Comment avoir vos 1000 premiers abonnés sur Youtube (68/365)

Aujourd’hui, je réponds à une question que vous me posez souvent à l’aide de l’expérience que je me suis forgée sur YouTube durant les dernières années.

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► Obtenez gratuitement mon livre “Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” en cliquant ici ! 🙂
https://olivier-roland.tv/livre-offert

– Les vidéos :
* “BOOSTER sa chaîne Youtube – Objectif 1 MILLION en un an ! Développement d’audience ” : https://www.youtube.com/watch?v=fWlQ1mINkp8&list=PLlNaq4hbeacRjWfmS4YP89UeXatvmgkxy
* “Interview de Poisson Fécond à POIL : tous ses plans pour CONQUÉRIR le MONDE ” : https://www.youtube.com/watch?v=1gJN-XWzEcY&list=PLlNaq4hbeacQc4dlU08WU1sX8A9RGjUMb
* “Comment faire des vidéos Youtube pour pas cher ? Le matériel ! (la question du jeudi) ” : https://www.youtube.com/watch?v=yo-EEfCdqVk&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph

► Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
https://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=Cf3a2O-6okg

Transcription texte (littérale) de la vidéo Comment avoir vos 1000 premiers abonnés sur Youtube (68/365)” :

Un million de vues, ça peut paraitre insurmontable quand on démarre sur Youtube. Tandis que 1000 abonnés, c’est déjà un peu plus accessible.

Voici quelques techniques simples pour les atteindre.

La première va vous paraitre absolument évidente et elle l’est. Néanmoins, c’est le cimetière de la plupart des débutants.

  • Il faut oser vous lancer.

Il y a tellement de personnes qui aimeraient bien démarrer leur chaine Youtube mais qui ont peur, qui ne sont pas bloqués techniquement par quelque chose mais simplement parce qu’elles ont peur qu’on voit leur visage, qu’on entende leur voix. Elles peuvent réaliser une vidéo, la regarder et se dire que c’est horrible.

En fait, ce qu’intrinsèquement ces personnes ont peur, c’est que les gens trouvent cela absolument nul et qu’on leur jette des tomates dans la rue pendant le restant de leurs vies.

C’est tout à fait normal de ressentir ça. On a tous ressenti cela à un moment, même les Youtubers les plus célèbres aujourd’hui.

Cette peur d’être jugé, cette peur d’être rejeté s’est profondément ancrée en nous. Cette peur d’être expulsé de la tribu et de finir à mourir tout nu dans la forêt.

Et au bout d’un moment, il n’y a qu’une seule solution, c’est d’avoir peur et de le faire quand même.

Après, il y a des Youtubers qui se lancent à moitié. C’est-à-dire qu’ils font des vidéos, mais ils ne veulent pas montrer leurs têtes. Donc, ils vont montrer des jeux vidéo ou ils vont montrer des présentations PowerPoint.

Il n’y a rien de mal intrinsèquement à ça. Mais à un moment ou à un autre, ça va freiner votre succès si vous ne montrez pas votre visage à votre audience parce que votre audience, ce sont des êtres humains. Et comme tous les êtres humains, ils aiment se connecter non pas à des écrans mais à d’autres êtres humains.

En montrant votre visage, en montrant que vous êtes un être humain, que vous avez aussi des choses que vous aimez, des choses que vous détestez, vous allez davantage vous connecter à votre audience. Elle va vous apprécier davantage et donc davantage regarder vos vidéos.

Si éventuellement, vous devez le faire en plusieurs étapes et d’abord faire des vidéos sans montrer votre tête, Ok. Mais à un moment ou un autre, il faudra faire votre coming out.

D’ailleurs par rapport à cette peur, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

La mauvaise nouvelle, c’est que quand vous démarrez votre chaine, il n’y a que votre mère qui va aller voir votre vidéo. Et la bonne nouvelle, c’est que quand vous démarrez votre chaine, il n’y a que votre mère qui va aller voir vos vidéos.

Ce que je veux dire par là, c’est que tout simplement au début, vous vous en foutez si vos vidéos ne sont pas de bonne qualité, si vous agitez, si votre voix n’est pas bonne, si la lumière n’est pas bonne parce que de toute façon, personne ne va voir cette vidéo à part votre mère.

Donc, n’ayez pas peur de créer du contenu qui ne vous satisfait pas pleinement au début. C’est Ok d’être un peu perfectionniste, de chercher à s’améliorer. Mais ça ne sert à rien de vouloir devenir le meilleur de sa chambre.

Connectez-vous concrètement au monde réel. Pour cela, vous publiez votre contenu.

Vous allez commencer à vous construire une petite communauté qui va vous donner du feed-back et ça sera beaucoup plus pertinent pour vous permettre de vous améliorer.

  • La fréquence de publication.

Vous ne pouvez pas espérer créer une véritable audience sur Youtube si vous publiez de manière aléatoire et pas très souvent. Je recommande au grand minimum une vidéo par semaine.

Vous vous dites peut-être qu’il y a des super Youtubers qui ont 1 million d’abonnés et qui font moins que ça. Oui. Mais vous, vous démarrez. Vous ne pouvez pas vous permettre de faire ce que vous voulez comme certains Youtubers qui ne publient pas pendant des mois et qui passent quand même.

Au début, vous devez y aller avec le couteau entre les dents, super motivé. Je vous recommande même d’essayer de publier une vidéo par jour.

Évidemment si vous voulez faire des trucs de super qualité, c’est un peu compliqué. Mais essayez quand même de vous faire un défi de une vidéo par jour pendant 30 jours. Je pense que tout le monde peut y arriver.

Et même si ça demande à ce que vous sacrifiez sur la qualité, c’est Ok.

Puis, vous n’êtes pas obligé de faire une vidéo par jour de tournage. Vous pouvez très bien vous prévoir un jour dans la semaine pour tourner les vidéos et en tourner 7 le même jour.

J’ai même un élève Romain Collignon du blog « Décodeur du non verbal » qui faisait 20 ou 30 vidéos en une journée. Il faisait pendant une journée, et après, il est tranquille pour un mois de publication de vidéo.

  • Vous devez promouvoir votre contenu

Ne vous contentez pas de publier vos vidéos et d’attendre que tout le monde se rue dessus.

Au début, personne ne va connaitre ce que vous faites et personne ne va tomber dessus par hasard. Youtube a des algorithmes précis pour recommander des vidéos dans la colonne de droite dans les différents autres endroits Youtube.

Et clairement quand votre vidéo n’a pas de vue, Youtube ne va pas la montrer parce qu’il ne sait pas si elle a de la valeur ou pas pour les gens qui sont sur Youtube.

Donc, vous devez promouvoir votre contenu.

Ça ne veut pas dire que devez spammer les forums ou des comptes Facebook, mais que vous devez aller dans des endroits en ligne ou même hors ligne où des gens qui sont potentiellement intéressés par votre contenu sont déjà là.

C’est vraiment important parce que vous pouvez accélérer immédiatement votre succès.

C’est aussi une erreur que je vois souvent chez les débutants. Ils croient que leur contenu est tellement génial que le monde entier va se ruer dessus. J’ai fait la même erreur quand j’ai écrit mon tout premier blog « Technosmart » en fin 2007.

Le travail de promotion, c’est au moins 50 % de travail total. Parfois plus.

Il y en a certains qui disent qu’au début, vous avez 1/3, voire moins, du travail qui est de la création de vidéo. Et le reste, en promotion.

Poisson fécond, par exemple, qui aujourd’hui a plus d’un million d’abonnés, au début pour se faire connaitre, il postait des commentaires en dessous des vidéos des Youtubers qui marchaient et il demandait parfois aux gens d’aller voir sa chaîne. Ça l’a aidé un peu au démarrage.

Prenez une feuille de papier, ouvrez un document sur votre ordinateur et réfléchissez. Dites-vous : quels sont les personnes auxquelles je m’adresse ? Quel est le profil ?

Vous pouvez définir un avatar, c’est-à-dire vraiment imaginer la personne typique dans votre audience : Quel âge a-t-elle ? Quel est son prénom ? Est-ce qu’elle a des enfants ou pas ? Quels sont ses hobbies ? Quels sont les sites et les chaines Youtube que cette personne va visiter ? Et combien de temps ?

Vous allez trouver ces sites web, ces chaines Youtube où cette personne va déjà, et puis vous faire connaitre dans ces endroits. Ça peut inclure des forums de discussion, des groupes de discussion sur Facebook.

Attention ! Vous devez le faire de manière intelligente.

Ne commencez pas à arriver comme un gros bourrin dans ces forums avec vos gros sabots et dire : Regardez, c’est génial, j’ai publié des vidéos, c’est super, cliquez-là, ça va être top.

Allez-y tranquillement. Présentez-vous déjà. Commencez à répondre à quelques topiques.

Si dans le topique de présentation, on vous autorise à mettre des liens, mettez : Voilà, je viens juste de démarrer une chaine, si jamais vous avez des feedbacks, c’est sympa.

Faites-vous une place tranquillement à ses endroits-là. Puis, de temps en temps, vous publiez une vidéo si vous pensez que ça apporte de la valeur à cette communauté.

De cette manière, vous allez devenir un membre à part entier dans ces communautés-là et ça peut vraiment vous aider énormément au début à avoir vos premières vues, vos premiers commentaires et vos premiers fans.

De ce que me disent mes élèves par rapport à leurs blogs, aujourd’hui ce qui fonctionne le mieux, ce sont les groupes de discussion Facebook. Donc, n’hésitez pas à rechercher dans Facebook directement.

Soyez évidemment présent sur différents médias sociaux. Ouvrez un compte twitter, Facebook, instagram, snapchat, etc.

Au début, vous n’allez pas avoir grand-chose. Mais le but, c’est aussi que vous ne construisez pas seulement une chaine Youtube, vous construisez un véritable écosystème. C’est très important de le comprendre.

Regardez tous les gros Youtubers. Ils ont aussi tous leurs sites web ou leurs pages Facebook, et pour plusieurs raisons.

La première, c’est déjà de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

La deuxième, c’est de maximiser vos chances de réussite parce que parfois, vous allez avoir une plateforme qui se développe plus vite que les autres. Du coup, vous allez pouvoir l’utiliser pour booster toutes vos autres plateformes.

La troisième, c’est parce que l’audience que vous allez développer va aimer, consommer le contenu que vous créez de manière différente. C’est aussi ce que permettent différentes plateformes, c’est de leur proposer du contenu à utiliser différemment par votre audience.

  • Au niveau du matériel, ne vous prenez pas trop la tête au début.

J’ai démarré mon défi d’une vidéo par jour, il y a un peu plus de deux ans alors que je partais deux mois aux Philippines. Et pendant les 150 premières vidéos, j’ai tout simplement fait un truc très simple. J’ai utilisé mon iPhone comme caméra principale avec la caméra frontale qui filme en 720p.

Pourquoi caméra frontale ? Parce que comme ça, je pouvais me voir pendant que je me filmais avec un trépied très simple, un adaptateur. Le trépied devait coûter 15 euros, l’adaptateur 30.

Un micro-cravate, c’est très important aussi. Ça peut paraitre contre-intuitif, mais sur Youtube, le son est plus important que la vidéo. C’est-à-dire que les gens qui vous regardent vont être davantage tolérants d’une mauvaise qualité d’image que d’une mauvaise qualité de son.

Si vous avez une mauvaise qualité de son, les gens vont arrêter de regarder la vidéo tout de suite parce que c’est juste insupportable.

N’utilisez jamais le micro interne d’une caméra. Vous devez toujours avoir un micro externe. Le plus simple, c’est d’acheter un micro-cravate, ça coute 15 euros.

Méfiez-vous, les micros-cravates pour Smartphone sont différents du micro-cravate pour caméra. Donc, faites attention à ça.

Vous achetez aussi une petite fourrure que vous allez mettre sur votre micro qui va vous permettre de tourner en extérieur même quand il y a du vent.

Vous pouvez acheter un selfistique pour mettre votre smartphone dessus. Comme ça, vous pouvez vous balader même si ça va bouger pas mal.

Vous pouvez utiliser aussi un filtre de stabilisation dans Youtube pour améliorer un peu cela. Mais faites surtout attention à la qualité du son.

Et quand vous tournez à l’extérieur, faites attention aux vents. Vous avez besoin d’une protection sur votre micro.

On ne s’en rend pas compte parce que les premières fois, on a l’impression qu’il y a juste un peu de vent. On parle. Et après dans la vidéo, c’est presque inécoutable parce que vous avez le vent qui fouette le micro en permanence. C’est juste horrible pour les gens.

  • Au niveau de l’édition, ne vous prenez pas trop la tête au début.

Pendant les 150 premières vidéos, j’ai shooté sur mon iPhone et je l’ai uploadé directement sur Youtube. C’était comme un jeu vidéo.

C’était soit j’arrivais à parler de mon sujet pendant 5 à 10 mn et tant pis si je me plante en plein milieu, je fais comme si j’étais en train de parler à des gens en live, soit c’est game over.

Donc, je ne faisais pas d’édition et ça me faisait gagner énormément de temps.

Quand vous regardez les gros Youtubers, ils font tous un travail extrêmement soigné, en tout cas au moins beaucoup de travail.

Sur l’édition, il y aura beaucoup de cut, de rajout. Je pense qu’au début, il ne faut pas trop vous prendre la tête à ça. L’important, encore une fois, c’est de démarrer et de commencer à produire dès qu’il y a de l’expérience.

Une fois que vous aurez atteint un certain niveau et que vous aurez un peu plus d’expérience, vous pourriez commencer à faire de choses plus intéressantes au niveau de l’édition.

  • Faites des partenariats avec des Youtubers.

Si vous avez 500 abonnés, ça ne sert à rien d’essayer de faire un partenariat avec quelqu’un qui en a 100 000 ou même 10 000. Ils sont trop au-dessus de vous et c’est normal.

Vous-même, quand vous aurez atteint 10 000 ou 100 000 abonnés, il y aura plein de gens qui auront 500 abonnés et qui voudront faire de partenariat avec vous. Vous n’aurez pas le temps pour le faire. Et puis vous-même, ça ne vous apportera pas grand-chose.

Faites des partenariats avec des Youtubers qui, eux-mêmes, sont à peu près au même niveau que vous ou juste un petit peu au-dessus de vous. Créez des affinités.

Allez aux évènements. Il y a des tas d’évènements pour les Youtubers qui existent. Allez-y. Ne restez pas dans votre coin à faire le timide. C’est important de vous connecter humainement avec les gens.

Parfois, vous pouvez tomber sur un Youtuber beaucoup plus gros que vous qui va aimer ce que vous faites et qui va vous promouvoir. L’histoire de Youtube qui est pourtant courte regorge déjà d’histoire de Youtubers qui n’étaient pas très connues et qui ont été recommandées par un gros Youtuber. Leur audience a complètement augmenté.

C’est arrivé par exemple à Poisson Fécond qui aujourd’hui rend la pareille puisqu’il parle régulièrement de petites chaînes qui montent qu’il aime bien.

Et pour provoquer ce genre de chose, il faut que vous vous connectiez humainement aux gens.

Envoyez des e-mails, ça peut marcher, mais ça a beaucoup moins de chance de fonctionner que si vous allez à un évènement, que vous êtes sympa et que vous créez une véritable affinité avec les gens.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂