Comment dépasser les barrières psychologiques qui bloquent votre succès

Je partage avec vous aujourd’hui ce mon expérience de formateur m’a appris : souvent, l’obstacle qui empêche les gens d’atteindre un objectif est plus psychologique que technique.

Je partage avec vous comment repérer ces barrières psychologiques et les dépasser.

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents

http://youtu.be/T6YDrl6rkLY

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo “Comment dépasser les barrières psychologiques qui bloquent votre succès” :

 

Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors ce que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui c’est tout simplement, on va discuter des barrières psychologiques comme obstacle finalement à notre réussite et comment faire pour les dépasser. Parce que il y a énormément de choses qui empêchent les gens d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés, de réussir à faire quelque chose qui compte vraiment pour eux et de créer de la valeur pour eux et pour les autres.

L’un des plus gros problèmes, c’est que beaucoup de gens ne démarrent même pas. Ça, ce n’est pas de ça dont je vais parler aujourd’hui. Mais il y a aussi un énorme problème. Souvent le fait de ne pas réussir ne vient pas d’un manque de volonté ou d’un manque de travail ou d’un manque de méthode, ça vient tout simplement de barrières psychologiques, en gros de peur finalement qui empêchent de passer à l’étape suivante. C’est-à-dire qu’on sait finalement ce qu’il faut faire. On a atteint un certain niveau. On sait ce qu’il faut faire pour passer au niveau suivant mais il y a une peur qui parfois est difficilement… On a du mal à percevoir que c’est une peur qu’on a, ou tout ce qu’on voit en fait c’est qu’on procrastine mais c’est un petit peu inconscient enfin.

On se rend compte qu’il y a un problème et qu’on reste bloqué à la même étape pendant un moment. Mais comme on n’a pas conscience que ça vient d’une peur intrinsèque, d’un blocage psychologique et qu’on craint finalement de passer à l’étape supérieure, et bien, on va avoir des tas de stratégies d’évitement, de procrastination. On va se plonger dans un tas d’activités qui n’ont aucun intérêt et ça va nous empêcher de nous concentrer sur ce qui compte vraiment pour nous.

Je parle en connaissance de cause puisque je vends même des formations sur le web. Et notamment, la formation Blogueur Pro qui aide les porteurs de projet, donc les personnes qui veulent créer une entreprise, ou les entrepreneurs à créer ou développer une entreprise sur Internet avec leur blog. J’ai accompagné plusieurs centaines d’entrepreneurs comme ça dans leur chemin, et j’ai pu voir que finalement, j’ai pu identifier quelques obstacles psychologiques sur lesquels s’abîment beaucoup des membres de la formation. Alors, je les aide à dépasser ça mais ce n’est pas toujours facile. Et pourtant, ce sont des obstacles qui sont vraiment psychologiques, c’est-à-dire que techniquement, ces blogueurs-là ont tout à fait les capacités, les compétences pour passer au niveau supérieur. Ils sont prêts aussi au niveau du trafic de leur blog, etc. mais ils ne vont pas franchir le cap vraiment pour une question toute bête de peur.

Alors quelles sont ces étapes, ces problèmes psychologiques dans le blogging ?

Au-delà du fait de démarrer, clairement, il y a le fait de montrer sa photo, de mettre son nom. Certaines personnes préfèrent rester anonymes parce que ce n’est pas vraiment compatible avec leur travail. Ça, à la limite, on peut comprendre. Premier obstacle surtout qui sur lequel beaucoup de débutants s’abîment, c’est tout simplement la publication du premier podcast et ensuite la publication de la première vidéo.

Donc le podcast, qu’est-ce que c’est ?

C’est comme la vidéo que vous êtes en train de regarder sauf qu’il n’y a que le son en fait, il n’y a pas de vidéo. Et beaucoup de personnes, quand elles doivent publier leur premier podcast, elles écoutent leur voix, elles se disent : « Mon Dieu, mais j’ai une voix horrible, les gens vont me détester, vont me jeter des tomates, ils vont, voilà. J’arrête pas d’hésiter, j’arrête pas de faire des euh, j’arrête pas de, ben c’est horrible quoi. » Et du coup, ils ont cette peur finalement d’être jugés, cette peur d’être rejetés qui les empêche de publier leur premier podcast. Ça, c’est une peur tout à fait normale. Moi-même, je l’ai vécu. Et je ne peux blâmer personne de la ressentir. En fait, c’est tout à fait normal de ressentir une peur comme ça et je pense que toutes les personnes qui ont publié un jour un podcast sur le web ont dû y faire face.

Mais comme je dis dans la formation : « Vous devez avoir peur et le faire quand même. » C’est extrêmement important. Vous devez avoir peur et le faire quand même. Pourquoi ?

Tout simplement parce que c’est une peur qui est complètement irrationnelle. En fait, vous allez publier votre premier podcast, déjà ça dépendra du moment où vous allez publier sur votre blog mais si vous le faites, au début, il n’y a que votre mère qui va voir votre blog. De toute façon, à la limite, on s’en fout parce que même si votre podcast est le plus pourri du monde, personne ne l’écoutera, donc ça ne posera pas de problème.

Mais l’idée c’est de franchir cette peur-là et de publier, de sortir sa voix, et de se rendre compte que finalement en fait, les gens s’en foutent. Alors, peut-être que ça peut certainement être amélioré. Les gens apprécieraient davantage si c’était fait de manière un peu plus professionnelle, etc. mais néanmoins, ils ne vont pas vous jeter des pierres ou des tomates parce que vous avez publié quelque chose de si imparfait.

Ensuite, il y a la première vidéo. Là, c’est le même problème sauf que, il y a l’idée « Ah oui, non, mais ma coupe n’est pas bien ou je ne passe pas bien à la vidéo, etc. »

Vous qui regardez, mes chers fans, vous qui regardez mes vidéos régulièrement, vous avez pu vous rendre compte je pense à quel point les vidéos que je fais sont imparfaites et que ça pourrait sans doute être améliorées. Je vais travailler là-dessus d’ailleurs, mais bon. Moi, mon credo c’est vraiment de créer, agir en étant imparfait plutôt que d’attendre que ça soit parfait. C’est mon credo, c’est celui que j’essaie de transmettre.

Et puis après, les obstacles psychologiques, c’est il faut que je crée un bonus pour offrir à mes lecteurs. Ça prend du temps et puis, est-ce qu’ils vont apprécier, etc. Et puis surtout après, le gros, gros problème psychologique qui est vraiment un énorme récif sur lequel s’abîment beaucoup de blogueurs, c’est de sortir le premier produit. C’est déjà le créer, et puis ensuite oser après avoir, souvent pendant des mois avoir plus d’un an ou deux, donné du contenu gratuit, oser demander à ses lecteurs de l’argent en échange du contenu. Et ça, c’est vraiment une peur qu’ont beaucoup de blogueurs.

Alors, ils ont peur non seulement d’être jugé par leur lectorat pour ça. Et il y aura forcément – ça, c’est sûr – dans le lectorat, des gens qui vont être déçus par ça, mais ça tant mieux, parce que les gens qui réclament que vous travailliez gratuitement pour eux et qui hurlent quand vous demandez un petit paiement en échange du travail que vous avez fait, c’est juste des esclavagistes en fait. Ils veulent que vous bossiez gratuitement pour eux, donc ce n’est pas le type de personne que vous voulez avoir dans votre lectorat.

Et puis, il y a aussi le fait de, voilà : Est-ce que je vais réussir avec mon produit, est-ce que ça ne va pas être un gros flop etc. Et du coup malheureusement, il y a des personnes qui, plutôt que d’affronter comme ça la réalité, de voir si effectivement oui ou non, ça va marcher ou pas, elle procrastine, elle procrastine, elle procrastine.

Encore une fois, c’est tout à fait normal de ressentir de la peur à toutes ces étapes : à son premier podcast, même à son premier article, à sa première vidéo, lorsqu’on sort son premier produit. Tout le monde se demande est-ce que ça va marcher ou pas ? Mais c’est vraiment important d’avoir peur et d’agir quand même, d’avoir peur et de le faire quand même parce qu’il n’y a que comme ça que déjà, on va se rendre compte que 95%, voire 99% de nos peurs n’ont aucune base réelle. Et que, d’ailleurs c’est Mark Twain qui disait : « Je me suis inquiété à propos de beaucoup de choses dans ma vie, mais jamais sur ce qui s’est vraiment passé ». Et voilà, je pense que là Mark Twain, en disant ça, il a vraiment pointé un biais psychologique qu’on est très nombreux à avoir et qu’il faut absolument dépasser lorsqu’on veut réussir dans n’importe quel domaine.

Donc là, je parle du blogging parce que finalement c’est un domaine que je maîtrise bien et que j’accompagne des centaines de personnes. J’ai pu identifier les problèmes psychologiques qu’ils ont. Mais ça peut être la même chose dans n’importe quel domaine. Et il y a beaucoup de personnes qui ont aussi peur du succès parce qu’ils se disent voilà, si jamais j’en sais rien moi. Si jamais je réussis avec ça, ça va changer complètement ma vie. C’est effrayant toujours de changer de vie, de changer d’habitude, d’échouer et de réussir. C’est effrayant tous les deux, même si réussir c’est quand même un peu plus excitant, il faut l’avouer.

Donc, comment identifier et dépasser ces barrières psychologiques ?

Ce n’est pas toujours facile quand on est né dans le guidon de se rendre compte des peurs qu’on a par rapport à quelque chose. Je pense que la meilleure manière d’identifier ses peurs et de les dépasser, c’est de demander à un mentor, à quelqu’un qui connaît bien le milieu et qui est déjà passé par là. Donc, posez-vous la question. Quel est le domaine… Vous avez normalement, si vous avez suivi un petit peu les vidéos d’avant, défini votre objectif principal, celui qui vous tient le plus à cœur. Est-ce que déjà vous connaissez les étapes qui vont vous amener du point A, là où vous êtes, au point B, là où vous voulez aller ? Et ensuite, est-ce que vous avez identifié éventuellement les obstacles psychologiques que vous allez rencontrer ou que vous avez déjà rencontrés ?

Vous devez trouver quelqu’un qui est déjà passé par tout ça dans ce domaine-là, et lui demander concrètement quels sont… La question que vous pouvez lui poser d’ailleurs si vous rencontrez un mentor comme ça dans un évènement, c’est une très bonne question à poser. Vous pouvez lui poser comme question : « Quelles sont les peurs des débutants, les peurs irrationnelles qui bloquent la majorité des débutants ? »

Ça, c’est une excellente question à poser à un mentor, qui va lui faire réfléchir et qui va lui permettre de vous donner une réponse très intéressante qui va vous permettre d’identifier ces obstacles psychologiques et peut-être de vous rendre compte que vous êtes dedans. Et demandez-lui à ce moment-là des pistes pour dépasser ça.

Donc, voilà. Mon message d’aujourd’hui c’était que réussir, ce n’est pas juste une question de technique, de motivation et tout ça. Il y a aussi parfois le fait de lutter contre des processus inconscients de peurs qui sont complètement stupides, qui ne sont pas rationnelles du tout, qui sont là, et qu’il faut savoir dépasser.

Moi-même, si je n’avais pas pris Sébastien, le marketeur français, comme coach marketing pour créer mon premier produit, j’aurai sans doute mis un an, un an et demi parce qu’en plus dans ma tête, j’avais cette pensée limitante de me dire : je ne veux pas créer un produit en un mois ou deux, ce n’est pas possible alors que c’était totalement possible, mais j’avais cette peur de ne pas bien faire, d’être mal vu, etc. et que dans ma tête, il fallait que ça passe par un processus extrêmement long de création. Ça s’est révélé complètement faux et c’est grâce à un coup de pied au cul et à quelqu’un qui était déjà passé par là sans aucun problème que j’ai pu dépasser ça.

C’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Posez cette question à un mentor qui a atteint l’objectif que vous voulez atteindre et je pense que ce sera très intéressant pour vous d’écouter sa réponse.

Donc, merci d’avoir suivi cette vidéo. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feedback. Donc si vous avez aimé, et bien cliquez sur « J’aime » juste en-dessous et puis partagez la vidéo. Si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Et comme d’habitude, pour suivre les prochaines vidéos, vous cliquez sur le petit bouton qui se trouve ici en haut à droite.

Merci et à demain pour la prochaine vidéo. Au revoir.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

barrière psychologique, se mettre des barrières, comment depasser les obstacles psychologique, barrières psychologiques, COMMENT BRISER LES GRANDES BARRIERES PSYCHOLO GIQUES, mettre une barriere dans une attirance, mettre une barrière entre soi et les gens, ne pas se mettre de barriere, se mettre des barriere psyco