une vidéo sur Youtube, de contenu. Ça, je ne sais pas.

Mais en tout cas, c’est aussi intéressant de voir que finalement, il y a très peu de gens en proportion qui lisent sur un Kindle. Il y a beaucoup plus de gens qui utilisent un Smartphone, une tablette ou un ordinateur dans le train. Ça aussi, ça nous donne des indications extrêmement intéressantes sur la manière dont le contenu numérique est consommé. D’ailleurs, on voit aussi des gens qui lisent des livres papiers, des magazines, etc. mais quand on compare finalement l’utilisation des périphériques informatiques et l’utilisation des magazines et des livres papiers, on voit quand même qu’il y a, c’est difficile de faire une estimation exacte mais il y a quand même facilement plus de la moitié gens qui utilisent plutôt des périphériques électroniques plutôt que des livres papiers.

Voilà ce que une simple petite balade dans un train, je veux dire, qui ne vous demande aucun effort, vous vous levez, vous allez au bar, de toute façon vous l’auriez fait, et vous êtes un petit peu observateur, vous regardez autour de vous, c’est ça, ce que je voulais partager avec vous finalement aujourd’hui. C’est cette idée qu’on utilise la vie. Quand on est entrepreneur, il faut qu’on soit branché sur notre environnement, il faut qu’on soit à l’écoute. Certes, ça ne suffit pas le terrain. Il faut se renseigner un petit peu en ligne. Il faut lire des magazines. Il faut se renseigner un petit peu sur le secteur dans lequel on est. Mais rien ne vaut parfois une visite sur le terrain. En tout cas, il faut savoir combiner les deux.

Le fait est que vous pouvez faire des études sur le terrain comme ça sans aucun effort, simplement en étant un petit peu branché dans votre vie quotidienne, en étant un petit peu ouvert sur le monde extérieur, et voilà. Donc, c’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feedback. Si vous avez aimé, cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et puis partagez. Si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne partagez pas.

Pour suivre les prochaines comme d’habitude, il vous suffit de cliquer sur le petit bouton qui se trouve en haut à droite de la vidéo, c’est juste là, et ça vous permettra de recevoir les prochaines vidéos gratuitement.

Merci d’avoir suivi cette vidéo. N’oubliez pas, gardez l’œil ouvert, soyez bien à l’écoute, c’est très important si vous êtes entrepreneur et à demain pour la prochaine vidéo.

Au revoir.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂